Bienheureux Isidore Bakanja, martyr au Congo. Fête le 15 Août.

Mercredi 15 Août 2018 : Fête du Bienheureux Isidore Bakanja, martyr au Congo (1885-1909).

Bakanja

http://www.peintre-icones.fr/PAGES/CALENDRIER/Aout/15.html

Bienheureux Isidore Bakanja (1885-1909)

Bakanja est né dans la République Démogratique du Congo. Encore très jeune, il part de son village chercher du travail.
Il est embauché comme aide-maçon. Petit à petit il se fait une réputation de travailleur intègre et très consciencieux.
Il côtoie des Chrétiens de Bolokwa Nsimba, une mission ouverte par des Pères Trappistes, et demande de s'instruire et de devenir Chrétien.

Le 6 Mai 1906, il reçoit le Baptême et le jour même, le scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel.
Une fois expiré le contrat, Bakanja se rend à Busira, où il est engagé comme domestique par un blanc de la S.A.B. (Société Anonyme Belge).
Ici aussi Bakanja se fait apprécier pour ses qualités humaines: travailleur infatigable et sincère.
Lorsque son employeur est nommé à un autre poste où il sera l'adjoint de M. Van Cauter, Bakanja accepte de le suivre.
Pour Bakanja s'annoncent des jours difficiles.

En effet, M. Van Cauter est un homme très dur, qui n'aime pas les Africains convertis à la Religion Chrétienne.
Il défend à Bakanja d'enseigner la Prière à ses compagnons de travail et lorsqu'un jour il voit le scapulaire que Bakanja porte au cou, il le punit par vingt-cinq coups de chicote.
La punition se répétera plusieurs fois, car Bakanja n'est pas Chrétien à refuser de manifester librement et ouvertement sa Foi.

Van Cauter crie, furieux, que c'est lui le patron et qu'il ne veut pas de Chrétiens dans ses plantations, et il le frappe.
C'est un bon Samaritain qui, horrifié à la vue de ce malheureux couvert de plaies, le recueillit et le conduisit dans son propre village.
Isidore y reçoit les premiers soins. Après six mois de souffrances, sa situation empire chaque jour.

Le 24 ou le 25 juillet, Bakanja reçoit la visite des Missionnaires. Il peut se Confesser, recevoir l'Onction des malades et la Communion.
Il leur dit qu'il a pardonné à celui qui lui a fait du mal et qu'il priera pour lui du Ciel.

Le Dimanche, 15 Août 1909, les Chrétiens se réunissent devant la maison où il se trouve. Le malade est rayonnant de joie de pouvoir unir sa voix à celle de la Communauté.
Au grand étonnement de l'assemblée, il se lève et fait quelque pas, en silence, le chapelet à la main.
Après il se couche de nouveau. Puis il entre en agonie et s'éteint. Au cou, il a toujours le scapulaire.

Beato isidoro bakanja

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/10069/Bienheureux-Isidore-Bakanja.html

Bienheureux Isidore Bakanja

Martyr au Congo ( 1909)

Voir salut de Jean-Paul II à l'Eglise de Kisangani, Zaïre, 5 Mai 1980:
"Je parle aussi d’un catéchiste zaïrois: Isidore Bakanja, un vrai Zaïrois, un vrai Chrétien. Après avoir donné tout son temps libre à l’évangélisation de ses frères, comme catéchiste, il n’hésita pas à offrir sa vie à son Dieu, fort du courage qu’il puisait dans sa Foi et dans la récitation fidèle du rosaire."
Illustration

Tué par torture pour des motifs Religieux par un européen qui haïssait les Catholiques à Busira le 12 Août 1909.
Il a été béatifié le 24 avril 1994 pendant le synode africain.

  • Le 07 Juin 1917, sa dépouille fut exhumée et transportée dans l'église paroissiale de l'Immaculée Conception de Bokote.
  • Il a été Béatifié le 24 Avril 1994 par le Pape Saint Jean-Paul II lors du synode des Évêques sur l'Afrique.

Un internaute nous écrit:
"Le Bienheureux Isidore Bakanja était catéchumène chez les Pères Trappistes, à Mbandaka, au Zaïre.
Le patron dont il était le domestique n’admettait pas ses dévotions (tel le chapelet); il le battit à mort.
Il mourut, après avoir pardonné à ses assassins, assisté par les Missionnaires Trappistes. C’était le 12 Août 1909, il avait 24 ans."

À Wenga, près de Busira au Congo belge, en 1909, le Bienheureux Isidore Bankanja, martyr. Devenu Chrétien à l’adolescence, il entretint soigneusement sa Foi et en témoigna sans peur dans son travail, à tel point que le directeur de la colonie lui fit subir longuement la flagellation en haine de la Religion Chrétienne et, au bout de quelques jours, Isidore rendit l’âme en pardonnant à son persécuteur.

Martyrologe romain.

Isidore bakanja

Pour un approfondissement biographique
> > > Isidore Bakanja- Qui es-tu ?

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/08/2018