Eucharistie du Samedi 04 Novembre 2017 : Samedi de la 30ème semaine du Temps Ordinaire (Année impaire).

Eucharistie du Samedi 04 Novembre 2017 : Samedi de la 30ème semaine du Temps Ordinaire (Année impaire).

L’Église fait mémoire (obligatoire) de la Fête de Saint Charles (Carlo) Borromée, Archevêque de Milan (1538-1584).

Fête de Notre-Dame du Suffrage, le 1er Samedi après la Toussaint.
Fête de Notre-Dame de Guadeloupe d'Estramadure.
Fête de Saint Félix de Valois, Ermite et Co-Fondateur de l’« Ordre de la Très Sainte Trinité» (1127-1212).
Fête de la Bienheureuse Françoise d'Amboise, duchesse de Bretagne, Religieuse Carmélite, Fondatrice du 1er Carmel féminin de France (+ 1485).
Fête de la Bienheureuse Hélène (Elena) Enselmini, vierge Clarisse († 1251).
Fête de la Bienheureuse Marthe Aimée le Bouteiller, Sœur des Écoles Chrétiennes de la Miséricorde (✝ 1883).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 11,1-2a.11-12.25-29… Psaume 94(93),12-13a.14-15.17-18… Évangile de Jésus-Christ selon saint Lucb14,1.7-11.
Commentaire de Saint Bruno de Segni (v. 1045-1123), Évêque.
HOMÉLIE DE SAINT CHARLES BORROMÉE PRONONCÉE À SON DERNIER SYNODE.
Autre commentaire de l’Abbé Josep FONT i Gallart (Tremp, Lleida, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

San carlo arona 01 11

Samedi 04 Novembre 2017 : Fête de Saint Charles (Carlo) Borromée, Archevêque de Milan (1538-1584).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Charles (Carlo) Borromée.

Fete de notre dame du suffrage

Samedi 04 Novembre 2017 : Fête de Notre-Dame du Suffrage, le 1er Samedi après la Toussaint.
Traditionnellement, le Samedi après la Toussaint, l'Église nous invite à intensifier nos Prières pour aider les âmes souffrantes du Purgatoire en invoquant tout spécialement « Notre-Dame du Suffrage ».

Pour en découvrir davantage sur cette Fête, aller dans le menu déroulant à « Les Fêtes Catholiques » ou sur le lien suivant :
Fête de Notre-Dame du Suffrage.

Nd de guadeloupe d estramadure

Samedi 04 Novembre 2017 : Fête de Notre-Dame de Guadeloupe d'Estramadure.
(Ne pas confondre avec ND de Guadalupe au Mexique).

Pour en découvrir davantage sur cette Fête, aller dans le menu déroulant à « Les Fêtes Catholiques » ou sur le lien suivant :
Fête de Notre-Dame de Guadeloupe d'Estramadure.

Poutni misto homol1

Samedi 04 Novembre 2017 : Fête de Saint Félix de Valois, Ermite et Co-Fondateur de l’« Ordre de la Très Sainte Trinité» (1127-1212).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Félix de Valois.

Fcse d amboise

Samedi 04 Novembre 2017 : Fête de la Bienheureuse Françoise d'Amboise, duchesse de Bretagne, Religieuse Carmélite, Fondatrice du 1er Carmel féminin de France (+ 1485).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Françoise d'Amboise.

Beata elena enselmini 2

Samedi 04 Novembre 2017 : Fête de la Bienheureuse Hélène (Elena) Enselmini, vierge Clarisse († 1251).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bse Hélène (Elena) Enselmini.

