Eucharistie du Lundi 12 Mars 2018 : Lundi de la 4ème semaine de Carême.

Eucharistie du Lundi 12 Mars 2018 : Lundi de la 4ème semaine de Carême.

Fête de Saint Louis Orione, Prêtre et Fondateur de nombreuses Congrégations Religieuses (1872-1940).
Fête (pour les Églises d’Orient) de Saint Grégoire le Grand, Pape et Docteur de l'Église (540-604).
Fête de la Bienheureuse Angela Salawa, vierge, Tertiaire Franciscaine à Cracovie (1881- ✝ 1922).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre d'Isaïe 65,17-21… Psaume 30(29),2a.3-4.5-6.9.12a.13cd… Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 4,43-54.
Commentaire de Baudouin de Ford (?-v. 1190), Abbé Cistercien, puis Évêque.
Autre commentaire de l’Abbé Ramon Octavi SÁNCHEZ i Valero (Viladecans, Barcelona, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Saint louis orione 11

Lundi 12 Mars 2018 : Fête de Saint Louis Orione, Prêtre et Fondateur de nombreuses Congrégations Religieuses (1872-1940).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Louis Orione.

546468gregoire le grand

Lundi 12 Mars 2018 : Fête (pour les Églises d’Orient) de Saint Grégoire le Grand, Pape et Docteur de l'Église (540-604).
Saint Grégoire le Dialogue pour les Églises d’Orient. L'Église d'Occident le nomme Saint Grégoire le Grand et le fête le 03 Septembre, jour de son Ordination. Martyrologe romain.
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » en date du 03 Septembre ou sur le lien suivant :
Saint Grégoire le Grand.

Beata angela aniela salawa b 1 22

Lundi 12 Mars 2018 : Fête de la Bienheureuse Angela Salawa, vierge, Tertiaire Franciscaine à Cracovie (1881- ✝ 1922).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Angela Salawa.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Isaïe 65,17-21.
Ainsi parle le Seigneur : Oui, voici : je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle, on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit.
Soyez plutôt dans la joie, exultez sans fin pour ce que je crée. Car je vais recréer Jérusalem, pour qu’elle soit exultation, et que son peuple devienne joie.
J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple. On n’y entendra plus de pleurs ni de cris.
Là, plus de nourrisson emporté en quelques jours, ni d’homme qui ne parvienne au bout de sa vieillesse ; le plus jeune mourra centenaire, ne pas atteindre cent ans sera malédiction.
On bâtira des maisons, on y habitera ; on plantera des vignes, on mangera leurs fruits.

 

Psaume 30(29),2a.3-4.5-6.9.12a.13cd.
Je t'exalte, Seigneur : tu m'as relevé.
Quand j'ai crié vers toi, Seigneur.
Seigneur, tu m'as fait remonter de l'abîme
et revivre quand je descendais à la fosse.

Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles,
rendez grâce en rappelant son nom très saint.
Sa colère ne dure qu'un instant, sa bonté, toute la vie ;
avec le soir, viennent les larmes, mais au matin, les cris de joie.

Et j'ai crié vers toi, Seigneur,
j'ai supplié mon Dieu :
Tu as changé mon deuil en une danse,
Que sans fin, Seigneur, mon Dieu, je te rende grâce !

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 4,43-54.
En ce temps-là, après avoir passé deux jours chez les Samaritains, Jésus partit de là pour la Galilée.
– Lui-même avait témoigné qu’un prophète n’est pas considéré dans son propre pays.
Il arriva donc en Galilée ; les Galiléens lui firent bon accueil, car ils avaient vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem pendant la fête de la Pâque, puisqu’ils étaient allés eux aussi à cette fête.
Ainsi donc Jésus revint à Cana de Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Or, il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm.
Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée, il alla le trouver ; il lui demandait de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils qui était mourant.
Jésus lui dit : « Si vous ne voyez pas de signes et de prodiges, vous ne croirez donc pas ! »
Le fonctionnaire royal lui dit : « Seigneur, descends, avant que mon enfant ne meure ! »
Jésus lui répond : « Va, ton fils est vivant. » L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il partit.
Pendant qu’il descendait, ses serviteurs arrivèrent à sa rencontre et lui dirent que son enfant était vivant.
Il voulut savoir à quelle heure il s’était trouvé mieux. Ils lui dirent : « C’est hier, à la septième heure, (au début de l’après-midi), que la fièvre l’a quitté. »
Le père se rendit compte que c’était justement l’heure où Jésus lui avait dit : « Ton fils est vivant. » Alors il crut, lui, ainsi que tous les gens de sa maison.
Tel fut le second signe que Jésus accomplit lorsqu’il revint de Judée en Galilée.

