Eucharistie du Samedi 06 Octobre 2018 : Samedi de la 26ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

Eucharistie du Samedi 06 Octobre 2018 : Samedi de la 26ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église fait mémoire (facultative) de la Fête de Saint Bruno, Fondateur de l'Ordre des Chartreux (1030-1101).

Fête de Sainte Foy de Conques, vierge et martyre (IIIe s.).
Fête de Sainte Marie-Françoise des Cinq-Plaies (Anne-Marie Gallo), Tertiaire Franciscaine (1715-1791).
Fête de la Bienheureuse Marie-Rose Durocher, Fondatrice des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (1811-✝ 1849).
Fête du Bienheureux Isidore de Saint-Joseph, Religieux Passioniste (1881-1916).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre de Job 42,1-3.5-6.12-17... Psaume 119(118),66.71.75.91.125.130... Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,17-24.
Commentaire de Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444), Évêque et Docteur de l'Église.
Autre commentaire de l’Abbé Josep VALL i Mundó (Barcelona, Espagne).
Autre commentaire sur l'Évangile de ce jour et la correspondance dans Maria Valtorta.
Hymne, Oraison, Parole de Dieu.

Saint bruno 11

Samedi 06 Octobre 2018 : Fête de Saint Bruno, Fondateur de l'Ordre des Chartreux (1030-1101).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Bruno, Fondateur de l'Ordre des Chartreux.

Sainte foy de conques

Samedi 06 Octobre 2018 : Fête de Sainte Foy de Conques, vierge et martyre (IIIe s.).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Foy de Conques.

Santa maria francesca delle cinque piaghe anna maria gallo c 2

Samedi 06 Octobre 2018 : Fête de Sainte Marie-Françoise des Cinq-Plaies (Anne-Marie Gallo), Tertiaire Franciscaine (1715-1791).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Marie-Françoise des Cinq-Plaies (Anne-Marie Gallo).

Beata maria rosa eulalia melania durocher

Samedi 06 Octobre 2018 : Fête de la Bienheureuse Marie-Rose Durocher, Fondatrice des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (1811-✝ 1849).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Marie-Rose Durocher.

Image004 13 2

Samedi 06 Octobre 2018 : Fête du Bienheureux Isidore de Saint-Joseph, Religieux Passioniste (1881-1916).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureux Isidore de Saint-Joseph.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de Job 42,1-3.5-6.12-17.
Job s’adressa au Seigneur et dit :
« Je sais que tu peux tout et que nul projet pour toi n’est impossible.
“Quel est celui qui déforme tes plans sans rien y connaître ?” De fait, j’ai parlé, sans les comprendre, de merveilles hors de ma portée, dont je ne savais rien.
C’est par ouï-dire que je te connaissais, mais maintenant mes yeux t’ont vu.
C’est pourquoi je me rétracte et me repens sur la poussière et sur la cendre. »
Le Seigneur bénit la nouvelle situation de Job plus encore que l’ancienne. Job posséda quatorze mille moutons et six mille chameaux, mille paires de bœufs et mille ânesses.
Il eut encore sept fils et trois filles.
Il nomma la première Colombe, la deuxième Fleur-de-Laurier, et la troisième Ombre-du-regard.
On ne trouvait pas dans tout le pays de femmes aussi belles que les filles de Job. Leur père leur donna une part d’héritage avec leurs frères.
Après cela, Job vécut encore cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils : quatre générations.
Et Job mourut âgé, rassasié de jours.

 

Psaume 119(118),66.71.75.91.125.130.
Apprends-moi à bien saisir, à bien juger :
je me fie à tes volontés.
C'est pour mon bien que j'ai souffert,
ainsi, ai-je appris tes commandements.

Seigneur, je le sais, tes décisions sont justes ;
tu es fidèle quand tu m'éprouves.
Jusqu'à ce jour, le monde tient par tes décisions :
toute chose est ta servante.

Je suis ton serviteur, éclaire-moi :
je connaîtrai tes exigences.
Déchiffrer ta parole illumine
et les simples comprennent.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,17-24.
En ce temps-là, les soixante-douze disciples revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. »
Jésus leur dit : « Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair.
Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire.
Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »
À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

 

Commentaire du jour.
Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444), Évêque et Docteur de l'Église.
65e Homélie sur Luc (trad. Orval rev.)