Beata marta amata adele le bouteiller 3

Samedi 04 Novembre 2017 : Fête de la Bienheureuse Marthe Aimée le Bouteiller, Sœur des Écoles Chrétiennes de la Miséricorde (✝ 1883).
Elle est fêtée le 4 Novembre (dans sa Congrégation) et le 18 Mars au Martyrologe romain (dies natalis).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » en date du 18 Mars ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Marthe Aimée le Bouteiller.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 11,1-2a.11-12.25-29.
Je pose donc la question : Dieu a-t-il rejeté son peuple ? Pas du tout ! Moi-même, en effet, je suis Israélite, de la descendance d’Abraham, de la tribu de Benjamin. 
Dieu n’a pas rejeté son peuple, que, d’avance, il connaissait. Ne savez-vous pas ce que dit l’Écriture dans l’histoire d’Élie lorsqu’il en appelle à Dieu contre Israël ? Il disait : 
Je pose encore une question : ceux d’Israël ont-ils trébuché pour vraiment tomber ? Pas du tout ! Mais leur faute procure aux nations païennes le salut, pour qu’ils en deviennent jaloux. 
Or, si leur faute a été richesse pour le monde, si leur amoindrissement a été richesse pour les nations, combien plus le sera leur rassemblement ! 
Frères, pour vous éviter de vous fier à votre propre jugement, je ne veux pas vous laisser dans l’ignorance de ce mystère : l’endurcissement d’une partie d’Israël s’est produit pour laisser à l’ensemble des nations le temps d’entrer. 
C’est ainsi qu’Israël tout entier sera sauvé, comme dit l'Écriture : De Sion viendra le libérateur, il fera disparaître les impiétés du milieu de Jacob. 
Telle sera pour eux mon alliance lorsque j’enlèverai leurs péchés. 
Certes, par rapport à l’Évangile, ils sont des adversaires, et cela, à cause de vous ; mais par rapport au choix de Dieu, ils sont des bien-aimés, et cela, à cause de leurs pères. 
Les dons gratuits de Dieu et son appel sont sans repentance.

 

Psaume 94(93),12-13a.14-15.17-18.
Heureux l'homme que tu châties, Seigneur, celui que tu enseignes par ta loi, 
pour le garder en paix aux jours de malheur, tandis que se creuse la fosse de l'impie. 
Le Seigneur ne délaisse pas son peuple, 
il n'abandonne pas son domaine : 

on jugera de nouveau selon la justice ; 
tous les hommes droits applaudiront. 
Si le Seigneur ne m'avait secouru, j'allais habiter le silence. 
Quand je dis : « Mon pied trébuche ! » ton amour, Seigneur, me soutient.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Lucb14,1.7-11.
Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient.
Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit :
« Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.
Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.
En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; et qui s’abaisse sera élevé. »

 

Commentaire du jour.
Saint Bruno de Segni (v. 1045-1123), Évêque.
Commentaire sur l'Évangile de Luc, 2,14 ; PL 165,406 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 435).

« Qui s'abaisse sera élevé »

« Tu prépares une table pour moi devant mes ennemis » (Ps 22,5)... Que pourrions-nous donc désirer de plus ? Pourquoi choisirions-nous les premières places ?
Quelle que soit la place que nous occupions, nous avons tout en abondance et ne manquons de rien.
Mais toi qui cherches à avoir la première place, qui que tu sois, va t'asseoir à la dernière place. Ne permets pas que ton savoir te gonfle d'orgueil ; ne te laisse pas exalter par la renommée. Mais plus tu es grand, plus il faut t'humilier en toute chose et « tu trouveras grâce auprès de Dieu » (Lc 1,30), si bien qu'au moment favorable il te dira : « Mon ami, avance plus haut », et « ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi ». 

Assurément, pour autant que cela dépendait de lui, Moïse occupait la dernière place. Lorsque Le Seigneur voulait l'envoyer vers les fils d'Israël et l'a invité à accéder à un rang plus élevé, il lui a répondu : « Je t'en prie, Seigneur, envoie qui tu voudras envoyer, car je n'ai pas la parole facile. » (Ex 4,13)
C'est comme s'il avait dit : « Je ne suis pas digne d'une fonction aussi haute. »
Saül aussi se considérait comme un homme d'humble condition, quand Le Seigneur a fait de lui un roi.
Et de même Jérémie, craignant de monter à la première place, disait : « Oh ! Seigneur Mon Dieu, vois donc : je ne sais pas parler, je ne suis qu'un enfant. » (1,6)
C'est donc par l'Humilité, non par l'Orgueil, par les vertus, non par l'argent, que nous devons chercher à occuper la première place.

 

HOMÉLIE DE SAINT CHARLES BORROMÉE PRONONCÉE À SON DERNIER SYNODE

Nous sommes tous faibles, je le reconnais, mais Le Seigneur Dieu nous a donné des moyens où nous pouvons facilement trouver du secours si nous le voulons.
Voici un Prêtre qui voudrait mener la vie irréprochable à laquelle il se sait obligé, qui voudrait être chaste et avoir la conduite digne des anges qui lui convient ; mais il ne décide pas d'employer les moyens voulus : le jeûne, la prière, la fuite des relations mauvaises, des familiarités nuisibles et dangereuses.

