Dimanche 07 Juin 2009 (Fête de La Sainte Trinité)…3ème Partie

 

Je vois dans cette icône, Le Fils au centre et Le Père sur la droite en la regardant.

1/ Le Fils siège à droite du Père.

2/ Le seul des trois anges à porter un manteau rouge est celui du centre. Manteau rouge, signe du sacrifice consenti, celui qu’Il portait pour Sa Passion.

3/Le Père dit : « Je veux » pour le sacrifice de Son Fils afin de nous sauver. Or l’ange sur notre droite pointe son doigt vers Le Calice, Il suggère Le Sacrifice sans l’imposer, avec son regard qui se détourne.

4/ Le Fils répond « Je veux ». Or l’ange en face, au centre, fait de sa main le signe de son acceptation et de sa volonté semblable à celle du Père, afin de nous sauver. En même temps, ses doigts semblent montrer le Père (sur sa gauche) en nous disant ce qu’Il a dit aux apôtres et souvent répété : « Qui me voit, voit Mon Père ».

Une précision : Les trois portent un vêtement Bleu foncé, signe de leur Royauté.

Autre point :

Je ne peux m’empêcher de voir dans la table du Sacrifice sur laquelle est Le Calice…un autre Calice…La table limitée par les jambes des trois personnes de La Divinité a la forme d’un grand Calice….dans lequel Jésus (le personnage central) est plongé jusqu’à la taille…comme s’Il en sortait…et y rentrait en permanence…reprenant L’Eucharistie permanente qui est offerte dans le monde entier à tout instant du jour et de la nuit (quand il fait nuit à un endroit, il fait jour dans un autre) où Jésus s’Immole en permanence pour Notre Salut.

Dernier point :

J’y vois Le Père qui nous dit en montrant Le Calice : « Je veux » en s’adressant à nous.

J’y vois Le Fils qui nous dit en montrant Le Père : « C’est Mon Père, écoutez-le, faites Sa Volonté…Je le veux Moi aussi »… 

Cela reprend La Parole de Jésus : « Celui qui veut me suivre, qu’il prenne Mon Joug (qu’il prenne Ma Croix) et qu’il me suive ».

Je ne peux m’empêcher de voir dans La main du Père montrant Le Calice, un appel pour nous.

Saurons-nous le voir et l’entendre ???...et saurons-nous, à l’image de La Très Sainte Vierge Marie dire :

« Je suis ton serviteur (ou ta servante)…qu’Il me soit fait selon ta volonté. »

En ce jour où nous fêtons, en France, la fête des Mamans (J’en profite pour souhaiter une très bonne fête à toutes les Mamans) …et donc la fête de notre Maman à tous, saurons-nous l’imiter dans son obéissance absolue à la Volonté de Dieu…ne cherchant pas d’abord par comprendre « pourquoi ??? », mais en agissant selon La Volonté de Dieu…se reconnaissant « toute petite » devant l’immensité de Dieu !!!

Combien élevées sont les pensées de Dieu par rapport aux nôtres. Nous ne sommes qu’un grain de poussière et nous aimerions comprendre L’Infini Amour avec notre intelligence si limitée…alors, que pour comprendre il faut se plonger au fond de notre âme et suivre, sans voir mais avec une confiance absolue, ce que Dieu au travers de Son Eglise (et de son chef Le Pape Benoît XVI actuellement) et de L’Esprit-Saint qui est en nous, Le Chemin qu’Il désire que nous prenions.

La très Sainte Vierge Marie est toute tendresse…elle est aussi L’Epouse de L’Esprit-Saint…alors sachons nous tourner vers elle pour l’implorer de nous guider sur Le Chemin de L’Amour et de La Pureté, de L’Obéissance et de L’Humilité, du Don de Soi, de la Foi et de L’Espérance…comme elle a su le faire à la perfection elle-même durant sa vie sur terre.

"Et ma Mère est l'Abîme de la Pureté, de la Grâce, de la Charité, de l'Obéissance, de l'Humilité, de toute autre vertu dont la source est en Dieu et que Dieu verse en ses saints."

