Eucharistie du Mardi 24 Juillet 2018 : Mardi de la 16ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

Eucharistie du Mardi 24 Juillet 2018 : Mardi de la 16ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église Célèbre la Fête (au Liban, mémoire facultative ailleurs) de Saint Charbel Makhlouf, Prêtre et Moine Maronite, Patron du Liban (1828-1898).

Fête de Sainte Kinga (Cunégonde), Reine de Pologne, vierge, Sœur de l'Ordre de Sainte Claire (1234-1293).
Fête de Sainte Christine de Rome (ou de Bolsena), vierge et martyre († c. 300).
Fête de Sainte Christine l'Admirable, Mystique à Saint-Trond (✝ 1224).
Fête de Saints Boris et Gleb, Princes Russes, fils de saint Vladimir, grand prince de Kiev (+ 1015).
Fête de Sainte Euphrasie, Vierge († c. 412).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre de Michée 7,14-15.18-20... Psaume 85(84),2-4.5-6.7-8... Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 12,46-50.
Commentaire de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), Carmélite, Docteur de l'Église.
Autre commentaire de Jean Gobeil, s.j., La Villa Loyola, dirigée par les Jésuites de Sudbury.
Autre commentaire de l’Abbé Pere SUÑER i Puig SJ (Barcelona, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Saint charbel photo www sainttherse com

Mardi 24 Juillet 2018 : Fête de Saint Charbel Makhlouf, Prêtre et Moine Maronite, Patron du Liban (1828-1898).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Charbel Makhlouf.

Szent kinga budapest closeup 22

Mardi 24 Juillet 2018 : Fête de Sainte Kinga (Cunégonde), Reine de Pologne, vierge, Sœur de l'Ordre de Sainte Claire (1234-1293).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Kinga (Cunégonde), Reine de Pologne.

Ravensburg st christina hl christina

Mardi 24 Juillet 2018 : Fête de Sainte Christine de Rome (ou de Bolsena), vierge et martyre († c. 300).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Christine de Rome (ou de Bolsena).

St christina the astonishing church photo

Mardi 24 Juillet 2018 : Fête de Sainte Christine l'Admirable, Mystique à Saint-Trond (✝ 1224).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Christine l'Admirable, Mystique.

Icone de boris et gleb xiveme siecle 1

Mardi 24 Juillet 2018 : Fête de Saints Boris et Gleb, Princes Russes, fils de Saint Vladimir, grand prince de Kiev (+ 1015).
Pour voir leur vie et en découvrir davantage sur eux, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saints Boris et Gleb, Princes Russes.

Sainte euphrasie vierge c 413

Mardi 24 Juillet 2018 : Fête de Sainte Euphrasie, Vierge († c. 412).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Euphrasie.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de Michée 7,14-15.18-20.
Seigneur, avec ta houlette, sois le pasteur de ton peuple, du troupeau qui t’appartient, qui demeure isolé dans le maquis, entouré de vergers. Qu’il retrouve son pâturage à Bashane et Galaad, comme aux jours d’autrefois !
Comme aux jours où tu sortis d’Égypte, tu lui feras voir des merveilles !
Qui est Dieu comme toi, pour enlever le crime, pour passer sur la révolte comme tu le fais à l’égard du reste, ton héritage : un Dieu qui ne s’obstine pas pour toujours dans sa colère mais se plaît à manifester sa faveur ?
De nouveau, tu nous montreras ta miséricorde, tu fouleras aux pieds nos crimes, tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés !
Ainsi tu accordes à Jacob ta fidélité, à Abraham ta faveur, comme tu l’as juré à nos pères depuis les jours d’autrefois.

 

Psaume 85(84),2-4.5-6.7-8.
Tu as aimé, Seigneur, cette terre, tu as fait revenir les déportés de Jacob ;
tu as ôté le péché de ton peuple, tu as couvert toute sa faute ;
tu as mis fin à toutes tes colères, tu es revenu de ta grande fureur.
Fais-nous revenir, Dieu, notre salut, oublie ton ressentiment contre nous.

Seras-tu toujours irrité contre nous, maintiendras-tu ta colère d'âge en âge ?
N'est-ce pas toi qui reviendras nous faire vivre et qui seras la joie de ton peuple ?
Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 12,46-50.
En ce temps-là, comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »
Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

 

Commentaire du jour.
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), Carmélite, Docteur de l'Église.
Lettre 142 (OC, Cerf DDB 1996, p. 463)

« Celui qui fait la Volonté de Mon Père..., celui-là est pour Moi un frère, une sœur et une mère »

« Mes pensées ne sont pas vos pensées dit Le Seigneur » (cf Is 55,8). Le mérite ne consiste pas à faire ni à donner beaucoup, mais plutôt à recevoir, à aimer beaucoup.
Il est dit que c'est bien plus doux de donner que de recevoir (Ac 20,35), et c'est vrai, mais alors, quand Jésus veut prendre pour Lui la douceur de donner, ce ne serait pas gracieux de refuser.
Laissons-le prendre et donner tout ce qu'il voudra ; la perfection consiste à faire sa Volonté, et l'âme qui se livre entièrement à Lui est appelée par Jésus Lui-même « sa mère, sa sœur » et toute sa famille.
Et ailleurs: « Si quelqu'un m'aime, il gardera ma Parole » (c'est-à-dire il fera ma Volonté) « et Mon Père l'aimera, et nous viendrons à lui et nous ferons en lui notre demeure » (Jn 14,23). Oh, comme c'est facile de plaire à Jésus, de ravir son cœur ; il n'y a qu'à l'aimer sans se regarder soi-même, sans trop examiner ses défauts...

