63. Samedi 11 Juillet 2009 (Fête de Saint Benoît).

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOS FAMILLES ET VOS PROCHES

LA FÊTE DE SAINT BENOÎT.

 

EUCHARISTIE et OFFICES  du jour…EN UNION AVEC L’EGLISE

Je tiens ici à vous rassurer car je ne vais pas faire un nouveau site reprenant les lectures et les Evangiles de chaque jour, car il y en a déjà beaucoup et qui sont très bien, pour ne pas en rajouter (sans parler de La Parole de Dieu et de L’Eucharistie qui vous est transmise dans les paroisses de chacun).

Pour vous donner quelques sites où vous trouverez ceci et gratuitement (il suffit de vous inscrire et vous recevrez les lectures, Evangiles et Homélies gratuitement et chaque jour dans votre boite mail !!!)

L’Evangile au quotidien : http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR  

Lectures de L’Eucharistie et Psaumes des offices du jour (Liturgie des Heures…de Laudes à Complies) en union avec toute L’Eglise: http://www.aelf.org/

Enseignements et Homélies du VATICAN : http://www.zenit.org/index.php?l=french  

Vous pouvez aussi aller à partir de la page d’accueil de mon site sur le site CATHOLIEN qui regroupe une très grande quantité de sites Catholiques, mais aussi dans les sites amis (sites religieux) de mon site, pour trouver de quoi vous nourrir spirituellement…et chaque jour.

 

N’oubliez pas La lecture de La Bible, des Enseignements de L’Eglise, des vies de Saints et de toute Parole venant de Dieu.

N’hésitez pas à lire La Vie de Jésus, de Marie, des Apôtres et de tous ceux qui ont vécus dans leurs entourages, au travers des Révélations de Jésus faites à Maria Valtorta (Le Pape PIE XII a approuvé celles-ci : « Le Pape fait part de son jugement favorable. Aussi conseille-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des “visions” et des “dictées” »)…l’œuvre : http://www.maria-valtorta.org/

 Meister von me kirch 002

Samedi 11 Juillet 2009 (Fête de Saint Benoît) :

Fête de saint Benoît, abbé, patron de l'Europe
Saint(s) du jour : St Benoît de Nursie (patron de l'Europe), fondateur (480-547)
 

Livre des Proverbes 2,1-9.
Mon fils, accueille mes paroles, garde précieusement mes préceptes, rends ton oreille attentive à la sagesse, incline ton coeur vers la vérité.
Oui, si tu demandes le discernement, si tu appelles l'intelligence, si tu la recherches comme l'argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu.
Car c'est le Seigneur qui donne la sagesse ; le savoir et l'intelligence sortent de sa bouche.
Il tient en réserve son secours pour les hommes droits, il est un bouclier pour ceux qui suivent la bonne route ; il protège les sentiers de la justice, il veille sur le chemin de ses amis.
Alors tu comprendras la justice, l'équité, la droiture : les seuls sentiers qui mènent au bonheur.

Psaume 34(33),2-4.6.9.12.14-15.
Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m'entendent et soient en fête ! Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom.
Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge !
Venez, mes fils, écoutez-moi, que je vous enseigne la crainte du Seigneur.
Garde ta langue du mal et tes lèvres des paroles perfides. Évite le mal, fais ce qui est bien, poursuis la paix, recherche-la.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 19,27-29.
Pierre prit la parole et dit à Jésus: "Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre: alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous?"
Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël.
Et tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des soeurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle.

 

Commentaire du jour
Pie XII, pape de 1939 à 1958
Encyclique « Fulgens radiatur » du 21/03/1947

                                  Saint Benoît et l'évangélisation de l'Europe

     Tandis que le monde s'était vieilli dans le vice, que l'Italie et l'Europe offraient le spectacle affreux d'un champ de bataille pour les peuples en conflit et que les institutions monastiques...étaient moins fortes qu'il n'aurait fallu pour résister..., Benoît, par son action éclatante et sa sainteté, a témoigné de l'éternelle jeunesse de l'Église. Par la parole et par l'exemple de la discipline des moeurs, il a restauré et entouré la vie religieuse d'un rempart de lois plus efficaces et plus sanctifiantes. Plus encore : par lui-même et par ses disciples, il a fait passer les peuples barbares d'un genre de vie sauvage à une culture humaine et chrétienne. Les convertissant à la vertu, au travail, aux occupations pacifiques des arts et des lettres, il les a unis entre eux par les liens des relations sociales et de la charité fraternelle...

