Place de la Très Sainte Vierge Marie dans notre vie et dans l’Église.

Qu’elle est la place de Marie dans notre vie et dans l’Église ?

Marie mere de jesus

Comment Jésus, L’Amour incarné, pourrait-il résister au regard de Tendresse de sa Maman et à son immense Amour Maternel ?

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS.

A cette question que beaucoup de Protestants posent aux Catholiques :
SVP! J’ai besoin d'éclaircir concernant l'idolâtrie. Dans quelle partie de la Bible mentionne-t-on que nous pouvons adresser des Prières à des Saints ou à la Vierge Marie?
Je pense qu'il faut prier directement Dieu mais ce n'est pas par l'INTERMEDIAIRE d'un autre Saint ou à La Vierge Marie.
« Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. (Jean 14:6)» n'est-ce pas svp???


Voici un éclairage personnel qui peut aider à comprendre la place de la Très Sainte Vierge Marie.

Merci pour cette remarque que je comprends très bien. Mais il ne s’agit pas d’idolâtrie, et L’Église Catholique, dont je fais parti, n’a jamais, dit d’adorer Marie…On n'Adore que Dieu seul (Père, Fils et Saint-Esprit).
L’Église Catholique vénère Marie comme le chemin le plus sûr pour nous conduire à Jésus, son fils et notre frère…et Jésus est le seul chemin pour nous conduire au Père, comme vous le dites.
Jésus est à la fois vrai Dieu et vrai Homme.
De par Sa Divinité, Il est Le Fils Unique du Père, engendré non pas crée, et de même nature que Le Père.
Il est La Parole du Père et comme le dit Jean en débutant L’Évangile selon St Jean : « Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Tout fut par Lui, et sans Lui rien ne fut… ».

De par son Humanité, il est le Fils Unique de Marie (voir le texte de L’Annonciation) où L’Esprit-Saint prend possession de Marie en devenant Son Époux et de cette Union se formera dans le sein de Marie, Jésus en tant qu’homme.
Et le sein de Marie sera le pur Tabernacle (car Dieu n’aurait pu se mélanger avec l’impureté de l’homme) préparé par Le Père pour recevoir Son Fils.

Marie est aussi la femme très pure et inviolée physiquement, moralement et spirituellement, de sa conception à son passage extatique de la Terre au Ciel.
(Ezéchiel 44 1-3) :
Il me ramena vers la porte extérieure du sanctuaire, face à l’Orient. Elle était fermée. Yahvé me dit :
« Cette porte sera fermée. On ne l’ouvrira pas, on n’y passera pas, car Yahvé, le Dieu d’Israël, y est passé. Aussi sera-t-elle fermée.
Mais le prince, lui, s’y assiéra pour y prendre son repas en présence de Yahvé. C’est par le vestibule de la porte qu’il entrera et par là qu’il sortira ».

Paroles mystérieuses au sens obscur jusqu’à ce que la conception de Marie et sa maternité Divine les rendent claires à ceux qui, sous le rayon de la lumière éternelle, surent reconnaître la juste signification.
Marie était vraiment cette porte fermée, cette porte extérieure du sanctuaire tournée vers l’Orient.

Porte fermée, car rien de terrestre n’entra jamais en celle qui était La Pleine de Grâce.
Porte extérieure parce qu’elle se tenait entre le Ciel (la demeure du Dieu un et trin) et le monde, si près de Dieu qu’elle était semblable à la porte qui, du Saint des Saints, s’ouvrait sur Le Saint.

Marie fut et demeure réellement une porte pour les hommes, afin qu’ils passent par Le Saint pour entrer dans le Saint des Saints et y établissent leur Demeure éternelle avec Celui qui y habite.

Porte tournée vers l’Orient, autrement dit vers Dieu seul, que les hommes inspirés de l’Antiquité appelaient l’Orient.
Et, en vérité, Marie avait les yeux de son âme fixés sur Dieu.

Porte fermée par laquelle personne n’allait entrer hormis Le Seigneur, pour l’Aimer comme Père, comme Fils et comme Esprit, pour la rendre féconde sans lésion, pour se nourrir d’elle et prendre corps, se nourrir devant Son Père Divin.

Marie a cette place unique parmi les hommes (et encore une fois, je précise bien qu’elle n’est pas Dieu et que ce serait une faute d’idolâtrie que de l’adorer…elle-même étant en Adoration perpétuelle devant Son Dieu) d’être à la fois la fille du Père, l’épouse du Saint-Esprit et la mère du Fils.
Comme nous sommes tous frères adoptifs en Jésus et donc héritier du Royaume de Dieu (à condition de suivre le Chemin d’Amour que nous montre Jésus et qu’Il a pris en premier), Marie qui est la mère de Jésus, devient, par adoption, notre mère à tous et le chemin tendre et compatissant pour nous conduire à son Fils unique, comme une mère sais si bien le faire.