Les directeurs font avancer dans la perfection en faisant faire un grand nombre d'actes de vertu et ils ont raison, mais mon directeur qui est Jésus ne m'apprend pas à compter mes actes ; il m'enseigne à faire tout par Amour, à ne lui rien refuser, à être contente quand il me donne une occasion de lui prouver que je l'aime, mais cela se fait dans la Paix, dans l'abandon ; c'est Jésus qui fait tout et moi je ne fais rien.

 

Autre commentaire du jour.
Jean Gobeil, s.j., La Villa Loyola, dirigée par les Jésuites de Sudbury.

Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »

Le texte d’aujourd’hui parle de la mère et des frères de Jésus. Matthieu dit qu’ils cherchaient à le voir. Il omet poliment de dire pourquoi.
Marc, lui, dit que les siens sont venus à Capharnaüm pour se saisir de lui car ils disaient: Il a perdu le sens. (Marc 3,21)
En somme, le clan de Jésus a des difficultés avec la popularité de Jésus ou bien parce qu’ils ont peur des répercussions ou bien parce qu’ils partagent l’opinion des gens de Nazareth qui n’acceptent pas que Jésus ait une mission véritable.

Comme la foule les empêche de s’approcher, quelqu’un l’informe que sa mère et ses frères cherchent à lui parler. Jésus, lui, répond avec la question: Qui est ma mère et qui sont mes frères?
C’est bien une façon de demander quel est le lien le plus important pour lui.
Est-ce que c’est le lien du sang ou bien y a-t-il un lien avec lui qui est plus important que le lien du sang?

La réponse nous intéresse parce qu’elle nous révèle, d’une part, ce qui fait la véritable grandeur de Marie aux yeux de Jésus et d’autre part, qu’est-ce qui nous relie, nous, à la personne de Jésus.
Celui qui fait la volonté de Mon Père qui est aux Cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère.

Ainsi, pour Jésus, le lien le plus fort est avec ceux qui font la Volonté de Dieu. Le rôle de Marie est assurément très important pour les Chrétiens.
Le Concile d’Ephèse, en 451, proclamera Marie, la theotokos, c’est-à-dire la Mère-de-Dieu: elle est la mère de la personne de Jésus, pas seulement de sa nature humaine.

Pourtant, plus importante que sa maternité est sa réponse à Dieu: Je suis la servante du Seigneur. (Luc 1,38)
Cette réponse représente sa complète fidélité à la Volonté de Dieu. C’est ce qui fait son lien avec Dieu et c’est ce qui fait sa grandeur.
Mais la parole de Jésus est aussi une révélation pour nous. Par notre fidélité à être des disciples du Christ, notre lien avec Dieu est comme un lien de famille.
Nous sommes de la maison de Dieu, comme dit Paul, c’est-à-dire membres de sa famille. C’est ce lien qui nous unit au Christ, qui fait que nous sommes enfants de Dieu et que nous sommes assez proches de Dieu pour lui dire: Père.
Jean Gobeil, s.j.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_146
Abbé Pere SUÑER i Puig SJ (Barcelona, Espagne).

«Celui qui fait la Volonté de Mon Père qui est aux Cieux, celui-là est pour Moi (…) une mère»

Aujourd'hui, l'Évangile se présente, d'emblée, surprenant: «Qui est ma mère?» (Mt 12,48), Jésus demande. Il semble que Le Seigneur emploie une attitude méprisante envers Marie. Certainement pas.
Ce que Jésus veut laisser ici tout à fait clair c'est que devant ses yeux —les yeux de Dieu!— la valeur décisive d'une personne ne demeure pas dans le fait de la chair et du sang, mais dans la disposition spirituelle d'accueil de la Volonté de Dieu: «Puis, tendant la main vers ses disciples, il dit: ‘Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la Volonté de Mon Père qui est aux Cieux, celui-là est pour Moi un frère, une sœur et une mère’» (Mt 12,49-50).

Or, à ce moment-là, la Volonté de Dieu était qu'Il pût évangéliser ceux qui l'écoutaient et que ceux-là pussent l'écouter.
Ceci était plus primordial que n'importe qu'elle autre valeur, sans égard pour son importance. Pour faire la Volonté du Père, Jésus-Christ avait laissé Marie et maintenant il devait prêcher loin de sa maison.

