Mercredi 18 Novembre 2009 (Dédicace des Basiliques de St Pierre et St Paul)…1ère Partie.

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOS FAMILLES ET VOS PROCHES

PRIERES et MEDITATIONS du jour…EN UNION AVEC L’EGLISE

Je tiens ici à vous rassurer car je ne vais pas faire un nouveau site reprenant les lectures et les Evangiles de chaque jour, car il y en a déjà beaucoup et qui sont très bien, pour ne pas en rajouter (sans parler de La Parole de Dieu et de L’Eucharistie qui vous est transmise dans les paroisses de chacun).

Pour vous donner quelques sites où vous trouverez ceci et gratuitement (il suffit de vous inscrire et vous recevrez les lectures, Evangiles et Homélies gratuitement et chaque jour dans votre boite mail !!!)

L’Evangile au quotidien : http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Lectures et Psaumes de L’Eucharistie et des offices du jour (Liturgie des Heures…de Laudes à Complies) en union avec toute L’Eglise: http://www.aelf.org/

Enseignements et Homélies du VATICAN : http://www.zenit.org/index.php?l=french

Enseignements et Homélies purement Catholique : www.theotime.com

Vous pouvez aussi aller à partir de la page d’accueil de mon site sur le site CATHOLIEN qui regroupe une très grande quantité de sites Catholiques, mais aussi dans les sites amis (sites religieux) de mon site, pour trouver de quoi vous nourrir spirituellement…et chaque jour.

N’oubliez pas La lecture de La Bible, des Enseignements de L’Eglise, des vies de Saints et de toute Parole venant de Dieu.

N’hésitez pas à lire La Vie de Jésus, de Marie, des Apôtres et de tous ceux qui ont vécus dans leurs entourages, au travers des Révélations de Jésus faites à Maria Valtorta (Le Pape PIE XII a approuvé celles-ci : « Le Pape fait part de son jugement favorable. Aussi conseille-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des “visions” et des “dictées” »)…l’œuvre : http://www.maria-valtorta.org/

Pour lire tout ce qui concerne La Résurrection et le début de L’Eglise (y compris L’Ascension, La Pentecôte et L’Assomption…et les premières Eucharisties), aller dans : http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2010/index.htm 

Non, je viendrais de temps en temps rajouter une méditation, lorsque je sentirais que Le Seigneur le désire, et que cela peut aider chacun à se nourrir et à avancer dans La Joie et La Paix de Dieu.

Mercredi 18 Novembre 2009 (Dédicace des Basiliques de St Pierre et St Paul) :

Saint(s) du jour : Dédicace des Basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul,  Sainte Rose-Philippine Duchesne (1769-1852)

Les autres Saints du jour…

Amand (+ 708)
Anastase (+ 1750)
Burgin et Guilmin (11ème s.)
Constant (+ 777)
Edmond d'Abington Archevêque de Cantorbéry (+ 1240)
Hesyque (+ 304)
Jean Xoun (+ 1619)
Keverne (6ème s.)
Laurent Mendez (+ 1280)
Léonard Kimura (+ 1619)
Maudez Ermite irlandais (7ème s.)
Maxime de Mayence (+ 378)
Momble (7ème s.)
Nazaire (+ 450)
Saint Odon de Cluny, abbé (+ 942)
Patrocle (+ 576)
Philippine Duchesne (+ 1852)
Platon (4ème s.)
Romain d'Antioche Diacre de Césarée, martyr (+ 303)
Zachée (+ 303)
Ste Aude (6ème siècle)