      Du Mont Cassin une lumière nouvelle a resplendi alimentée par les enseignements et la civilisation des anciens et surtout réchauffée par la doctrine chrétienne, elle a éclairé les peuples et les nations qui erraient à l'aventure, les rappelant et les dirigeant vers la vérité et le droit chemin...

      C'est là que Benoît a porté l'institution monastique à ce genre de perfection auquel depuis longtemps il s'était efforcé d'arriver lui-même par ses prières, ses méditations et ses expériences. Tel semble bien être, en effet, le rôle spécial et essentiel confié à lui par la divine Providence : non pas tant apporter de l'Orient en Occident l'idéal de la vie monastique, que l'harmoniser et l'adapter avec bonheur au tempérament, aux besoins et aux habitudes des peuples de l'Italie et de toute l'Europe. Par ses soins donc, à la sereine doctrine ascétique qui fleurissait dans les monastères de l'Orient, se joignit la pratique d'une incessante activité, permettant de « communiquer à autrui les vérités contemplées », et non seulement de rendre fertiles des terres incultes mais de produire par le travail de l'apostolat des fruits spirituels. 

Aujourd’hui, alors que nous fêtons Saint Benoît, j’aimerais parler un peu de ce Saint qui était un Amoureux fou de Dieu et qui a vécu de nombreuses années de vie très austères s’infligeant de nombreux sacrifices et de nombreuses souffrances pour lutter contre toute forme de tentation… (Extrait du lien avec le Saint du jour en haut de ma Réflexion).

       Craignant la contagion du monde, il résolut, à l'âge de quatorze ans, de s'enfuir dans un désert pour s'abandonner entièrement au service de Dieu. Il parvint au désert de Subiaco, à quarante milles de Rome, sans savoir comment il y subsisterait; mais Dieu y pourvut par le moyen d'un pieux moine nommé Romain, qui se chargea de lui faire parvenir sa frugale provision de chaque jour.

        Le jeune solitaire excita bientôt par sa vertu la rage de Satan; celui-ci apparut sous la forme d'un merle et l'obséda d'une si terrible tentation de la chair, que Benoît fut un instant porté à abandonner sa retraite; mais, la grâce prenant le dessus, il chassa le démon d'un signe de la Croix et alla se rouler nu sur un buisson d'épines, tout près de sa grotte sauvage. Le sang qu'il versa affaiblit son corps et guérit son âme pour toujours. Le buisson s'est changé en un rosier qu'on voit encore aujourd'hui: de ce buisson, de ce rosier est sorti l'arbre immense de l'Ordre bénédictin, qui a couvert le monde.

 

Il est vrai que nous voyons là des vertus qui n’ont plus guère court actuellement, voir qui sont même considérés comme « d’un autre âge », voir « inhumaine »…et surtout totalement dérangeante dans une société où le désir de chacun est d’aboutir au maximum de confort aussi bien dans notre vie, dans nos moyens de transports (voitures, camions, tracteurs, bateaux, avions, trains, etc…), dans nos habitations que pour notre corps…tout en prévoyant toujours le nécessaire comme le superflu…pour des jours, voir des semaines, voir des mois d’avance !!!

Il suffit de voir pour s’en rendre compte le moment où les gens apprennent qu’il va y avoir une grève risquant de paralyser l’approvisionnement de marchandise (essence, nourriture, etc…)…dans l’instant qui suit nous assistons à une ruée vers les magasins ou stations et chacun se sert…sans limite…sans s’inquiéter que d’autre derrière eux n’auront rien !!!

 

Il suffit de voir pour s’en rendre compte le moment où les gens apprennent qu’il va y avoir des soldes très importante…dans l’instant qui suit nous assistons à une ruée vers les magasins en questions…quitte à bousculer et à écraser ses voisins pour avoir le maximum de marchandises…même si elles sont inutiles (car nous sommes déjà largement équipés…mais alors on jette nos anciennes affaires !!!)…et à empêcher ceux qui arrivent après et qui en ont peut-être vraiment besoin…d’en profiter !!!