Mais, qui a été plus disposée à faire la Volonté de Dieu que Marie? «Voici la servante du Seigneur; que tout se passe pour moi selon ta Parole» (Lc 1,38).
C'est pour cela que Saint Augustin dit que Marie, a d'abord reçu la Parole de Dieu dans l'esprit par Obéissance, et, seulement après, elle a conçu dans son sein pour l'Incarnation du Verbe.

En d'autres mots: Dieu nous aime dans la mesure de notre sainteté. Marie est très sainte et, conséquemment, elle est très aimée.
Cependant, être des saints, n'est pas la raison pour laquelle Dieu nous aime. Au contraire, parce qu'Il nous aime nous pouvons devenir saints.
Le Seigneur est toujours le premier à nous aimer (cf. 1Jn 4,10).
Marie nous l'apprend lorsqu'elle dit: «Il s'est penché sur son humble servante» (Lc 1,48). Aux yeux de Dieu nous sommes très peu; mais Il veut nous agrandir, nous sanctifier.

 

HYMNE : POUR QUE L'HOMME SOIT UN FILS

Pour que l'homme soit un fils à son image,
Dieu l'a travaillé au souffle de l'Esprit :
Lorsque nous n'avions ni forme ni visage,
Son amour nous voyait libres comme lui.

Nous tenions de Dieu la grâce de la vie,
Nous l'avons tenue captive du péché :
Haine et mort se sont liguées pour l'injustice
Et la loi de tout amour fut délaissée.

Quand ce fut le jour, et l'heure favorable,
Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :
L'arbre de la croix indique le passage
Vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces ?
Qui prendra Jésus pour Maître et pour ami ?
L'humble serviteur a la plus belle place !
Servir Dieu rend l'homme libre comme lui.

 

HYMNE : BÉNI DE DIEU

Béni de Dieu
En qui le Père se complaît,
Tu es venu
baptiser l’homme dans ta mort,
Et le Jourdain baigna ton corps.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Justice du Royaume ;
Que nous chantions pour ton retour :

R/Béni soit au nom du Seigneur
Celui qui vient sauver son peuple !

Rocher nouveau
D’où sort le Fleuve de la vie,
Tu es venu
abreuver ceux qui croient en toi,
Et tu laissas s’ouvrir ton cœur.
Ô viens, Seigneur Jésus
Fontaine intarissable ;
Que nous chantions pour ton retour :

R/Béni soit au nom du Seigneur
Celui qui vient sauver son peuple !

 

HYMNE : SEIGNEUR, AU SEUIL DE CETTE NUIT

Seigneur, au seuil de cette nuit, 
Nous venons te rendre l’esprit 
Et la confiance. 
Bientôt nous ne pourrons plus rien ; 
Nous les mettons entre tes mains 
Afin qu’en toi nos vies demain 
Prennent naissance. 

Ce jour en train de décliner, 
Tu nous donnes de le tourner 
Vers le mystère 
Qui fit le premier soir avant 
La première aube sur les temps, 
Et chaque soir au soir suivant 
Dit ta lumière. 

Rappelle-toi lorsque tu vins 
Dans le vent de nuit au jardin 
De la genèse, 
Afin que l'homme trouve au cœur 
Un nouveau jour, plus intérieur, 
Qui le rappelle à son Seigneur, 
Quand l’autre baisse. 

Tu ne l’as pas abandonné ; 
Ton esprit de feu dans la nuée
Resta fidèle. 
Et puis le ciel s’est découvert, 
Quand tu pris chair de notre chair, 
Quand tu donnas à l’univers 
Sa nuit nouvelle. 

Surtout, Jésus, rappelle-toi,
Descendant encore plus bas,
À la mort même :
Puisque tout est renouvelé,
Laisse ce soir nos cœurs aller
Dans cette paix que tu promets
À ceux qui t’aiment.

 

Oraison propre à Saint Charbel.
Dieu, infiniment Saint et glorifié dans tes Saints, qui as inspiré au Saint Moine et Ermite Charbel de vivre et de mourir dans une parfaite ressemblance avec Jésus, lui accordant la force de se détacher du monde afin de faire triompher, dans son Ermitage, l'héroïsme des vertus Monastiques : la Pauvreté, l'Obéissance et la Chasteté, nous te supplions de nous accorder la grâce de t'aimer et de te servir à son exemple.
Seigneur Tout-Puissant, qui a manifesté le pouvoir de l'intercession de Saint Charbel par de nombreux miracles et faveurs, accorde-nous la grâce que nous implorons par son intercession. Amen.

 

Oraison du matin (Office des Laudes).
Augmente en nous la Foi, Seigneur : fais-nous la grâce de tenir, dans ce monde, notre devoir de louange et de service.

 

Parole de Dieu : (Is 55, 1)... (Office des Laudes).
Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! Même si vous n’avez pas d’argent, venez acheter et consommer ; venez acheter du vin et du lait, sans argent et sans rien payer.

 

Parole de Dieu : (Col 3, 16)... (Office des Vêpres).
Que la Parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.

Ajouter un commentaire