Eucharistie du Jeudi 1er Février 2018 : Jeudi de la 4ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

Eucharistie du Jeudi 1er Février 2018 : Jeudi de la 4ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église Célèbre la Fête (propre à l’Irlande) et fait mémoire facultative (propre à la Nouvelle-Zélande) de Sainte Brigitte de Kildare, Abbesse en Irlande, Co-Patronne de l’Irlande (✝ 523).

Fête des Saintes Perpétue et Félicité, Martyres d'Afrique du Nord († 203).

Perpétue est la Sainte Patronne de Vierzon. Elles sont fêtées par les Église d'Orient le 1er Février.
Au 07 Mars, L’Église Célèbre leur Fête en Afrique du Nord, et mémoire obligatoire ailleurs dans le martyrologe romain.


Fête de la Bienheureuse Candelaria de San José (Susana Paz Castillo Ramírez), Religieuse et Co-Fondatrice des « Hermanas Carmelitas Venezolanas » (1863-1940).
Fête du Bienheureux Louis (Luigi) Variara, Prêtre et Fondateur de la Congrégation des « Filles des Très Saints Cœurs de Jésus et de Marie » (1875-1923).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Premier livre des Rois 2,1-4.10-12… Premier livre des Chroniques 29,10.11abc.11de-12a.12bcd… Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,7-13.
Commentaire du Vénérable François Libermann (1802-1852), Fondateur de la Congrégation du Saint-Esprit.
Autre commentaire du Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916), Ermite et Missionnaire au Sahara.
Autre commentaire de Jean Gobeil, s.j., La Villa Loyola, dirigée par les Jésuites de Sudbury.
Autre commentaire de l’Abbé Josep VALL i Mundó (Barcelona, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Sainte brigitte de kildare 11

Jeudi 01 Février 2018 : Fête de Sainte Brigitte de Kildare, Abbesse en Irlande, Co-Patronne de l’Irlande (✝ 523).
(L’Église Célèbre la Fête (propre à l’Irlande) et fait mémoire facultative (propre à la Nouvelle-Zélande) de Sainte Brigitte de Kildare).

Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Brigitte de Kildare.

Sainte perpetue et sainte felicite icone 2 2 1

Jeudi 01 Février 2018 : Fête des Saintes Perpétue et Félicité, Martyres d'Afrique du Nord († 203).
Perpétue est la Sainte Patronne de Vierzon. Elles sont fêtées par les Église d'Orient le 1er Février.
Au 07 Mars, L’Église Célèbre leur Fête en Afrique du Nord, et Mémoire obligatoire ailleurs dans le martyrologe romain.

Pour voir leur vie et en découvrir davantage sur elles, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » en date du 07 Mars, ou sur le lien suivant :
Saintes Perpétue et Félicité, Martyres d'Afrique du Nord.

Suplemento 629 pag39 2

Jeudi 01 Février 2018 : Fête de la Bienheureuse Candelaria de San José (Susana Paz Castillo Ramírez), Religieuse et Co-Fondatrice des « Hermanas Carmelitas Venezolanas » (1863-1940).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Candelaria de San José (Susana Paz Castillo Ramírez).

Variara 2

Jeudi 01 Février 2018 : Fête du Bienheureux Louis (Luigi) Variara, Prêtre et Fondateur de la Congrégation des « Filles des Très Saints Cœurs de Jésus et de Marie » (1875-1923).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureux Louis (Luigi) Variara.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 2,1-4.10-12.
Comme les jours de David approchaient de leur fin, il exprima ses volontés à son fils Salomon :
« Je m’en vais par le chemin de tout le monde. Sois fort, sois un homme courageux !
Tu garderas les observances du Seigneur ton Dieu, en marchant dans ses chemins. Tu observeras ses décrets, ses commandements, ses ordonnances et ses édits, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse. Ainsi tu réussiras dans tout ce que tu feras et entreprendras,
et le Seigneur réalisera cette parole qu’il m’a dite : “Si tes fils veillent à suivre leur chemin en marchant devant moi avec loyauté, de tout leur cœur et de toute leur âme, jamais tes descendants ne seront écartés du trône d’Israël.”
David mourut, il reposa avec ses pères, et il fut enseveli dans la Cité de David.
Le règne de David sur Israël avait duré quarante ans : il avait régné sept ans à Hébron, et trente-trois ans à Jérusalem.
Salomon prit possession du trône de David son père, et sa royauté fut solidement établie.