« Il parvint au désert…sans savoir comment il y subsisterait !!! »

 

Pourtant Dieu nous le dit bien tout au long de La Bible et dans L’Evangile (J’en ai souvent parlé)…Celui qui met sa confiance et son Amour en Dieu…Dieu prendra toujours soin de lui. Il s’occupe de nourrir les oiseaux, d’habiller les fleurs, de nourrir les abeilles, etc…, à combien plus forte raison, prend-il soin de celui qui met sa confiance en Lui.

« Dieu y pourvut par le moyen d'un pieux moine nommé Romain, qui se chargea de lui faire parvenir sa frugale provision de chaque jour. »

 

Quant aux blessures qu’il s’est infligé avec des épines de buissons, alors qu’il ne parvenait que difficilement à résister aux tentations…même si cette pratique est d’un autre âge…et que l’on doit prendre soin du corps que Dieu nous a donné (mais ceci n’est pas seulement valable comme excuse contre de telles pratiques…mais aussi contre tout ce qui nuit à notre corps… abondance de graisse, de sucre et autre dans une alimentation hyper riche, oisiveté, paresse et gourmandise…etc…)…

 

Pensons un instant à la manière dont notre esprit réagit en différentes circonstances.

Vous êtes avec un corps en train de souffrir…instinctivement votre esprit va se tourner vers Dieu…pour obtenir Son aide, Son soutien…voir Sa consolation (et l’obtention de votre guérison pour la plupart…seul les amoureux de Dieu trouveront en eux une occasion d’offrir leurs souffrances tant qu’ils ne sont pas guéris (car Dieu se sert de chacun, et Il met sur notre route des médecins pour la guérison physique de nos corps et des Prêtres pour la guérison de nos âmes grâce aux différents Sacrements dont Dieu se sert  à travers eux), et les meilleurs parmi eux, ceux qui ont tellement d’Amour pour Dieu et de Compassion pour Le Sacrifice de Jésus dans Sa Passion et sur La Croix, désireront demander à Dieu de participer à Son Sacrifice par leurs souffrances désirées volontairement en union avec les souffrances du Christ lors de Sa Passion et de Sa Crucifixion, en offrande d’Amour à Dieu pour la Rédemption du monde et en expiation pour leurs propres péchés…ce sont ceux que Jésus appelle « les âmes victimes » qui sont particulièrement Bénis de Dieu pour leur Holocauste qu’ils acceptent de vivre pour aider à participer au salut de leurs frères en Christ…voir dans mes Réflexions telles que les n° 33 (L’Heure Sainte) ou n°34 (La Vie Eternelle)).

Extrait des Révélation de Jésus à Maria Valtorta du 12 Juin 1944 (dans les Cahiers de 1944).

Jésus dit :

Ce sont les séraphins des fidèles, ceux dont l’Amour est le plus ardent.

L’Amour dont ils brûlent leur fait aimer ce qu’il y a de plus difficile, à telle enseigne qu’ils ne se bornent pas à Aimer la souffrance qui les afflige avec la permission de Dieu, mais qu’ils la demandent et disent :

« Me voici, Père. Je suis ici pour te demander le même calice que celui que tu as donné à ton Fils, et pour le même motif ».

Ils deviennent ainsi les « victimes ».

 

Le Père Finet « Père » spirituel de Marthe Robin, commente :

« Il ne manque rien, à la Passion du Christ dans l'ordre du mérite, et nul ne peut rien ajouter en ce domaine ... Mais dans l'ordre de l'application de ses mérites, les membres de Son Corps mystique sont appelés à laisser faire en eux ce qu'Il a fait, le premier, Lui, la Tête.

        

Vous êtes avec votre corps en train de se plonger avec béatitude  dans un bain chaud, parfumé et plein de bulles…instinctivement votre esprit va se tourner vers tous les plaisirs que peuvent procurer ce moment à votre corps…voir à fantasmer de luxure et de plaisirs « tabous »…

Quand à Dieu…il sera très loin de votre esprit et de vos pensées !!!