Deuxième livre des Maccabées 7,1.20-31.
Sept frères avaient été arrêtés avec leur mère. A coups de fouet et de nerf de boeuf, le roi Antiochus voulut les contraindre à manger du porc, viande interdite.
Leur mère fut particulièrement admirable et digne d'une illustre mémoire : voyant mourir ses sept fils dans l'espace d'un seul jour, elle le supporta vaillamment parce qu'elle avait mis son espérance dans le Seigneur.
Elle exhortait chacun d'eux dans la langue de ses pères ; cette femme héroïque leur parlait avec le courage d'un homme :
« Je suis incapable de dire comment vous vous êtes formés dans mes entrailles. Ce n'est pas moi qui vous ai donné l'esprit et la vie, qui ai organisé les éléments dont chacun de vous est composé.
C'est le Créateur du monde qui façonne l'enfant à l'origine, qui préside à l'origine de toute chose. Et c'est lui qui, dans sa miséricorde, vous rendra l'esprit et la vie, parce que, pour l'amour de ses lois, vous méprisez maintenant votre propre existence. »
Antiochus s'imagina qu'on le méprisait, et soupçonna que ce discours contenait des insultes. Il se mit à exhorter le plus jeune, le dernier survivant. Bien plus, il lui promettait avec serment de le rendre à la fois riche et très heureux s'il abandonnait les usages de ses pères : il en ferait son ami et lui confierait des fonctions publiques.
Comme le jeune homme n'écoutait pas, le roi appela la mère, et il l'exhortait à conseiller l'adolescent pour le sauver.
Au bout de ces longues exhortations, elle consentit à persuader son fils.
Elle se pencha vers lui, et lui parla dans la langue de ses pères, trompant ainsi le cruel tyran : « Mon fils, aie pitié de moi : je t'ai porté neuf mois dans mon sein, je t'ai allaité pendant trois ans, je t'ai nourri et élevé jusqu'à l'âge où tu es parvenu.
Je t'en conjure, mon enfant, regarde le ciel et la terre avec tout ce qu'ils contiennent : sache que Dieu a fait tout cela de rien, et que la race des hommes est née de la même manière.
Ne crains pas ce bourreau, montre-toi digne de tes frères et accepte la mort, afin que je te retrouve avec eux au jour de la miséricorde. »
Lorsqu'elle eut fini de parler, le jeune homme déclara : « Qu'attendez-vous ? Je n'obéis pas à l'ordre du roi, mais j'écoute l'ordre de la Loi donnée à nos pères par Moïse.
Et toi, qui as inventé toutes sortes de mauvais traitements contre les Hébreux, tu n'échapperas pas à la main de Dieu. »

Psaume 17(16),1-2.5-6.8.15.
Seigneur, écoute la justice ! Entends ma plainte, accueille ma prière : mes lèvres ne mentent pas.
De ta face, me viendra la sentence : tes yeux verront où est le droit.
J'ai tenu mes pas sur tes traces : jamais mon pied n'a trébuché.
Je t'appelle, toi, le Dieu qui répond : écoute-moi, entends ce que je dis.
Garde-moi comme la prunelle de l'oeil ; à l'ombre de tes ailes, cache-moi,
Et moi, par ta justice, je verrai ta face : au réveil, je me rassasierai de ton visage.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,11-28.
Comme on écoutait Jésus, il ajouta une parabole, parce qu'il était près de Jérusalem et que ses auditeurs pensaient voir le royaume de Dieu se manifester à l'instant même.
Voici donc ce qu'il dit : « Un homme de la grande noblesse partit dans un pays lointain pour se faire nommer roi et rentrer ensuite chez lui.
Il appela dix de ses serviteurs, leur distribua dix pièces d'or et leur dit : 'Faites-les fructifier pendant mon voyage. '
Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : 'Nous ne voulons pas qu'il règne sur nous. '
Mais quand il revint après avoir été nommé roi, il convoqua les serviteurs auxquels il avait distribué l'argent, afin de savoir comment chacun l'avait fait fructifier.
Le premier se présenta et dit : 'Seigneur, ta pièce d'or en a rapporté dix. '
Le roi lui dit : 'Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l'autorité sur dix villes. '
Le second vint dire : 'Ta pièce d'or, Seigneur, en a rapporté cinq. '
A celui-là, le roi dit encore : 'Toi, tu seras gouverneur de cinq villes. '
Un autre encore vint dire : 'Seigneur, voici ta pièce d'or, je l'avais mise de côté dans un linge.
En effet, j'avais peur de toi : tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n'as pas déposé, tu moissonnes ce que tu n'as pas semé. '
Le roi lui dit : 'Je vais te juger d'après tes propres paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n'ai pas déposé, que je moissonne ce que je n'ai pas semé ;
alors pourquoi n'as-tu pas mis mon argent à la banque ? A mon arrivée, je l'aurais repris avec les intérêts. '
Et le roi dit à ceux qui étaient là : 'Retirez-lui la pièce d'or et donnez-la à celui qui en a dix. '
On lui dit : 'Seigneur, il en a déjà dix ! -
Je vous le déclare : celui qui a recevra encore, celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Quant à mes ennemis, ceux qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et mettez-les à mort devant moi. ' »
Après avoir dit ces paroles, Jésus marchait en avant de ses disciples pour monter à Jérusalem.

