Bienheureux Rolando Rivi, Jeune séminariste et martyr. Fête le 13 Avril.

Vendredi 13 Avril 2018 : Fête du Bienheureux Rolando Rivi, Jeune séminariste et martyr « Modèle de Foi pour les jeunes de 14 ans » (1931-1945).

Rolandorivi1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12795/Bienheureux-Rolando-Rici.html

Bienheureux Rolando Rivi

Jeune martyr séminariste (✝ 1945)

Rolando Rivi (7 Janvier 1931 - 13 Avril 1945) martyr, béatifié le 5 octobre 2013 à Modène (site du diocèse, en italien)
Site officiel du bienheureux Rolando Rivi (en italien)
Né en 1931 dans une famille paysanne, garçon vif et intelligent, il mûrit assez tôt sa vocation au Sacerdoce et c'est en 1942 alors que l'Italie est déjà en guerre qu'il entre au séminaire et revêt la soutane qu'il ne quittera pas jusqu'à son martyre.

Quand en 1944 le séminaire est occupé par les soldats allemands, Rolando, rentré chez lui, continue ses études sous la direction du Curé de la paroisse qui a été pour lui un guide et un enseignant.

Son Amour pour Le Christ est un témoignage pour les jeunes de la région et les attire. Mais le 10 Avril 1945, il est capturé dans un climat de haine envers les Prêtres, il est torturé, battu et emmené dans la forêt le 13 avril à 14 ans, après avoir été dépouillé de sa soutane, il est abattu de 2 balles dans la tête et dans le cœur, réaffirmant à cet ultime instant son appartenance à Jésus et sa confiance en son Amour et en sa Miséricorde.

Le Pape François à l'Angélus du 6 octobre 2013: Rolando Rivi, un séminariste de cette terre, l’Émilie, tué en 1945, à l’âge de 14 ans, en haine de la Foi, coupable uniquement de porter la soutane en cette période de violence déchaînée contre le clergé, qui élevait sa voix pour condamner au Nom de Dieu les massacres de l’immédiat après-guerre.
Mais la Foi en Jésus vainc l’esprit du monde! Rendons grâce à Dieu pour ce jeune martyr, témoin héroïque de l’Évangile.

Et combien de jeunes de 14 ans ont aujourd’hui devant les yeux cet exemple: un jeune courageux, qui savait où il devait aller, qui connaissait l’Amour de Jésus dans son cœur, et qui a donné sa vie pour Lui.
Un bel exemple pour les jeunes!

- Rolando Rivi, modèle de foi pour les jeunes de 14 ans (Zénit)
- Rolando Rivi presto Beato, diocèse de Reggio Emilia Guastalla (en italien).

Rolandorivi banner stretto

http://www.zenit.org/fr/articles/rolando-rivi-modele-de-foi-pour-les-jeunes-de-14-ans

Rolando Rivi, modèle de Foi pour les jeunes de 14 ans

Béatification à Modène

Rome, 6 Octobre 2013 (Zenit.org) Anita Bourdin

Le Pape François a donné le jeune Rolando Rivi (1931-1945), Béatifié le 5 Octobre au Palais des sports de Modène, comme modèle aux jeunes du même âge.
Il a été tué le 13 Avril 1945, à Piane di Monchio (province de Modène), où un massacre fit 131 morts.

Milan et Turin seront libérées du joug nazi une douzaine de jours plus tard, le 25 Avril 1945, date retenue comme l'anniversaire, chaque année, de la Libération du pays.
Mais des massacres ont accompagné cet immédiat après-guerre. Et le clergé a élevé la voix contre des exécutions sommaires de civils italiens par d’autres civils italiens, provoquant l’hostilité des « partisans », selon le terme désignant la Résistance en Italie.

Il fallait avoir du courage pour continuer de porter la soutane dans cette région qui a alors été appelée "le triangle de la mort".
Le 10 Avril 1945, un groupe de "partisans" communistes vinrent chercher le jeune Rolando chez lui, laissant un billet aux parents: "Ne le cherchez pas, il vient un moment avec nous, les partisans".
Pendant trois jours, il a été battu, il a subi humiliations et sévices, avant d'être tué par un partisan à coups de pistolet dans le bois de Piane di Monchio.
Sur les indications des partisans et de son assassin lui-même, Roberto Rivi et le curé de San Valentino, don Alberto Camellini, ont retrouvé le corps du petit Rolando le lendemain, 14 Avril.
Le jeune garçon avait le visage couvert de bleus, le corps torturé, et deux blessures mortelles, l'une à la tempe gauche et l'autre à la hauteur du cœur. Ils l’emportèrent à Monchio pour des obsèques et une digne sépulture.

Après la Libération, le 29 Mai 1945, son corps fut transféré au cimetière de San Valentino, puis en 1997, comme le pèlerinage était constant, dans l'église de San Valentino, le 26 Juin.

Une série de guérisons reconnues comme "miraculeuses" ayant été obtenues par son intercession, son procès de Canonisation a été ouvert le 7 janvier 2006, mais c'est en raison de son martyre qu'il a été Béatifié et non pas en raison de ces guérisons.

Après l’angélus de ce 6 Octobre, le Pape a évoqué la Béatification du jeune petit-séminariste en disant :
« Le Bienheureux Rolando Rivi, un séminariste de cette région, l’Emilie, a été Béatifié hier à Modène.
Il a été tué en 1945, alors qu’il avait 14 ans, par haine de sa Foi, coupable, uniquement, de porter la soutane en cette période de violence déchaînée contre le clergé, qui élevait sa voix pour condamner au nom de Dieu, les massacres de l’immédiat après-guerre.