 

Alors, entre les excès de nombreuses époques…et les excès de notre époque…il est facile de comprendre…pourquoi de telles époques ont fait de tels grands Saints qui étaient amoureux fous de Dieu…et pourquoi il est si difficile actuellement de croire en Dieu pour tant de gens…ou de suivre les exigences de La Loi d’Amour de Dieu prônée par Le Pape et L’Eglise depuis toujours pour ceux qui se disent Catholiques…mais qui n’ont de Catholique qu’un nom sur un registre.

Pourquoi L’Eglise refuse t-elle l’avortement, l’union libre, l’homosexualité, la contraception, le divorce, etc…, parce qu’ils prennent tous leur source dans la luxure et le désir de pouvoir jouir en rejetant toute responsabilité et toute conséquence et non pas leur source dans L’Amour de Dieu…qui est le seul Amour véritable et pur !!!...et le seul qui conduit au Bonheur Eternel dans Le Royaume de Dieu !!!

 

Cela montre aussi que des Saints comme Saint Benoît et tant d’autres, ont pu construire un ordre religieux à travers toute l’Europe et qui dure toujours 1500 ans plus tard et devinrent une pépinière inépuisable d'évêques, de papes et de Saints.  

Cela montre aussi que des Saints comme Saint Benoît ont faits de nombreux miracles durant leur vie (Vous pouvez aussi aller voir la vie de Saint François de Paule dans ma Réflexion n°43 : En ce début de Carême(http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_de_Paule)). 

Extrait de la vie de Saint Benoît dans le lien du Saint du jour (en haut de cette Réflexion).

      Les combats de Benoît n'étaient point finis. Des moines du voisinage l'avaient choisi pour maître malgré lui. Bientôt ils cherchèrent à se débarrasser de lui par le poison; le saint bénit la coupe, qui se brisa, à la grande confusion des coupables.   Cependant il était dans l'ordre de la Providence que Benoît devînt le Père d'un grand peuple de moines, et il ne put se soustraire à cette mission.

De nombreux monastères se fondèrent sous sa direction, se multiplièrent bientôt par toute l'Europe et devinrent une pépinière inépuisable d'évêques, de papes et de saints.

        Parmi ses innombrables miracles, citons les deux suivants: un de ses moines avait, en travaillant, laissé tomber le fer de sa hache dans la rivière. Benoît prit le manche de bois, le jeta sur l'eau, et le fer, remontant à la surface, revint prendre sa place. Une autre fois, cédant aux importunes prières d'un père qui le sollicitait de ressusciter son fils, Benoît se couche sur l'enfant et dit:   "Seigneur, ne regardez pas mes péchés, mais la foi de cet homme!" Aussitôt l'enfant s'agite et va se jeter dans les bras paternels.

 

Saint Benoît nous montre quel est le chemin que chacun (Religieux, Consacré mais aussi n’importe quel véritable Chrétien) devrait essayer de prendre pour atteindre l’objectif de toute vie : hériter du Royaume de Dieu où une demeure attend ceux qui y parviennent.

 

Saint Benoît a voulu fonder une école où l’on apprend à servir Le Seigneur en ne préférant rien à L’Amour de Dieu, et en marchant d’un cœur libre sur le chemin de Ses Commandements.  

Il a fait de la concorde fraternelle et de la paix, l’âme de toute vie de communauté, insistant par-dessus tout sur le service de Dieu dans La Prière et la disponibilité envers les frères (Religieux, religieuses…mais aussi tout Chrétien…qui doit rester disponible et plein d’Amour pour le frère que Dieu lui envoie sur sa route), en qui on doit toujours découvrir Le Christ.

 

Maintenant j’aimerais poursuivre en m’attardant un moment sur la première lecture de ce jour.

Livre des Proverbes 2,1-9.
Mon fils, accueille mes paroles, garde précieusement mes préceptes, rends ton oreille attentive à la sagesse, incline ton coeur vers la vérité.
Oui, si tu demandes le discernement, si tu appelles l'intelligence, si tu la recherches comme l'argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu.
Car c'est le Seigneur qui donne la sagesse ; le savoir et l'intelligence sortent de sa bouche.
Il tient en réserve son secours pour les hommes droits, il est un bouclier pour ceux qui suivent la bonne route ; il protège les sentiers de la justice, il veille sur le chemin de ses amis.
Alors tu comprendras la justice, l'équité, la droiture : les seuls sentiers qui mènent au bonheur.
 

