Saint Roch, Pèlerin (✝ 1380). Fête le 16 Août.

Jeudi 16 Août 2018 : Fête de Saint Roch, Pèlerin (✝ 1380).

St roch

Comment identifier Saint Roch qui est un pèlerin par rapport notamment à St. Jacques. Il suffit de repérer les éléments caractéristiques suivants :
Roch est en habit de pèlerin « romieu ». 
Il est allé en pèlerinage à Rome sur les tombes des Apôtres Pierre et Paul, morts au nom de leur Foi pour le Christ ressuscité.

Le pèlerin de Saint Jacques de Compostelle porte le signe de la coquille, le signe du pèlerin à Rome : les clés de Saint Pierre, celui du pèlerin de Jérusalem : les palmes.
Ceci dit, on représente souvent Saint Roch avec la coquille car à la fin du Moyen-âge elle est devenue le signe de tous les pèlerins.

Roch tient dans la main le bâton du pèlerin, le « bourdon ». 
Il a parfois une besace, parfois la cape du pèlerin : la pèlerine ; souvent le chapeau du pèlerin. 

Signes plus caractéristiques : un chien à ses côtés portant parfois dans sa gueule un pain (Seul un chien vint le nourrir en lui apportant chaque jour un pain dérobé à la table de son maître) ;
un ange lui soignant la plaie (peste) de sa jambe qu'il présente en relevant un morceau de son vêtement.
Quelquefois la Croix qu'il marque sa poitrine dès sa naissance est représentée soit sur le corps ou à l'extérieur sur le vêtement.

Sdc17988 1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1678/Saint-Roch.html

Saint Roch

Pèlerin (✝ 1380)

Il était né dans une très riche famille de Montpellier vers 1300. Jeune, il perd ses parents et c'est alors qu'il se décide à mener une vie de pèlerin, emportant la moitié de sa fortune pour les pauvres qu'il rencontrera, mettant en garde l'autre partie auprès de son oncle pour y puiser quand cela s'avérait nécessaire.
Sur la route, il soigna de nombreux malades de la peste. Quand il revint au pays, Montpellier est en proie à la guerre civile.
Il fut pris pour un espion. Il mourut oublié en prison après cinq années de détention. Il fut identifié par sa grand-mère en raison d'une tache de vin en forme de croix qu'il portait sur sa poitrine depuis sa naissance.

- "Saint Roch était le fils d’un gouverneur de Montpellier. Ses parents, âgés, obtinrent sa naissance par de persévérantes prières, se promettant de donner à Dieu l’enfant qu’il leur accorderait. Il se signala en grandissant par une grâce spéciale d’hospitalité envers les pauvres et les voyageurs.
A la mort de ses parents, il avait 20 ans; il décida alors de vendre ses biens, de se faire pauvre du Christ à l’exemple de Saint-François d’Assise.
Il entra dans le Tiers-Ordre, et, vêtu en pèlerin, il prit le chemin de Rome, en demandant l’aumône.
La peste sévissant en Italie, il se dévoua aux soins des pauvres pestiférés et à son contact, il eut beaucoup de guérisons. Il y vécut trois ans sans faire connaître son nom, ni son origine.

Atteint lui-même de la maladie, il se retira, mourant, dans une cabane de son pays où un chien lui apportait chaque jour un petit pain.
Miraculeusement guéri, il reparut à Montpellier comme un étranger. Il fut mis en prison comme espion et y mourut au bout de cinq ans après avoir reçu les Sacrements.

On le reconnut alors. Son culte est devenu et demeure populaire dans toute l'Église. Il est fêté le 16 Août."
Saint patron d’Ayné, de Hiis, de Larreule et de Loures-Barousse (diocèse de Tarbes et Lourdes)
Saints du diocèse de Tarbes et Lourdes, fichier pdf.

- Roch, dont la famille vivait à Montpellier au XIVe siècle revêtit après la mort de ses parents l'habit de pèlerin et se dirigea vers Rome.
En cours de route, il manifesta des dons de thaumaturge en faveur des malades.
Il mourut vers 1379.
Son culte se développe dans la France méridionale et à partir du XVIe siècle s'étendit bien au-delà. (Source: Les Saints du diocèse de Nîmes)

- Saint Roch est le protecteur invoqué lors des épidémies de peste, depuis le concile de Ferrare, après les graves ravages de ce mal venu d'Orient et transmis par les marins, en particulier à Venise, Marseille, Lisbonne, Anvers et en Allemagne...
Sur le tableau peint en 1669 par Daniel Hallé (1614-1675), un ange montre le Ciel à Saint Roch; l'autre se penche sur le bubon qui vient d'apparaître sur la cuisse.
Son chien qui lui apportait de la nourriture dans son isolement, est représenté à ses côtés. (Source: Saint Roch soigné par des anges, paroisse de Saint-Symphorien, Versailles)

