Saint Patern, Évêque de Vannes (5ème s.). Fête le 15 Avril.

Dimanche 15 Avril 2018 : Fête de Saint Patern, Évêque de Vannes (5ème s.).

Saint patern de vannes 11

L'icône de St. Patern de Vannes peinte pour l'Association Orthodoxe Sainte Anne (Bretagne). Auteur de la photo : Massalim

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/983/Saint-Patern-de-Vannes.html

Saint Patern de Vannes

Évêque de Vannes (5ème s.)

Surnommé aussi Patern l'Ancien, pour le distinguer de celui de Coutances en Normandie.
On connaît peu de choses de lui, mais l'auteur imaginatif de l'aimable roman hagiographique connu sous le nom de 'Vita Paterni' supplée largement à ces lacunes.
Ce Breton d'Armorique émigre en Bretagne insulaire (actuellement Pays de Galles) au rebours du mouvement habituel des Bretons à cette époque.
Il va fonder, au comté de Cardigan, un Monastère qui prendra le nom de 'Lhan-Paderne-Vaur' - église du grand Paterne.
On dit qu'il bâtit d'autres Monastères au Pays de Galles et convertit des rois en Irlande. Au cours d'un pèlerinage en Terre Sainte, il reçoit la Consécration Épiscopale à Jérusalem.
De retour en Armorique, le roi Caradoc lui confie l'évêché de Vannes. Le nouveau venu se lie d'amitié avec son voisin, saint Samson, Évêque de Dol. Vilipendé par de faux-frères, il prend une retraite anticipée.

Voir aussi sur le site internet du diocèse de Vannes: "Le Ministère épiscopal de Patern fut rude en raison des conflits latents qui opposaient les partisans d'un christianisme local de tradition celte et les partisans d'un christianisme plus gallo-romain.
A ces tensions s'est ajoutée une vague d'immigration de Bretons venant de Grande Bretagne qui ne fit qu'aggraver la situation.

À Vannes en Armorique, Saint Patern, Évêque, qui fut, croit-on, ordonné en ce jour par saint Perpétue de Tours dans le Concile provincial tenu en cette ville.
Mais dans ce contexte historique tendu, Patern fut un artisan d'unité, quoique mal compris des populations dont il avait la charge. Victime de dissensions très vives il fut contraint à démissionner et à s'exiler.
Il retira dans un ermitage en dehors de sa paroisse où il mourut un 15 avril, vraisemblablement en 475, dans l'oubli total.

Saint Patern est invoqué pour obtenir de la pluie."
"Issu d'une noble famille du Pays de Galles, il aurait embrassé la vie Monastique dans le comté de Cardigan et aurait fondé plusieurs Monastères, dont celui de Llan-Padern-Veur, où il résida.
D'autres sources historiques le disent né en Armorique. Il est en relation avec un chef local du pays de Vannes, Caradeuc.
Le voilà Évêque de Vannes.
L'historien Duchesne place son épiscopat entre 461 et 490.
Le "propre des saints" de 1660 précise qu'il aurait été choisi au Concile de Vannes vers 465.
Il serait mort un 15 Avril, vers l'an 510.
Bien que compté parmi les sept Saints Fondateurs des évêchés de la Bretagne, il ne fut peut-être pas le premier Évêque de Vannes."
(diocèse de Quimper et Léon - Saint Patern 15 avril)

"C'est en 1964 que le Pape Paul VI a déclaré Saint Patern patron du diocèse de Vannes (Lettre apostolique Armoricae regionis).
Depuis la Fête liturgique de Saint Patern est fixée chaque année au 15 avril. L'ancienne date du 21 Mai qui faisait mémoire de la translation des reliques a été abandonnée."

À Vannes en Armorique, Saint Patern, Évêque, qui fut, croit-on, ordonné en ce jour (21 mai au martyrologe romain, ndlr) par Saint Perpétue de Tours dans le Concile provincial tenu en cette ville.

Martyrologe romain.

Banniere stpatern2Bannière de la Paroisse Saint-Patern - Vannes

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paterne_de_Vannes

Patern de Vannes

Saint Patern (ou Paterne) de Vannes, est le premier Évêque attesté du diocèse de Vannes au Vème siècle.
Décédé entre 490 et 511, ce gallo-romain est considéré comme étant un des Sept Saints Fondateurs de la Bretagne.
Depuis le Moyen-âge, il est vénéré en la ville de Vannes, étape du pèlerinage médiéval des sept Saints de Bretagne appelé Tro Breizh (Tour de Bretagne).
Selon le calendrier des Saints Bretons, il est fêté le 15 Avril ou le 21 Mai en souvenir de la translation de ses reliques.
Ce saint breton est nommé Patern l’Ancien, pour le distinguer de Paterne d’Avranches, Évêque d'Avranches.
Ce saint est prié en cas de grandes sécheresses afin que les pluies reviennent.

Premier évêque de Vannes

La liste épiscopale du diocèse de Vannes le nomme comme étant le premier Évêque de la cité.
Vers 465, lors du Concile de Vannes composé de six Évêques de la province ecclésiastique de Tours et présidé par le métropolite de Tours, Saint Perpetuus, Patern est consacré Évêque de la ville.
Cependant la présence d'un Concile en cette ville suppose l’existence d’une Communauté Chrétienne organisée antérieurement.