Mais la Foi en Jésus vainc l’esprit du monde ! Rendons grâce à Dieu pour ce jeune martyre, témoin héroïque de l’Évangile.
Et tant de jeunes de 14 ans ont devant les yeux aujourd’hui cet exemple : un jeune courageux, qui savait où il devait aller, qui connaissait l’Amour de Jésus dans son cœur, et il a donné sa vie pour Lui.
Un bel exemple pour les jeunes ! ».

1 4

https://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20180413&id=17028&fd=0

Bienheureux Rolando Rivi
Jeune séminariste et martyr
« Modèle de Foi pour les jeunes de 14 ans »

Rolando Rivi naît le 07 Janvier 1931 à San Valentino, bourgade rurale de Castellarano (Reggio d'Émilie, Italie), dans une famille profondément Catholique ; il est le deuxième des trois enfants de Roberto et Albertina Canovi.
Enfant de chœur dès cinq ans, il assiste à la Messe tous les jours et confie à son curé, à la fin des écoles élémentaires, son désir ferme d’être Prêtre.
Il rentre alors, au début du mois d’Octobre 1942, au petit séminaire épiscopal de Marola (Carpineti), où il revêt la soutane comme c’était alors l’usage dans de telles maisons.

En juin 1944, suite à la destitution de Mussolini et aux troubles qui s'en suivent, le séminaire doit fermer ses portes et est occupé par les troupes allemandes.
Rolando retourne chez ses parents où il continue avec autant de ferveur que possible à mener la vie d’un petit séminariste.
Et en particulier, il porte toujours sa chère soutane… alors que les nombreux partisans communistes de la région voulaient abattre la religion Chrétienne et faisaient régner un climat fortement anticlérical.

Quatre Prêtres de la région de Reggio d'Émilie avaient déjà été assassinés et le clergé était invité à la prudence face aux multiples menaces.
Par la suite, ce ne sont pas moins de 130 ecclésiastiques qui seront exécutés par les « brigades garibaldiennes » dans ce triangle (Modène, Reggio, Bologne) surnommé « triangle de la mort » entre 1943 et 1945.

Bien conscients du danger qui devient de plus en plus pressant (les intimidations sur les Prêtres se succèdent), les parents de Rolando, comme ses amis, lui conseillent de retirer sa soutane ; la réponse du jeune Rolando est nette :
« Je ne fais de mal à personne, je ne vois pas pourquoi j'enlèverais ma soutane qui est le signe de ma Consécration à Jésus ».

Le matin du 10 Avril 1945, Rolando joue de l’orgue à la Messe du village, à laquelle il assiste comme d'habitude, avant de prendre la route du retour vers sa maison.
Son Père ne le voyant pas rentrer se met à sa recherche et trouve ses affaires sur le sol avec un mot laissé par terre où il était écrit : « Ne le cherchez pas, il vient un moment avec nous, les partisans ».

Kidnappé par les partisans, Rolando sera livré à de véritables hyènes (expressions du Cardinal Angelo Amato lors du sermon de la Béatification).
Ses bourreaux commencèrent par le dépouiller de sa soutane ; pendant trois jours, ils le battront à coups de ceinture, lui faisant subir humiliations et sévices, avant de le tuer, finalement, à coups de pistolet dans le bois de Piane de Monchio (Modène) : c’était le Vendredi 13 Avril à trois heures de l’après-midi.

Un des partisans, touché par son jeune âge, tentera de lui sauver la vie, mais le chef du groupe répliquera pour justifier l’assassinat : « demain, cela fera un Prêtre de moins ».
Avant d’être exécuté, le jeune séminariste demandera à pouvoir prier pour son père et sa  mère. C’est quand il se mettra à genoux à côté de la fosse vide, que les partisans avaient creusée pour lui, qu’il sera mis à mort. Sa soutane sera pendue comme trophée sur le fronton d’une maison.

Sur les indications des partisans et de son assassin lui-même, le père et le Curé de San Valentino, Don Alberto Camellini, retrouveront, le lendemain 14 Avril, le corps de Rolando.

Le jeune garçon avait le visage couvert de bleus, le corps torturé, et deux blessures mortelles, l'une à la tempe gauche et l'autre à la hauteur du cœur. Ils l'emportèrent à Monchio pour des obsèques et une digne sépulture.

Après la Libération (25 Avril : jour de Fête en Italie), le 29 Mai 1945, son corps fut transféré au cimetière de San Valentino, puis, le 26 Juin 1997, dans l'église de San Valentino.

Ses deux meurtriers furent condamnés à 16 et 26 ans de prison avant d'être amnistiés, six années plus tard, par le ministre (communiste) de la justice italienne.

Une série de guérisons reconnues comme « miraculeuses » ayant été obtenues par son intercession, son procès de Canonisation a été ouvert le 7 Janvier 2006, mais c'est en raison de son martyre qu'il a été Béatifié et non pas en raison de ces guérisons.
Rolando Rivi a été Béatifié le 05 Octobre 2013 dans le Palais des sports de Modène. La Messe Solennelle et le rite de Béatification ont été présidés par le Cardinal Angelo Amato s.d.b., Préfet de la Congrégation pour la cause des Saints, qui représentait le Pape François.
On ne garde écrite de lui qu’une phrase : « j’appartiens à Jésus ».

Bienheureux rolando riviPour un approfondissement biographique :
>>> Rolando Rivi

Pour publier la lettre de l'Abbaye Saint-Joseph de Clairval dans une revue, journal, etc. ou pour la mettre sur un site internet ou une home page, une autorisation est nécessaire.
Elle doit nous être demandée par email ou à travers http://www.clairval.com.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/04/2018