La révélation du mystère caché dès avant la Création du monde

Considérons les paroles que Jésus a adressées pour nous à Son Père en parlant de nous : « Tu as caché toutes ces choses aux sages et aux savants, et tu les as révélées aux tout-petits. Oui, Père, tel a été ton bon plaisir ».
En effet, Dieu Le Père nous a révélé le mystère caché dès avant la Création du monde dans le silence de Dieu, le mystère du Fils unique fait homme, le mystère connu d'avance avant la Création du monde et révélé aux hommes dans les derniers temps (Rm 16,25; Col 1,26).

Saint Paul écrit en effet : « Moi, qui suis le dernier de tous les fidèles, j'ai reçu la grâce d'annoncer aux nations païennes la richesse insondable du Christ, et de mettre en lumière le contenu du mystère tenu caché depuis toujours en Dieu, le Créateur de toutes choses » (Ep 3,8-9).

Ce grand mystère de Notre Sauveur, ce mystère digne d'être adoré, était donc caché dans la connaissance du Père, dès avant la Création du monde.
Nous aussi, nous sommes connus d'avance et prédestinés à être adoptés comme fils. Saint Paul encore nous l'enseigne quand il écrit : « Béni soit Dieu, Le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis au Ciel de toute Bénédiction spirituelle dans Le Christ.

Il nous a choisis en Lui avant la Création du monde pour que nous soyons saints et sans tache devant Lui ; dans son Amour il nous a destinés par avance à l'adoption filiale, en Lui, par Jésus-Christ » (Ep 1,3-5).

Le Père nous a donc révélé, à nous les petits, le mystère tu et caché de tous temps... « À vous, dit Jésus, il est donné de connaître le mystère du Royaume des Cieux » (Lc 8,10), à vous qui avez cru, qui avez connu la révélation du Christ, qui entendez la Loi en son sens spirituel, qui êtes aptes à comprendre les prophéties, qui confessez que Le Christ est Dieu et Fils de Dieu, à vous à qui Le Père a trouvé bon de révéler Son Fils.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_240
+ Abbé Josep VALL i Mundó (Barcelona, Espagne).

«A ce moment, Jésus exulta de Joie sous l'action de L'Esprit-Saint, et il dit: ‘Père, Seigneur du Ciel et de la Terre, je proclame ta Louange’»

Aujourd'hui, l'Évangéliste Luc nous raconte l'événement qui provoque la reconnaissance de Jésus envers Son Père pour les bienfaits qu'Il a octroyé à l'humanité.
Il rend grâce pour la révélation concédée aux humbles de cœur, aux petits du Royaume. Jésus montre sa Joie en voyant que ceux-ci admettent, comprennent et pratiquent ce que Dieu fait connaître par son intermédiaire.
En d'autres occasions, dans son dialogue intime avec Le Père, Il lui rendra aussi grâce parce qu'Il l'écoute toujours.
Il loue le samaritain lépreux qui, après la guérison de sa maladie –en même temps que neuf autres personnes–, lui seul revient trouver Jésus pour le remercier du bienfait reçu.

Saint Augustin écrit: «Qu'y-a-t-il de mieux à porter dans le cœur, à prononcer avec la bouche, à écrire avec la plume, que ces mots: ‘grâce à Dieu’?
Rien de plus bref à dire, rien de plus joyeux à entendre, de plus élevé à ressentir, de plus utile à pratiquer».
C'est ainsi que nous devons toujours agir envers Dieu et envers le prochain, même pour les dons que nous ignorons, comme l'écrivait saint Josémaria Escriva.
Gratitude envers nos parents, nos amis, nos maîtres, nos camarades. Envers tous ceux qui nous aident, qui nous stimulent, qui nous servent. Gratitude aussi, comme il se doit, envers notre Mère l'Église.

