MEDJUGORJE, Vérité ou manipulation, apparition mariale ou satanique ???...1ère Partie.

MEDJUGORJE, Vérité ou manipulation, apparition mariale ou satanique ???

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOTRE FAMILLE ET VOS PROCHES.

Je suis conscient de venir jeter un pavé dans la marre pour beaucoup, mais je ne peux pas me taire et laisser une multitude de gens penser que L’Eglise non seulement autorise mais cautionne les milliers (pour ne pas dire les millions) de pèlerinages organisés par des Prêtres, des Evêques et des Communautés afin d’aller voir « le sanctuaire » de Medjugorje et approcher « les voyants » afin de recevoir en direct « les messages » de La Vierge.

Je ne parlerais pas, ici, des messages publiques qui depuis près de trente ans sont répandus à travers le monde entier…et dont la plupart sont sûrement très chrétiens et évangéliques…

Mais je voudrais aborder ici, la position de L’Eglise (que peu de monde connaît), la position de L’Evêque du lieu (L’Evêque de Mostar) qui représente l’autorité de L’Eglise à Medjugorje ainsi que dans tout le diocèse environnant)…les messages privés contre L’Eglise et en faveur de personnes vivant dans le péché et dans la désobéissance à L’Eglise, ainsi que les fruits que l’on peut percevoir après presque trente ans d’apparitions publique (fait unique dans las annales de L’Eglise), la première apparition ayant eu lieu en 1981 avec plus de 40 000 apparitions revendiquées depuis !!!

Je voudrais aussi faire part d’une lettre écrite par Mgr Zanic en 1990 (Evêque de Mostar au début des apparitions et mort en 2000) qui après avoir mené sa propre enquête (ce qui était son rôle en tant que représentant L’Eglise) a remis son rapport à la commission d’enquête de la conférence des Evêques de Yougoslavie…cette lettre est édifiante pour ceux qui acceptent de la lire avec un regard neutre. (Voir cette lettre à la fin de cette Réflexion).


Je viens ici apporter une lumière pour tous ceux qui sont invités à se prononcer sur les apparitions de Medjugorje ou à participer à un pèlerinage diocésain ou de Communauté…et qui n’ont eu auparavant qu’un seul son de cloche (positif ou négatif)…sans vraiment connaître la position officielle de L’Eglise. Après, à chacun, en conscience, de prendre leur propres décisions !!!

Il est bon aussi de rappeler que l’autorité de L’Eglise, sur les faits se passant dans son diocèse, est représentée par L’Evêque du lieu (sauf quand il parle à titre personnel comme l’a rappelé le Cardinal Bertone, Secrétaire d’état du Saint Siège) et à sa demande, lorsque cela dépasse le lieu géographique de son diocèse, par une commission en lien avec Le Pape.

Selon les Normes de 1978 (Critères de discernement des apparitions et des révélations) :

« 1. C'est à l'Ordinaire du lieu qu'il appartient au premier chef d'enquêter et d'intervenir.

2. Mais la Conférence épiscopale régionale ou nationale peut être amenée à intervenir :

a) si l'Ordinaire du lieu, après avoir rempli les obligations qui lui incombent, recourt à elle pour étudier l'ensemble du fait.

b) si le fait concerne également la région ou la nation, moyennant le consentement préalable de l'Ordinaire du lieu.

3. Le Siège Apostolique peut intervenir, soit à la demande de l'Ordinaire lui-même, soit à la demande d'un groupe qualifié de fidèles, ceci en raison du droit immédiat de juridiction univer­selle du Souverain Pontife (cf. infra, IV). »

Mgr Žanić, Evêque du lieu, a rendu dans un premier temps un avis négatif après avoir étudié les faits, puis, comme le prévoit les Normes de 1978 lorsque le phénomène dépasse le cadre du diocèse, l'évêque a fait appel à une commission pour l'aider à étudier davantage les faits. L'évêque étant d'accord, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a été informée de la transmission de l'étude du phénomène à une commission élargie.Elle a également félicité l'évêque pour son travail accompli.

