L’Enfer et Le Purgatoire n’existeraient pas…grâce à La Miséricorde Infinie du Père !!!

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOS FAMILLES ET VOS PROCHES.

 

Les Hérésies modernes…L’Enfer et Le Purgatoire n’existeraient pas…grâce à La Miséricorde Infinie du Père !!!

 

*************************************

Cette page contient en bas de page, le fichier PDF suivant :

Pour lire en format WORD, soit aller dans les sous-pages (tout en bas de cette page), soit dans le menu déroulant.

 

*************************************

 

Cela signifierait par voie de conséquence, compte tenu que nous gardons notre esprit éternel que Dieu a mis en nous lors de la création de notre âme, notre esprit que Dieu a crée libre dans Son Infinie Amour pour nous :

Bref, cela signifierait que Le Ciel serait alors devenu…un Enfer éternel !!!...d’où il serait impossible de s’échapper...et où les bons et pleins d’Amour seraient les éternelles victimes des autres…Quant au Père, il serait d’une Miséricorde Infinie, aussi bien pour ceux qui feraient le mal éternellement que pour ceux qui le subiraient éternellement !!!

Si nous pensons que la rencontre à notre mort avec Le Père qui est Miséricorde Infinie ferait que nous deviendrions Amour à l’image du Père.

Alors pensons que notre esprit est libre de choisir d’Aimer ou de Haïr, et cela depuis notre naissance...alors voyons la réaction de Lucifer, Archange vivant près de Dieu et décrit par Jésus à Maria Valtorta. 

Mais qui était donc Satan avant de devenir le Prince du Royaume des Ténèbres éternels ??? Révélation de Jésus à Maria Valtorta du 29/12/1945 (dans « Les cahiers de 1945 à 1950 ») :

Jésus dit :

Son nom primitif était Lucifer. Dans L’Esprit de Dieu, cela voulait dire : « Porte-drapeau ou celui qui porte La Lumière », en d’autre termes « celui qui porte Dieu », puisque Dieu est Lumière.

De tout ce qui existe, il était le second pour ce qui est de la beauté, il était le miroir pur qui reflétait l’insoutenable Beauté.

Il aurait eu comme mission auprès des hommes d’être l’exécuteur de La Volonté de Dieu, le messager des décrets de Bonté que Le Créateur aurait transmis à ses enfants Bienheureux sans péché, pour les amener toujours plus haut à Sa ressemblance.

Le porteur de La Lumière aurait parlé aux hommes par le biais des rayons de cette Lumière Divine qu’il apportait, et comme ceux-ci étaient sans faute, ils auraient compris ces éclairs de Paroles Harmonieuses, pleins d’Amour et de Joie.

Mais comme il se voyait en Dieu, il se voyait en lui-même, il se voyait dans ses compagnons (puisque Dieu l’enveloppait de Sa Lumière et faisait Sa Joie de la splendeur de son Archange), comme, en outre, les Anges le vénéraient comme le plus parfait miroir de Dieu, il s’admira. Il ne devait admirer que Dieu.

Mais en chaque créature, toutes les forces bonnes et mauvaises sont présentes et elles s’agitent jusqu’à ce qu’un côté l’emporte pour produire du bien ou du mal, de même que l’atmosphère comprend tous les éléments gazeux et que tous sont nécessaires.

 

Lucifer attira à lui l’orgueil. Il le cultiva, lui donna de l’ampleur, il s’en fit une arme et une séduction.

Il désira plus qu’il n’avait, il voulait tout, lui qui était déjà beaucoup. Il séduisait ses compagnons les moins attentifs. Il les détourna de La Contemplation de Dieu comme Beauté Suprême.

 

Puisqu’il connaissait les merveilles futures de Dieu, il voulut prendre, lui, la place de Dieu.

Son esprit troublé lui faisait déjà se voir le chef des futurs hommes, adoré comme la puissance suprême.

Il pensait : « Je sais le secret de Dieu. Je connais les paroles. Son dessein m’est connu. Je peux tout ce qu’il veut, lui.

Comme j’ai présidé aux premières opérations de la création, je peux réussir. Je Suis. »


Cette Parole que Dieu seul peut dire fut le cri qui signa la ruine de l’orgueilleux. Et il devint Satan.


100. Les Hérésies modernes.pdf

Ajouter un commentaire