Eucharistie du Samedi 28 Avril 2018 : Samedi de la 4ème semaine de Pâques.

Eucharistie du Samedi 28 Avril 2018 : Samedi de la 4ème semaine de Pâques.

L’Église fait mémoire (facultative) de la Fête de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Prêtre et Fondateur de la Compagnie de Marie (les Pères Montfortains), des Frères de l’instruction Chrétienne de Saint Gabriel et des Filles de la Sagesse, Docteur de la médiation de Marie (1673-1716).

L’Église fait mémoire (facultative) de la Fête de Saint Pierre-Louis-Marie Chanel, Prêtre Mariste et premier martyr en Océanie, Patron de l’Océanie (1803-1841).

(Mémoire facultative pour l’Église Universelle, Mémoire Obligatoire en Suisse et en Australie, Fête pour les Maristes et en Nouvelle-Zélande de Saint Pierre Chanel).

Fête de Sainte Gianna (Jeanne) Beretta Molla, Mère de famille, médecin exemplaire (1922-1962).
Fête du Vénérable Théophanius-Léo (Adolphe Chatillon), Frère des Écoles Chrétiennes (✝ 1929).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre des Actes des Apôtres 13,44-52... Psaume 98(97),1.2-3ab.3cd-4... Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 14,7-14.
Commentaire d’Origène (v. 185-253), Prêtre et Théologien.
Autre commentaire de Frère Élie, Moine de la Famille de Saint Joseph.
Autres commentaires de Père Jacques PHILIPPE (Cordes sur Ciel, France) et de l’Abbé Iñaki BALLBÉ i Turu (Rubí, Barcelona, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

St louis de montfort 11

Samedi 28 Avril 2018 : Fête de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Prêtre et Fondateur de la Compagnie de Marie (les Pères Montfortains), des Frères de l’instruction Chrétienne de Saint Gabriel et des Filles de la Sagesse, Docteur de la médiation de Marie (1673-1716).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.

Pierre chanel 1

Samedi 28 Avril 2018 : Fête de Saint Pierre-Louis-Marie Chanel, Prêtre Mariste et premier martyr en Océanie, Patron de l’Océanie (1803-1841).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Pierre-Louis-Marie Chanel.

Santa gianna beretta molla q 1

Samedi 28 Avril 2018 : Fête de Sainte Gianna (Jeanne) Beretta Molla, Mère de famille, médecin exemplaire (1922-1962)…en parallèle avec Chiara Corbella (28 ans), morte le 13 Juin 2012…La nouvelle Sainte Gianna.
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Gianna (Jeanne) Beretta Molla.

Ado 0001

Samedi 28 Avril 2018 : Fête du Vénérable Théophanius-Léo (Adolphe Chatillon), Frère des Écoles Chrétiennes (✝ 1929).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Vénérable Théophanius-Léo.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 13,44-52.
Le sabbat qui suivait la première prédication de Paul à Antioche de Pisidie, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole du Seigneur.
Quand les Juifs virent les foules, ils s’enflammèrent de jalousie ; ils contredisaient les paroles de Paul et l’injuriaient.
Paul et Barnabé leur déclarèrent avec assurance : « C’est à vous d’abord qu’il était nécessaire d’adresser la parole de Dieu. Puisque vous la rejetez et que vous-mêmes ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, eh bien ! nous nous tournons vers les nations païennes.
C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : J’ai fait de toi la lumière des nations pour que, grâce à toi, le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »
En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants.
Ainsi la parole du Seigneur se répandait dans toute la région.
Mais les Juifs provoquèrent l’agitation parmi les femmes de qualité adorant Dieu, et parmi les notables de la cité ; ils se mirent à poursuivre Paul et Barnabé, et les expulsèrent de leur territoire.
Ceux-ci secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds et se rendirent à Iconium,
tandis que les disciples étaient remplis de joie et d’Esprit Saint.

 

Psaume 98(97),1.2-3ab.3cd-4.
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 14,7-14.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ?
Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres.
Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père,
et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

 

Commentaire du jour.
Origène (v. 185-253), Prêtre et Théologien.
La Prière, 31 (trad. DDB 1977, p. 117)

« Tout ce que vous demanderez en invoquant mon Nom, je le ferai, afin que Le Père soit glorifié dans Le Fils »

Il me semble que celui qui se dispose à prier doit se recueillir et se préparer quelque peu, pour être plus prompt, plus attentif à l'ensemble de sa prière.
Il doit de même chasser toutes les anxiétés et tous les troubles de sa pensée, et s'efforcer de se souvenir de la grandeur du Dieu qu'il approche, songer qu'il est impie de se présenter à lui sans attention, sans effort, avec une sorte de sans-gêne, rejeter enfin toutes les pensées étrangères.

