Eucharistie du Samedi 18 Novembre 2017 : Samedi de la 32ème semaine du Temps Ordinaire (Année impaire).

Eucharistie du Samedi 18 Novembre 2017 : Samedi de la 32ème semaine du Temps Ordinaire (Année impaire).

L’Église fait mémoire (facultative) de la Fête de la Dédicace des Basiliques de Saint Pierre du Vatican et de Saint Paul-hors-les-Murs.

Fête de Sainte Rose-Philippine Duchesne, Religieuse de la Société du Sacré Cœur (1769-1852).
Fête de Saint Odon, deuxième Abbé de Cluny (vers 879-942).
Fête du Bienheureux Grimoald de la Purification (Ferdinand Santamaria), Religieux Passioniste (1883-1902).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre de la Sagesse 18,14-16.19,6-9… Psaume 105(104),2-3.36-37.42-43… Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 18,1-8.
Commentaire de Saint Jean Climaque (v. 575-v. 650), Moine au Mont Sinaï.
Autre commentaire de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), Carmélite, Docteur de l'Église.
Autre commentaire de l’Abbé Joan FARRÉS i Llarisó (Rubí, Barcelona, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Saint peter s square from the dome

Samedi 18 Novembre 2017 : Fête de la Dédicace des Basiliques de Saint Pierre du Vatican et de Saint Paul-hors-les-Murs.
Pour en découvrir davantage sur cette Fête, aller dans le menu déroulant à « Les Fêtes Catholiques » ou sur le lien suivant :
Fête de la Dédicace des Basiliques de Saint Pierre du Vatican et de Saint Paul-hors-les-Murs.

New cathedral duchesne

Samedi 18 Novembre 2017 : Fête de Sainte Rose-Philippine Duchesne, Religieuse de la Société du Sacré Cœur (1769-1852).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Rose-Philippine Duchesne.

Saint odon de cluny

Samedi 18 Novembre 2017 : Fête de Saint Odon, deuxième Abbé de Cluny (vers 879-942).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Odon, deuxième Abbé de Cluny.

Beato grimoaldo della purificazione ferdinando santamaria a 2

Samedi 18 Novembre 2017 : Fête du Bienheureux Grimoald de la Purification (Ferdinand Santamaria), Religieux Passioniste (1883-1902).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureux Grimoald de la Purification (Ferdinand Santamaria).

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de la Sagesse 18,14-16.19,6-9.
Un silence paisible enveloppait toute chose, et la nuit de la Pâque était au milieu de son cours rapide ;
alors, du haut du ciel, venant de ton trône royal, Seigneur, ta Parole toute-puissante fondit en plein milieu de ce pays de détresse, comme un guerrier impitoyable, portant l'épée tranchante de ton décret inflexible.
Elle s'arrêta, et sema partout la mort ; elle touchait au ciel en même temps qu'elle marchait sur la terre.
La création entière, dans sa propre nature, était remodelée au service de tes décrets, pour que tes enfants soient gardés sains et saufs.
On vit la nuée recouvrir de son ombre leur campement, on vit la terre sèche émerger là où il n'y avait eu que de l'eau ; de la mer Rouge surgit un chemin sans obstacles et, des flots impétueux, une plaine verdoyante.
Et là le peuple entier, que ta main protégeait, traversa en contemplant des prodiges merveilleux.
Ils étaient comme des chevaux dans un pré, ils bondissaient comme des agneaux, et ils chantaient ta louange, Seigneur, toi qui les avais délivrés.

 

Psaume 105(104),2-3.36-37.42-43.
Chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles ;
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

Il frappe les fils aînés du pays,
toute la fleur de la race ;
il fait sortir les siens chargés d'argent et d'or ;
pas un n'a flanché dans leurs tribus !

Il s'est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d'Abraham, son serviteur ;
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 18,1-8.
Jésus disait une parabole pour montrer à ses disciples qu'il faut toujours prier sans se décourager :
« Il y avait dans une ville un juge qui ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes.
Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : 'Rends-moi justice contre mon adversaire. '
Longtemps il refusa ; puis il se dit : 'Je ne respecte pas Dieu, et je me moque des hommes, mais cette femme commence à m'ennuyer :
je vais lui rendre justice pour qu'elle ne vienne plus sans cesse me casser la tête. ' »
Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge sans justice !
Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu'il les fait attendre ?
Je vous le déclare : sans tarder, il leur fera justice. Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

 

Commentaire du jour.
Saint Jean Climaque (v. 575-v. 650), Moine au Mont Sinaï.
L'Échelle sainte (trad. Bellefontaine 1993, coll. Spiritualité orientale n°24, pp. 290.299-300 rev.)

