FOI, ESPERANCE ET CHARITE…4ème Partie.

Si nous vivons en Dieu, alors Dieu pourra se servir de nous pour éclairer notre Prochain afin que lui aussi puisse voir combien Dieu l’Aime et prend soin de lui jusque dans les moindre détails de sa vie…malgré toutes les souffrances parfois atroces que Satan, par l’intermédiaire de ceux qui lui sont esclaves, lui font subir.

Livre des Nombres 21,4-9.
Au cours de sa marche à travers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage,
récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n'y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »
Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d'Israël.
Le peuple vint vers Moïse et lui dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu'il éloigne de nous les serpents. »
Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent, et dresse-le au sommet d'un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu'ils le regardent, et ils vivront ! »
Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet d'un mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu'il regardait vers le serpent de bronze, il conservait la vie !

Satan se sert de tous les hommes qui sont esclaves de leur chair corrompue, qui cèdent à toutes les tentations qui arrivent à leur esprit, qui rêvent de gloire, de pouvoir, de luxure…pour blesser ceux qui désirent prendre Le seul Chemin qui conduit au Bonheur éternel par leur Amour, leur Fidélité, leur Pureté, leur Compassion, leur travail, etc…

Plus les hommes prennent Le Chemin qui conduit au Royaume dont Dieu veut nous faire hériter, plus ils s’éloignent du Chemin de Haine, d’Orgueil, de Luxure (etc…) qui conduit au Royaume de Satan pour des Souffrances éternelles…loin de Dieu.

Alors, Satan les attaque d’autant plus qu’ils s’approchent de Dieu et s’éloignent de lui, avec toujours plus de Haine…tout en laissant tranquille ceux qui ont pris Son Chemin…qui les conduit tout droit en Enfer éternel !!!
Alors, Satan les attaque pour les amener sur son Chemin de Haine, de refus de Pardon et de désespoir…afin de les amener à leur tour vers son Royaume de Souffrances éternelles.

Aussi, Dieu dans Son Amour et Sa Compassion, a choisi de devenir La Victime sans tâche qui prendrait nos péchés à tous, les clouerait sur Le Bois de Sa Croix après être passé par les tortures atroces de Sa Passion et Sa Mort sur cette Croix, en Ressuscitant le troisième jour, comme l’avait annoncé les écrits des Prophètes.

Ainsi, Dieu, par Le Sacrifice de Son Fils, écrase Satan et ouvre Le Ciel aux hommes ayant la bonne volonté de suivre Le Chemin d’Amour, de Pureté, de Miséricorde et de Compassion qu’Il nous demande de prendre et que Jésus a pris le premier en nous donnant l’exemple.

Cette Croix qui a triomphé de Satan (et qui continue et continuera de Triompher de Lui) est le signe de L’Amour de Dieu que l’on retrouve déjà dans ce passage du livre des nombres où Moïse fit un serpent de bronze dressé au sommet d’un mat (signe de La Croix de Jésus qui est planté dans la terre de nos péchés et s’élance vers Le Ciel pour notre Salut…les bras de Jésus enlaçant l’humanité toute entière pour les accueillir dans Son Royaume).

Extrait de ma Réflexion : Fête de La Croix Glorieuse.

Il s’agit ici du martyr de Sainte Justine et Saint Cyprien (qui était passé d’esclave de Satan à serviteur de Dieu et évêque grâce à La Foi de Sainte Justine).

Ta Croix a remporté La Victoire, Justine. Tu n’as pas été ma femme, mais celle qui m’a enseigné. Tu m’as libéré du mal et conduit à La Vie.

Lorsque l’esprit des ténèbres que j’adorais m’a avoué son impuissance à te vaincre, j’ai compris.

« Elle triomphe par La Croix » m’a-t-il dit. Je n’ai aucun Pouvoir sur elle.

Son Dieu Crucifié est plus Puissant que tout L’Enfer réuni. Il m’a vaincu un nombre infini de fois, et il en ira toujours de même.

Celui qui croit en Lui et en Son Signe évite tous les pièges.

Seuls ceux qui ne croient pas en Lui et méprisent Sa Croix tombent en notre Pouvoir et périssent dans notre Feu.

C’est ainsi que vous devriez vous la rappeler et l’imiter. Car, plus que jamais, Satan parcourt la terre et déchaîne ses forces de Mal pour vous faire périr.

Et il n’y a que La Croix qui puisse Le vaincre.

Ayez Foi, ayez Foi, Mes enfants !!! C’est une question vitale pour vous. Soit vous croyez et tout ira bien pour vous, soit vous ne croyez pas et vous connaîtrez toujours plus le Mal.

Vous qui croyez, utilisez ce Signe avec Vénération. Vous qui êtes sceptiques et, par votre doute, l’avez effacé de votre esprit comme sous l’effet de sucs corrosifs (et de fait, le doute est corrosif comme un acide), gravez à nouveau dans votre pensée et votre cœur ce signe qui vous rend sûrs de la protection Divine.

