Eucharistie du Samedi 1er Décembre 2018 : Samedi de la 34ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

Eucharistie du Samedi 1er Décembre 2018 : Samedi de la 34ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

Fête du Bienheureux Charles de Foucauld, Ermite, Prêtre, Missionnaire et Martyr (1858-1916).
Fête de Saint Éloi, Évêque de Noyon (590-660).
Fête de Saint Airy, Évêque de Verdun (+ 591).
Fête de Sainte Florence, convertie par Saint Hilaire, recluse à Comblé († 367).
Fête de la Bienheureuse Lidwine (Elisa Angela Meneguzzi), Religieuse de l’Institut de Saint-François de Sales (1901-✝ 1941).
Fête de la Bienheureuse Marie-Clémentine Anwarite Nengapeta, Religieuse Zaïroise (1939-✝ 1964).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre de l'Apocalypse 22,1-7… Psaume 95(94),1-2.3-5.6-7… Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,34-36.
Commentaire de Saint Hippolyte de Rome (?-v. 235), Prêtre et Martyr
Autre commentaire de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), Carmélite, Docteur de l'Église.
Autre commentaire du Bienheureux John Henry Newman (1801-1890), Cardinal, Théologien, Fondateur de l'Oratoire en Angleterre.
Autre commentaire de l’Abbé Antoni CAROL i Hostench (Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne).
Autre commentaire sur l'Évangile de ce jour et la correspondance dans Maria Valtorta.
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Bienheureux charles de foucauld

Samedi 1er Décembre 2018 : Fête du Bienheureux Charles de Foucauld, Ermite, Prêtre, Missionnaire et Martyr (1858-1916).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureux Charles de Foucauld.

Blog 36724 une ville et son eglise 160912151737 2170184104

Samedi 1er Décembre 2018 : Fête de Saint Éloi, Évêque de Noyon (590-660).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Éloi, Évêque de Noyon.

Airy 2

Samedi 1er Décembre 2018 : Fête de Saint Airy, Évêque de Verdun (+ 591).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Airy, Évêque de Verdun.

Steflorence 2

Samedi 1er Décembre 2018 : Fête de Sainte Florence, convertie par Saint Hilaire, recluse à Comblé († 367).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Florence, convertie par Saint Hilaire.

Beata liduina angela elisa meneguzzi a 2

Samedi 1er Décembre 2018 : Fête de la Bienheureuse Lidwine (Elisa Angela Meneguzzi), Religieuse de l’Institut de Saint-François de Sales (1901-✝ 1941).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Lidwine (Elisa Angela Meneguzzi).

84e33def710c8a8d38d9ba88dbd86fb2 xl

Samedi 1er Décembre 2018 : Fête de la Bienheureuse Marie-Clémentine Anwarite Nengapeta, Religieuse Zaïroise (1939-✝ 1964).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Marie-Clémentine Anwarite Nengapeta.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de l'Apocalypse 22,1-7.
Puis l'ange me montra l'eau de la vie : un fleuve resplendissant comme du cristal, qui jaillit du trône de Dieu et de l'Agneau.
Au milieu de la place de la ville, entre les deux bras du fleuve, il y a un arbre de vie qui donne son fruit douze fois : chaque mois il produit son fruit ; et les feuilles de cet arbre sont un remède pour les nations païennes.
Il n'y aura plus aucune malédiction. Le trône de Dieu et de l'Agneau sera dans la ville, et les serviteurs de Dieu lui rendront un culte ;
ils verront son visage, et son nom sera écrit sur leur front.
La nuit n'existera plus, ils n'auront plus besoin de la lumière d'une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera, et ils régneront pour les siècles des siècles.
Puis l'ange me dit : « Ces paroles sont sûres et vraies : le Seigneur, le Dieu qui inspire les prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt.
Voici que je viens sans tarder. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie écrite dans ce livre. »

 

Psaume 95(94),1-2.3-5.6-7.
Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;

à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.
Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.