Déjà à l’époque où ce passage a été écrit, il est clairement montré que pour trouver Le Bonheur…il faut être attentif à garder précieusement tous les préceptes de Dieu, tous les Commandements de Dieu, toute La Loi de Dieu qui est une Loi d’Amour.

En suivant les Commandements de Dieu, en les observant tous (et sans exception…qui nous arrangerait bien) dans une obéissance pleine d’un Amour Fou pour Dieu…alors l’on trouve La Sagesse.

Le Sagesse conduit à La Vérité, au discernement, à l’intelligence…et la creusant comme le fait un chercheur d’or dans les mines, elle conduit à la crainte de Dieu, à la connaissance de Dieu.

La Connaissance de Dieu conduit à L’Amour de Dieu et plus on creuse, plus on approfondit cette Connaissance, plus on devient Amoureux Fou de Dieu…et par voie de conséquence de notre Prochain.

Alors nous découvrons que Dieu veille sur les chemins et sur les besoins de ses amis.

Alors nous comprenons la justice, l’équité et la droiture qui sont les seuls sentiers qui mènent au Bonheur véritable.

 

Saint Jean Chrysostome (Archevêque de Constantinople, mort en 407 et surnommé « Bouche d’Or » ou encore « Le docteur de L’Eucharistie ») nous parle de ce passage avec une très grande justesse.

Car c'est le Seigneur qui donne la sagesse.

C’est Le Seigneur qui donne La Sagesse. Apprends à connaître celui qui la donne et tu as tout reçu.

Apprends où adresser ta demande et tu ne manqueras pas le Don qu’Il te fera. Appelle ! Donne de la voix !

La lumière paraît d’elle-même, de personne d’autre ne viendra la lumière.

Ainsi en est-il de Dieu, c’est Lui qui se montre, pourvu que nous lui offrions seulement de bons yeux !

 

C’est Le Seigneur qui donne La Sagesse. Pourquoi ??? Bavardage et question hors sujet !

Le savoir et l’intelligence sortent de Son Visage.

Il suffit de voir Dieu pour devenir sage, comme il suffit de voir le soleil pour être illuminé. Le Don accordé ne dépend pas du temps.

 

Apprenons en toute chose à regarder Dieu avec un très grand et très profond Amour, lui obéissant aveuglément (Lui qui est la source de toute création, de toute vie, de tout l’univers aussi bien visible qu’invisible à nos yeux actuellement, de tout) car Il prend soin de tous ses amis.

Et alors comme lorsque nous nous mettons dans un endroit où le soleil darde de ses rayons, Dieu nous remplira de Son Amour…sans même que nous nous en rendions compte…sauf en sentant une très grande Paix envahir notre cœur !!!

 

Rappelez-vous ma dernière Réflexion (Fête de Saint Thomas)…vous rencontrez un notaire qui vient vous apprendre que vous allez hériter d’une fortune colossale…de tout un Royaume merveilleux…à la condition que vous appreniez à devenir à l’image de celui qui vous fait don de cette fortune.

Est-ce que toute vos actions que vous ferez ou que vous vivrez à partir de ce moment là ne seront-elles pas faites et vécues avec en vous la pensée continuelle de cette personne, de son royaume et de sa fortune qu’il veut vous donner ???

 

Vous faites une rencontre merveilleuse dans votre vie et vous avez l’impression d’avoir découvert l’homme ou la femme de votre vie. Vous en devenez totalement fou amoureux.     

Est-ce que toute vos actions que vous ferez ou que vous vivrez à partir de ce moment là ne seront-elles pas faites et vécues avec en vous la pensée continuelle de cette personne ???

 

C’est à cela que chacun est appelé…car l’héritage qui nous est promis est totalement inimaginable à nos petits esprits, tellement il nous comblera d’un Amour infini et éternel...et en contrepartie, tellement il sera une souffrance intolérable, d’une atrocité inimaginable, infinie et éternelle pour ceux qui en seront privé…ayant choisi Le Royaume de Satan…en préférant la luxure et tous les plaisirs de leur chair (Orgueil, égoïsme, dureté de cœur, haine, luxure, paresse, gourmandise, etc…).

