Eucharistie du Vendredi 03 Novembre 2017 : Vendredi de la 30ème semaine du Temps Ordinaire (Année impaire).

Eucharistie du Vendredi 03 Novembre 2017 : Vendredi de la 30ème semaine du Temps Ordinaire (Année impaire).

L’Église fait mémoire (facultative) de la Fête de Saint Martin de Porres, Religieux du Tiers-Ordre de Saint Dominique, apôtre de la Charité (1579-1639).

L’Église fait mémoire en Belgique (obligatoire) de la Fête de Saint Hubert, Évêque de Tongres-Maastricht-Liège († 727)…
mémoire au Martyrologe Romain le 30 Mai.

Fête de Sainte Sylvie, mère du Pape St Grégoire le Grand († v. 590).
Fête de Sainte Alpais (+1210).
Fête de Saint Pirmin, Évêque-abbé de Reichenau (✝ v. 755).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 9,1-5… Psaume 147,12-13.14-15.19-20… Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,1-6.
Commentaire du Catéchisme de l'Église Catholique.
Autres commentaires de l’Abbé Manuel COCIÑA Abella (Madrid, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

San martin de porres 2

Vendredi 03 Novembre 2017 : Fête de Saint Martin de Porres, Religieux du Tiers-Ordre de Saint Dominique, apôtre de la Charité (1579-1639).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Martin de Porres.

St hubert stained glass

Vendredi 03 Novembre 2017 : Fête de Saint Hubert, Évêque de Tongres-Maastricht-Liège (657- † 727).
Commémoré le 30 Mai par le Martyrologe Romain et mémoire obligatoire en Belgique le 03 Novembre.

Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Hubert.

Sainte sylvie 2

Vendredi 03 Novembre 2017 : Fête de Sainte Sylvie, mère du Pape St Grégoire le Grand († v. 590).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Sylvie.

Cudot eglise tableau sainte alpais 2

Vendredi 03 Novembre 2017 : Fête de Sainte Alpais (+1210).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Alpais.

Abtei murbach pirmin 1

Vendredi 03 Novembre 2017 : Fête de Saint Pirmin, Évêque et Abbé de Reichenau (✝ v. 755).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Pirmin.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 9,1-5.
Frères, c'est la vérité que je dis dans le Christ, je ne mens pas, ma conscience m'en rend témoignage dans l'Esprit Saint : 
j’ai dans le cœur une grande tristesse, une douleur incessante. 
Moi-même, pour les Juifs, mes frères de race, je souhaiterais être anathème, séparé du Christ : 
ils sont en effet Israélites, ils ont l’adoption, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses de Dieu ; 
ils ont les patriarches, et c’est de leur race que le Christ est né, lui qui est au-dessus de tout, Dieu béni pour les siècles. Amen.

 

Psaume 147,12-13.14-15.19-20.
Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! 
Célèbre ton Dieu, ô Sion ! 
Il a consolidé les barres de tes portes, 
dans tes murs il a béni tes enfants. 

Il fait régner la paix à tes frontières, 
et d'un pain de froment te rassasie. 
Il envoie sa parole sur la terre : 
rapide, son verbe la parcourt. 

Il révèle sa parole à Jacob, 
ses volontés et ses lois à Israël. 
Pas un peuple qu'il ait ainsi traité ; 
nul autre n'a connu ses volontés.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,1-6.
Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient.
Or voici qu’il y avait devant lui un homme atteint d’hydropisie. 
Prenant la parole, Jésus s’adressa aux docteurs de la Loi et aux pharisiens pour leur demander : « Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? » 
Ils gardèrent le silence. Tenant alors le malade, Jésus le guérit et le laissa aller. 
Puis il leur dit : « Si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas aussitôt l’en retirer, même le jour du sabbat ? » 
Et ils furent incapables de trouver une réponse.