Le 10 avril 1991 à Zadar, la Conférence des évêques de l'ex-Yougoslavie déclare :

« Sur la base des recherches effectuées jusqu'à présent,il n'est pas possible d'affirmer le caractère surnaturel de ces apparitions ou révélations. »

Le cardinal Tarcisio Bertone, rappelant sa lettre envoyée en 1998 en tant que secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi à Mgr Gilbert Aubry, écrivait récemment :

« Ce que Mgr Perić, actuel Evêque du lieu, a déclaré dans une lettre au secrétaire général de Famille Chrétienne à savoir que “sa conviction et position ne sont pas seulement qu'il n'y a pas vérification de la nature surnaturelle, mais également qu'il y a vérification de la nature non surnaturelle des apparitionsou révélations de Medjugorje”, doit être considéré comme l'expression d'une conviction personnelle de l'évêque de Mostar, lequel a tous les droits, en tant qu'ordinaire du lieu, d'exprimer ce qui est et reste son avis personnel. »

Puis il ajoute, « en ce qui concerne les pèlerinagesà Medjugorje, qui se déroulent de façon privée, cette Congrégation admet qu'ils sont autorisés à condition qu'ils ne soient pas considérés comme une authentification des événements en cours, lesquels demandent encore un examen de la part de l'Église. »


Position « officielle » de L’Evêque de Mostar (où se trouve Medjugorje) :

Lors de son homélie prononcée au cours de la messe de confirmation à Medjugorje en juin 2006, Mgr Ratko Perić résume ainsi sa position :
« 1 - Medjugorje est une paroisse catholique dans laquelle sont réalisées des activités liturgiques et pastorales comme dans les autres paroisses de ce diocèse de Mostar-Duvno. Et personne, excepté l'Église, n'est autorisé à attribuer le titre formel de "sanctuaire" à ce lieu.
2 - Sur la base des investigations de l'Église sur les événements de Medjugorje, il ne peut pas être affirmé qu'il s'agisse d'apparitions ou de révélations surnaturelles. Ceci signifie que jusqu'à maintenant, l'Eglise n'a accepté aucune des apparitions comme étant surnaturelle ou mariale.
3 - Les prêtres qui administrent canoniquement cette paroisse de Medjugorje ou ceux qui viennent comme visiteurs ne sont pas autorisés à exprimer leurs opinions privées, si celles-ci sont contraires à la position officielle de l'Eglise sur les prétendues "apparitions" et "messages", ni pendant les célébrations des sacrements, ni pendant d'autres actes communs de piété, ni dans les médias catholiques.
4 - Les fidèles catholiques sont dispensés non seulement de l'obligation de croire en la vérité des «apparitions», mais ils doivent savoir que les pèlerinages diocésains en provenance d'autres paroisses, qu'ils soient officiels, privés, individuels ou collectifs, ne sont pas autorisées s'ils présupposent l'authenticité des «apparitions» ou s'ils sont organisés pour constituer comme une vérification de telles «apparitions».

Celui qui dit le contraire, parle contre l'Église.
5 - Sur la base de ces directives et en tant qu’évêque du lieu je maintiens que concernant les événements de Medjugorje tout au long de ces 25 dernières années, l'Église n'a confirmé aucune «apparition» comme étant authentiquement celle de Notre-Dame. Le fait que pendant ces 25 années on ait parlé de dizaines de milliers d'«apparitions» ne contribue aucunement à montrer l'authenticité de ces événements. Notre Saint-Père actuel que j'ai entendu en audience le 24 février de cette année, a commenté qu'à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ils se sont toujours demandés comment une telle quantité d'«apparitions» pouvait être crédible pour le fidèle catholique. Elles ne nous semblent pas authentiques plus particulièrement lorsque l'on considère qu'on sait à l'avance que ces prétendues "apparitions" vont se produire [...] » 

Même si Medjugorje attire chaque année plus de deux millions de pèlerins, ces apparitions n’ont été reconnues officiellement par l’Église ni au plan local, ni au niveau universel. « On ne peut pas affirmer que ces questions concernent des apparitions ou des révélations surnaturelles », ont estimé en 1991 les évêques de Yougoslavie.