 

Alors si la pensée d’un héritage immense serait capable de modifier notre manière d’être, de vivre ou d’agir, nos pensées comme nos actes…

Alors si la pensée d’avoir découvert l’homme ou la femme de notre vie serait capable de modifier notre manière d’être, de vivre ou d’agir, nos pensées comme nos actes…

 

Alors comment pourrions-nous arriver à vivre, à penser, à agir…sans que tout notre être ne soit pas tourné en entier vers Dieu…qui est la source de tout Bonheur, de tout Amour…qui détient le seul trésor impérissable source d’un Bonheur inimaginable et éternel !!!

 

Faites cela et vous verrez que toute votre vie va changer…et que vous vivrez avec une très grande Paix dans votre cœur…et le désir toujours plus grand de faire partager cette découverte avec tous ceux que vous Aimez…avec tous ceux que vous rencontrez…avec votre Prochain quel qu’il soit !!!

 

Voilà pourquoi certain, à l’image de Saint Benoît, choisissent une vie religieuse qu’elle soit cloîtrée, ouverte sur le monde ou d’ermite.

Voilà pourquoi ceux qui ont rencontré Saint Benoît durant sa vie sur terre…ont choisi cette vie de religieux…qui s’est étendu à toute l’Europe et a fait une pépinière inépuisable d'évêques, de Papes et de Saints.

C’est exactement cela dont nous parle L’Evangile de ce jour.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 19,27-29.
Pierre prit la parole et dit à Jésus: "Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre: alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous?"
Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël.
Et tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des soeurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle.

 

Voyez, à ceux qui auront tout quitté…mais aussi à ceux qui auront suivi La Parole de Dieu et gardé précieusement tous Ses préceptes (comme nous le rappelle la première lecture)…Dieu promet un héritage…qui nous procurera un Bonheur infini et éternel.

 

Pensez au Bonheur que vous auriez si vous héritiez d’une fortune inimaginable…mais si éphémère…et entraînant la convoitise des autres et votre peur de vous la faire voler…alors jetez-vous dans les bras de Dieu en suivant tous Ses Préceptes avec un Amour infini…car la fortune inimaginable qu’Il veut vous donner en héritage est éternelle…et sans risque de convoitise ou de vol !!! 

 

Mais à cette occasion où l’Evangile nous parle de ceux qui ont tout quitté pour suivre Jésus et où L’Eglise fête Saint Benoît qui a fait de même, et pour conclure cette courte Réflexion, j’aurais aimer vous remettre les extraits de deux Réflexions qui me paraissent importantes, dans un monde où l’on se moque facilement, faute de les comprendre, de ceux qui choisissent cette voie.

Il faut aussi savoir que cette voie n’a rien d’une solution de facilité et qu’il est très difficile de vivre continuellement, à longueur de jours et de nuits et jusqu’à la fin de sa vie, dans un monde fermé avec toujours les mêmes personnes, les mêmes exigences continuelles, les absences de détentes « libres », les tempéraments que l’on aime, ceux que l’on supporte, ceux dont on a horreur…et qu’il faut apprendre à aimer…par Amour de Dieu !!!...etc…

 

Il faut apprendre à réaliser que si Dieu appelle chacun, sans exception, à hériter de Son Royaume où ne règne qu’Amour et Pureté pour un Bonheur infini et éternel…Satan ne vit que pour faire échouer ce plan, et passe chaque instant de notre vie à essayer de nous corrompre, de nous séduire, de nous faire peur…bref de nous éloigner de Dieu.

 

Si nous nous complaisons dans le Péché (quelqu’il soit)…Satan nous laisse tranquille…Il sait que nous avons pris la route de Son Royaume maudit où ne règne que La Haine avec des souffrances infinies et éternelles (Voir pour cela ma Réflexion n°12 : Le Royaume de Dieu…avec la description de L’Enfer faite en Révélation par Jésus à Maria Valtorta).