 

Commentaire du jour.
Catéchisme de l'Église Catholique.
§ 345-349

Le sens du sabbat

Le sabbat, fin de l'œuvre des « six jours » : Le texte sacré dit que « Dieu conclut au septième jour l'ouvrage qu'il avait fait » et qu'ainsi « le Ciel et la Terre furent achevés », et que Dieu, au septième jour, « chôma » et qu'il sanctifia et Bénit ce jour (Gn 2,1-3). Ces paroles inspirées sont riches en enseignements salutaires : 

Dans la Création Dieu a posé un fondement et des lois qui demeurent stables, sur lesquels le croyant pourra s'appuyer avec confiance, et qui lui seront le signe et le gage de la fidélité inébranlable de l'alliance de Dieu.
De son côté, l'homme devra rester fidèle à ce fondement et respecter les lois que le Créateur y a inscrites.
La Création est faite en vue du sabbat et donc du Culte et de l'Adoration de Dieu. Le Culte est inscrit dans l'ordre de la Création.
« Ne rien préférer au Culte de Dieu », dit la règle de Saint Benoît, indiquant ainsi le juste ordre des préoccupations humaines.
Le sabbat est au cœur de la loi d'Israël. Garder les Commandements, c'est correspondre à la Sagesse et à la Volonté de Dieu exprimées dans son œuvre de Création. 

Le huitième jour : Mais pour nous, un jour nouveau s'est levé : le jour de la Résurrection du Christ.
Le septième jour achève la première Création. Le huitième jour commence la nouvelle Création.
Ainsi, l'œuvre de la Création culmine en l'œuvre plus grande de la Rédemption. La première Création trouve son sens et son sommet dans la nouvelle Création dans Le Christ, dont la splendeur dépasse celle de la première.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_275
Abbé Manuel COCIÑA Abella (Madrid, Espagne).

«Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat?»

Aujourd'hui, prêtons attention à la question pénétrante que Jésus pose aux pharisiens: «Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat?» (Lc 14,3), et à l'observation significative que fait Saint Luc: «Ils gardèrent le silence» (Lc 14,4).

Ils sont nombreux les épisodes où Le Seigneur reproche aux pharisiens leur hypocrisie. Dieu fait un effort remarquable pour nous montrer à quel point lui déplait ce péché –la fausse apparence, la tromperie vaniteuse– qui se situe aux antipodes de l'éloge du Christ à Nathanaël: «Voici un véritable israélite, un homme qui est sans détour» (Jn 1,47).
Dieu aime la simplicité du cœur, la droiture d'esprit et rejette au contraire énergiquement la complication, le regard trouble, la duplicité, l'hypocrisie.

La réponse silencieuse des pharisiens à la question du Seigneur démontre au fond leur mauvaise conscience.
Devant eux gisait un malade qui cherchait à être guéri par Jésus. L'accomplissement de la Loi juive –sa lettre, non son esprit– et l'orgueilleuse présomption de leur conduite irréprochable, les portent à se scandaliser de l'attitude du Christ qui, poussé par son cœur miséricordieux, ne se laisse pas lier par le formalisme d'une loi, et veut guérir le malade.

Les pharisiens se rendent compte de ce que leur conduite hypocrite n'est pas justifiée et voilà pourquoi ils se taisent.
De ce passage découle une leçon bien claire: la nécessité de comprendre que la sainteté consiste à suivre Le Christ –jusqu'à nous énamourer totalement de Lui– et non dans le froid accomplissement légal de quelques préceptes.
Les Commandements sont saints parce qu'ils proviennent directement de la Sagesse infinie de Dieu, mais il est possible de les vivre de façon légaliste et vide, et il en résulte alors cette incongruité –authentique sarcasme– de prétendre chercher Dieu pour finir par nous suivre nous-mêmes.

Laissons régner dans nos vies la délicieuse simplicité de la Vierge Marie.

 

HYMNE : RETOURNEZ-VOUS, VOICI L'ESPRIT

Retournez-vous, voici l'Esprit 
Du Seigneur, au vent de la nuit, 
Qui passe au monde ;
Accueillez-le, ne craignez rien ; 
A la croisée de vos chemins,
Laissez-vous couvrir de son ombre.

N'alliez-vous pas vous desséchant 
Dans vos lois de chair et de sang, 
A perte d'être ?
Hébergez-le, vous renaîtrez, 
Car Dieu travaille au plus secret :
Sa lumière luit aux ténèbres.

Ouvrez la fente de vos cœurs, 
Et voyez celle du Seigneur, 
L'arbre de vie ;
Rapprochez-les, restez greffés, 
Buvez la sève désormais
Dont la plaie du Christ est remplie.

