Sainte Radegonde, Reine des Francs, Moniale. Fête le 13 Août.

Lundi 13 Août 2018 : Fête de Sainte Radegonde, Reine des Francs, Moniale au Monastère Sainte-Croix de Poitiers (519-587).

Radegonde03

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1665/Sainte-Radegonde.html

Sainte Radegonde

Reine des Francs, Moniale au Monastère Sainte-Croix de Poitiers (✝ 587)

Fille du roi de Thuringe, elle avait treize ans quand les fils de Clovis s'entendirent pour assassiner son père et s'emparer de son pays, en 531.
Elle échut comme butin de guerre à Clotaire, alors roi de Soissons qui voulut l'épouser. Elle s'enfuit, mais, rejointe, elle devint reine durant une vingtaine d'années, épouse d'un mari brutal et débauché.
Elle ne tremblait pas devant lui, le laissant s'empiffrer et s'enivrer, tandis qu'à la même table elle mangeait sobrement ses lentilles et son pain sec.

En 555, les Thuringeois s'étant révoltés, Clotaire tua son frère et elle obtint d'entrer en Religion. Il avait alors peur de l'enfer.
Il lui construisit un Monastère à Poitiers où elle se retira, le Monastère de la Sainte Croix, selon les règles Monastiques de saint Césaire d'Arles. Elle y passa trente années de bonheur et de paix.

Plus de deux cents jeunes filles de la noblesse franque l'y rejoignirent, recevant ainsi le même bonheur et la même paix dans un monde encore brutal.
Elle leur donna une Abbesse en la personne d'une de ses amies, elle-même gardant des tâches humbles comme la vaisselle ou le balayage.
Sur le site Internet du diocèse de Poitiers - la page 'église sainte Radegonde' donne des informations sur la vie de cette Sainte.
A voir aussi: Poitiers - fête sainte Radegonde le 13 Août 2012 - Homélie du père Yves-Marie Blanchard.

Sainte Radegonde, princesse de la maison royale de Thuringe, Fondatrice de l’Abbaye Sainte-Croix de Poitiers où elle mourut en 587... (Liste des Saints et Bienheureux du Diocèse de Luçon)

Un internaute Guide conférencier nous précise: "Elle est Patronne de Poitiers et Patronne secondaire de la France.
Saint Fortunat fut son confident et futur Évêque de Poitiers et composa le 'Vexilla Régis' et d'autres hymnes chantées dans la liturgie romaine.
Son Monastère, l'Abbaye Sainte-Croix, existe toujours depuis 552. C'est le plus vieux Monastère féminin ayant une histoire continue depuis plus de 14 siècles.

Il est construit autour d'une relique insigne de la Croix. Sainte Radegonde est vénérée par les Catholiques, les Orthodoxes et les Luthériens.
Ses litanies, très proches de celle de la Vierge, avec toutefois des éléments poitevins, l'invoquent principalement comme 'Reine de la Paix'.
Le Christ dans une vision lui a dit: 'Pourquoi te faire tant souffrir? Sache que tu es une des plus belles perles de mon diadème'. On peut voir dans cette parole un appel de l'Amour Miséricordieux vers tous les humains."
Voir aussi les Saints parisiens sur le site du diocèse de Paris.

À Poitiers, en 587, Sainte Radegonde, reine des Francs. Du vivant même de son époux, le roi Clotaire, elle demanda à saint Médard, Évêque de Noyon, de la Consacrer à Dieu.
Elle reçut le voile sacré et servit Le Seigneur, sous la Règle de Saint Césaire d’Arles, au Monastère de la Sainte-Croix, que le roi Clotaire avait fait construire pour elle.

Martyrologe romain.

Sainte radegonde statueStatue de Sainte Radegonde dans le chœur de l'église de Sainte-Radegonde (Aveyron, France).
Photo de Phi-Gastrein.

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20160813&id=5904&fd=0

Sainte Radegonde
Reine des Francs
(519-587)

Radegonde, fille d'un roi de Thuringe, fut prise par Clotaire, roi des Francs, dans une guerre entre la Thuringe et la France.
Clotaire traita la jeune captive avec beaucoup d'égards, la fit instruire dans la Religion Chrétienne et lui fit conférer le saint Baptême.
Elle eût voulu consacrer à Dieu sa virginité ; mais elle dut épouser le roi qui avait massacré sa famille vaincue.
Radegonde profita des richesses du trône pour orner les églises, assister les pauvres. Six années passées sur le trône n'avaient point fait renoncer Radegonde à l'espérance de la vie du cloître.
L'assassinat de son frère par le roi son époux lui fournit une occasion favorable ; Clotaire, fatigué de ses larmes, lui permit de partir.

Elle se rendit d'abord à Noyon, et, comme l'Évêque hésitait à recevoir ses vœux, elle se coupa les cheveux elle-même, revêtit la bure des Religieuses, déposa ses ornements royaux sur l'autel, et fut Consacrée au Seigneur.
De là, Radegonde se rendit aux environs de Poitiers et se livra à tous les exercices d'une vie austère ; elle ne vivait que de pain de seigle et d'orge, d'herbes et de légumes, et ne buvait pas de vin.

Son vêtement était un cilice, son lit de la cendre ; elle servait les pauvres de ses mains, pansait elle-même les malades atteints de la gale et de la teigne, lavait les plaies des lépreux et souvent délivrait les malheureux de leurs infirmités par des miracles.
Un cierge reçu d'elle et allumé près d'un malade suffisait à le guérir ; en passant par ses mains, les fruits et les aliments prenaient une vertu dont l'effet merveilleux ne tardait pas à se faire sentir.
Elle mourut en 587, à l'âge de 68 ans. Elle fut une des Saintes les plus populaires de la France.
Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Ste rad

Pour un complément biographique
>. > > Sainte Radegonde, Reine des Francs

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/08/2018