Et dès 1985, le cardinal Ratzinger (actuel Pape Benoît XVI), alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, avait interdit tout pèlerinage public au sanctuaire.

- le Cardinal Ratzinger, dans un jugement personnel, estimait fort justement ne pas croire aux origines surnaturelles des apparitions. Les conversions et les grâces obtenues, les fruits, proviennent uniquement de la bonté de Marie et de la Miséricorde de Dieu.
- tout le bien qui s'y est fait provient d'une simple bonté de la Vierge Marie, de la prière, de la fréquentation des sacrements et de l'Eucharistie, moyens ordinaires proposés par l'enseignement des prêtres.
Donc rien de spécifique aux apparitions.

Mgr Ratko Perić, écrit en 1995 : « Ni l’évêque du lieu, en tant que supérieur du diocèse local et de l’Église de Mostar-Duvno, ni aucune instance compétente, n’ont jusqu’à présent officiellement déclaré l’église paroissiale de Medjugorje dédié à St. Jacques l’apôtre, comme sanctuaire marial.

Personne n’a approuvé le « culte » de la Gospa fondé sur les prétendues apparitions. Au contraire, à cause de la contestabilité, il a, à plusieurs reprises, interdit de parler de la nature surnaturelle des « apparitions et révélations » depuis l’autel, dans l’église, et d’organiser des pèlerinages officiels au nom des paroisses, des diocèses, et au nom de l’Église en général. Notre ancienne Conférence épiscopale et le Saint Siège lui-même ont publié ces mises en garde et d’autres semblables. Celui qui agit contrairement agit directement contre les positions officielles de l’Église qui, après 14 ans de prétendues apparitions et malgré la propagande commerciale bien développée, demeurent valides dans l’Église. »

Les relations sont devenues de plus en plus difficiles entre l'évêché, seule autorité valable dans la hiérarchie catholique locale, et l'ordre des Franciscains.

L'évêché de Mostar a interdit en juin 2009 que ce lieu soit qualifié de « sanctuaire ».

Les autorités diocésaines interdisent notamment aux Franciscains de diffuser les messages des prétendues visions et de les commenter.

Cette propagation interdite par L’Eglise est entre autre due à des membres de la Communauté des Béatitudes qui diffuse les soi-disant messages à travers le monde, à sœur Emmanuelle Maillard qui écrit et vend des livres, y compris avec des mensonges (Sœur Emmanuelle Maillard de la Communauté des Béatitudes et qui n’a rien à voir avec Sœur Emmanuelle décédée le 20 Octobre 2008 à l’âge de 100 ans (à 27 jours près), surnommée « la petite sœur des chiffonniers » ou « petite sœur des pauvres » de la Congrégation des petites sœurs de Notre-Dame de Sion).

Voir, ci-dessous, extrait sur la diffusion à Medjugorje par Sœur Emmanuelle Maillard…

Selon les partisans des apparitions, la voyante sœur Lucie de Fatima parlait avec la Vierge Marie de ses visites à Medjugorje. Cette information est relayée dans une vidéo parue en 2005, Medjugorje, continuation de Fatima, par une religieuse de la Communauté des Béatitudes et fondatrice de l'association Les enfants de Medjugorje, sœur Emmanuel Maillard. Dans son livre, Medjugorje, les années 90 - Le triomphe du cœur, sorti en 1995, elle écrivait : « Et comment ne pas évoquer ici le bonheur de sœur Lucie elle-même, qui n'a jamais cessé de voir la Vierge depuis 1917 et à qui Marie parle aujourd'hui… de ce qu'elle fait à Medjugorje. »[71].