Et son Esprit brise les joints 
Avec l'arbre mort du jardin 
De sève humaine ;
Ne manquez pas ici le bond 
Des derniers temps de création
Où l'amour de Dieu nous entraîne.

Ne rompez pas vos nouveaux liens :
Vous croîtrez avec l'Esprit Saint
Jusqu'à cette heure 
Du Fils de l'homme éblouissant
Par tous les hommes de son sang 
Qui l'auront choisi pour demeure.

 

HYMNE : QUI DONC EST DIEU POUR SE LIVRER PERDANT

Qui donc est Dieu pour se livrer perdant 
aux mains de l’homme ?
Qui donc est Dieu, qui pleure notre mal 
comme une mère ?

R/Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ?

Qui donc est Dieu, qui tire de sa mort 
notre naissance ?
Qui donc est Dieu pour nous ouvrir sa joie 
et son royaume ? 

Qui donc est Dieu pour nous donner son Fils 
né de la femme ?
Qui donc est Dieu qui veut à tous ses fils 
donner sa mère ? 

Qui donc est Dieu pour être notre Pain 
à chaque cène ?
Qui donc est Dieu pour appeler nos corps 
jusqu’en sa gloire ? 

Qui donc est Dieu ? L’Amour est-il son nom 
et son visage ?
Qui donc est Dieu qui fait de nous ses fils
à son image ? 

 

HYMNE : REGARDE OÙ NOUS RISQUONS D’ALLER

Regarde où nous risquons d’aller 
Tournant le dos 
À la cité 
De ta souffrance ! 
Ta Pâque est lente aux yeux de chair 
De tes bourreaux : 
Explique-nous le livre ouvert 
À coups de lance.

Comment marcherions-nous vers toi 
Quand il est tard, 
Si tu ne vas 
Où vont nos routes ? 
Ne manque pas aux pèlerins 
Mais viens t’asseoir : 
La nappe est mise pour le pain 
Et pour la coupe. 

Comment te saurons-nous vivant 
Et l’un de nous, 
Si tu ne prends 
Ces simples choses ? 
Partage-nous ton corps brisé 
Pour que le jour 
Se lève au fond des cœurs troublés 
Où tu reposes. 

Ce jour que nous sentons lever,
Nous le voyons
Dans la clarté
De ton visage :
Ne laisse pas le vent de nuit
Ni les démons
Éteindre en nous le feu qui luit
Sur ton passage. 

Remets entre nos mains tendues
À te chercher
L’Esprit reçu
De ta patience :
Éclaire aussi l’envers du cœur
Où le péché
Revêt d’un masque de laideur
Ta ressemblance.

 

Oraison du matin (Office des Laudes).
Dieu qui a conduit Saint Martin de Porrès jusqu’à la Gloire du Ciel par les chemins de l’Humilité, donne-nous de suivre son exemple, pour être admis avec lui près de Toi.

 

Oraison du matin (Office des Laudes)....propre à la Belgique, mémoire de St Hubert.
Donne-nous, Seigneur, de Célébrer dignement la mémoire de l’Évêque Saint Hubert ; et puisque tu as voulu que sa parole et son exemple soutiennent le peuple dont il avait la charge, accorde encore à tes fidèles d’éprouver le bienfait de son intercession auprès de Toi.

 

Parole de Dieu : (Ep 2, 19-22)… (Office des Laudes).
Vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes citoyens du peuple saint, membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est Le Christ Jésus Lui-même.
En Lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un Temple saint dans Le Seigneur.
En Lui, vous êtes, vous aussi, des éléments de la construction pour devenir par L’Esprit-Saint la demeure de Dieu.

 

Parole de Dieu : (1 Co 2, 7-10A)… (Office des Vêpres).
Nous proclamons la Sagesse du mystère de Dieu, Sagesse tenue cachée, prévue par Lui dès avant les siècles, pour nous donner la Gloire.
Aucun de ceux qui dominent ce monde ne l’a connue, car, s’ils l’avaient connue, ils n’auraient jamais crucifié Le Seigneur de Gloire.
Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture, ce que personne n’avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l’homme n’avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu.
Et c’est à nous que Dieu, par L’Esprit, a révélé cette Sagesse.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/11/2017