Dieu, seul maître de prière

La prière est, quant à sa nature, la conversation et l'union de l'homme avec Dieu, et quant à son efficacité, la conservation du monde et sa réconciliation avec Dieu, un pont élevé par-dessus les tentations, un rempart contre les tribulations, l'extinction des guerres, la joie future, l'activité qui ne cesse jamais, la source des grâces, le pourvoyeur des charismes, un progrès invisible, l'aliment de l'âme, l'illumination de l'esprit, la hache qui retranche le désespoir, le bannissement de la tristesse, la réduction de la colère, le miroir du progrès, la manifestation de notre mesure, le test de l'état de notre âme, la révélation des choses futures, la sûre annonce de la gloire.

Aie un grand courage, et tu auras Dieu Lui-même pour maître de prière. Il est impossible d'apprendre à voir au moyen de paroles, parce que voir est un effet de la nature.
Il est tout aussi impossible d'apprendre la beauté de la prière par l'enseignement d'autrui. La prière ne s'apprend que dans la prière et elle a Dieu pour maître, Lui qui enseigne à l'homme la science..., qui accorde le don de la prière à celui qui prie, et qui Bénit les années des justes.

 

Commentaire du jour.
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), Carmélite, Docteur de l'Église.
Ms C, 25 r°

« Toujours prier sans se décourager »

Qu'elle est grande la puissance de la Prière ! On dirait une reine ayant à chaque instant libre accès auprès du roi et pouvant obtenir tout ce qu'elle demande.
Il n'est point nécessaire pour être exaucée de lire dans un livre une belle formule composée pour la circonstance ; s'il en était ainsi, hélas, que je serais à plaindre !
En dehors de l'Office Divin que je suis bien indigne de réciter, je n'ai pas le courage de m'astreindre à chercher dans les livres de belles Prières, cela me fait mal à la tête, il y en a tant !
Et puis, elles sont toutes plus belles les unes que les autres. Je ne saurais les réciter toutes, et ne sachant laquelle choisir, je fais comme les enfants qui ne savent pas lire, je dis tout simplement au Bon Dieu ce que je veux lui dire, sans faire de belles phrases, et toujours il me comprend.

Pour moi, la Prière, c'est un élan du cœur, c'est un simple regard jeté vers le Ciel, c'est un cri de reconnaissance et d'Amour au sein de l'épreuve comme au sein de la Joie ; enfin c'est quelque chose de grand, de surnaturel qui me dilate l'âme et m'unit à Jésus.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_294
Abbé Joan FARRÉS i Llarisó (Rubí, Barcelona, Espagne).

Il faut toujours prier sans se décourager

Aujourd'hui, pendant ces derniers jours de l'année liturgique, Jésus nous exhorte à prier, à nous diriger à Dieu. Nous pouvons le comprendre, en imaginant comme les pères et les mères de famille attendent que —tous les jours!— leurs enfants leur disent quelque chose, leur manifestent leur affection.

Dieu, qui est Père de tous, s'y attend aussi. Jésus nous le dit souvent dans l'Évangile, et nous savons que le fait de parler avec Dieu est en soit Prière.
La Prière est la voix de la Foi, de notre croyance en Lui, de notre confiance et, espérons que ce soit aussi toujours manifestation de notre Amour.

Afin que notre Prière soit persévérante et confiante, Saint Luc dit que «Jésus dit encore une parabole pour montrer à ses disciples qu'il faut toujours prier sans se décourager» (Lc 18,1).
Nous savons que la Prière peut se faire en rendant louange à Dieu, en rendant grâce, ou en reconnaissant la propre faiblesse humaine —le péché—, implorant la Miséricorde de Dieu; mais dans la grande majorité des cas, ce sera en demandant une grâce ou une faveur.
Et, bien qu'on n'obtienne pas nécessairement ce qu'on demande à l'instant même, le seul fait de pouvoir se diriger à Dieu, le fait de pouvoir raconter à Quelqu'un cette peine ou cette chose qui nous préoccupe, sera suffisant pour qu'on puisse dire que nous avons obtenu quelque chose et certainement —bien que ce ne sera pas immédiat, sinon avec le passage du temps— nous obtiendrons réponse, car «Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit?» (Lc 18,7).

Saint Jean Climaco, au sujet de cette parabole évangélique, dit que «ce juge qui ne respectait pas Dieu, cède devant l'insistance de la veuve pour ne pas se déranger d'avoir à l'écouter.
Dieu fera justice à l'âme, veuve de Lui par le péché, face au corps, son premier ennemi, et face aux démons, ses adversaires invisibles.
Le Commerçant Divin saura faire l'échange juste de notre bonne marchandise, mettre à notre disposition ses grands biens avec Amour et être prêt à recevoir nos demandes».