- La vénération de Saint Roch est de tradition dans le pays piscénois depuis des siècles. (Source: diocèse de Montpellier)
- Connaissez-vous l’origine du proverbe: «C’est saint Roch et son chien» pour désigner deux personnes inséparables? (source: diocèse d'Agen)
- Le nom de Roch, né vers 1350, serait celui de sa famille dont on a pu retrouver la trace à Montpellier au XIIe siècle.
Il se dévoua d’abord au service des pauvres dans sa ville natale puis, après la mort de ses parents, il revêtit l’habit de pèlerin et se dirigea vers Rome où il séjourna de 1368 à 1371 environ. (Saint Roch - diocèse d'Avignon)

- Sa renommée se répandit en France, en Italie, en Espagne et en Allemagne. Ses reliques, conservées à Arles, furent transportées à Venise en 1485 dans l'église San Rocco. (Source: paroisse de Dinan)
- La popularité de saint Roch dépasse largement la précision des dates de sa vie... (Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)
- Statue de Saint Roch à Sallèles d'Aude, "médecin de Montpellier, pélerin, au service des souffrants." (paroisse Saint-Vincent en Narbonnais - diocèse de Carcassonne)

A lire aussi:

. L'Eglise du Gers et son histoire - texte en pdf
. Saint Roch de Montpellier - L'éternel pèlerin - recherches d'un fidèle internaute (en pdf)

Des internautes nous signalent:
- "c'est le Saint représenté le plus fréquemment (avec St Jacques) dans les églises ou au bord des rues ou sentiers empruntés par les chemins de St Jacques allant à Compostelle aussi bien en France qu'en Espagne car les pèlerins se plaçaient sous sa protection pour qu'il les préserve des maladies sur le Chemin."

- Une statue de Saint-Roch existe sur la place de Le Roc (46200) et a été récemment rénovée.
Dans l'église de Le Roc, existe aussi un tableau de Saint Roch avec son chien.
- Saint Roch est très populaire en Pologne; on rencontre plusieurs petites chapelles prés des chemins; à Poznan (Grande Pologne) sur le bord de la rivière Varta, il y a une l'église Saint Roch, et tout le quartier porte son nom.
La Fête votive de ce village a toujours lieu le Dimanche après le 15 Aout.


En Lombardie, vers 1379, le trépas de Saint Roch. Né à Montpellier, il se fit pèlerin et, en soignant des pestiférés à travers l’Italie, il s’acquit une réputation de sainteté.
Martyrologe romain.

Statue of san rocco of scilla italySaint Roch, Scilla (Italie).

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20160816&id=5976&fd=0

Saint Roch
Pèlerin
(1295-1327)

Roch était fils d'un gouverneur de Montpellier ; ses pieux parents, déjà avancés en âge, obtinrent sa naissance par leurs persévérantes prières, se promettant de donner à Dieu l'enfant qu'il leur accorderait.
Cet enfant du miracle naquit avec une croix rouge sur la poitrine, gage d'une toute particulière prédestination.
Dès l'âge de cinq ans, il commençait à châtier son petit corps par des privations ; il se signala, en grandissant, par une grâce spéciale d'hospitalité envers les pauvres et les voyageurs.

Il n'avait pas vingt ans, quand il eut la douleur de perdre successivement son père et sa mère. Aussitôt, il vendit ses biens, se fit pauvre du Christ, à l'exemple de Saint François d'Assise, entra dans le Tiers Ordre, et vêtu en pèlerin, il prit le chemin de Rome, en demandant l'aumône.
La peste sévissait en Italie sur son passage ; il se dévoua au soin des pauvres pestiférés ; passant devant leurs lits, il prenait leurs mains, leur faisait faire le signe de la Croix, et tous se levaient guéris.
À Rome, les miracles se multiplièrent sous ses pas ; il y vécut trois ans sans faire connaître son nom et son origine, même au Pape.

En retournant dans son pays, il fut saisi par la peste et se retira mourant dans une cabane, au bord d'une forêt, où un chien lui apportait chaque jour un petit pain.
Guéri par l'intervention du Ciel, il reparut à Montpellier comme un étranger, méconnu par le gouverneur, son oncle, et jeté en prison comme espion ; là, au bout de cinq ans, il mourut étendu à terre, muni des Sacrements.