A nous qui sommes si facilement Orgueilleux (sans nous rendre compte que nous ne sommes rien sans Dieu…juste un minuscule grain de poussière), rejetant si facilement l’obéissance (Car elle contrecarre constamment nos plans bien préparés et nous met si facilement en défaut devant les autres), étant si facilement avare de nos biens (En refusant de les partager), apprenons de La Très Sainte Vierge Marie en lui tenant la main, à suivre Son Chemin qui conduit à Jésus…Jésus nous amenant au Père…sous l’inspiration de L’Esprit-Saint.

J’aimerais vous redonner ici une bonne partie de ma Réflexion n°35 : Le Chemin du Oui.

Dieu, dans Sa pensée divine a conçu La Création, y compris L’Homme, pour lui faire partager Son Royaume où ne règne que L’Amour.

Mais en voyant Adam et Eve, Il a aussi vu leur NON…Non à Dieu et à Son Amour, et oui au mal et à sa connaissance (ayant déjà toute la connaissance du Bien, en mangeant du fruit de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal…ils découvraient ce que Dieu leur avait caché…la connaissance du Mal).

En réponse à ce Non, Dieu, dans Son Amour Infini, a décidé de sacrifier Son propre Fils pour sauver l’humanité allant entièrement à sa Perdition (L’Esprit Saint qui est AMOUR a suggéré au Père que Le Fils prenne la condition d’Homme, prenne sur Lui le Péché de L’Humanité jusqu’à en mourir sur une Croix…Le Père a dit « OUI, Je veux » en Espérance d’Amour pour sauver L’Humanité…Le Fils a dit « OUI, Je veux » en offrande d’Amour) et Dieu a décidé de créer une nouvelle Eve (Marie), qui serait exempte du Péché originel, et La nouvelle Arche de L’Alliance, porteur de Dieu dans ses entrailles, totalement Pure, son sang se mélangeant au sang du Fils devenu Homme dans ses entrailles.

(Dieu aurait pu ne pas créer Adam et Eve, même ne pas créer les hommes, mais Son Amour Infini, Son Humilité fait qu’Il a choisi non seulement de les laisser libre de choisir entre Le Bien et Le Mal, entre L’Amour et La Haine, entre Dieu et Satan, et pour cela a choisi de Sacrifier Son Propre FILS…et non d’en faire des robots ne pouvant que faire Le Bien…et d’ailleurs comment pourraient-ils être alors à l’image de Dieu…s’ils n’étaient pas libre de choisir).

Le OUI est un acte d’Amour et de Foi (Dieu aime L’Homme et croit en lui)…et nos OUI répondent aux mêmes critères (Abraham dit OUI à Dieu qui lui promet une descendance avec Sarah sa femme, alors qu’il a près de 100 ans…Zacharie ne croit pas à l’annonce qu’il va avoir un fils avec Elisabeth…il devient muet…etc…).

Le OUI est un acte qui dérange dans nos habitudes et nous oblige à avoir confiance en Dieu qui peut tout, qui sait tout, et dont Le Plan d’Amour est infiniment Parfait (contrairement à ce que nous pourrions faire nous même…qui ne sommes rien, sans L’Amour de Dieu).

Marie avait fait vœux de Virginité (elle est L’Immaculée Conception qui est restée vierge toute sa vie…elle est La Très Sainte Vierge).

Ses habitudes ont été dérangées lorsqu’elle a dut acceptée de se marier (toute femme devait prendre un époux, dans la tradition Juive), mais elle a fait confiance en Dieu…et elle a obtenu un Saint époux qui a acceptée son vœux.

Son vœux a été dérangé et bousculé par l’arrivée de L’Ange qui lui dit : « Tu vas concevoir et enfanter un Fils… »…Dieu ne veut-Il pas de Son Vœux, le refuse-t-Il, ne Lui plait-Il pas ??? Non seulement, elle doit prendre un époux, mais voilà que Dieu lui fait dire par Son Ange qu’elle va avoir un enfant !!!

Pourtant, elle continue de faire confiance, tout en demandant à l’Ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge (et que même marié, j’ai fait vœux de Virginité !!!) ???»

Le OUI est un acte d’Humilité…Dieu a besoin du OUI de Marie pour que Jésus puisse venir au monde en tant qu’Homme…et Il attend humblement de savoir si Marie va dire OUI ou va refuser. (Compte tenu de son vœu, elle aurait pu très bien dire non à l’Ange).

Si Dieu est assez Humble pour nous faire confiance et attendre notre OUI et ne rien nous imposer, qui serions-nous pour ne pas agir comme Lui ???