La gratitude n'est pas une vertu très “en usage” ou habituelle; mais c'est l'une de celles qui procurent le plus de plaisir.
Nous devons reconnaître que, parfois, elle n'est pas non plus facile de la vivre. Sainte Thérèse affirmait: «Je suis si reconnaissante de tempérament qu'on m'achèterait avec une sardine». Les saints ont toujours agit ainsi.
Et ils l'ont fait des trois façons indiquées par Saint Thomas d'Aquin: d'abord, par la reconnaissance intérieure des bienfaits reçus; ensuite, en louant Dieu par des paroles; enfin, en cherchant à récompenser le bienfaiteur par des œuvres, selon les possibilités de chacun.

 

Autre commentaire sur l'Évangile de ce jour et la correspondance dans Maria Valtorta.
https://us3.campaign-archive.com/?e=b033ba685c&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=39a9be3bc5

 

HYMNE : COMMENT ES-TU FOYER DE FEU

Comment es-tu foyer de feu
   et fraîcheur de la fontaine,
une brûlure, une douceur
   qui rend saines nos souillures ?

Comment fais-tu de l'homme un dieu,
   de la nuit une lumière,
et des abîmes de la mort
   tires-tu la vie nouvelle?

Comment la nuit vient-elle au jour ?
   Peux-tu vaincre les ténèbres,
porter ta flamme jusqu'au cœur
   et changer le fond de l'être ?

Comment n'es-tu qu'un avec nous,
   nous rends-tu fils de Dieu même ?
Comment nous brûles-tu d'amour
   et nous blesses-tu sans glaive ?

Comment peux-tu nous supporter,
   rester lent à la colère,
et de l'ailleurs où tu te tiens
   voir ici nos moindres gestes ?

Comment de si haut et de si loin
   ton regard suit-il nos actes ?
Ton serviteur attend la paix,
   le courage dans les larmes !

 

HYMNE : NUÉE DE FEU

Nuée de feu
Sur ceux qui marchent dans la nuit,
Tu es venu
pour montrer le chemin vers Dieu,
Et ton calvaire ouvrit le ciel.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Présence de ton Père ;
Que nous chantions pour ton retour : 

R/ Béni soit au nom du Seigneur,
Celui qui vient sauver son peuple. 

Royal époux
Promis aux noces de la croix,
Tu es venu
réjouir les enfants de Dieu,
Et tu changeas notre eau en vin.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Tendresse pour la terre ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

Ô Fils de Dieu
Sur qui repose l’Esprit-Saint,
Tu es venu
comme un feu qui consume tout,
Et l’univers s’embrase en toi.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Demeure de la Gloire ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

 

HYMNE : IL VIENDRA

Il viendra,
Un soir
Où nul ne l’attend plus,
Peut-être.
Appelé par son nom,
Quelqu’un tressaillira.
Au cœur sans mémoire,
Qu’un temps soit accordé
Pour qu’il se souvienne !

Il viendra,
Un soir
Pareil à celui-ci,
Peut-être.
À l’orient, devant lui,
Le ciel s’embrasera.
Au pauvre, allez dire
Que tout s’accomplira
Selon la promesse.

Il viendra,
Un soir
Où rôde le malheur,
Peut-être.
Ce soir-là, sur nos peurs,
L’amour l’emportera.
Criez à tous les hommes
Que rien n’est compromis
De leur espérance.

Il viendra
Un soir
Sera le dernier soir
Du monde.
Un silence d’abord,
Et l’hymne éclatera.
Un chant de louange
Sera le premier mot
Dans l’aube nouvelle.

 

Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saint Bruno.
Dieu qui a appelé Saint Bruno à te servir dans la solitude, accorde-nous, par son intercession, qu’au milieu de l’agitation de ce monde, nous sachions rester libres pour te suivre.

 

Parole de Dieu : (Rm 12, 14-16a)... (Office des Laudes).
Bénissez ceux qui vous persécutent ; souhaitez-leur du bien, et non pas du mal. Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent.
Soyez bien d’accord entre vous ; n’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est simple.

 

Parole de Dieu : (He 13, 20-21)... (Office des Vêpres).
Que le Dieu de la Paix, Lui qui a fait remonter d’entre les morts le berger des brebis, Pasteur par excellence, grâce au Sang de l’Alliance éternelle, Notre Seigneur Jésus, que ce Dieu vous munisse de tout ce qui est bon pour accomplir sa Volonté, qu’il réalise en nous ce qui plaît à ses yeux par Jésus-Christ, à qui appartient la Gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Ajouter un commentaire