[71] Sœur Emmanuel Maillard, Medjugorje, les années 90 - Le triomphe du cœur, Éditions des Béatitudes, Nouan-le-Fuzelier, 1995, p. 86  

Cette fausse rumeur fait l'objet en 1998 de deux démentis de la part du père Luciano Cristino, directeur des études et de l'office de diffusion du sanctuaire de Fatima : « L'affirmation selon laquelle Notre-Dame de Fatima “parle à sœur Lucie de ce qu'elle fait à Medjugorje” est tout à fait fausse. » ainsi que de la prieure du carmel de Coïmbra et supérieure de sœur Lucie, sœur Inacia de Carmo : « Au sujet de Medjugorje, sœur Lucie ne dit rien ni pour ni contre, parce qu'elle pense, à juste titre, qu'elle n'est pas compétente en la matière. »

La Communauté des Béatitudes est très active dans la propagande pour Medjugorje, avec des livres de Soeur Emmanuel Maillard et la diffusion des prétendus "messages".

Cette communauté a même installé une maison à Medjugorje en désobéissance à l'évêque Mgr Peric.

Sachant que la propagande pour Medjugorje est interdite, il semble évident que cette communauté ne pratique pas du tout l'obéissance. 

Cette propagation interdite par L’Eglise se fait aussi par la revue « l’étoile Notre Dame », diffusée tous les mois et relatant les messages (qui je le rappelle, ne sont pas reconnu par L’Eglise et dont la divulgation est interdite) de Marie à Medjugorje !!!

Dans un de ses derniers numéros (septembre 2010) que j’ai eu sous les yeux, ils diffusent des messages donnés soi-disant par la Vierge à Medjugorje (totalement interdit par L’Eglise), parle du « sanctuaire catholique de Medjugorje » qui connaît le développement le plus rapide au monde (alors que L’Eglise interdit de qualifier ce lieu de sanctuaire)…et parle des conférences faites à travers le monde par les différents voyants (conférences qui servent à divulguer les messages à travers le monde en totale désobéissance à L’Eglise…et à enrichir les voyants et leur entourage par tout l’argent récolté…ce qui totalement contraire au chemin de Pauvreté et de discrétion pris par Jésus, mais aussi La Très Sainte Vierge Marie, sur Terre (Voit-on dans les écrits biblique La Très Sainte Vierge Marie donner des conférences dans tout l'état d'Israël, en tant que Mère de Dieu !!!)).

Je voudrais rappeler ici l’importance de l’Obéissance à Dieu, et par voie de conséquence, à L’Eglise, Corps mystique du Christ.

Lorsque l’on désobéit volontairement à L’Eglise, on désobéit à Dieu…et il nous en sera demandé compte à notre mort, lors de notre propre Jugement particulier !!!

Un bel exemple d’Obéissance se trouve en la personne du Père Cantalamessa, Franciscain, o.f.m. Cap., Prédicateur pontifical, à qui il avait été demandé de venir prêcher une retraite à Medjugorje.

Le Père Raniero Cantalamessa OFM Cap, prédicateur de la Maison pontificale, a été invité à prêcher en juillet 2007 la retraite spirituelle pour les prêtres organisée annuellement par la paroisse. Au dernier moment, le père Cantalamessa a préféré décliner cette invitation.

Le 13 juin, il écrivait à Mgr Perić qui ne souhaitait pas sa venue : « Mon principe est de ne pas prêcher, et surtout pas au clergé, sans l’autorisation de l’évêque local »  

 

Jugement sur la rectitude de la vie morale des voyants

La vie des voyants est un autre sujet d'interpellation au sein de l'Eglise. A l'inverse de Bernadette Soubirous (Lourdes) ou Lúcia de Jesus dos Santos(Fatima), aucun des voyants n'a choisi un état de vie religieux ou relativement modeste.

Ils sont tous mariés et ont des enfants, Ivan Dragićević a notamment épousé une ancienne Miss Massachusetts.

De plus, selon Adriana Dias Lopes du magazine Veja , ils se sont considérablement enrichis grâce aux nombreuses conférences, produits dérivés et spectacles autour de Medjugorje.

Plusieurs des défenseurs des apparitions vivent maintenant dans de riches conditions économiques et possèdent des voitures luxueuses.