En venant à la prière, il faut présenter pour ainsi dire l'âme avant les mains, élever l'esprit vers Dieu avant les yeux, dégager l'esprit de la terre avant de se lever pour l'offrir au Seigneur de l'univers, enfin déposer tout ressentiment des offenses qu'on croit avoir reçues si on désire que Dieu oublie le mal commis contre Lui-même, contre nos proches, ou contre la droite raison.

Comme les attitudes du corps sont innombrables, celle où nous étendons les mains et où nous levons les yeux au Ciel doit être sûrement préférée à toutes les autres, pour exprimer dans le corps l'image des dispositions de l'âme pendant la prière..., mais les circonstances peuvent amener parfois à prier assis...ou même couché...
Pour la prière à genoux, elle est nécessaire lorsque quelqu'un s'accuse devant Dieu de ses propres péchés, en le suppliant de le guérir et de l'absoudre.
Elle est le symbole de ce prosternement et de cette soumission dont parle Paul lorsqu'il écrit : « C'est pourquoi je fléchis les genoux devant Le Père, de qui vient toute paternité dans le Ciel et sur la Terre » (Ep 3,14-15).
C'est là l'agenouillement spirituel, ainsi appelé parce que toute créature adore Dieu au Nom de Jésus et se soumet humblement à Lui.
L'apôtre Paul semble y faire allusion quand il dit : « Qu'au Nom de Jésus tout genou fléchisse au Ciel, sur la Terre, et dans l'abîme » (Ph 2,10).

 

Autre commentaire du jour.
http://www.homelies.fr/homelie,ferie.du.temps.pascal,3160.html
Frère Élie, Moine de la Famille de Saint Joseph.

Croyez-moi : je suis dans Le Père, et Le Père est en Moi

« Qui me voit, voit Le Père ». Jésus renvoie au Père, Jésus conduit au Père. Saint Irénée l’exprime en ces termes : « Ce qu’il y a de visible dans Le Père, c’est Le Fils ; ce qu’il y a d’invisible dans Le Fils, c’est Le Père » (Adversus Haereses IV, 6, 6).
Car Le Fils ne fait qu’un avec Le Père comme Le Père ne fait qu’un avec Lui. Le Fils est égal et semblable au Père, c'est pourquoi ils sont inséparables et l'un dans l'autre.

Mais cette mutuelle immanence du Père dans Le Fils et du Fils dans Le Père ne peut être reçue que dans la Foi.
Voilà pourquoi Jésus exhorte Philippe à croire : « Tu ne crois donc pas que je suis dans Le Père et que Le Père est en Moi », « Croyez ce que je vous dis : je suis dans Le Père, et Le Père est en Moi », ce qui revient à croire en la Divinité de Jésus, Fils du Père.

« Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en Moi accomplira les mêmes œuvres que Moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers Le Père ».
Ce par quoi Jésus donne à voir Le Père, ce sont ses paroles et ses actes dont Le Père est la source et qu’il accomplit Lui-même en Jésus.
Ainsi de même que les œuvres et les Paroles de Jésus sont œuvres et Paroles du Père, le croyant accomplira les mêmes œuvres que Jésus voire même de plus grandes encore.

Il ne s’agit pas ici d’opérer des miracles encore plus prodigieux que ceux de Jésus. Non, Jésus veut dire que celui qui met sa Foi en Lui pourra mener à leur accomplissement les signes qu’il a annoncés dans l’Évangile : « donner la vie aux croyants » (Jn 17, 2), « rassembler les enfants de Dieu dispersés » (Jn 11, 52) et triompher du monde (Jn 16, 8-11).
Tout cela ne sera rendu possible qu’une fois Jésus ressuscité et exalté à la droite du Père.

Voilà la Mission de tout apôtre qui repose sur sa Foi en Jésus, Fils du Père, et par laquelle il coopère à l’action salvifique du Fils à savoir réconcilier les hommes avec Le Père pour jouir éternellement de sa Vie Divine.
L’efficacité de son apostolat, le disciple sait aussi qu’il aura toujours à la recevoir du Fils assis à la droite du Père : « Si vous demandez quelque chose en mon Nom, Moi, je le ferai. »

Ce qui, en effet, a amené Le Christ à prononcer cette parole, c'est ce qu'il avait dit plus haut : « Celui qui croit en Moi accomplira les mêmes œuvres que Moi. Il en accomplira même de plus grandes ».
Pour nous empêcher de nous attribuer ces œuvres plus grandes, et montrer que c'est encore Lui qui les ferait, il ajoute : « puisque je pars vers Le Père » et « tout ce que vous demanderez en invoquant mon Nom, je le ferai, afin que Le Père soit glorifié dans Le Fils ».