Commentaire du jour
Sainte Gertrude d'Helfta (1256-1301), moniale bénédictine
Les Exercices, 7, Prime (trad. SC 127, p. 265 rev.)

« Il convoqua ses serviteurs »

      O Vérité chérie, ô juste Équité de Dieu, comment comparaîtrai-je devant ta face, portant mon iniquité..., le fardeau de ma trop grande négligence ? Le trésor de la foi chrétienne et de la vie spirituelle, hélas, je ne l'ai pas donné au trésor des banquiers de la charité, où tu aurais pu le retirer ensuite, selon ta volonté, accru des intérêts de toute la perfection. Le talent à moi confié, mon temps, non seulement je l'ai dépensé en vain, mais je l'ai même laissé fuir, gâté et perdu totalement. Où irai-je ? De quel côté me tournerai-je ? « Où fuirai-je loin de ta face ? » (Ps 138,7)

      O Vérité, tu as pour assesseurs inséparables la justice et l'équité... Malheur à moi, si je comparais devant ton tribunal sans avoir d'avocat qui réponde pour moi. O Charité, toi, arrive à ma décharge. Toi, réponds pour moi. Toi, sollicite mon pardon. Toi, plaide ma cause afin que, grâce à toi, je vive.

      Je sais ce que je ferai : « Je prendrai la coupe du salut » (Ps 115,13). Je placerai le calice de Jésus sur le plateau vide de la Vérité. Ainsi, je suppléerai à tout ce qui me manque. Ainsi je couvrirai tous mes péchés. Par ce calice je relèverai toutes mes ruines. Par ce calice je suppléerai, dignement et au-delà, à tout ce qu'il y a en moi d'imparfait...

      O chère Vérité, venir à toi sans mon Jésus me serait intolérable ; mais avec mon Jésus, comparaître devant toi sera pour moi chose bien agréable et aimable. O Vérité, siège maintenant sur ton tribunal... « Je ne crains aucun mal. » (Ps 22,4)

Aujourd’hui, en abordant les lectures de ce jour, j’aimerais montrer que Dieu nous Aime d’un Amour fou qui ne veut que notre bien, qui veut pouvoir nous faire partager Son Royaume et qui nous montre pour cela qu’Il a besoin de nous et de notre Amour total pour Lui, Amour qui nous conduit à le partager avec tous « nos frères en Dieu »…car tout être humain, sans exception aucune…est « enfant de Dieu ».

Chacun de nous a, sur cette terre, le choix entre choisir d’Aimer et de suivre « notre Père » du Ciel…ou de prendre tous les dons qu’Il nous a donné et soit de les enterrer (en refusant de les développer…et de les partager avec notre Prochain…qui pourtant en aurait besoin) soit de partir les dilapider dans le Péché…au profit de Satan (voir la Parabole de l’enfant prodigue dont j’ai souvent parlé).

Mais quelque soit le chemin que nous décidions de prendre…Dieu pardonne tout (même s’il nous faudra ensuite réparer les dégâts que nos péchés auront occasionnés) à condition que nous décidions de prendre le chemin du retour vers Lui (à l’image de l’enfant prodigue décidant de retourner chez son père)…Dieu est un Dieu patient et Amoureux…Il se tient à la porte de notre cœur…et attend le moindre geste de notre part !!!

Mais quels sont les dons que Dieu nous a donnés ??? Il serait bon pour y répondre de reprendre une de mes premières Réflexions qui, si elle est loin d’être complète, apporte au moins une base de départ à cette compréhension (Reprendre la Réflexion n°11 : Les Dons de Dieu).

Pourquoi notre Prochain aurait besoin que nous partagions avec lui les dons que nous avons reçus ???

Par Amour…tout simplement, par Amour !!!