Plus l’heure de la réunion avec Dieu est proche, plus il faut que la Foi grandisse. En effet, Satan ne s’est jamais lassé de vous troubler par ses manigances et, comme il est rusé, féroce, flatteur, Il a toujours cherché à vous faire fléchir à force de sourires, de chants, de rugissements, de sifflements, de caresses et de coups de griffes.

Mais à l’heure de la mort, Il augmente ses agissements pour vous arracher au Ciel.

C’est bien là l’heure d’étreindre La Croix, pour que les ondes de la tourmente finale de Satan ne puissent vous submerger.

Ensuite vient La Paix éternelle.

Courage Maria (Valtorta). Que La Croix soit ta Force maintenant et à l’heure de ta mort.

Que La Croix de la mort, la dernière Croix de l’homme, ait deux bras. Que l’un soit Ma Croix, et l’autre Le Nom de Marie.

Alors la mort arrive dans La Paix de ceux qui sont délivrés même de la proximité de Satan. Car Lui, Le Maudit, ne supporte ni La Croix, ni Le Nom de Ma Mère.

Aujourd’hui Jésus nous montre que l’on peut toujours résister si on le désire vraiment et que Satan comme tous ses démons…s’enfuient devant La Croix.

Si La Croix de Jésus est présente dans notre esprit, dans notre cœur…voir sur nous (autour du cou ou de notre poignet comme cette jeune fille enlevée dont j’avais donné le témoignage dans ma précédente Réflexion : Jeudi 10 Septembre 2009) alors Satan comme ses démons sont obligés de s’enfuir…et votre esprit devient vainqueur de toutes les tentations qui vous agressent…car :

Aucune force ne résiste à La Puissance de La CROIX, du Crucifié…et de Sa Maman, La Très Sainte Vierge Marie.     

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3,13-17.
Nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme.
De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l'homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle.
Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Dieu nous Aime d’un Amour Fou. Il ne peut (comme je l’ai montré dans mes dernières Réflexions…à cause du péché originel d’Adam et Eve et de ses conséquences) empêcher Satan de nous blesser (parfois atrocement) par l’intermédiaire de tous ceux qui lui sont esclaves, mais Il veut sauver notre âme de La Souffrance atroce, Infini et éternelle de l’absence de Dieu dans Le Royaume de Satanet nous donne L’Espérance de lui apporter un Bonheur Infini et éternel dans Son Royaume…Bonheur qui n’aura aucune mesure par rapport aux souffrances que nous auront endurées sur Terre, aussi atroces et longues qu’elles auront pu être.

Dieu, pour cela, nous demande d’avoir Foi en Lui, de garder cette Espérance toujours à notre esprit et de prendre Le Chemin d’Amour, de Pureté, d’Humilité et d’Obéissance que Son Fils Jésus-Christ a pris en premier.

Extrait de ma Réflexion n°12 : Le Royaume de Dieu.

La récompense sera telle que comme vous oublierez la Terre et ses douleurs, ainsi vous oublierez le Purgatoire avec ses nostalgies pénitentielles d'amour."

La Terre est au loin avec ses misères; elle n'est proche que pour ses besoins surnaturels, besoins des âmes, non besoins d'objets. Les trépassés, qui ne sont pas damnés, c'est seulement par amour surnaturel qu'ils tournent vers la Terre leurs esprits et vers Dieu leurs prières, pour ceux qui sont sur la Terre, pas pour autre chose.

Et quand ensuite les justes entreront dans le Royaume de Dieu, que veux-tu que soit désormais, pour quelqu'un qui contemple Dieu, cette prison misérable, cet exil qui a pour nom : Terre ?

Que peuvent être pour lui les choses qu'il y a laissées ?

Le jour pourrait-il regretter une lampe fumeuse quand le soleil l'éclaire ?"

Ensuite sache que si tu étais au Ciel, tout un avec la Charité, tu prierais pour lui, sur terre, pour son salut, jusqu'au moment de son jugement.

Il y aura des esprits sauvés au dernier moment après une vie de prière pour eux."

Dieu pour cela, nous donne La Croix de Jésus-Christ et La Très Sainte Vierge Marie qui font fuir Satan (Bien-sûr, à condition d’y rajouter notre Foi et notre Vénération, et non pas notre Blasphème !!!).

Extrait de ma Réflexion : Jeudi 10 Septembre 2009.

La jeune Marie, qui fit arrêter Fourniret, a cru en la "grâce"

CHARLEVILLE-MEZIERES, Ardennes (Reuters) - Face à un accusé qui a affiché son indifférence, la fillette belge qui fit arrêter en 2003 le tueur en série présumé Michel Fourniret a déclaré lundi à la cour d'assises qu'elle lui avait échappé après avoir prié à haute voix et invoqué la vierge Marie.

Au troisième jour d'audience, Marie, âgée à l'époque de 13 ans, a raconté à la barre comment l'accusé, disant chercher sa route et se présentant comme professeur de dessin et père de famille, l'avait mise en en confiance avant de la contraindre, en la tirant, à monter dans sa camionnette.