Cet autre, lorsqu'il entre au chœur pour la psalmodie ou lorsqu'il va célébrer la Messe, se plaint de ce que mille pensées se présentent aussitôt à son esprit et le distraient de Dieu.
Mais avant d'aller au chœur ou de célébrer la Messe, qu'a-t-il fait à la sacristie, comment s'est-il préparé, quels moyens a-t-il pris pour maîtriser son attention ?

Veux-tu que je t'enseigne comment progresser sans cesse de vertu en vertu et, si déjà tu étais attentif au chœur, comment tu pourras l'être davantage une autre fois pour que tes hommages plaisent à Dieu encore plus ?
Écoute-moi bien. Si un petit feu d'Amour Divin est déjà allumé en toi, ne le montre pas tout de suite, ne l'expose pas au vent ; garde fermée la porte du four, pour ne pas laisser perdre la chaleur.
Cela veut dire : fuis, autant que possible, les distractions, demeure recueilli en Dieu, évite les conversations frivoles.

Tu as la charge de la prédication et de l'enseignement ? Étudie, applique-toi à tout ce qui est nécessaire pour bien exercer cette charge.
Soucie-toi d'abord de prêcher par ta vie et tes mœurs ; évite qu'en te voyant dire une chose et en faire une autre, les gens ne se moquent de tes paroles en hochant la tête.

Tu as charge d'âmes ? Ce n'est pas une raison pour négliger la charge de toi-même et pour te donner si généreusement aux autres qu'il ne reste plus rien de toi-même pour toi.
Tu dois te souvenir des âmes dont tu es le supérieur, sans t'oublier toi-même.

Comprenez, mes frères, que rien n'est aussi nécessaire, pour des hommes d'Église, que l'Oraison mentale qui doit précéder toutes nos actions, les accompagner et les suivre.
Je chanterai, dit le Prophète, et je serai attentif.

Si tu administres les Sacrements, mon frère, pense à ce que tu fais ; si tu célèbres la Messe, pense à ce que tu offres ; si tu psalmodies au chœur, réfléchis à qui tu parles et à ce que tu dis ; si tu diriges les âmes, songe au Sang qui les a lavées ; ainsi faites tout avec Amour.

C'est ainsi que nous pourrons vaincre facilement les innombrables difficultés que nous rencontrons nécessairement chaque jour du fait de notre position.
C'est ainsi que nous aurons la force d'engendrer Le Christ en nous et chez les autres.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_276
Abbé Josep FONT i Gallart (Tremp, Lleida, Espagne).

«Remarquant que les invités choisissaient les premières places…»

Aujourd'hui, avez-vous remarqué comment débute l'Évangile? «On [les pharisiens] l'observait». Et Jésus aussi observe: «Remarquant que les invités choisissaient les premières places» (Lc 14,1). Quelles façons tant différentes d'observer! 

L'observation, comme toutes les actions internes et externes, est très différente, selon la motivation qui la provoque, selon les motifs internes, selon ce qui se trouve dans le cœur de l'observateur.
Les pharisiens -comme nous dit l'Évangile dans divers passages- observent Jésus pour l'accuser.
Et Jésus observe pour aider, pour servir, pour faire le bien. Et, comme une mère attentionnée, prête conseil: «Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place» (Lc 13,8).

Jésus dit avec des mots ce qu'Il est et ce qu'Il porte dans son cœur: il ne cherche pas à être honorable, sinon à honorer; il ne pense pas à son honneur, sinon à l'honneur du Père.
Il ne pense pas à Lui-même, sinon aux autres.
Toute la Vie de Jésus est une révélation de qui est Dieu: "Dieu est Amour".

Pour cela, en Jésus se fait réalité -plus qu'en tout autre- son enseignement: «Il fut dépouillé de sa grandeur, prit la condition d'esclave et se fit pareil aux hommes (…). Pour cela Dieu l'exalta et lui donna le Nom qui est au-dessus de tout nom» (Ph 2,7.9).

Jésus est le Maître en œuvres et en paroles. Nous, Chrétiens, voulons être ses disciples. Seulement pouvons-nous reproduire la conduite du Maître si dans nos cœurs se trouve ce qui se trouvait dans le Sien, si nous avons son Esprit, L'Esprit de l'Amour.
Travaillons pour nous ouvrir totalement à Son Esprit et pour nous laisser prendre et posséder complètement par Lui.