Comme je l’ai expliqué dans mes dernières Réflexions, nous sommes sur un champ de bataille entre Dieu qui nous Aime et veut nous faire partager Son Amour et Satan qui veut détruire Dieu, et ne le pouvant pas, cherche à détruire le maximum des « humains » qui sont « les fragiles bébés de Dieu » pour les anéantir, les conduire à Son Royaume de Ténèbres et de Souffrances, afin de « saborder » Le Plan d’Amour de Dieu…et lui faire le plus de mal possible.

Et si Satan avait pu conduire Dieu Lui-même sur le chemin de La Haine…Il aurait détruit Dieu et pris Sa Place…régnant sur toute créature et sur toute la création…dans la terreur, la destruction et la ruine.

Par les dons qui sont en nous (bien souvent à l’état végétatif…tant que nous ne les développons pas), que Dieu a mis en nous (par notre corps, notre esprit et notre âme) et dont Il désire nous aider à les développer (en avançant dans La foi, nous les voyons, en obéissant et en persévérant avec Amour et Humilité…Il les développe…pensons à la multiplication des pains…les apôtres en allant distribuer quelques morceaux de pains…ont pu nourrir toute une foule)…Par nos dons, Dieu peut aider notre Prochain, peut nourrir notre Prochain, peut guérir les blessures de notre Prochain, peut apporter Son Amour à notre Prochain, etc…

Comme j’en ai fait l’expérience dont j’ai parlé, moi, timide de nature, en obéissant à mon berger qui me demandait de faire les Enseignements de préparation à l’Effusion de L’Esprit…j’ai découvert que j’avais ce don…et que Le Seigneur Notre Dieu touchait les cœurs par ce que je disais (encore dernièrement, une personne me disait que mes paroles avait été comme des flèches perçant le fond de son cœur et le guérissant…chose que je n’aurais pu faire par moi-même…mais en étant le canal où Dieu pouvait passer).

Si j’avais enfoui ce don sous terre…en prétextant (à juste titre) que j’étais trop timide pour parler en public…est-ce que Dieu aurait pu toucher les cœurs qu’Il a touchés…et aider ainsi bien des gens à découvrir L’Amour de Dieu pour eux ???

Non, comme Jésus n’aurait pas nourrit ces milliers de personnes…si les apôtres n’avaient pas distribués ces quelques morceaux de pains !!!

Le Père (Dieu Notre Père) nous a donné une âme qui contient une part de Sa Divinité, c’est-à-dire une part de Son Amour (qui est Divin et Infini), comme un enfant reçoit des gênes héréditaires de ses parents.

Si chacun développe les « talents » qu’il a reçu, alors chacun devient un reflet de L’Amour Infini de Dieu et peut exprimer aux yeux de tous ses « frères en Dieu » cette part de L’Amour Infini de Dieu, différent pour chacun (comme je l’ai dit dans mes dernières Réflexions) et apporter ainsi à son Prochain cette part de L’Amour de Dieu qu’il n’a pas…en aidant les plus faible à se fortifier, les plus malades (y compris de la maladie la plus grave qui est celle provenant de notre péché) à guérir, les plus durs à Aimer, etc…

Nous sommes tous différents et nous possédons tous, en germe, une facette de L’Amour de Dieu dont Il nous a fait hériter…Dieu, Lui possède (à Lui tout seul) tout L’Amour Infini regroupant l’ensemble de toutes les facettes de cet Amour réparti sur toute l’humanité depuis Adam jusqu’au dernier être humain.

Si nous choisissons de suivre Dieu, d’Aimer Dieu de tout notre cœur en Lui étant fidèle en tout, sans jamais le renier, et en partageant Son Amour avec notre Prochain…alors nous développerons cette facette de L’Amour de Dieu qu’Il a mis en nous, et avec Son aide…cette facette deviendra un magnifique…diamant (comme je l’ai dit, pour l’un ce sera d’un amour maternel ou paternel, pour un autre ce sera un Amour tendre en Bienveillant, pour un autre ce sera un Amour fort pour détruire les injustices et les inégalités, pour un autre ce sera un Amour compatissant pour les malades et les personnes âgées, pour un autre ce sera un Amour droit pour empêcher son Prochain de choisir la voie du péché, etc…à l’infini !!!).