 

Premier livre des Chroniques 29,10.11abc.11de-12a.12bcd.
Béni sois-tu, Seigneur,
Dieu de notre père Israël,
depuis les siècles et pour les siècles !

À toi, Seigneur, force et grandeur,
éclat, victoire, majesté,
tout, dans les cieux et sur la terre !

À toi, Seigneur, le règne,
la primauté sur l’univers :
la richesse et la gloire viennent de ta face !

C’est toi, le Maître de tout :
dans ta main, force et puissance ;
tout, par ta main, grandit et s’affermit.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,7-13.
En ce temps-là, Jésus appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs,
et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture.
« Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. »
Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ.
Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. »
Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir.
Ils expulsaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient.

 

Commentaire du jour.
Vénérable François Libermann (1802-1852), Fondateur de la Congrégation du Saint-Esprit.
Lettres spirituelles (tome IV, p. 458-462)

Exhortation à des Missionnaires : « Ne rien emporter pour la route »

Pour vivre de la vie d'hommes apostoliques, vous avez besoin d'une bien grande abnégation de vous-mêmes...
Ce qu'il faut, c'est de conserver son âme dans la Paix, dans la gaieté, au milieu des privations continuelles et fortement senties, non seulement dans les privations corporelles qui sont assez faciles à supporter, mais dans les privations spirituelles ou morales.
Celles-ci sont bien plus pénibles, attristent, troublent, découragent une âme faible et attachée à elle-même ; elles donnent un courage, une sérénité et une vigueur toute nouvelle à une âme forte, par une solide abnégation à elle-même et par un attachement parfait à Dieu seul...

Si vous saviez quelle est la valeur de la patience parmi les vertus apostoliques, vous vous emploieriez de toutes les puissances de votre âme pour l'obtenir.
Si vous savez maintenant patienter, vous êtes sûrs du succès et d'un succès solide et stable...

Les herbes qui croissent vite acquièrent peu de développement et se détruisent promptement. Les arbres dont la croissance est lente, deviennent grands et puissants et durent des siècles. S'il vous arrive jamais d'avoir dans une mission un succès prompt et facile, tremblez pour cette mission ; lorsque, au contraire, elle demande du temps et offre des difficultés, augurez-en bien, si vous sentez en vous-mêmes la force et la persévérance d'une sainte patience...
Si vous avez la patience, vous êtes sûrs d'acquérir cette prudence, cette Sagesse de Dieu dans votre conduite et vos entreprises.

 

Commentaire du jour.
Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916), Ermite et Missionnaire au Sahara.
Lettre à Joseph Hours, 3 mai 1912

« Pour la première fois, il les envoie »

Être apôtre, par quel moyen ? Par ceux que Dieu met à sa disposition : les Prêtres ont leurs supérieurs qui leur disent ce qu'ils doivent faire. Les laïcs doivent être apôtres envers tous ceux qu'ils peuvent atteindre : leurs proches et leurs amis, mais non eux seuls ; la Charité n'a rien d'étroit, elle embrasse tous ceux qu'embrasse le Cœur de Jésus.

Par quel moyen ? Par les meilleurs, étant donnés ceux auxquels ils s'adressent : avec tous ceux avec qui ils sont en rapport, sans exception, par la bonté, la tendresse, l'affection fraternelle, l'exemple de la vertu, par l'humilité et la douceur toujours attrayantes et si chrétiennes.

Avec certains sans leur dire jamais un mot de Dieu ni de la Religion, patientant comme Dieu patiente, étant bon comme Dieu est bon, étant un tendre frère et priant.
Avec d'autres en parlant de Dieu dans la mesure qu'ils peuvent porter ; dès qu'ils en sont à la pensée de rechercher la Vérité par l'étude de la Religion, en les mettant en rapports avec un Prêtre très bien choisi et capable de leur faire du bien.
Surtout voir en tout humain un frère.