Cela n’est pas une question d’idolâtrie, mais d’Amour.
Si un frère souffrant vient me trouver pour me demander de Prier Le Seigneur pour lui…jamais je me permettrais de lui dire :
« Où as-tu vu dans la Bible que je peux Prier Le Seigneur pour toi…débrouille-toi tout seul, car Dieu ne veut pas d’intermédiaire » !!!
Non, je m’associerais à sa souffrance et j’implorerais Dieu de venir à son aide.

Prenez le texte de la Visitation. Marie apprend par l’Ange que sa cousine Élisabeth, très âgée, attend un enfant et en est à son sixième mois de grossesse.
Elle aurait pu scruter les écritures pour savoir si elle avait le droit d’aller l’aider…et n’y aurait rien trouvé !!!
Non, pour sa cousine, elle court à travers les montagnes pour la rejoindre…et arrivant près d’elle, Jésus en elle accomplit le miracle :
Luc 1 41 et Luc 1 44
« L’enfant (Jean-Baptiste) tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie de L’Esprit-Saint ».

Jésus aurait pu agir de loin sur Jean-Baptiste…mais il s’est servi de L’Amour de Marie pour venir à côté et faire le miracle.

Nous retrouvons aussi dans les « multiplications des Pains »…c’est Jésus qui accomplit le miracle, mais il désire faire participer à Son Miracle l’ensemble des apôtres, en leur demandant d’aller avec Foi distribuer les miettes des 5 pains et 2 poissons aux milliers de gens (5000 en ne comptant que les hommes…alors avec les femmes et les nombreux enfants de chaque famille !!!).
Dieu n’a besoin de personne, mais il désire nous faire participant de Son Amour avant de nous faire participant de Son Royaume au Ciel.
Aimer c’est se donner…et Dieu se donne à chacun pour que nous devenions participants de Son Amour.

Son Sacrifice suffit à Lui tout seul pour sauver le monde, mais il nous demande de prendre le même Chemin que Lui afin de devenir participant à Son Sacrifice d’Amour…celui qui ne prend pas Sa Croix ne sera pas sauvé…celui qui perd sa vie à cause de Moi sera sauvé !


Si je sais que pour obtenir tel projet pour mon entreprise, je dois faire appel au grand PDG de telle boite qui supervise tous les projets…c’est vrai que je devrais prendre rendez-vous avec lui pour lui exposer mon projet.
Mais si je connais sa maman, et tout en lui témoignant mon affection, je lui expose mes problèmes et mes désirs de voir son fils soutenir mon projet…elle saura demander à son fils d’être attentif à ma proposition…et son fils qui est tout Amour, ne le lui refusera pas.

Si maintenant je jette dehors sa maman parce que ce n’est pas elle qui gouverne…que dira le fils lorsqu’il l’apprendra…il me jettera dehors avec mon projet !!!


Vous parlez de connaître des textes dans la Bible où nous pouvons Prier Marie ???
Alors prenez les Noces de Cana et lisez attentivement tout le texte (Jean 2 1-12).

La mère de Jésus vint le trouver pour lui dire « Ils n’ont plus de vin » auquel Jésus répond que son heure n’est pas encore venue (et donc qu’il ne fera pas de miracles ce jour là !).
Marie va alors dire au servants (ce qu’elle nous dit à chacun) : « Faites tout ce qu’il vous dira ».
Alors Jésus a cédé et a demandé aux servant de remplir les jarres (à nous : de faire sa volonté), et il a accompli le miracle au-delà de toute espérance…le vin était non seulement en grande quantité, mais aussi bien meilleur que le précédent !!!

Marie Adore Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, et, en tant que notre Maman, pleine de Tendresse et d’Amour devant toutes nos difficultés, vient nous prendre par la main pour nous conduire à Jésus en lui disant « ils n’en peuvent plus ».
Et Jésus plein de Miséricorde, prendra notre main pour nous conduire au Père.

« Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. (Jean 14:6)».
Effectivement, et Marie est le plus sûr chemin pour nous conduire à Jésus, qui, Lui-même nous conduit au Père…Ces deux affirmations sont aussi vraies l’une que l’autre.


Jésus est Amour…et nous apprend à vivre dans L’Amour…Dieu seul est digne d’Adoration, mais nous devons tous nous Aimer comme Dieu nous Aime…Aimer et donc se soutenir mutuellement et Prier les uns pour les autres Notre Dieu.