Marie n’a pas pris la grosse tête, une fois qu’elle a su qu’elle avait été choisie pour être La Mère de Dieu…son OUI ne lui est pas monté à la tête pour imposer aux autres ses pensées et points de vue auprès de ses proches…elle est restée effacée.   

Le OUI est un acte qui nous met à dos nos proches, ce que nous aimons et ceux que nous rencontrons, qui s’ils ne sont pas en Dieu, vivant de L’Amour de Dieu, dans La Vérité, La Pureté et L’Amour, nous rejèterons.

Regardons le OUI de Marie, et ce qu’il entraîne !!!

Marie a fait vœux de Virginité, et Joseph a accepté son vœu.

Elle ne peut pas dire à Joseph : « Je vais avoir un enfant…mais je n’ai pas rompu mon vœux, je ne me suis pas faite violée et je ne l’ai pas fait avec un autre homme…c’est L’Esprit Saint qui l’a mis en moi !!! ».

Elle a tout à fait conscience que Joseph pourra non seulement en être traumatisé, avoir le sentiment d’avoir été trompé et trahi, pourra la répudier en public et la faire lapider.

Elle doit faire confiance à Dieu pour avertir Lui-même Joseph….et Dieu tardera à prévenir Joseph….qui verra Marie avec un gros ventre…alors qu’il ne l’avait pas touchée !!!

Dieu demande de faire confiance, même quand tout parait contre les apparences et contre nous.

Joseph devra, lui aussi, dire son OUI, en croyant que le songe qu’il a eu (alors que Marie a déjà un gros ventre) venait de Dieu et non pas d’un rêve comme un autre pendant son sommeil.

Le OUI est un acte qui peut conduire au dépouillement et à la pauvreté, en faisant confiance à Dieu pour pourvoir en toute chose.

Ainsi, Marie et Joseph habitaient à Nazareth, alors que Le Messie devait naître à Bethléem…il a fallu un édit de recensement de César pour qu’ils doivent y aller (à pieds et en âne) alors que Marie arrivait à terme.

Et lorsque le temps fut arrivé, ils arrivaient tout juste à Bethléem…dont tous les logements étaient pleins à cause du recensement.

Ils ne purent aller que dans une grotte pour les bêtes (où se trouvait un bœuf), dans le froid de l’hiver, sans nourriture, sans couverture que leurs manteaux.

Ce sont les bergers qui ont vu les Anges chantant dans Le Ciel : « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux et Paix aux hommes qui L’Aime ». Ce sont eux qui ont apporté nourriture, lait des brebis et couverture à La Sainte Famille.

Le OUI est un acte qui peut conduire au rejet et à la haine de la part des autres qui ne supportent ni L’Amour, ni La Vérité, ni L’Humilité, ni La Pureté.

Ainsi Marie et Joseph ont dut fuir en Egypte alors qu’Hérode massacrait des milliers de bébés entraînant une Haine vis-à-vis de Jésus à Bethléem de part toutes ces familles qui avaient eu leurs bébés massacrés avec leurs parents qui les tenaient dans leurs bras (expliquant le rejet des habitants de Bethléem face aux enseignements de Jésus adulte, trente ans plus tard).

Le OUI est un acte qui a conduit Marie au pieds de La Croix où était crucifié Son Fils, Notre Dieu en ressentant La Haine de tous les habitants de Jérusalem voulant torturer et tuer celui qu’ils ne supportait pas car Jésus dévoilait le profond de leurs cœurs au grand jour.

Marie a dut supporter de voir Son Fils ayant été flagellé, torturé et crucifié sous ses yeux alors qu’Il était l’innocence même, La Pureté même, La Vérité même et L’Amour sans limite.

Le OUI est un acte qui a conduit Marie alors qu’elle était au pieds de La Croix de Son Fils, devant tous ses accusateurs, ses tortionnaires et ses traîtres, a entendre Jésus, Son Fils, lui demander un autre OUI…celui de devenir La Maman de toute L’Humanité et donc de tous ces gens qui avaient tués Son Fils...Elle a su Pardonner à tous, même à Juda qui a livré Son Fils, notre Dieu, à ses bourreaux, dans un acte d’Amour douloureux (Le summum de L’Amour).     