Cela amène, purement à titre personnel (n’ayant aucune autorité sur ce dossier) un Evêque exorciste à dire :

Mgr Andrea Gemma est l'unique évêqueexorciste au monde, il dirige le diocèse d'Isernia-Venafro, dans la région  Molise  (Italie). Interrogé par le quotidien Petrus, le 6 mai 2008, il déclare :

Il déplore à plusieurs reprises l'argent qui gravite autour du phénomène : « A Medjugorje tout se passe en fonction de l'argent : pèlerinages, nuitées, ventes de gadgets. », « Les faux voyants et leurs assistants se remplissent les poches. »

C'est un phénomène absolument diabolique, autour duquel gravitent de nombreux intérêts souterrains.

« les imposteurs de Medjugorje continuent à vivre confortablement dans le monde sans montrer aucun type d'amour, ni pour Dieu ni pour l'Eglise »et rappelle la position de l'Église catholique : « Comme je l'ai mentionné précédemment, le Vatican a interdit les pèlerinages de la part des prêtres dans ce lieu et a déjà parlé par la bouche des deux Evêques successifs au cours des années récentes à Mostar, Mgr Zanič et Mgr Perić, avec lesquels j'ai personnellement parlé et qui m'ont toujours exprimé leurs doutes.

La vérité c'est que lorsque l'Evêque de Mostar parle, l'Église du Christ parle à travers lui, qui s'exprime avec l'autorité conférée par le Vatican, dont nous devons tenir compte. » 


Je ne viens pas ici me joindre à tous ceux pour qui Medjugorje est « La Bénédiction » du 21ème siècle, ou, au contraire, me joindre à tous ceux qui sont totalement « anti-Medjugorje ».

Si comme le dit L’Eglise par la bouche du Cardinal Bertone, Secrétaire d’état du Saint Siège, les pèlerinage privés sont autorisés tant que L’Eglise ne s’est pas prononcé, alors ne disons pas que La Très Sainte Vierge Marie n'est pas apparue à Medjugorje (et donc que c'est une fausse apparition), mais ne disons pas non plus que La Très Sainte Vierge Marie apparaît et nous livre continuellement des messages, car ce serait aller contre l'avis de L'Eglise et faire un acte de désobéissance envers L'Eglise, donc envers Dieu.

Mais, dans le même sens, ne répandons pas ces « messages » autour de nous, ne nous joignons pas à des pèlerinages organisés par des Evêques, des Prêtres ou des Communauté pour soutenir les voyants ou pour aller se joindre aux voyants ou à toute chose paraissant surnaturelle, car cela serait un acte de volontaire désobéissance contre Dieu et L’Eglise.


La Parole de Dieu est la même pour tous, et lors des différentes apparitions reconnues par L’Eglise,La Très Sainte Vierge Marie apparaissait à tous les voyants (s'ils étaient plusieurs) et la Parole qu'elle disait était la même pour tous...alors comment peut-elle apparaître différement à chacun des voyants à Medjugorje...et donner un message différent à chacun !!!

La Vierge dit lors des premières apparitions en 1981, qu’elle apparaîtra encore trois fois. Elle a, à priori, changé d’avis ensuite (à moins qu’elle se soit trompée !!!) pour apparaître plusieurs dizaines de milliers de fois depuis…et pendant près de trente ans, actuellement (!!!)…pour la plus grande Gloire et richesse des voyants et de leur entourage !!!


Sans parler des fruits d’adultère chez plusieurs (enfants de Prêtres s’étant unis à des religieuses)…qui pourtant sont déclarés « Saints » par La Vierge, alors que dans le même temps, elle condamne les autorités de L’Eglise (voir suite de cette Réflexion) !!!


Un jour, une connaissance a été en pèlerinage à Medjugorje et, lors de L’Eucharistie, a vu une personne dont les mains suintaient de l’huile (réalité divine ou maléfique, voir peut-être manipulation…il est facile d’avoir avec soi un flacon d’huile parfumé que l’on se répand sur les mains pendant L’Eucharistie !!!).

Tout le monde, alors, s’est précipité vers cette personne pour toucher ses mains…au point que le Prêtre a du rappeler à l’assemblée que le plus grand des miracles…était Le Sacrifice du Christ qu’ils étaient en train de célébrer…et qui était passé aux oubliettes !!! 

 

Voir Le Ciel sans que cela change sa manière de vivre, est-ce possible ???