Oui, il est notre Dieu ;
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,34-36.
Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l'improviste.
Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre.
Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l'homme. »

 

Commentaire du jour.
Saint Hippolyte de Rome (?-v. 235), Prêtre et Martyr
La Tradition apostolique, 41 (trad. SC11, p.129s)

« Restez éveillés et priez en tout temps »

Prie avant que ton corps ne repose au lit. Et puis vers le milieu de la nuit, lève-toi, lave-toi les mains avec de l'eau et prie.
Si ta femme est présente, priez tous les deux ensembles.
Si cependant elle n'est pas encore croyante, retire-toi dans une autre chambre pour prier, puis retourne dans ton lit.
Ne sois pas paresseux pour la prière... Il faut prier à cette heure car les anciens de qui nous tenons cette tradition nous ont appris qu'à cette heure toute la Création se repose un moment pour louer Le Seigneur.
Les étoiles, les arbres et les eaux s'arrêtent un instant, et toute la troupe des anges qui le sert loue Dieu à cette heure avec les âmes des justes.
C'est pourquoi les croyants doivent s'empresser de prier à cette heure-là.

Rendant également témoignage de cela, Le Seigneur dit : « Voici qu'un cri se fit entendre au milieu de la nuit ; on disait : 'Voici l'époux qui vient, levez-vous pour aller à sa rencontre' » (Mt 25,6).
Et il continue en disant : « C'est pourquoi, veillez, car vous ne savez pas à quelle heure il vient » (25,13).
Au chant du coq le matin, quand tu te lèves, prie aussi.

 

Commentaire du jour.
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), Carmélite, Docteur de l'Église.
Acte d'offrande à l'Amour Miséricordieux.

« Paraître debout devant Le Fils de l'Homme »

Ô Mon Dieu, Trinité Bienheureuse, je désire vous aimer et vous faire aimer, travailler à la glorification de la sainte Église en sauvant les âmes...
Je désire accomplir parfaitement votre Volonté et arriver au degré de gloire que vous m'avez préparé dans votre Royaume ; en un mot, je désire être sainte, mais je sens mon impuissance et je vous demande, ô Mon Dieu, d'être vous-même ma sainteté.
Puisque vous m'avez aimée jusqu'à me donner Votre Fils unique pour être Mon Sauveur et Mon Époux, les trésors infinis de ses mérites sont à moi : je vous les offre avec Bonheur, vous suppliant de ne me regarder qu'à travers la face de Jésus et dans son cœur brûlant d'Amour...

Je vous remercie, ô Mon Dieu, de toutes les Grâces que vous m'avez accordées, en particulier de m'avoir fait passer par le creuset de la souffrance.
C'est avec Joie que je vous Contemplerai au dernier jour portant le sceptre de la Croix. Puisque vous avez daigné me donner en partage cette Croix si précieuse, j'espère au Ciel vous ressembler et voir briller sur mon corps glorifié les sacrés stigmates de votre Passion...

Après l'exil de la terre, j'espère aller jouir de Vous dans la Patrie. Mais je ne veux pas amasser de mérites pour le Ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l'unique but de vous faire plaisir, de consoler votre Cœur Sacré et de sauver des âmes qui vous aimeront éternellement.
Au soir de cette Vie, je paraîtrai devant vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes œuvres.
Toutes nos justices ont des taches à vos yeux. Je veux donc me revêtir de votre propre Justice et recevoir de votre Amour la possession éternelle de vous-même.
Je ne veux point d'autre trône et d'autre couronne que Vous, ô Mon Bien-Aimé ! À vos yeux le temps n'est rien, un seul jour est comme mille ans (Ps 89,4), vous pouvez donc en un instant me préparer à paraître devant Vous.

 

Commentaire du jour.
Bienheureux John Henry Newman (1801-1890), Cardinal, Théologien, Fondateur de l'Oratoire en Angleterre.
Sermon « Watching », PPS vol. 4, n°22

« Restez éveillés et priez en tout temps »

« Veillez ! », nous dit Jésus avec insistance... Nous n'avons pas seulement à croire, mais à veiller ; pas simplement à aimer, mais à veiller ; pas uniquement à obéir, mais à veiller.
À veiller pour quoi ? Pour ce suprême événement : la venue du Christ... Il semble bien y avoir là un appel spécial, un devoir dont l'idée ne nous serait jamais venue à l'esprit autrement.