Persévérance dans la Prière, confiance en Dieu. Disait Tertullien que «seulement la Prière vainc Dieu».

 

HYMNE : COMMENT ES-TU FOYER DE FEU

Comment es-tu foyer de feu 
et fraîcheur de la fontaine,
une brûlure, une douceur 
qui rend saines nos souillures ?

Comment fais-tu de l'homme un dieu, 
de la nuit une lumière,
et des abîmes de la mort 
tires-tu la vie nouvelle?

Comment la nuit vient-elle au jour ? 
Peux-tu vaincre les ténèbres,
porter ta flamme jusqu'au cœur 
et changer le fond de l'être ?

Comment n'es-tu qu'un avec nous, 
nous rends-tu fils de Dieu même ?
Comment nous brûles-tu d'amour 
et nous blesses-tu sans glaive ?

Comment peux-tu nous supporter, 
rester lent à la colère,
et de l'ailleurs où tu te tiens 
voir ici nos moindres gestes ?

Comment de si haut et de si loin 
ton regard suit-il nos actes ?
Ton serviteur attend la paix, 
le courage dans les larmes !

 

HYMNE : NUÉE DE FEU

Nuée de feu
Sur ceux qui marchent dans la nuit,
Tu es venu
pour montrer le chemin vers Dieu,
Et ton calvaire ouvrit le ciel.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Présence de ton Père ;
Que nous chantions pour ton retour : 

R/ Béni soit au nom du Seigneur,
Celui qui vient sauver son peuple. 

Royal époux
Promis aux noces de la croix,
Tu es venu
réjouir les enfants de Dieu,
Et tu changeas notre eau en vin.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Tendresse pour la terre ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

Ô Fils de Dieu
Sur qui repose l’Esprit-Saint,
Tu es venu
comme un feu qui consume tout,
Et l’univers s’embrase en toi.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Demeure de la Gloire ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

 

HYMNE : IL VIENDRA

Il viendra, 
Un soir 
Où nul ne l’attend plus, 
Peut-être. 
Appelé par son nom, 
Quelqu’un tressaillira.
Au cœur sans mémoire,
Qu’un temps soit accordé
Pour qu’il se souvienne !

Il viendra, 
Un soir 
Pareil à celui-ci, 
Peut-être. 
À l’orient, devant lui, 
Le ciel s’embrasera.
Au pauvre, allez dire
Que tout s’accomplira
Selon la promesse.

Il viendra, 
Un soir 
Où rôde le malheur, 
Peut-être. 
Ce soir-là, sur nos peurs, 
L’amour l’emportera. 
Criez à tous les hommes 
Que rien n’est compromis 
De leur espérance.

Il viendra 
Un soir 
Sera le dernier soir 
Du monde. 
Un silence d’abord, 
Et l’hymne éclatera. 
Un chant de louange 
Sera le premier mot 
Dans l’aube nouvelle.

 

Oraison de l’aube (Office des Lectures).
Dieu puissant, de qui vient tout don parfait, enracine en nos cœurs l'Amour de ton Nom ; resserre nos liens avec Toi, pour développer ce qui est bon en nous ; veille sur nous avec sollicitude, pour protéger ce que tu as fait grandir.

 

Oraison du matin (Office des Laudes)...Propre à la Dédicace des Basiliques Saint Pierre et Saint Paul.
Garde ton Église, Seigneur, sous la protection des Apôtres Pierre et Paul ; puisqu’elle reçut par eux la première annonce de l’Évangile, qu’elle en reçoive, jusqu’à la fin des temps, la Grâce dont elle a besoin pour grandir.

 

Parole de Dieu : (Ep 2, 19-22)… (Office des Laudes)Commun des Apôtres.
Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes citoyens du peuple saint, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est Le Christ Jésus Lui-même.
En Lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un Temple saint dans Le Seigneur.
En Lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir par L’Esprit Saint la Demeure de Dieu.

 

Parole de Dieu : (Ep 4, 11-13)… (Office des Vêpres)Commun des Apôtres.
Les dons que Le Christ a faits, ce sont d’abord les Apôtres, puis les prophètes, et les Missionnaire de l’Évangile, et aussi les pasteurs et ceux qui enseignent.
De cette manière, le peuple saint est organisé pour que les tâches du Ministère soient accomplies et que se construise le Corps du Christ,
Au terme, nous parviendrons tous ensemble à l’unité dans la Foi et à la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la plénitude du Christ.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/11/2017