 

Si nous désirons vivre en suivant Dieu quel que soit la manière (Chrétien, Religieux, Prêtres, Consacrés, etc…)…alors, plus nous avancerons en suivant le Chemin de L’Amour de Dieu, plus Satan va s’attaquer à nous à chaque instant, de nuit comme de jour, pendant nos journées et nos nuits, quand nous sommes réveillés ou que nous dormons …il usera de toutes les ruses à sa dispositions (et il nous connaît parfaitement avec toutes nos faiblesses, nos doutes nos penchants, nos peurs, etc…), et à chaque instant pour nous entraîner loin de Dieu, loin du chemin d’Amour de Dieu et cela jusqu’au dernier souffle de notre vie (Satan est notre inlassable ennemi et veut à tout prix nous détruire pour faire « mal » à Dieu qu’il hait).

Satan est La Haine et il s’attaque en permanence à L’Amour…qu’il ne supporte pas, car il veut enlever à Dieu les âmes de chaque être humain sans exception, et leur empêcher d’hériter de Son Royaume d’Amour auquel chacun à droit puisque crée par Dieu (voir ma Réflexion n°13 : Exigence de L’Amour).

C’est ainsi que des personnes peuvent dire que depuis qu’ils sont convertis, il leur tombe continuellement des tuiles, alors qu’avant Satan les laissait tranquille.

Bien-sûr puisqu’en continuant comme ils faisaient et vivaient, ils allaient tout droit en Enfer, alors Satan les laissait tranquille (et Dieu les laissait libre de leurs choix volontaires)… mais, une fois sur le chemin de la conversion, Satan veut reprendre ses proies et les attaque.

Quant à Dieu, il leur donne non seulement les Grâces pour résister aux épreuves, mais aussi Il les fortifie et leur donne Sa Paix au plus profond d’eux-mêmes que même les plus grandes souffrances ne peuvent enlever.

Par Le Sacrement de Réconciliation et le regret amer de leurs fautes, Jésus les comble de Ses Bénédictions comme d’un rempart contre les agressions.

Et pour les fortifier encore plus, Jésus se donne en nourriture pour eux, par Sa Parole et par Son Corps et Son Sang (L’Eucharistie) pour guérir leur âme et les guider Lui-même sur ce difficile chemin de L’Amour et de La Compassion qui conduit à la vie éternelle dans Son Royaume. 

 

Pour comprendre pourquoi Satan ne supporte pas L’Amour et veut notre destruction éternelle, allez voir ma Réflexion n° 45 : Carême…et Conversion…où Jésus, mais aussi Le Saint Ange Gardien de Maria Valtorta nous révèle…le moment où Lucifer a voulu, avec un Orgueil Infini, prendre la place de Dieu…ce qui l’a entraîné à sa perte éternelle.

Ne pouvant pas s’en prendre à Dieu, il a décider de s’en prendre à la créature qui lui était le plus cher (comme des gens ignobles, ne pouvant s’attaquer à une femme adulte, vont s’en prendre à son bébé soit en le torturant et le tuant devant les yeux de sa mère, soit en le corrompant pour qu’il devienne un des leurs…afin de la faire souffrir le maximum).

 

Mais à quoi servent ceux qui choisissent à l’image de Saint Benoît, la voie monastique ???

Comme, je viens de le dire plus haut, je vous remets deux extraits de mes Réflexions afin d’en faciliter la compréhension.

Extrait de ma Réflexion n°14 : La Prière.

La Prière des moines (et des moniales) Contemplatifs dont nous pensons parfois qu’elles sont inutiles, car ceux-ci, au lieu d’aller concrètement soulager les misères du monde, s’enferment dans un Monastère (et pourtant, si nous étions honnêtes avec nous même, et les autres, nous accepterions de reconnaître que certains ordres religieux (et plus nombreux qu’on peut le penser), passent une partie de leur vie à cela (sans négliger les temps de Prière commune qui sont si importants)...voir, entre autre, les petites sœurs de Calcutta).

 

Pourtant si ces moines contemplatifs ne s’enfermaient pas pour vivre une vie recluse, en faisant monter leurs prières vers Dieu, afin de porter les Prières, les Souffrances et les misères du monde, alors qui le ferait à leurs place ???

