Bienheureux Guillaume Apor (ou Vilmos), Évêque et martyr. Fête le 02 Avril.

Lundi 02 Avril 2018 : Fête du Bienheureux Guillaume Apor (ou Vilmos), Évêque et martyr (✝ 1945).

1280px apor vilmosStatue commémorative, Budapest. Auteur de la photo : Derzsi Elekes Andor

http://www.peintre-icones.fr/PAGES/CALENDRIER/Avril/2.html

Bienheureux Vilmos (Guillaume) Apor (1892-1945)

Vilmos naquit à Sighisoara en Transylvanie dans la partie hongroise de l'Empire austro-hongrois (actuelle Roumanie) d'une famille noble hongroise, dont il était le huitième enfant sur neuf.
Son père mourut en 1898 et il reçut l'éducation de sa mère, et de précepteurs particuliers.
Ensuite, il intégra le lycée Jésuite de Kalksburg en Autriche, puis de Kalsca en Hongrie.

C'est en 1909 qu'il entra au séminaire de Györ. Vilmos poursuivit ses études de théologie à l'Université Jésuite d'Innsbruck et fut Ordonné Prêtre en 1915.
Pendant la Guerre, il fut vicaire à Gyula et ensuite chapelain militaire de la Croix-Rouge austro-hongroise.
Il fut ensuite préfet au séminaire de Nagyvarad avant de devenir Curé de Gyula. L'après-guerre fut une période très difficile, aggravée par l'invasion militaire de Gyula, Vilmos Apor montra alors à la fois son esprit de charité et son caractère ferme, défendant les otages, soutenant les droits de l'Église sous le régime de Miklós Horthy, s'opposant aux idées du National Socialisme, tout en ne négligeant pas le soin des plus démunis.

Il était surnommé le "Curé des pauvres". Le Cardinal Pacelli, futur Pape Pie XII, fit un voyage en Hongrie lors du Congrès Eucharistique de Budapest, en mai 1938, et c'est en 1941 qu'ayant été élu Pape, il nomma Vilmos Apor Évêque de Györ alors que la Hongrie basculait dans le camp du Troisième Reich.
En 1944, la Hongrie fut occupée par le Reich, et les lois raciales promulguées. Monseigneur Apor s'éleva alors vivement contre celles-ci, protestant contre la création d'un ghetto à Györ, faisant parvenir des secours aux déportés, tout en multipliant les sermons et la prédication de l'Évangile.

En novembre 1944, les Soviétiques étaient aux portes de la ville qu'ils prirent définitivement, en mars 1945 pendant la Semaine sainte.
C'est le 28 mars, Mercredi Saint, que des soldats soviétiques se présentèrent à l'entrée de l'évêché, où s'était réfugié un grand nombre de femmes des environs.
Monseigneur Apor refusa de les livrer aux soldats, craignant pour leur vie et pour leur dignité.

Il Célébra sa dernière Messe le Jeudi-Saint, et le lendemain, les soldats revinrent, exigeant qu'on leur livre les femmes, il refusa à nouveau, les soldats lui tirèrent dessus à bout portant, avant de s'enfuir.
Vilmos Apor fut transporté à l'hôpital où il fut opéré.
Il put encore Communier le jour de Pâques et mourut le lendemain de suites de ses blessures.

Aporkep 1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/6399/Bienheureux-Guillaume-Apor.html

Bienheureux Guillaume Apor

Évêque et martyr (✝ 1945)

ou Vilmos.
Ce Prêtre hongrois fut d'abord le "Curé des pauvres". Nommé Évêque de Gyor en 1945, Vilmos ou Guillaume prit pour devise:
"La Croix fortifie le faible et rend doux le fort."
Durant la guerre, il s'opposa aux lois racistes, défendit les Juifs et hébergea clandestinement des réfugiés dans son évêché.

Le Vendredi-Saint 1945, des soldats russes voulurent enlever une centaine de femmes pour "s'amuser" avec elles.
Il s'y opposa et un officier lui tira un coup de révolver dans l'estomac.
Épouvantés, les soldats s'enfuirent et Guillaume rendit grâce à Dieu qu'aucune femme n'ait été enlevée.
Il mourut le lundi de Pâques. Il fut Béatifié par Saint Jean-Paul II à Rome le 9 Novembre 1997.

À Györ en Hongrie, l’an 1945, le Bienheureux Guillaume Apor, Évêque et martyr. Au cours de la seconde guerre mondiale, il ouvrit sa maison à environ trois cents réfugiés, et le soir du Vendredi de la Passion du Seigneur, en prenant la défense de quelques jeunes filles contre les menées des soldats, il fut frappé de coups de fusil, et rendit l’âme trois jours après.
Martyrologe romain.

Kep 11 2 4 hhttp://nouvl.evangelisation.free.fr/vilmos_apor.htm

VILMOS APOR
Évêque, Bienheureux
1892-1945

Vilmos Apor naît en 1892. Avant son épiscopat il mérite déjà, comme Prêtre, le titre de "curé des pauvres".
Nommé Évêque de Györ par Pie XII en Janvier 1941, il poursuit son service de charité: généreux bienfaiteur des indigents, il met sa voiture à disposition des pauvres.
Quant à ses Prêtres, ils peuvent venir le trouver n'importe quand et sans prévenir.
Il reçoit souvent à déjeuner un groupe de séminaristes.

En cette sombre période de la Seconde Guerre mondiale, défenseur des persécutés, il ne craint pas d'élever la voix pour stigmatiser au nom des principes évangéliques les injures et les violences perpétrées contre les minorités, en particulier contre la communauté juive.
En juin 1944, 300.000 Juifs ont déjà été déportés.

Grâce aux appels pressants du Pape Pie XII et peut-être aussi grâce à la protestation des ambassadeurs des nations neutres (Suisse, Suède, Portugal, Espagne) d'autres déportations sont évitées, au moins temporairement.
De nouveaux dangers apparaissant, le Pape, pressé par l'ambassadeur des États-Unis, écrit le 26 Octobre au Primat de Hongrie invitant les Évêques et les fidèles à redoubler d'aide envers les victimes de la guerre sans tenir compte de leur race.
C'est bien ce qu'a fait Mgr Vilmos Apor. Et quand arrivent les bombardements anglais, il s'affaire auprès des victimes.

Lorsque les Hongrois sont soi-disant "libérés" par les Rouges, Mgr Apor met son palais épiscopal à la disposition de ceux qui fuient ce nouveau fléau.
Une centaine de femmes, notamment, trouve refuge dans les caves de l'évêché.

Le Vendredi-Saint de l'année 1945, des jeunes femmes préparent une soupe pour les pauvres.
Les Russes envahissent l'évêché.
Mgr Apor désarme un officier, puis intervient quand la soldatesque s'en prend aux femmes. Il est blessé par un officier russe qui tire sur lui, volontairement, plusieurs coups de feu.
Il meurt trois jours plus tard.
Ainsi réalise-t-il sa "Pâque personnelle en passant du témoignage d'Amour envers Le Christ et de solidarité envers ses frères à la couronne de gloire promise au fidèle serviteur".
Sa tombe est longtemps l'objet d'une interdiction.
Finalement son corps est transféré à la Cathédrale.

Tomb of bishop vilmos apor in gyorSarcophage de marbre rouge du Bienheureux Vilmos Apor par Sándor Boldogfai Farkas (1948), Basilique de Győr. Auteur de la photo : Ramirez (Vita / Szerkesztései).

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/04/2018