 

Commentaire du jour.
Baudouin de Ford (?-v. 1190), Abbé Cistercien, puis Évêque.
Homélie 6, sur He 4,12 (trad. Brésard, 2000 ans B, p. 244 rev.)

« L'homme crut à la parole que Jésus lui avait dite »

« La Parole de Dieu est vivante et efficace, plus affilée qu'un glaive à deux tranchants. » (He 4,12) Par ces mots l'apôtre montre à ceux qui cherchent Le Christ — Parole, Force et Sagesse de Dieu — tout ce qu'il y a de force, tout ce qu'il y a de sagesse dans la Parole de Dieu.
Cette Parole était au commencement auprès du Père, éternelle avec Lui (Jn 1,1). Elle a été révélée en son temps aux apôtres, annoncée par eux et reçue humblement dans la Foi par le peuple des croyants.

Il y a donc une Parole dans Le Père, une Parole dans la bouche des apôtres, et une Parole dans le cœur des croyants.
La Parole dans la bouche est l'expression de la Parole qui est dans Le Père ; elle est l'expression aussi de la Parole qui est dans le cœur de l'homme.
Lorsque l'on comprend la Parole, ou qu'on la croit, ou qu'on l'aime, la Parole dans le cœur de l'homme devient intelligence de la Parole, ou la Foi en la Parole, ou l'Amour de la Parole.

Lorsque ces trois se rassemblent en un seul cœur, tout à la fois on comprend, on croit et on aime Le Christ, Parole de Dieu, Parole du Père...
Le Christ habite en cette personne par la Foi, et par une admirable condescendance, il descend du Cœur du Père dans le cœur de l'homme...

Cette Parole de Dieu...est vivante : Le Père lui a donné d'avoir la Vie en elle-même, comme lui a la Vie en Lui-même (Jn 5,26).
C'est pourquoi elle est non seulement vivante, mais elle est Vie, comme il est écrit : « Je suis la Voie, la Vérité, la Vie » (Jn 14,6).
Et puisqu'elle est Vie, elle est vivante pour être vivifiante, car « tout comme Le Père ressuscite les morts et leur rend la vie, ainsi Le Fils donne la Vie à qui il veut » (Jn 5,21).

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/II_35
Abbé Ramon Octavi SÁNCHEZ i Valero (Viladecans, Barcelona, Espagne).

«Jésus, après avoir passé deux jours chez les Samaritains, partit pour la Galilée»

Aujourd’hui nous rencontrons de nouveau Jésus à Cana de Galilée, où il avait réalisé le fameux miracle de la conversion de l’eau en vin.
Et voici qu’il fait un nouveau miracle : la guérison du fils d’un fonctionnaire royal. Le premier avait été spectaculaire, mais celui-ci a sans doute plus de valeur : il ne résout pas un embarras matériel, il s’agit d’une vie humaine.

Ce qui attire l’attention ici, c’est que Jésus agit à distance. Il ne se rend pas à Capharnaüm pour guérir directement le malade ; il lui redonne la santé sans bouger de Cana : « Le fonctionnaire royal lui dit : Seigneur, descends, avant que mon enfant ne meure !’. Jésus lui répond : « Va, ton fils est vivant » (Jn 4,49.50).

Cela nous rappelle que, tous, nous pouvons faire beaucoup de bien à distance, sans devoir être présents à l’endroit où l’on sollicite notre générosité.
Nous aidons, par exemple, le Tiers Monde en collaborant économiquement avec nos Missionnaires ou avec des entités Catholiques qui y travaillent.
Nous aidons les pauvres des quartiers marginaux des grandes villes par nos apports à des institutions comme Caritas, sans que nous devions y mettre les pieds.
Nous pouvons même donner une grande joie à beaucoup de gens qui sont loin de nous, par un appel téléphonique, une lettre ou un message électronique.