Dans un livre paru il y a environ 35 ans (La vie après la vie), le Dr Moody raconte l’expérience de personnes ayant vécues une mort clinique…puis ramenées à la vie. Ils n’ont pas vu Dieu, juste une lumière et une joie infinie…de retour à la vie, celle-ci a changée du tout au tout, pour vivre dans L’Amour, La Miséricorde et la Vérité.

Que devrait-on dire de ceux qui voient une partie du Ciel, qui voient Dieu, qui voient La Très Sainte Vierge Marie ???

Ceux à qui Jésus (ou Marie) s’est montré en apparitions publiques (ou en vision privée) en ont tellement été bouleversés qu’ils se sont totalement donnés à Dieu soit dans le Sacerdoce, dans la vie Religieuse, voir se sont offert en « victimes » pour le Salut des âmes, en Union avec La Passion du Christ, par Amour pour Lui, pour La plus grande Gloire de Dieu, La Rédemption du monde, et pour leur propre Purification. 

Jésus ne veut pas que ses « porte-parole » reçoivent une Gloire humaine de ce que Dieu veut dire au monde (Par exemple, Jésus voulait que l’œuvre de Maria Valtorta ne soit publiée qu’après sa mort car toute Gloire doit revenir à Dieu)…or, à Medjugorje, ce sont les voyants et leur entourage qui reçoivent Gloire humaine et richesse matérielle !!!

La Très Sainte Vierge Marie n’est pas Sainte parce qu’elle a eu Jésus dans son sein, mais parce qu’elle a fait la volonté de Dieu (Luc 11 27-28).

Or, il advint, comme Il parlait ainsi, qu’une femme éleva la voix au milieu de la foule et lui dit :

« Heureuses les entrailles qui t’ont porté et les seins que tu as sucés ! ».

Mais Il dit : « Heureux plutôt ceux qui écoutent La Parole de Dieu et l’observent !!! ».

 

Et quand est-il des voyants de Medjugorje qui sont censés voir La Vierge depuis près de 30 ans ???

Leur vie ne changent pas, ils désobéissent à L’Eglise, vivent souvent dans le mensonge, vivent dans La Gloire humaine et la richesse, ont conjoints et enfants…et ne font que peu de cas de L’Eucharistie !!!

Alors, est-ce vraiment une partie de La Gloire du Ciel qu’ils voient…ou ne voient-ils rien du tout, et manipulent-ils les gens ???

Seul L’Eglise pourra apporter une réponse à cette question.

 

        EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

 

                              PIERRE

 

POUR LIRE LA SUITE, ALLER DANS LA DEUXIEME PARTIE.

 


Commentaires (6)

1. isabel marant zora wedges (site web) 03/07/2012

I'm wondering how will I make my blog in blogspot available via google web search? I've seen some blogs that can easily be googled but mine won't show in google at all..

2. M. Isa (site web) 21/12/2013

Merci pour votre travail d'information sur ce phénomène qui ne cesse de perdre les âmes crédules et les éloigner de l'Eglise, en dépit des apparences de catholicité.

3. Michel 19/02/2014

Merci pour cette recherche approfondie de vérité
Je croyais que l'engagement des religieux comportait un vœux d'obéissance ? Je constate que Medjugorgé c'est plutôt le sanctuaire de la désobéissance rien de bon ne peut se construire la dessus.
Quand on sort de la protection du Christ on sort de son l'église tout devient possible et surtout le pire!

4. Yann 14/05/2015

Bonjour, je vous remercie pour votre tentative d'ouvrir les yeux sur la réalité de Med, mais malheureusement, le mal est fait. Quelle tristesse.

5. bessoles 17/04/2016

Notre fille de 43 ans est prise aux mailles du filet de Sr.Emmanuelle et nous en souffrons beaucoup, comment faire, l’Église va-t-elle faire cesser la vente de ses livres ?
Notre fille a un problème psychologique et sous couvert de charité elle a été exploitée par cette sœur, elle est resté deux ans à Medjugorje et vient d'y repartir deux semaines.
Nous avons même envie de porter plainte pour abus de faiblesse de notre enfant.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/07/2012