Ils acceptent de renoncer à tous les plaisirs du monde pour s’enfermer durant toute leur vie, ne plus rien avoir à eux, et Prier (de nombreuses fois par jour et par nuit, en prières communautaires) pour la conversion de monde, pour offrir à Dieu les misères et les souffrances de ce monde ainsi que pour les âmes du Purgatoire, pour que Dieu ne rejette pas ses enfants (qui excluent Dieu de leur vie), pour que Dieu soulage la misère de ceux qui souffrent, pour que Dieu touche le cœur de ceux qui font souffrir et qui prennent le mauvais chemin, afin qu’il se convertissent.

Combien d’entre nous seraient capable de vivre ce qu’ils vivent…et cela pour Notre Salut.

 

Je vous confie cette réflexion, à méditer :

« Dieu a entrepris une très grande œuvre en lançant le monde dans l’existence.

Qui va achever de construire ce monde ???

Faut-il laisser cette tâche étonnante à ceux qui ne croient pas en Dieu ???

Dieu attend que les chrétiens s’emploient à cette tâche et a aussi besoin de contemplatifs et de prières pour que l’œuvre soit parfaite (les prières précèdent, soutiennent, dirigent et suivent les actions qu’elles entraînent)...car par les Prières, Le Seigneur peut orienter les actes et les actions pour qu’elles soient vécues selon Son Cœur, celles-ci servant alors à la construction du monde tel que Dieu aimerait qu’il soit. »

Extrait de ma Réflexion n°30 : L’Homme

Extrait des Révélation de Jésus à Maria Valtorta du 16 Mars 1944 (dans les Cahiers de 1944).

La Prière des moines et des moniales.

Jésus me dit également ces paroles sur le rôle de certaines âmes dans le monde.

As-tu compris, maintenant, le but des couvents de clôture ? Leur raison d’être ?

Tous n’ont pas le temps de prier, pris comme ils sont dans la vie active. Il est vrai qu’une activité honnête est déjà prière, et il s’ensuit que ceux qui prient tout en travaillant sont justifiés.

Mais les besoins de l’homme sont grands et il y a bien des gens qui ne prient pas du tout.

Les claustrés prient pour tous ceux qui ne veulent ou ne peuvent prier, de manière à obtenir un jour ce nombre d’actes de dévotion que La Divinité requiert (pensez que, au Ciel, le « Gloire à Dieu » ne s’arrête jamais).

Ils prient Dieu pour l’honorer, ils le prient pour l’apaiser, ils le prient pour l’implorer. Ils sont les bras ouverts sur ceux qui combattent, et demandent pour tous.

 

Prier, prier, prier. En dernier lieu, prier pour toi.

N’ayez pas peur, même si, vous qui priez pour tous, ne priiez pas pour vous, Moi Je prie Le Père pour vous. Soyez tranquilles.

Les âmes qui prient à travers le monde, celles qui savent faire de leur infirmité non pas une oisiveté forcée mais une activité sainte, celles-là sont les petites âmes cloîtrées que Je sème comme des fleurs dans le monde pour aider les grandes clôtures et, par cette somme de prières inlassables, apaiser Le Père et réconforter L’Humanité. 

A Dieu qui fait de nous Ses Fils, qui nous donne Son Royaume en Héritage, qui nous donne une Très Sainte Maman en la personne de La Très Sainte Vierge Marie qui sait mieux que quiconque comprendre ceux qui souffrent et nous entourer de sa maternelle protection tout en nous montrant Le Chemin qui conduit à Jésus (ou qui amène Jésus jusqu’à nous en Le suppliant de ne pas nous condamner) nous ne pouvons que lui rendre un hommage infini et une reconnaissance éternelle en l’adorant, Lui et Lui-seul…

Psaume de ce jour : Psaume 34(33),2-4.6.9.12.14-15.
Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m'entendent et soient en fête !
Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom.
Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage.
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge !
Venez, mes fils, écoutez-moi, que je vous enseigne la crainte du Seigneur.
Garde ta langue du mal et tes lèvres des paroles perfides.
Évite le mal, fais ce qui est bien, poursuis la paix, recherche-la.

 

EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

 

                      PIERRE

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/07/2018