Bienheureux Simon Rinalducci, Prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin. Fête le 20 Avril.

Vendredi 20 Avril 2018 : Fête du Bienheureux Simon Rinalducci, Prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin (✝ 1322).

Simon rinalducci 45 01

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/11629/Bienheureux-Simon-Rinalducci.html

Bienheureux Simon Rinalducci

Prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin (✝ 1322)

Né à Todi en Italie, il devient Frère Augustinien en 1280, il était déjà connu pour ses études théologiques, son enseignement et ses prédications.
Il fut aussi Prieur provincial de l'Ombrie. Il supporta avec une grande humilité des accusations injustes portées contre lui au chapitre général de Rimini en 1318.
Il est mort au Monastère de Saint Jacques le Majeur de Bologne où se trouvent ses reliques.
Culte approuvé le 16 Mars 1833 par un décret de la Congrégation des Rites sous le Pape Grégoire XVI.

A lire: Simon Rinalducci de Todi [OSA] (ca.1265-1322) dans un livre de la bibliothèque des Augustiniens qui regroupe toutes les informations, publiées depuis 1976 dans la revue Augustiniana sous le titre Bibliographie Historique de l'Ordre de Saint-Augustin.

À Bologne en Émilie, l’an 1322, le Bienheureux Simon Rinalducci, Prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin, qui enseigna les jeunes adonnés aux études et le peuple de Dieu par sa science théologique, sa prédication et l’exemple de sa vie.
Martyrologe romain
 

http://nouvl.evangelisation.free.fr/simon_de_todi.htm

SIMON RINALDUCCI DE TODI
Augustin, Bienheureux
+ 1322

Simon Rinalducci naquit à Todi (Pérouse), en Italie, dans la deuxième moitié du XIIIe siècle. Vers 1280 il entra chez les Augustins où il fit ses études et devint un grand théologien doublé d’un excellent prédicateur.
Sa renommé constante, le mena tout d’abord au provincialat de la province de l’Ombrie, puis, à celui d’autres Monastères de l’Ordre.

Cette ascension fulgurante faut cause de jalousies et, lors du chapitre général de Rimini, en 1318, alors qu’il n’était pas présent, il fut calomnié par plusieurs de ses collègues Religieux.

Ces accusations ayant été acceptées comme des faits avérés par les Supérieurs, qui ne cherchèrent pas à les approfondir, Simon de Todi dût subir les conséquences d’une telle situation provoquée par la jalousie et la méchanceté de certains.
Mais il ne se plaint pas et accepta l’adversité se disant que Le Seigneur avait souffert bien plus.
Il fut alors envoyé à Bologne où il exerça avec brio son Ministère de prédicateur, convertissant et faisant revenir au bercail grand nombre de brebis égarées.

Il y montra aussi, un exemple de vie Chrétienne, d’humilité et d’obéissance qui touchait au plus profond les âmes de ceux qui l’approchaient.
Simon devint ainsi pour tous un modèle d'humilité et l'obéissance, même face à des injustices évidentes.

Le Seigneur aime les humbles, car en ceux-ci brille l’image même du Maître, c’est pourquoi, très certainement, il fut également comblé de dons surnaturels, dont celui d’accomplir des miracles.

Lors de ses missions et de ses prédications, les fruits qui en découlaient étaient toujours abondants, et cela réjouissait les Évêques qui l’invitaient.
Celui de Terni fut si touché par les fruits abondants de la prédication de Simon, qu’il offrit aux Augustiniens l’une des églises de son diocèse, afin qu’ils s’y installent et, parce qu’il admirait beaucoup le prédicateur.

Simon Rinalducci de Todi décéda à Bologne le 20 Avril 1322, dans le Monastère de Saint Jacques le Majeur, où ses restes mortels sont vénérés.
Sa Fête fut fixée, pour les Augustins, au 20 Avril, anniversaire de sa naissance au Ciel.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 20/04/2018