Vita Paterni

L'histoire de ce Saint Fondateur de Bretagne est peu connue. C'est grâce à l'auteur de la Vita Paterni, que de nombreux points d'ombres s'éclaircissent.
Patern ou Padern, fils de Petran et Guean, est un gallo-romain qui aurait immigré de Grande-Bretagne, plus exactement du Pays-de-Galles, au cours de la seconde vague de l'émigration bretonne en Armorique.
Avant cela il fonde plusieurs Monastères au Pays de Galles dont celui de Llanbadarn Fawr dans l'actuel comté de Ceredigion (Llan-Padern-Vaur - « Grande église de Patern »).
Une autre légende veut que certains Rois d'Irlande furent convertis par Patern.

C'est à Jérusalem qu'il aurait, au cours d'un pèlerinage, reçu la Consécration épiscopale.
Son arrivée sur le siège de l'évêché de Vannes serait due au chevalier légendaire de la Table Ronde et premier souverain du Broërec, Caradoc.
C'est au cours du Concile de Vannes vers 465, que l'avènement de l'Évêque est historiquement attesté.
Le décès du Saint en pays franc résulte d’une confusion avec Saint Paterne d’Avranches dont la Vie latine a été composée par Venance Fortunat († v. 600).

2062802708

Pour un complément biographique
Saint Patern de Vannes
 

001 saint patern buste Photo du buste de Saint Patern de Vannes en la cathédrale de Vannes

ORIGINE

Contrairement aux autres Évêques, Fondateurs des diocèses de Bretagne, Saint Patern, n'a aucune origine bretonne.

Le premier Évêque de Vannes
Note liturgique

Vers 465 se tint dans “ l'église de Vannes ” un Concile de six Évêques de la province de Tours. Parce que la nécessité (ou le besoin) d'ordonner un Évêque pour l'église de Vannes nous a rassemblés,
“quoniam nos in ecclesia Venetica causa ordinandi episcopi congregavit.”

C'est ainsi qu'est libellée en latin la Note dans laquelle s'exprime le métropolite Perpetuus qui présidait ce Concile.
C'est dans cet écrit que l'on trouve la toute première mention du Christianisme dans la cité des Vénètes.
Les canons de ce Concile ont été conservés dans une lettre des Évêques présents écrite à deux Évêques absents, et, sous la signature de Perpetuus figure celle de Patern ainsi rédigée : “ Paternus episcopus subscripsi ”, ce qui signifie : “soussigné Patern Évêque”.

Quelques éléments sûrs à propos de saint Patern

Son nom nous indique qu'il est Gallo Romain. Le Concile qui vient d'être évoqué avait pour objectif de fixer les limites du nouveau diocèse de Vannes et d'ordonner Patern comme premier Évêque de ce lieu.
Le Ministère épiscopal de Patern fut rude en raison des conflits latents qui opposaient les partisans d'un Christianisme local de tradition celte et les partisans d'un Christianisme plus gallo-romain.
A ces tensions s'est ajoutée une vague d'immigration de Bretons venant de Grande Bretagne qui ne fit qu'aggraver la situation.

Mais dans ce contexte historique tendu, Patern fut un artisan d'unité, quoique mal compris des populations dont il avait la charge. Victime de dissensions très vives il fut contraint à démissionner et à s'exiler.
Il retira dans un ermitage en dehors de sa paroisse où il mourut un 15 Avril, vraisemblablement en 475, dans l'oubli total.

Saint Patern aujourd'hui

Des reliques de Saint Patern il ne reste que quelques osselets, la plus grande part ayant été dispersée pendant la période révolutionnaire.
Elles sont conservées précieusement et placées dans un chef en forme de tête d'Évêque couronnée de la mitre.
On peut voir dans l''église un ensemble de statues en bois massif représentant les sept Évêques Fondateurs.
Patern y est représenté au centre, comme étant le plus ancien.

Homonymes

L'Évêque Patern de Vannes est souvent confondu avec un autre Patern, dit aussi Padarn, (490-550) parce qu'ils ont un parcours similaire.
Né en Armorique, ce dernier a émigré au Pays de Galles, puis en Irlande, avant de revenir fonder le Monastère de Llanbardan, dans la région de Cardigan en pays de Galles.
Il est toujours vénéré dans cette région.
Il aurait même connu Samson, Magloire et Malo dont la tradition dit qu'ils auraient été cousins.
Mais Il n'a jamais été Évêque de Vannes. Ce second Patern est fêté le 23 Septembre.
Patern de Vannes a été aussi parfois confondu avec un Évêque d'Avranches du même nom.

Hymne ancien à Saint Patern

“Heureuse cité des Vénètes,
Chante aujourd'hui le protecteur que Dieu a placé à ta tête :
Saint Patern, ton premier pasteur.
Ne regarde plus en arrière,
Oublie les légions de César.
Patern n'est pas homme de guerre.

La Croix est son seul étendard.
Dans tes murs, il bâtit l'Église.
Par l'Évangile du Salut.
Il gagne les cœurs et baptise
Les croyants au nom de Jésus.
Avec la tendresse d'un père
Il ne connaît que le pardon.

Et cherche à faire vivre en frères
Les deux peuples : francs et bretons.
Reste fidèle à la mémoire
De l'apôtre de tes aïeux,
Et Saint Patern se fera gloire
De veiller sur toi près de Dieu.”

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/04/2018