 

Autre commentaire du jour.
http://villaloyola.com/fr/node/28
Jean Gobeil, s.j., La Villa Loyola, dirigée par les Jésuites de Sudbury.

Il commença à les envoyer en mission deux par deux

Marc a déjà mentionné que Jésus avait choisi douze disciples pour être avec Lui et pour aller proclamer la venue du Règne de Dieu avec les mêmes pouvoirs que Lui-même.
Le but était donc, d’une part, d’être des témoins des paroles et des actions du Christ et, d’autre part, de proclamer la venue du Règne de Dieu.
Ils sont envoyés pour la première fois et c’est cet envoi qui leur fera plus tard donner le nom d’apôtres, ce qui signifie envoyés.
Ils sont envoyés deux par deux. C’est peut-être pour souligner qu’ils vont présenter un témoignage puisque dans la Loi de Moïse, il faut deux témoins pour qu’une déposition soit officielle (Dt. 19,15).
On voit dans les Actes que les premiers Chrétiens suivaient cette règle. Ainsi, pour la première mission de Paul, l’Église d’Antioche envoie Barnabé et Paul en mission parmi les Gentils.
Ils doivent être très dépouillés, ce qui a comme corollaire qu’ils doivent compter sur la Providence. Ils doivent se contenter de l’hospitalité qui leur est offerte et ne pas chercher à l’améliorer en passant de maison en maison.
Ceci reflète une situation plus tardive alors que les communautés doivent se défier de ceux qui se présentent comme des missionnaires mais ne sont que des profiteurs de la charité chrétienne.
La mention d’onctions d’huile sur les malades, elle aussi, anticipe ce qui deviendra le Sacrement des malades et ne représente pas une pratique de Jésus.
Le contenu de la proclamation des envoyés est à peine esquissé: ils proclament la nécessité de la conversion (métanoia, transformation du cœur, changement de direction).
Dans la proclamation initiale de Jésus (Marc 1,15), comme celle de Jean Baptiste (Marc 1,4), cette conversion était reliée à l’approche du Règne de Dieu.
Pour accueillir le Règne de Dieu, il fallait être prêt à une conversion, un changement profond du cœur qui amènerait un changement de direction.
La même expression est employée par Pierre dans sa première proclamation après la Pentecôte et elle reviendra plusieurs fois dans des moments importants du livre des Actes.
Jean Gobeil, s.j.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_40
+ Abbé Josep VALL i Mundó (Barcelona, Espagne).

«Jésus appelle les Douze, et pour la première fois il les envoie deux par deux (…).Ils partirent, et proclamèrent qu'il fallait se convertir»

Aujourd'hui, L'Évangile raconte la première mission apostolique. Le Christ envoie les Douze prêcher, guérir les malades et préparer les voies du Salut définitif.
C'est la mission de l'Église, celle de chaque Chrétien également. Le Concile Vatican II affirme que «la vocation chrétienne implique de soi la vocation à l'apostolat. Aucun membre n'a de rôle passif. Et celui qui ne veillerai pas à la croissance du corps serait, pour cette raison, inutile pour toute l'Église et aussi pour lui-même».

Le monde actuel a besoin —comme le disait Gustave Thibon— d'un “supplément d'âme” pour sa régénération.
Seul Le Christ, avec sa doctrine, est remède pour ses maladies.
Le monde passe par des crises. Ce n'est pas seulement une crise morale partielle, ou de valeurs humaines: c'est une crise d'ensemble. Le terme le plus précis pour la définir est celui de “crise d'âme”.

Les Chrétiens avec la grâce et la doctrine de Jésus se trouvent au milieu des structures temporelles pour les vivifier et les ordonner au Créateur:
«Qu'en écoutant la prédication de l'Église, le monde puisse croire, qu'en croyant il puisse espérer, qu'en espérant il puisse aimer» (Saint Augustin).
Le Chrétien ne peut fuir ce monde. Bernanos écrivait ainsi: «Il nous a jeté au milieu de la pâte, au milieu de la multitude comme levain; nous reconquerrons pied à pied l'univers que le péché nous a enlevé; Seigneur, nous te le rendrons tel que nous l'avons reçu en ce premier matin du monde, tout ordonné et tout saint».