Nous avons une idée générale de ce que veut dire croire, aimer et obéir, mais qu'est-ce donc que veiller ?...
Celui-là veille dans l'attente du Christ, qui garde l'esprit sensible, ouvert, sur le qui-vive, qui reste vif, éveillé, plein de zèle à le chercher et à l'honorer. Il désire trouver Le Christ dans tout ce qui arrive...
Et celui-là veille avec Le Christ (Mt 26,38) qui, tout en regardant l'avenir, regarde aussi le passé, contemplant ce que son Sauveur a acquis pour lui et n'oubliant pas ce que Le Christ a souffert pour lui.
Il veille avec Le Christ celui qui remémore et renouvelle en sa propre personne la Croix et à l'Agonie du Christ, qui porte joyeusement la tunique que Le Christ a portée jusqu'à la Croix et qu'il a laissée après son Ascension.

Souvent dans les Épîtres, les écrivains inspirés expriment leur désir du second avènement, mais ils n'oublient jamais le premier : la Crucifixion et la Résurrection...
Ainsi Saint Paul invite les Corinthiens à attendre la venue du Seigneur Jésus-Christ (1Co 1,7-8) et ne manque pas de leur dire de « toujours porter dans notre corps la mort du Seigneur, pour que la Vie du Christ Jésus se manifeste en nous » (2Co 4,10)...
La pensée de ce qu'est Le Christ aujourd'hui ne doit pas effacer le souvenir de ce qu'il a été pour nous...
Ainsi dans la sainte Communion nous voyons en même temps la mort et la Résurrection du Christ ; nous nous souvenons de l'une, nous nous réjouissons de l'autre. Nous nous offrons nous-mêmes et recevons une Bénédiction.

Veiller, c'est donc vivre détaché de ce qui est présent, vivre dans l'invisible, vivre dans la pensée du Christ tel qu'il est venu une première fois et tel qu'il doit venir, désirer son deuxième avènement à partir de notre souvenir aimant et reconnaissant du premier.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_312
Abbé Antoni CAROL i Hostench (Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne).

« Restez éveillés et priez en tout temps ».

Aujourd'hui, dernier jour du Temps Ordinaire, Jésus nous met clairement en garde sur le sort de notre passage sur Terre.
Si nous nous obstinons à vivre absorbés par le train-train quotidien de notre vie, le dernier jour de notre existence arrivera d'une manière tellement soudaine qu'aveuglés par notre gloutonnerie nous ne reconnaîtrons pas Le Seigneur Lui-même quand Il viendra pour nous amener, (car, comme vous le savez nous ne sommes ici que de passage), dans l'intimité de son Amour infini.
Ce sera comme ce qui arrive à un enfant mal élevé: il est tellement occupé et distrait avec "ses" jouets qu'à la fin il oublie l'amour de ses parents et la compagnie de ses amis. Quand il s'en rend compte, inconsolable il pleure à cause de sa solitude inattendue.
L'antidote que nous offre Jésus est également très clair: «Restez éveillés et priez en tout temps» (Lc 21,36).
Veiller et prier. C'est le même avertissement qu'il a donné à ses disciples la nuit où Il a été trahi.
La Prière a un élément prophétique formidable qui est souvent oublié dans la prédication: c'est-à-dire, de passer du simple "voir" à vraiment "regarder" le quotidien dans sa plus profonde réalité.
Comme le dit Evagrio Pontico: «La vue est le meilleur de tous les sens, et la Prière est la plus divine des vertus».
Les classiques de la spiritualité appellent cela la "vision surnaturelle", regarder avec les yeux de Dieu.
Ou bien, ce qui revient au même, connaître la vérité: de Dieu, du monde, de soi-même. Les Prophètes n'étaient pas seulement ceux qui "prédisaient ce qui allait arriver" mais ils interprétaient également le présent à sa juste valeur, portée et densité. Or, ils ont pu avec l'aide de Dieu reconduire l'histoire.
Nous déplorons souvent l'état du monde actuel -Où va-t-on? On se dit. Aujourd'hui dernier jour du Temps Ordinaire, c'est aussi un jour pour prendre des résolutions définitives.
Il est peut-être temps que quelqu'un de plus soit prêt à se relever de l'ivresse du présent et se retrousser les manches pour un futur meilleur.
Est-ce que tu veux être celui-là? Alors, courage! Et que Dieu te Bénisse!