On le reconnut à la croix rouge marquée sur sa poitrine.
Ses obsèques furent un triomphe. Son culte est devenu et demeure populaire dans toute l'Église.
Cette courte notice fait deviner l'origine de l'expression si connue : Saint Roch et son chien.
Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Photo 009 2Sur un fond de vitraux éclatants, une belle statue de Saint Roch, le bâton du pèlerin en main, accompagné de son chien attentif au moindre geste de son maître.
La sculpture en marbre de Carrare est de Auguste Baussan.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Roch

Roch de Montpellier

Saint Roch (Montpellier, vers 1340 - Voghera, 1379) est honoré le 16 Août. Il est le patron des pèlerins et de nombreuses confréries ou corporations : chirurgiens, dermatologues, apothicaires, paveurs de rues, fourreurs, pelletiers, fripiers, cardeurs, et aussi le protecteur des animaux (SPA, refuges pour animaux).
Son culte, très populaire, s'est répandu dans le monde entier.

Hagiographie

Roch naquit à Montpellier vers 1340 et il mourut à Voghera en Italie vers 1376/1379, seul fils d'un consul de la ville et d'une mère nommée Libère.
Orphelin très jeune, il fut confié à son oncle.
Il étudia probablement la médecine car, pour soigner un bubon, il utilisait une lancette, instrument en usage chez les médecins de la ville (Montpellier possède depuis 1220 une école de médecine).

À sa majorité, il distribua tous ses biens aux pauvres et partit en pèlerinage pour Rome, probablement par le chemin des Lombards (aussi appelé camino francescano - chemin des Franciscains ; c'est une partie de la via Francigena).
(Le problème, c'est que de 1309 à 1378, la cour du papale, c'était celle du Pape d'Avignon ... Ce sont d'ailleurs les débuts des pèlerinages à Saint Jacques de Compostelle!).

Il s’arrêta en plusieurs villes d'Italie atteintes par la peste (celle de 1348, appelée peste noire ou bubonique, tuait les malades en cinq jours : elle ravagea Paris dans les années 1348-1349, puis réapparut vers 1361-1362) et s’employa à servir les malades dans les hôpitaux.
Rome étant attaquée du même mal, il s'y rendit, et s'y occupa de même pendant environ trois ans.
À son retour, il s’arrêta à Plaisance, également en proie à l'épidémie.

Roch finit par attraper lui-même la maladie et il se retira dans une forêt près de Plaisance pour ne pas infecter les autres.
Seul un chien vint le nourrir en lui apportant chaque jour un pain dérobé à la table de son maître.
Ce dernier, intrigué par le manège de l'animal, le suivit en forêt et découvrit le Saint blessé, qu'il put ainsi secourir.

Saint Roch est généralement représenté avec son chien (Saint Roquet, d'où le terme de roquet pour désigner un chien), dont il est inséparable, d’où l’expression, pour parler de deux personnes inséparables : « c'est Saint Roch et son chien ».

Quand il revint dans sa patrie vers l'âge de trente ans, Roch était défiguré par les mortifications qu'il avait subies.
À Milan, déchiré par une guerre civile, il fut pris pour un espion et jeté au cachot. Par humilité, il y demeura incognito et périt de misère vers 1378, ses concitoyens ne s'étant rendu compte que trop tard de leur méprise.

Saint Roch fut enterré avec dévotion à Voghera qui, immédiatement après sa mort (avant 1391) lui consacra une Fête.
Sa dépouille mortelle, gardée dans l'église qui lui est aujourd'hui dédiée, fut volée, ou fit l'objet d'une transaction, en février 1485 (à l'exclusion de deux petits os du bras) et transportée à Venise, où elle est toujours, hormis quelques reliques, dont un tibia, donné au XIXe siècle au Sanctuaire Saint-Roch de Montpellier, qui possède également son bâton de pèlerin, et quelques os recensés en l'église de la petite commune d'Ids-Saint-Roch.

Strochrestaurepb03Saint Roch. Statue restaurée Pézenas

Cantique à Saint Roch chanté à Thuin

Saint Roch ! Ô notre bon père, de ton bras nous venons implorer le secours.
Garde-nous de la peste, entends notre prière et soutiens tes enfants toujours.
Garde-nous de la peste, entends notre prière et soutiens tes enfants toujours.

Il part et ne prend pour bagage que le bâton de pèlerin.
Sa Foi éclaire son visage. Son Espérance rend serein.

Tu nous montras dans la souffrance l'exemple de la Charité.
Éveille en nous la tolérance, l'esprit de solidarité.

Ô grand Saint Roch en confiance, enfants de Thuin nous t'invoquons.
Aux jours mauvais sois la défense de ceux qui réclament ton nom.

 Palmi statua di san roccoPalmi. Statue en bois de Saint Roch, datant du XVIIe siècle.
Pour une biographie approfondie
>. > > Saint Roch, Pèlerin

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 16/08/2018