Bien souvent, nous trouvons une excuse dans l’impossibilité d’être physiquement présents dans les lieux où il y a des nécessités urgentes. Jésus, n’a pas cherché d’excuse ; il a fait le miracle.
La distance n’est pas un problème à l’heure d’être généreux, car la générosité sort du cœur et dépasse les frontières.
Comme le disait Saint Augustin : « Qui possède la Charité dans son cœur, trouve toujours une chose à donner ».

 

HYMNE : DANS LE DÉSERT, JE CHERCHE TA FACE.

Dans le désert, je cherche ta Face.
Dans le désert, ton pain me nourrit.
Je ne crains pas d’avancer sur ta trace.
C’est pour ma soif que ton eau vive jaillit !

R/ Promis à toi dans la justice,
Promis à toi dans l’amour,
Dans la fidélité,
Comme je suis connu, je connaîtrai !

Dans le désert, j’entends ta Parole,
Dans le désert, loin de la rumeur,
Le souvenir de ta Loi me console.
Ô Dieu caché, tu veux parler à mon cœur !

Dans le désert, j’aspire ton souffle,
Dans le désert, habite l’Esprit.
Il est la force, au matin, qui me pousse.
Il est le feu qui me précède la nuit !

 

HYMNE : QUE PASSE LA CHARRUE

Que passe la charrue
Sur nos landes rebelles,
Sur nos terres en friche !
La Parole ira s’y planter,
Promesse pour le pauvre,
Et pauvreté offerte au riche.

Au feu tout le bois mort,
Que la flamme s’étende
Aux chardons, aux épines !
Et leurs cendres pourront servir
À féconder la terre
Où la Parole prend racine.

Que tombe sur nos sols
De poussière et de roche
Une pluie généreuse !
On verra les feuilles pointer
Et les bourgeons éclore
De la Parole qui nous creuse.

Advienne le soleil
Et vers lui que s’élance
La poussée de la sève !
La Parole nourrit son fruit
D’amour et de justice
Dans la louange qui l’achève.

 

HYMNE : EN QUELS PAYS DE SOLITUDE

En quels pays de solitude,
Quarante jours, quarante nuits,
Irez-vous, poussés par l’Esprit ?
Qu’il vous éprouve et vous dénude !
Voyez : les temps sont accomplis,
Et Dieu vous convoque à l’oubli
De ce qui fut vos servitudes.

Sur quels sommets d’incandescence
Entendrez-vous le Bien-Aimé
Vous parlant depuis la nuée ?
Qu’il vous prépare à ses souffrances !
Suivez Jésus transfiguré :
Demain, il sera crucifié
En signature d’Alliance.

Ne forez plus vos puits d’eau morte :
Vous savez bien le don de Dieu
Et quelle est sa grâce, et son jeu :
Il vous immerge, il vous rénove !
La vie s’élève peu à peu,
Les champs sont dorés sous vos yeux :
Embauchez-vous où Dieu moissonne !

Pourquoi rester sur vos ornières.
Baissant vos fronts d’aveugles-nés ?
Vous avez été baptisés !
L’amour de Dieu fait tout renaître.
Croyez Jésus : c’est l’Envoyé !
Vos corps à son corps sont branchés :
Prenez à lui d’être lumière.

Déjà vos tombes se descellent
Sous la poussée du Dieu vivant.
Regardez : Jésus y descend !
Appelez-le : Il vous appelle.
Venez dehors ! C’est maintenant
Le jour où la chair et le sang
Sont travaillés de vie nouvelle !

 

Oraison du matin (Office des Laudes).
Dieu qui renouvelles ce monde au moyen de tes Sacrements, fais que ton Église progresse par ces biens du Ciel et ne manque jamais de tes secours ici-bas.

 

Parole de Dieu : (Ex 19, 4-6a)… (Office des Laudes).
Vous avez vu comment je vous ai portés comme sur les ailes d’un aigle pour vous amener jusqu’à moi.
Et maintenant, si vous entendez ma voix et gardez mon Alliance, vous serez mon domaine particulier parmi tous les peuples – car toute la Terre m’appartient – et vous serez pour moi un royaume de Prêtres, une nation sainte.

 

Parole de Dieu : (Rm 12, 1-2)… (Office des Vêpres).
Je vous exhorte, mes frères, par la Tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c’est là pour vous l’adoration véritable.
Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.

Ajouter un commentaire