« Seigneur, daigne nous accorder, à l’exemple des premiers apôtres, de garder nos cœurs sans cesse tournés vers Toi pour t’offrir ceux vers qui tu nous envoies afin que notre témoignage auprès d’eux puisse porter un fruit de Salut pour la Vie éternelle.
Fortifie notre Foi pour que déjà toute notre existence annonce que Toi seul est le Chemin, la Vérité et la Vie (Cf. Jn 14, 6).
C’est ce que nous avons reçu de Toi et qu’à notre tour nous voulons transmettre au monde comme une parole d’Espérance qui porte en elle le Salut. »
Frère Élie.

 

Autres commentaires de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/III_36
Père Jacques PHILIPPE (Cordes sur Ciel, France).

«Je suis dans Le Père et Le Père est en Moi»

Aujourd'hui nous sommes invités à reconnaître en Jésus Le Père qui se révèle à nous.
Philippe exprime une intuition très juste:
«Montre-nous Le Père; cela nous suffit!» (Jn 14,8).

Voir Le Père, c’est découvrir Dieu comme origine, comme Vie jaillissante, comme générosité, comme don qui sans cesse peut renouveler toute chose.
De quoi avons-nous besoin d’autre? Nous venons de Dieu, et tout homme, même s’il n’en a pas conscience, porte le désir profond de retourner vers Dieu, de retrouver la maison du Père et y demeurer pour toujours.
Là en effet se trouvent tous les biens que nous pouvons désirer: la Vie, la Lumière, l’Amour, la Paix…
Saint Ignace d’Antioche, martyrisé au début du 2e siècle, disait: «Il y a en moi une eau vive qui murmure et dit au-dedans de moi: 'Viens vers Le Père!'».

Jésus nous fait entrevoir l’intimité réciproque si profonde qu’il y a entre Lui et Le Père. «Je suis dans Le Père et Le Père est en Moi» (Jn 14,11).
Ce que dit et fait Jésus trouve sa source dans Le Père, et Le Père s’exprime pleinement en Jésus.
Tout ce que Le Père désire nous dire se trouve dans les paroles et les actes du Fils. Tout ce qu’il veut accomplir en notre faveur, il le fait à travers Son Fils.
Croire dans Le Fils nous permet d’avoir «libre accès auprès du Père» (Eph 2,18).

La Foi humble et fidèle en Jésus, le choix de le suivre et de lui obéir jour après jour, nous établit dans un contact mystérieux mais réel avec le mystère même de Dieu, et nous fait bénéficier de toutes les richesses de sa bienveillance et de sa Miséricorde.
Cette Foi permet au Père de continuer à travers nous l’œuvre de grâce qu’il a commencé dans Son Fils: «Celui qui croit en Moi accomplira les mêmes œuvres que Moi» (Jn 14,12).

 

Abbé Iñaki BALLBÉ i Turu (Rubí, Barcelona, Espagne).

«Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon Nom, Moi, je le ferai»

Aujourd'hui 4e Samedi de Pâques, l'Église nous invite à considérer l'importance pour un Chrétien de pouvoir connaître Le Christ intimement et chaque fois mieux.

Quels sont nos outils pour y parvenir? Évidemment, il y en a plusieurs et tous fondamentaux: la lecture attentive et méditée de l'Évangile; notre réponse personnelle dans la prière, en faisant de notre mieux pour qu'elle devienne un vrai dialogue d'Amour et non un simple monologue introspectif; un désir, ravivé quotidiennement de découvrir Le Christ dans ce prochain qui nous est plus proche: un membre de notre famille, un ami, un voisin qui a peut-être besoin de notre attention, de notre avis, de notre amitié.

«Seigneur, montre-nous Le Père; cela nous suffit», lui dit Philippe (Jn 14,8).
Une bonne demande à renouveler pendant toute cette journée. —Seigneur, montre-nous ton visage.
Et nous pouvons nous demander: Quel est mon comportement? Les autres, peuvent-ils voir en moi le reflet du Christ? Quel détail pourrais-je améliorer aujourd'hui?
Nous, les Chrétiens, nous avons besoin de découvrir ce qu'il y a de divin dans notre tâche quotidienne, de trouver l'empreinte de Dieu dans tout ce qui nous entoure.

Dans le travail, dans nos relations avec autrui. Et aussi lorsque nous sommes malades: le manque de santé est un bon moment pour nous identifier au Christ qui souffre.
Sainte Thérèse d'Avila disait: «Si nous ne nous décidons pas à avaler une fois pour toutes la mort et le manque de santé, nous ne ferons jamais rien du tout».