Et cela sans penser être "élevés", sans penser à nous-mêmes, sinon à Lui. «Même s'il n'y avait pas de Ciel, je t'aimerais; même s'il n'y avait pas d'Enfer je te craindrais; je t'aimerais de la même façon que je t'aime» (Auteur anonyme). Portés uniquement par l'Amour.

 

HYMNE : COMMENT ES-TU FOYER DE FEU

Comment es-tu foyer de feu 
et fraîcheur de la fontaine,
une brûlure, une douceur 
qui rend saines nos souillures ?

Comment fais-tu de l'homme un dieu, 
de la nuit une lumière,
et des abîmes de la mort 
tires-tu la vie nouvelle?

Comment la nuit vient-elle au jour ? 
Peux-tu vaincre les ténèbres,
porter ta flamme jusqu'au cœur 
et changer le fond de l'être ?

Comment n'es-tu qu'un avec nous, 
nous rends-tu fils de Dieu même ?
Comment nous brûles-tu d'amour 
et nous blesses-tu sans glaive ?

Comment peux-tu nous supporter, 
rester lent à la colère,
et de l'ailleurs où tu te tiens 
voir ici nos moindres gestes ?

Comment de si haut et de si loin 
ton regard suit-il nos actes ?
Ton serviteur attend la paix, 
le courage dans les larmes !

 

HYMNE : NUÉE DE FEU

Nuée de feu
Sur ceux qui marchent dans la nuit,
Tu es venu
pour montrer le chemin vers Dieu,
Et ton calvaire ouvrit le ciel.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Présence de ton Père ;
Que nous chantions pour ton retour : 

R/ Béni soit au nom du Seigneur,
Celui qui vient sauver son peuple. 

Royal époux
Promis aux noces de la croix,
Tu es venu
réjouir les enfants de Dieu,
Et tu changeas notre eau en vin.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Tendresse pour la terre ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

Ô Fils de Dieu
Sur qui repose l’Esprit-Saint,
Tu es venu
comme un feu qui consume tout,
Et l’univers s’embrase en toi.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Demeure de la Gloire ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

 

HYMNE : IL VIENDRA

Il viendra, 
Un soir 
Où nul ne l’attend plus, 
Peut-être. 
Appelé par son nom, 
Quelqu’un tressaillira.
Au cœur sans mémoire,
Qu’un temps soit accordé
Pour qu’il se souvienne !

Il viendra, 
Un soir 
Pareil à celui-ci, 
Peut-être. 
À l’orient, devant lui, 
Le ciel s’embrasera.
Au pauvre, allez dire
Que tout s’accomplira
Selon la promesse. 

Il viendra, 
Un soir 
Où rôde le malheur, 
Peut-être. 
Ce soir-là, sur nos peurs, 
L’amour l’emportera.
Criez à tous les hommes
Que rien n’est compromis
De leur espérance. 

Il viendra ; 
Un soir 
Sera le dernier soir 
Du monde. 
Un silence d’abord, 
Et l’hymne éclatera.
Un chant de louange
Sera le premier mot
Dans l’aube nouvelle.

 

Oraison du matin (Office des Laudes)...Propre à Saint Charles Borromée.
Maintiens dans ton peuple, Seigneur, l'esprit qui animait Saint Charles Borromée ; ainsi ton Église, sans cesse renouvelée et toujours plus fidèle à l'Évangile, pourra montrer au monde le vrai visage du Christ.
Lui qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles.

 

Parole de Dieu : (He 13 7-9a)… (Office des Laudes)Commun des Pasteurs.
Souvenez-vous de ceux qui vous ont dirigés : ils vous ont annoncé la Parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie qu’ils ont menée, et imitez leur Foi.
Jésus-Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité. Ne vous laissez pas égarer par toutes sortes de doctrines étrangères.

 

Parole de Dieu : (He 13, 20-21)… (Office des Vêpres).
Que Le Dieu de la Paix, Lui qui a fait remonter d’entre les morts le berger des brebis, Pasteur par excellence, grâce au Sang de l’Alliance éternelle, Notre Seigneur Jésus, que ce Dieu vous munisse de tout ce qui est bon pour accomplir sa Volonté, qu’il réalise en nous ce qui plaît à ses yeux par Jésus-Christ, à qui appartient la Gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Ajouter un commentaire