Et là aussi, elle a dit OUI pour devenir notre Maman, à nous qui avons trahi Son Fils, à nous qui avons torturés Son Fils, à nous qui avons tués Son Fils…et par Son Fils, à nous qui l’avons trahi elle-même, à nous qui l’avons torturé elle-même, à nous qui l’avons tué elle-même.

Il n’y a qu’une réponse pour pouvoir dire OUI et rester fidèle à ce OUI tout au long de notre vie :

Dieu a dit OUI pour envoyer Le FILS s’humilier en renonçant à sa condition de Dieu pour prendre la condition de L’Homme, pour devenir L’esclave de tous, connaître la souffrance humaine, la torture, l’abandon du Père et La Mort…tout cela pour sauver tous les hommes qui accepteraient de se convertir.

Et cela parce qu’Il était Amoureux Fou de L’Homme auquel Il voulait faire partager Sa Divinité et Son Royaume…alors qu’Il pouvait le réduire au néant sans que cela diminue Son Pouvoir de Dieu.

Alors pour pouvoir répondre au OUI d’Amour de DIEU, il n’y a qu’une seule façon de pouvoir le faire et rester fidèle à ce OUI :

DEVENIR AMOUREUX FOU DE DIEU, LE CONNAITRE TOUJOURS PLUS, LUI OBEIR ET LUI FAIRE CONFIANCE EN TOUTE CHOSE, AVOIR TOUTES NOS PENSEES TOURNEES VERS LUI, ET PAR LUI VERS NOTRE PROCHAIN… sachant que nous ne sommes rien, que Dieu nous donne tout Son Amour et que Lui seul connaît Le Plan complet de La Création et conduit toute chose aux biens de tous (alors que nous ne sommes nous même pas capable de voir plus loin que le bout de notre nez… et quand même là, nous ne faisons pas d’erreur ou d’oubli…en disant ensuite… « je ne savais pas !!! » .

SOYEZ, DEVENEZ ET RESTEZ UN AMOUREUX FOU DE DIEU, Père, Fils et Saint-Esprit, quoiqu’il vous arrive.

Ce oui de La Très Sainte Vierge Marie répond au Oui de Dieu, Père, Fils et Saint Esprit, pour sauver l’humanité perdue à cause du péché…Le Père a demandé au Fils, sous l’inspiration de L’Esprit-Saint et cela est devenu la volonté du Fils de dire Oui dans un élan total d’AMOUR pour nous.

Extrait de ma Réflexion n°30 : L’Homme.

Il faut savoir que Le Fils a été obéissant jusqu’en dans tous les moindre détails à La Volonté du Père durant toute Sa vie sur terre (et même au Ciel, puisqu’Il n’a pas revendiquer Sa Condition Divine, mais à repris à Son Compte, dans un Infini Amour, La Volonté et Le Désir du Père…La Volonté du Père devenant, par Amour, Sa propre Volonté).

Il faut savoir que La Très Sainte Vierge Marie a été obéissante dans tous les moindre détails à La Volonté du Père durant toute Sa vie sur terre (et même au Ciel, puisqu’elle continue à assumer La charge que lui a demandé Le Fils, celle d’être Notre Maman…et Elle le fait à merveille pour ceux qui se tournent vers Elle et désirent faire La Volonté de Dieu).

Alors sachons, nous aussi, jusque dans les moindres détails de notre vie, obéir à La Volonté de Notre Dieu et répondre à Ses moindres désirs dans notre quotidien…pour que La Volonté de Dieu et Le désir de Dieu devienne, par Amour, notre propre Volonté et notre propre désir, même si nous devons pour cela perdre nos amitiés, notre confort, notre santé jusqu’à notre vie.

Ne soyons pas comme ceux qui du haut de leurs sciences disent qu’ils veulent bien suivre la volonté de Dieu, mais à condition de comprendre avant pourquoi ils doivent faire ceci ou cela.

Réalisons que nous ne sommes qu’un tout petit grain de sable dans l’immensité de l’univers et que nous sommes incapable de comprendre plus loin que ce que nous voyons (voir ma Réflexion n°1 : Qui est Jésus).