Lorsque nous serons au Ciel, dans Le Royaume de Dieu, alors, tout cet Amour que nous aurons partagé sur terre formera une magnifique Cité de L’Amour avec toutes les facettes et les mosaïques de L’Amour réunis ensemble…formant La Jérusalem Céleste…reflet de L’Amour Infini de Dieu !!!

Mais, en plus, comme nous le dit l’Evangile de ce jour, les talents que nous aurons fait fructifier sur terre…Dieu les multipliera au Ciel !!!

Alors que si nous les enterrons, alors, Dieu nous les retirera pour les donner à une autre âme …qui aura fait fructifier ses propres talents…en vivant totalement en Dieu, Fou d’Amour pour Dieu !!!

Si je prends mon exemple (tel que je le sens), si je n’avais pas laissé Dieu développer le Don d’enseignement qu’Il a mis en moi…permettant à tant de personnes de découvrir combien Dieu les Aime (et pas d’un Amour « inconscient »…mais d’un véritable Amour Compatissant et Miséricordieux…allant jusqu’à donner Sa Vie pour nous sauver…de notre ruine éternelle et totale pour tous)…alors qu’aurais-je pu dire à Jésus en me présentant devant Lui, lors de mon Jugement, le jour où je mourrais :

« Excuse-moi, j’avais trop peur, et si peu d’Amour pour Toi…que j’ai préféré m’enfermer très égoïstement dans ma timidité…plutôt que de témoigner de Ton Amour !!! ».

Jésus alors, aurait pu me monter toutes les âmes…qui s’étaient perdues parce qu’elles ne savaient pas…et que moi, je n’avais pas osé me servir du Don que Dieu avait mis en moi !!!

Par contre, une fois près de Dieu, si je peux arriver au Jugement devant Jésus en disant :

« Voilà Tu m’avais donné ce Don, voilà ce que j’ai pu faire en le faisant fructifier…toutes ces âmes ont compris ce qu’elles ne comprenaient pas…et ont découvert Ton Amour ».

Et Jésus, s’Il le désire, pourra se servir de tous les Dons que j’aurais partagé sur terre (par mes actes, par mon témoignage, par ma vie et par mes écrits) et s’en servir en les multipliant envers ceux qui seront encore sur terre (Il est bien connu que l’on accorde beaucoup plus d’attentions et de « vénération » aux morts qu’aux vivants…ainsi les écrits de Sainte Thérèse touchent des millions de personnes de par le monde actuellement, alors que de son vivant, très peu de gens les connaissaient !!!...et si Sainte Thérèse n’avait pas osée faire fructifier ses Dons et n’avait pas laissé d’écrits…combien d’âmes Dieu n’aurait pas pu toucher actuellement ???).

Alors, La Parole de ce jour dans L’Evangile prend tout son sens.

Mais cette Parole ne se dissocie pas de la première Lecture où l’on pourrait dire que Notre Dieu est un Dieu méchant qui Aime la torture et le sang…et certains ne se gênent pas pour le dire…car Ils n’ont pas compris L’Amour de Dieu…ou ne veulent pas le comprendre… préférant les plaisirs de la chair qui les satisfait…au véritable Amour qui est Don de Soi, Humilité, Compassion, Souffrance (qui découle de la Compassion), Miséricorde, mais aussi Action de Grâce et Adoration pour Notre Dieu, pour tout ce qu’Il fait pour nous.

Ils n’ont pas compris que Dieu nous demande de Lui obéir en tout (et déjà en commençant à vivre avec Amour les 10 Commandements de Dieu…et pas 9 ou 8…ou zéro !!!), y compris à tout ce qu’Il montre à notre conscience et à tous les Commandements qu’Il donne à Son Eglise…pour empêcher notre âme d’être martyrisée, malade, agonisante, détruite par notre péché…et les griffes de Satan qui l’enserre de plus en plus au fil de notre chemin loin de Dieu !!! 

Je vous rappelle l’exemple que j’ai donné dans ma dernière Réflexion : Mardi 10 Novembre 2009, dont je vous redonne l’extrait :

Alors Dieu veut nous mettre en garde face à tous les dangers qui nous guettent et nous donne tous Ses Commandements d’Amour pour nous empêcher de tomber dedans (encore faut-il être humble, Amoureux et Obéissant…pour ne pas nous laisser prendre !!!).