Que ce soit les Saints ou Marie, nous ne les Prions pas, mais nous leur demandons de Prier Dieu pour nous, comme nous le faisons les uns pour les autres.
(Dans le Chapelet que les Catholiques disent, nous retrouvons exactement cela :
« Sainte Marie, mère de Dieu, Prie pour nous (sous entendu : Le Seigneur) pauvre pécheur (sous-entendu : que nous sommes), maintenant et alors de notre mort ».).

Marie notre mere

La Gloire de Marie

Toute la gloire que cherche Marie est pour Son Fils.
Pour Elle-même, Elle ne cherche aucune gloire.


Avec les Fêtes Catholiques de l’Assomption de Notre-Dame au Ciel (le 15 Août) et de sa Naissance (le 8 Septembre), c’est peut-être l’occasion pour réfléchir sur une objection majeure des Protestants à la dévotion Catholique envers Notre Dame, à savoir que toute l’attention, honneur et prière dirigés vers Notre Dame sont autant enlevé à Notre-Seigneur.

 – Lui seul étant Notre Sauveur, c’est donc à Lui seul que doivent aller toute notre dévotion, louange et prière.

La citation qui suit, venant comme de Notre Seigneur Lui-même, met de telles objections dans une perspective différente :
L’œil de l’homme ne peut pas fixer le Soleil, alors qu’il peut regarder la Lune. L’œil de l’âme ne peut fixer la perfection de Dieu telle qu’elle est, mais il peut regarder la perfection de Marie.
Marie est comme la Lune par rapport au Soleil. Par sa lumière, elle est illuminée et elle vous reflète la lumière qui l’a illuminée, mais elle adoucit cette lumière dans une vapeur mystique qui la rend supportable à votre nature limitée.
C’est pour cette raison que je vous la propose depuis des siècles comme modèle pour vous tous que j’ai voulus comme frères en Marie.

Elle est la Mère. Quel réconfort pour les enfants de regarder la Mère ! Je vous l’ai donnée pour cela, pour que vous puissiez avoir une douce Majesté, suffisamment splendide pour vous ravir et vous captiver mais sans vous éblouir.
Ce n’est qu’à des âmes spéciales, choisies pour des motifs que vous ne pouvez contester, que Je Me suis montré dans toute la brillance de l’Homme-Dieu, de l’Intelligence et de la Perfection absolue.
Or, avec le don de cette vision, J’ai dû en donner un autre qui les rendît capables de supporter cette connaissance de Moi-même sans en être annihilées.

Alors que tous peuvent regarder Marie. Non qu’elle soit semblable à vous. Oh ! Non. Sa pureté est si élevée que Moi, son Fils et Dieu, je la traite avec vénération.
Sa perfection est telle que le Paradis tout entier s’incline devant son trône irradié par le sourire éternel et la splendeur éternelle de notre Trinité.
Mais cette splendeur, qui la pénètre et l’imprègne plus que toute autre créature, se répand à travers le voile le plus pur de sa chair immaculée, d’où elle brille comme une étoile, rassemblant toute la lumière de Dieu et la diffusant comme une clarté suave sur toutes les créatures.

Et puis elle est votre Mère pour l’éternité. Et elle a toutes les formes de la piété qui vous pardonnent, qui intercèdent, qui vous enseignent patiemment.
Grande est la joie de Marie lorsqu’elle peut dire à qui l’aime : « Aimez mon Fils ». Grande est ma joie lorsque Je puis dire à qui m’aime : « Aimez ma Mère ».

Et la plus grande joie de toutes est lorsque nous voyons une âme quitter mes pieds pour aller à Marie, ou une âme dans les bras de Marie qui les quitte pour venir vers Moi.
Car la Mère jubile lorsqu’elle donne d’autres âmes au Fils et le Fils jubile de voir d’autres âmes aimer la Mère.
Car notre Gloire ne cherche point à dépasser l’autre, mais se complète dans la Gloire de l’autre.

Voilà pourquoi Je te dis : « Aime Marie. Je te donne à elle qui t’aime, et qui te remplira de lumière rien qu’avec la suavité de son sourire ».


Si les Catholiques apprenaient à laisser transparaître en eux la lumière de Marie, ils attireraient nombres d’âmes vers son Fils et vers Dieu, ce que les Protestants vraiment dévots ne peuvent que souhaiter. Kyrie eleison.

EN UNION DE CŒUR ET DE PRIERES.
                                     

Pierre.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/09/2016