"Avant de monter, j'ai confié ma route à la vierge Marie. J'ai dit, 'Marie, passe devant' pour qu'il ne m'arrive rien. J'ai commencé à prier dans mon cœur", a dit la jeune fille.

Ce 26 juin 2003, à Ciney en Belgique, Fourniret prend la route, alors qu'elle prie à haute voix. "Je lui ai demandé s'il croyait en Dieu, il ne m'a pas répondu". La camionnette prend un chemin à l'écart et s'arrête. Le tueur présumé, sous la menace, entrave sa victime aux mains et aux pieds, la conduit à l'arrière du véhicule, avant de repartir.

"Je lui ai demandé, 'pourquoi tu fais ça ?', il a dit 'tu dois me donner du plaisir, autrement tu ne rentreras pas'. J'étais étonnée, je ne savais pas jusque là ce qu'il voulait faire de moi", a raconté Marie.

Elle crie, il commence à l'étrangler et lui dit : "si tu cries, je te tue". Marie demande alors à son ravisseur s'il fait partie du groupe de Marc Dutroux. "Je suis pire que Marc Dutroux", répond-il. Le véhicule repart.

A l'arrière, Marie prie à "pleine gorge". Elle aperçoit une carte routière des Pays-Bas, de Belgique et de France. "Je me suis dit, c'est fini. J'ai vu toute ma vie défiler, je me suis sentie comme dans un film".

Soudainement, les liens des jambes se détendent, elle se libère puis, avec les dents parvient à dégager ses mains. A un arrêt du véhicule, elle ouvre la porte latérale coulissante et s'enfuit, sans que Fourniret s'en aperçoive.

Plus loin, une femme la recueille en voiture et, chemin faisant, croise la camionnette du ravisseur qui a fait demi tour. Le numéro d'immatriculation relevé permettra à la police belge d'arrêter Michel Fourniret.

Marie dit n'avoir pas besoin de psychologue pour gérer le souvenir de son enlèvement, invoquant "la grâce".

N’ayons pas peur aussi de faire nôtre, cette prière dite par Saint François d’Assise, puisqu’elle correspond au Chemin que Jésus nous demande de prendre :

Prière de Saint François d'Assise

Seigneur, fais de moi un instrument de la paix,

Là où il y a la haine, que je mette l'Amour,

Là où il y a l'offense, que je mette le pardon,

Là où il y a la discorde, que je mette l'union,

Là où il y a l'erreur, que je mette la vérité,

Là où il y a le doute, que je mette la foi,

Là où il y a le désespoir, que je mette l'espérance,

Là où il y a les ténèbres, que je mette la lumière,

Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

O Maître, que je ne cherche pas tant

A être consolé...qu'à consoler

A être compris...qu'à comprendre

A être aimé...qu'à aimer.

Car,

C'est en donnant...qu'on reçoit

C'est en s'oubliant...qu'on trouve

C'est en pardonnant...qu'on est pardonné

C'est en mourant...qu'on ressuscite à l'éternelle vie.

Extrait de ma Réflexion : Samedi 11 Avril 2009 (Samedi Saint) :

Jésus continue :

Marie : la nouvelle Ève. Elle vous enseigne la nouvelle religion qui pousse l'amour à pardonner à celui qui vous tue un fils.

Marie : nouvelle Ève, elle a eu de Dieu un nouveau fils ''à la place d'Abel tué par Caïn". Mais elle ne l'eut pas dans une heure de joie brutale qui assoupit la douleur sous les vapeurs de la sensualité et les lassitudes de l'assouvissement. Elle l'a eu dans une heure de douleur totale, au pied d'un gibet, au milieu des râles du Mourant qui était son Fils, des insultes d'une foule déicide et une désolation imméritée et totale puisque Dieu aussi ne la consolait plus.

La vie nouvelle commence pour l'Humanité et pour chaque homme par Marie. Dans ses vertus et sa manière de vivre se trouve votre école. Et dans sa douleur qui eut tous les visages, même celui du pardon au meurtrier de son Fils, se trouve votre salut."

"Le couple Jésus-Marie est l'antithèse du couple Adam-Ève. C'est lui qui est destiné à annuler toute l'œuvre d'Adam et Ève et de ramener l'Humanité au point où elle était quand elle fut créée : riche de grâce et de tous les dons dont le Créateur l'avait comblée.

J’aimerais terminer par L’Espérance que Dieu nous donne et que l’on retrouve dans ce passage du nouveau Testament, écrit par Saint Paul :

2 Corinthiens 4 16-18 :

Nous ne perdons pas courage, et même si en nous l’homme extérieur va vers sa ruine, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos épreuves du moment présent sont légères par rapport au poids extraordinaire de Gloire éternelle qu’elles nous préparent. Et notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit, mais à ce qui ne se voit pas.

Ce qui se voit est provisoire, mais ce qui ne se voit pas est éternel.

EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

                                   PIERRE

 

 

Ajouter un commentaire