Imaginez (cela fut peut-être le cas) que vos parents, lorsque vous étiez bébé, voyant votre attrait pour la fruiteuse pleine d’huile, vous aient interdit de vous en approcher lorsqu’elle était sur le gaz.

Peut-être qu’alors vous pensiez que vos parents ne vous aimez pas, pour vous interdire de faire ce qui vous plaisait. Par la suite, en grandissant, vous avez réalisé que c’était par Amour…pour que l’huile bouillante ne risque pas d’atteindre vos mains, voir votre corps et votre visage !!!

Dieu agit de la même façon avec nous. Lui sait tous les dangers pour notre âme et pour notre éternité, de notre attrait pour les séductions de Satan…alors, Il nous interdit tout ce qui pourrait détruire notre âme et nous entraîner vers des Souffrances atroces (des millions de fois pire que l’huile bouillante sur notre corps !!!) et éternelles !!!

Dieu nous demande juste de Lui Obéir en tout avec confiance…pour nous sauver.

Ce n’est pas parce que Dieu ne nous Aime pas…mais au contraire à cause de Son Infini Amour pour nous…qui sommes « Ses bébés » !!!

Dieu, en plus, nous donne Sa Parole et Sa Force par Ses Sacrements dont L’Eucharistie et celui de La Réconciliation, pour être vainqueur des combats que nous livrons.

Dieu nous dit de ne pas suivre un étranger (Satan) même si celui-ci  essaie de nous séduire, essaie de nous faire peur, essaie de nous menacer, essaie de nous faire douter, essaie de nous faire nous décourager, etc…, mais de toujours rester près de Lui (Notre Dieu) en le tenant par la main, voir en mettant notre tête sur Son Cœur, à l’image de Saint Jean L’Evangéliste…pour ne pas nous laisser entraîner dans Le Royaume des ténèbres…dont il est si difficile de sortir !!! 

Dieu nous demande de nous entraider les uns les autres, sans nous condamner et sans nous juger…pour essayer de sauver des griffes de Satan le maximum de « nos frères ».

Dieu nous demande de ne pas regarder notre fatigue et nos souffrances, mais de Le regarder Lui, mort pour nous sur Le Bois de Sa Croix.

Pouvons-nous, sincèrement, lorsque nous avons découvert de quel Amour Infini Dieu nous comble dès cette terre, le renier et accepter (que ce soit sous la menace, sous la délation, sous le mensonge ou sous la séduction…souvent encore plus efficace) de suivre et vénérer les idoles (quelles qu’elles soient : or, argent, pouvoir, sexe, rejet de la famille, de Dieu, de L’Eglise, Liberté (le plus grand mot…pour nous rendre totalement esclave et dépendant… regardez les drogues prisent au nom de la liberté…et dont on ne peut plus se passer ensuite… entraînant vol et parfois meurtre pour avoir « sa dose » !!!), etc…) que Satan veut nous voir Adorer !!!

Ce n’est pas cette mère de famille, voulant être fidèle à Dieu, qui désire Le Sacrifice et la torture de ses propres enfants devant elle…et ce n’est pas Dieu qui désire pour satisfaire des instincts « bestiaux » que les enfants de ceux qui le suivent soient Sacrifiés !!!

C’est bien le roi Antiochus qui ne supportait pas que l’on puisse vénérer d’autres Dieux que Lui ou ceux qu’il adorait !!!

Comme cela se fait souvent et bien commodément on fait de la victime un coupable, et du coupable une victime !!!

Ce n’est pas Dieu qui demande le martyr de ses enfants…c’est les hommes qui suivent les voies haineuses de Satan (qui ne supporte pas que l’on Adore Dieu et non Lui) et se servent de tout l’arsenal destructeur (ou menaçant, ou séducteur) pour parvenir à leur fin.

Ainsi les juifs durant la guerre de 1939-1945 étaient souvent considérés comme les coupables des génocides fait par les Nazis (et ceux qui collaboraient avec eux) et rejetés voir dénoncés par bien des gens « bien pensant » qui avaient peur de se trouver embarquer dans les « rafles » …et non pas Hitler et ceux qui le suivaient !!!

POUR LIRE LA SUITE, ALLER DANS LA DEUXIEME PARTIE.

Ajouter un commentaire