 

Autre commentaire sur l'Évangile de ce jour et la correspondance dans Maria Valtorta.
https://us3.campaign-archive.com/?e=b033ba685c&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=01a09e76d4

 

HYMNE : COMMENT ES-TU FOYER DE FEU

Comment es-tu foyer de feu
et fraîcheur de la fontaine,
une brûlure, une douceur
qui rend saines nos souillures ?

Comment fais-tu de l'homme un dieu,
de la nuit une lumière,
et des abîmes de la mort
tires-tu la vie nouvelle?

Comment la nuit vient-elle au jour ?
Peux-tu vaincre les ténèbres,
porter ta flamme jusqu'au cœur
et changer le fond de l'être ?

Comment n'es-tu qu'un avec nous,
nous rends-tu fils de Dieu même ?
Comment nous brûles-tu d'amour
et nous blesses-tu sans glaive ?

Comment peux-tu nous supporter,
rester lent à la colère,
et de l'ailleurs où tu te tiens
voir ici nos moindres gestes ?

Comment de si haut et de si loin
ton regard suit-il nos actes ?
Ton serviteur attend la paix,
le courage dans les larmes !

 

HYMNE : NUÉE DE FEU

Nuée de feu
Sur ceux qui marchent dans la nuit,
Tu es venu
pour montrer le chemin vers Dieu,
Et ton calvaire ouvrit le ciel.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Présence de ton Père ;
Que nous chantions pour ton retour :

R/ Béni soit au nom du Seigneur,
Celui qui vient sauver son peuple.

Royal époux
Promis aux noces de la croix,
Tu es venu
réjouir les enfants de Dieu,
Et tu changeas notre eau en vin.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Tendresse pour la terre ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

Ô Fils de Dieu
Sur qui repose l’Esprit-Saint,
Tu es venu
comme un feu qui consume tout,
Et l’univers s’embrase en toi.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Demeure de la Gloire ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

 

HYMNE : TOI QUI VIENS POUR TOUT SAUVER

Toi qui viens pour tout sauver,
L’univers périt sans toi ;
Fais pleuvoir sur lui ta joie,
Toi qui viens pour tout sauver.

Viens sauver tes fils perdus,
Dispersés, mourant de froid ;
Dieu qui fus un jour en croix,
Viens sauver tes fils perdus.

Viens offrir encore ton pain
Et ton vin aux miséreux ;
Pour qu’ils voient le don de Dieu,
Viens offrir encore ton pain.

Toi qui viens pour tout sauver,
Fais lever enfin le jour
De la paix dans ton amour,
Toi qui viens pour tout sauver.

 

Oraison du matin (Office des Laudes).
Que nos lèvres, notre âme et toute notre vie proclament ta louange, Seigneur ; et puisque tout notre être est un don de ta Grâce, fais que notre existence te soit consacrée.

 

Parole de Dieu : (Rm 12, 14-16a)… (Office des Laudes).
Bénissez ceux qui vous persécutent ; souhaitez-leur du bien, et non pas du mal. Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent.
Soyez bien d’accord entre vous ; n’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est simple.

 

Parole de Dieu : (1 Th 5, 23-24)… (Office des Vêpres).
Que le Dieu de la Paix Lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de Notre Seigneur Jésus-Christ. Il est fidèle, le Dieu qui vous appelle : tout cela, il l’accomplira.

Ajouter un commentaire