L'un des secrets est d'aimer le monde de toute son âme et de vivre avec Amour la mission confiée par Le Christ aux Apôtres ainsi qu'à nous tous.
Comme l'a dit Saint Josémaria, «l'apostolat est Amour de Dieu qui déborde, don de soi-même aux autres (…). Et le désir d'apostolat est la manifestation exacte, adéquate, nécessaire, de la Vie intérieure».
Tel doit être notre témoignage quotidien au milieu des hommes et tout au long des temps.

 

HYMNE : QU'IL SOIT BÉNI

Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Ouvrez, ouvrez vos portes,
Ne fermez plus vos cœurs !
Il vient à nous sans faste,
Grandeur ni majesté,
Vêtu comme le pauvre
Dans son humilité !

Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Entendez-le qui parle,
Sortez tous de l'erreur !
Malheur à l'homme riche
S'il ne veut écouter
Le Christ de la Promesse
Qui vient nous racheter !

Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Il montre à tous les humbles
La face du Sauveur !
A lui sont en partage
La gloire et le pouvoir,
Ce qu'à la fin des âges
Les peuples pourront voir !

Qu'il soit béni, qu'il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Il donne aux misérables
La paix du Bon Pasteur,
Il est doux. Il est humble.
Son joug sera léger!
Et c'est lui qui nous mène
Jusqu'à la liberté !

 

HYMNE : PÈRE DU PREMIER MOT

Père du premier mot 
jailli dans le premier silence 
où l'homme a commencé, 
Entends monter vers toi, 
comme en écho, 
nos voix 
mêlées aux chants que lance 
ton Bien-Aimé.

Père du premier jour 
levé sur les premières terres 
au souffle de l'Esprit, 
Voici devant tes yeux, 
comme en retour, 
le feu 
qui prend au cœur des frères 
de Jésus Christ.

Père du premier fruit
gonflé de la première sève
au monde ensemencé,
Reçois le sang des grains
qui ont mûri,
et viens
remplir les mains qui cherchent
ton Premier-né.

 

HYMNE : Ô PÈRE, SOURCE DE L’AMOUR

Ô Père, 
Source de l’amour, 
Tu nous as gardés en ce jour 
Dans ta tendresse. 
Si je n’ai pas compris ta voix, 
Ce soir je rentre auprès de toi, 
Et ton pardon me sauvera 
De la tristesse. 

Seigneur,
Étoile sans déclin,
Toi qui vis aux siècles sans fin,
Près de ton Père !
Ta main, ce jour, nous a conduits,
Ton corps, ton sang nous ont nourris :
Reste avec nous en cette nuit,
Sainte lumière. 

Seigneur,
Esprit de vérité,
Ne refuse pas ta clarté
À tous les hommes.
Éteins la haine dans les cœurs,
Et que les pauvres qui ont peur
D’un lendemain sans vrai bonheur
En paix s’endorment. 

Seigneur,
Reviendras-tu ce soir
Pour combler enfin notre espoir
Par ta présence ?
La table est mise en ta maison
Où près de toi nous mangerons.
Pour ton retour, nous veillerons
Pleins d’espérance.

 

Oraison du matin (Office des Laudes).
Donne à ceux qui te prient, Seigneur, l'abondance de la Grâce. Avec ton aide, qu'ils suivent tes Commandements pour y trouver dès maintenant leur Bonheur, pour en recevoir, dans l'éternité, ta Joie.

 

Parole de Dieu : (Rm 8, 18-21)… (Office des Laudes).
J’estime qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la Gloire que Dieu va bientôt révéler en nous.
En effet, la Création aspire de toutes ses forces à voir cette révélation des fils de Dieu. Car la Création a été livrée au pouvoir du néant, non parce qu’elle l’a voulu, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir.
Pourtant, elle a gardé l’Espérance d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage, de la dégradation inévitable, pour connaître la liberté, la Gloire des enfants de Dieu.

 

Parole de Dieu : (Col 1, 23)… (Office des Vêpres).
Par la Foi, tenez, solides et fermes ; ne vous laissez pas détourner de l’Espérance que vous avez reçue en écoutant l’Évangile proclamé à toute créature sous le Ciel.

Ajouter un commentaire