Alors sachons avoir l’humilité de rester à notre place, nous ne sommes qu’une créature, souvent perverti par notre péché qui met une énorme poutre devant notre âme l’empêchant de voir les merveilles de Dieu, qui est face à Son Créateur et face au Créateur de toute La Création et des âmes de tous les êtres humains….quand vous voyez votre problème et vous demandez sincèrement à Dieu de le résoudre tel que vous le voulez, Dieu voit non seulement votre problème mais les problèmes et les conséquences sur une multitudes d’âmes qui sont dans votre vie et dans votre cœur, et Il répond pour que tout concours non seulement à votre bien, mais aussi au bien des autres âmes…et la réponse n’est pas forcément celle que vous espériez…mais faites confiance en Dieu, Il le fait pour vous, car Il vous Aime.

C’est pour cela qu’Il nous demande de lui obéir jusque dans les moindres détails de notre vie et de suivre tous Ses Commandements, sans la moindre exception (y compris de garder le septième jour pour Lui, et pour être en famille, en Sa Présence !!!).    

Il faut savoir que la souffrance fait partie intégrante de notre vie depuis le péché originel. Apprenons à l’accepter, à l’aimer, à aider notre prochain dans sa souffrance et à l’offrir en offrande d’Amour pour Dieu.

Dieu nous a tellement aimé qu’Il s’est fait homme pour nous sauver de notre perte, qu’Il a pris sur Lui tous nos péchés (à tous et de tout temps) et pour notre Rédemption a accepté volontairement de souffrir Sa Passion en étant torturé atrocement, puis tué sur une Croix en ayant versé tout Son Sang (jusqu’à la dernière goutte, lorsque le centurion lui a traversé le cœur avec sa lance) pour notre Salut tout en étant abandonné par Le Père (qui au moment de La Passion ne voyait plus Son Fils, mais Le Péché de tous les hommes qu’Il portait).

Il faut savoir qu’Il a vécu ainsi le plus de souffrance (y compris l’abandon du Père) qu’aucun être humain n’en vivra jamais, qu’Il a vécu ainsi le plus d’humilité qu’aucun être humain ne vivra jamais en renonçant à Sa Divinité pour devenir un homme, prendre tous nos péchés sur Lui et mourir, torturé et tué par Sa Créature (Lui, Notre Dieu), qu’Il a vécu ainsi le plus d’Obéissance qu’aucun être humain ne vivra jamais  répondant au désir du Père de sauver Sa Créature et prenant Le Désir du Père à Son compte pour qu’ il devienne Sien, qu’Il a vécu ainsi le plus d’Amour qu’aucun être humain n’en n’aura jamais par Ses Souffrances, par Son Humilité et par Son Obéissance, et cela pour nous obtenir La Rédemption.

Il faut savoir que La Souffrance de Jésus n’a pas été seulement dans les tortures qu’Il a subi, dans les outrages qu’Il a vécu, dans L’Abandon du Père, mais aussi dans l’abandon de tous les siens (que ce soit ceux qu’Il avait guéri, que ce soit ses disciples, et même ses apôtres) excepté Jean L’évangéliste et quelques femmes dont Marie-Magdeleine (l’ancienne pécheresse)…mais aussi dans La Souffrance de voir La Très Sainte Vierge Marie, Sa Mère, au pied de La Croix, en train de souffrir atrocement de voir Son Fils, Notre Dieu, martyrisé, insulté, torturé, cloué sur une Croix comme le pire des malfaiteurs jusqu’à ce que mort s’en suive.

J’aimerais terminer cette Réflexion en vous laissant méditer le Psaume du jour ainsi que la deuxième lecture du jour qui reprennent bien tout ce qui vient d’être dit :

Le Seigneur a fait les cieux par sa parole, l'univers, par le souffle de sa bouche.

Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour,

Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu.

Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers ; héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire.

Psaume 33(32),4-6.9.18.20-22.
Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu'il fait.
Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour.
Le Seigneur a fait les cieux par sa parole, l'univers, par le souffle de sa bouche.
Il parla, et ce qu'il dit exista ; il commanda, et ce qu'il dit survint.
Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour,
Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier.
La joie de notre coeur vient de lui, notre confiance est dans son nom très saint.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi !

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 8,14-17.
Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu.
L'Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c'est un Esprit qui fait de vous des fils ; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l'appelant : « Abba ! »
C'est donc l'Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers ; héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire.

EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

                                       PIERRE

 

 

Ajouter un commentaire