Dans l'Évangile, Le Seigneur nous assure: «Tout ce que vous demanderez en invoquant mon Nom, je le ferai» (Jn 14,13).
—Dieu est Mon Père, qui veille sur moi comme un Père aimant: il ne veut rien de mauvais pour moi. Tout ce qui arrive —tout ce qui m'arrive— est pour ma sanctification.
Même si, avec nos vues humaines, nous n'arrivons pas à le comprendre. Même si nous n’arrivions jamais à le comprendre.
Cela —quoique ce soit— Dieu l'ait permit. Fions-nous à Lui de la même façon que Marie.

 

HYMNE : LUMIÈRE ENFOUIE SOUS LE BOISSEAU,

Lumière enfouie sous le boisseau,
Le prince de l'ombre m'épuise !
Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil,
Agneau de feu, je suis votre flambeau ;
Moi seul peux vous conduire au jour,
Mon Jour qui lève aux cieux nouveaux,
Par le jardin où j'agonise.

Parole atteinte par les eaux,
L'angoisse me force au silence !
Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil,
Agneau vainqueur, je suis votre flambeau ;
Moi seul peux vous parler de paix,
Ma Paix qui règne aux cieux nouveaux,
Puisque la croix me fait violence.

Victime offerte à mes bourreaux,
Mon corps n'est plus rien que blessure !
Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil,
Agneau de Dieu, je suis votre flambeau ;
Moi seul peux vous combler de joie,
Ma Joie qui s'ouvre aux cieux nouveaux,
Puisqu'au calvaire on me torture.

Semence enfouie dans le tombeau,
La mort m'a couché sous la pierre !
Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil,
Agneau vivant, je suis votre flambeau ;
Moi seul peux vous donner la vie,
Ma Vie qui fait les cieux nouveaux,
Dans la cité de notre Père.

 

HYMNE : J’AI VU L’EAU VIVE

J’ai vu l’eau vive
jaillissant du cœur du Christ, alléluia !
Tous ceux que lave cette eau
seront sauvés et chanteront : alléluia !

J’ai vu la source
devenir un fleuve immense, alléluia !
Les fils de Dieu rassemblés
chantaient leur joie d’être sauvés, alléluia !

J’ai vu le Temple
désormais s’ouvrir à tous, alléluia !
Le Christ revient victorieux,
montrant la plaie de son côté, alléluia !

J’ai vu le Verbe
nous donner la paix de Dieu, alléluia !
Tous ceux qui croient en son nom
seront sauvés et chanteront : alléluia !

 

HYMNE : PÂQUE DE JÉSUS CHRIST SAUVEUR !

Pâque de Jésus Christ Sauveur !
Il règne en sa victoire,
Triomphe de l'amour :
Ses bras ouverts en croix
Dressent vers Dieu
L'angoisse de la vie
Et portent vers lui nos cœurs.

Vivre ressuscités pour Dieu
Dans la lumière neuve,
Aurore de la joie :
Les hommes surgiront
Au grand espoir
Qui monte dans leur corps
À l'aube de ce matin.

Peuple des baptisés, marqués
Du Sceau de la promesse,
Témoins de Jésus Christ,
Venez manger la chair,
Boire le sang
Du Fils aimé de Dieu
Pour vivre de son Esprit.

L'heure paraît déjà : veillez !
Car Dieu dresse la table
Aux noces de l'Agneau :
Le Maître et le Seigneur
Vient nous servir
Le vin de son retour :
Victoire de charité.

 

Oraison du matin (Office des Laudes)...Propre à Saint Pierre Chanel.
Seigneur, pour la croissance et le progrès de ton Église, tu as donné à Saint Pierre Chanel la Gloire du martyre ; permets qu’en ce temps de Joie Pascale nos Célébrations du Christ mort et ressuscité fassent de nous des témoins d’une Vie nouvelle.

 

Oraison du matin (Office des Laudes).
Dieu qui nous as recréés par le Baptême, fais-nous vivre toujours davantage du Mystère Pascal : que ta Grâce nous accorde de porter beaucoup de fruit et de parvenir aux Joies de la Vie éternelle.

 

Parole de Dieu : (Rm 14, 7-9)... (Office des Laudes).
Aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour Le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour Le Seigneur.
Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur.
Car, si Le Christ a connu la mort, puis la Vie, c’est pour devenir Le Seigneur et des morts et des vivants.

 

Parole de Dieu : (1 P 2, 9-10)... (Office des Vêpres).
C’est vous qui êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu ; vous êtes donc chargés d’annoncer les merveilles de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable Lumière.
Car autrefois vous n’étiez pas son peuple, mais aujourd’hui vous êtes le peuple de Dieu. Vous étiez privés d’Amour, mais aujourd’hui Dieu vous a montré son Amour.

Ajouter un commentaire