Saint Pie V, Pape (226 ème) de 1566 à 1572. Fête le 30 Avril.

Lundi 30 Avril 2018 : Fête de Saint Pie V, Pape (226 ème) de 1566 à 1572 (✝ 1572).
Célébration de la Messe Tridentine en latin selon le rite de Saint Pie V. Le rite de Saint Pie V est le rite Liturgique qui était en vigueur avant la réforme liturgique de 1969 qui a mis en œuvre les orientations du Concile Vatican II.

El greco 050Portrait du Pape Pie V, par El Greco (1541–1614).

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1064/Saint-Pie-V.html

Saint Pie V

Pape (226 ème) de 1566 à 1572 ( 1572)

Pape, dominicain et grand inquisiteur.
Antonio Ghislieri était un petit berger gardant les moutons dans la campagne lombarde. La générosité d'un voisin l'enverra à l'école chez les Dominicains.
A 14 ans, il entre dans l'Ordre des Prêcheurs sous le nom de Michele. Toute sa vie, il sera fidèle à ses vœux religieux et gardera la pauvreté jusque dans les fastes pontificaux.

En 1560, il est nommé Grand Inquisiteur dans un diocèse très exposé à la prédication protestante.
Six ans plus tard, il sera Pape, grâce à l'opiniâtreté de Saint Charles Borromée, Archevêque de Milan qui sera d'ailleurs l'un de ses plus fidèles collaborateurs.
Pie V consacrera son pontificat à l'application de la Réforme Catholique définie au Concile de Trente, dans toute l'Église, avec une attention particulière pour les diocèses du Nouveau Monde.

Les Prêtres doivent donner l'exemple de la pureté des mœurs et du dévouement. Les laïcs doivent fréquenter les Sacrements et s'instruire dans la Foi.
Pour favoriser cette restauration de la piété, le Pape fait refondre le missel, achever et traduire en plusieurs langues nationales le catéchisme officiel.
Il lui faut aussi contrer la diffusion des thèses protestantes. Il encourage les théologiens, crée la Congrégation de l'Index pour protéger les fidèles contre les thèses hérétiques.

Il n'hésite pas à excommunier la reine d'Angleterre Élisabeth 1ère. Il appelle les princes Chrétiens à une croisade contre les Ottomans musulmans qui, un siècle plus tôt, avaient anéanti l'Empire Chrétien d'Orient.
La flotte turque, réputée invincible, sera écrasée à Lépante le 7 Octobre 1571. Il est le Pape dynamique de la réforme romaine qui marquera l'Église durant plusieurs siècles.

Mémoire de Saint Pie V, Pape, de l’Ordre des Prêcheurs. Placé sur la chaire de Pierre, il apporta une grande piété et une vigueur apostolique pour appliquer les décrets du Concile de Trente, restaurer le culte Divin, la doctrine Chrétienne et la discipline de l’Église, et veiller à la propagation de la Foi. Il s’endormit dans Le Seigneur le 1er Mai 1572.
Martyrologe romain

...que le zèle apostolique, la tension constante vers la sainteté, l'amour pour la Vierge, qui caractérisèrent l'existence de saint Pie V, soient pour tous un encouragement à vivre avec un engagement accru leur vocation Chrétienne...
(Message pour le Ve centenaire de la naissance de saint Pie V - Jean-Paul II, le 1er mai 2004).

San pio v antonio ghislieri v

https://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20180430&id=3711&fd=0

Saint Pie V
Pape o.p. (225e) de 1556 à 1572
(*17 janvier 1504 à Bosco Marengo dans le Piemont
† le 1er mai 1572 à Rome)

Deux Religieux Dominicains cheminaient un jour à travers la Lombardie. Dans un village, ils rencontrèrent un petit pâtre nommé Antonio Ghislieri, d'une noble famille ruinée par les guerres civiles.
La physionomie ouverte et spirituelle de l'enfant, ses questions, ses réponses, frappèrent vivement les bons Religieux, qui lui proposèrent de l'emmener pour le faire entrer dans leur Ordre.
Ce jour-là, la Providence avait accompli, de la manière la plus simple, un merveilleux dessein, car cet enfant devait être Saint Pie V.

Les études du jeune Antonio (nom en religion Michele) furent brillantes ; l'élève devint lui-même, à vingt ans, un professeur distingué.
Bientôt il lui fallut courber ses épaules sous la charge de supérieur, puis d'inquisiteur. C'est dans cette fonction épineuse qu'il se créa, en défendant les droits de l'Église, des ennemis implacables.
Il dut aller à Rome justifier sa conduite. Les Dominicains du Couvent de Sainte-Sabine, le voyant arriver avec un extérieur négligé, lui firent mauvais accueil ; le supérieur alla même jusqu'à lui dire avec raillerie :
« Que venez-vous chercher ici, mon Père ? Venez-vous voir si le collège des Cardinaux est disposé à vous faire Pape ? »
Le Religieux peu charitable ne se doutait pas qu'il prédisait l'avenir. Le Cardinal Giovanni Pietro Carafa jugea autrement le jeune inquisiteur ; sous cet extérieur modeste, il reconnut une grande âme destinée par Dieu à combattre vaillamment l'hérésie ; et plus tard, quand il fut devenu Pape sous le nom de Paul IV, il eut hâte de donner un évêché à Michele Ghislieri, qui dut l'accepter malgré ses larmes.

Dès lors on vit briller en lui toutes les vertus apostoliques, surtout l'amour des pauvres et des humbles.
Peu de temps après, l'Évêque était Cardinal. Il n'accepta des exigences de sa dignité que ce qu'il ne pouvait éviter ; son palais ressemblait à un couvent, sa vie à celle d'un Moine.
Jamais plus grande violence ne lui fut faite que quand on lui imposa de force la charge du souverain pontificat. Il prit le nom de Pie V.

Peu de Papes ont vu autour d'eux le rayonnement de plus grands Saints et de plus grands hommes ; c'était le temps où vivaient les Saints Jean l'Aumônier, Thomas de Villeneuve, Jean de Dieu, Jean de la Croix, François de Borgia, Louis de Gonzague, Stanislas Kostka, Charles Borromée et Sainte Thérèse d’Avila.

Le grand événement de son règne fut la victoire de Lépante, dont il eut la révélation à l'heure même où elle fut remportée.
Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950 (« Rév. x gpm »).

0505piev4

http://missel.free.fr/Sanctoral/04/30.php

Saint Pie V

Michel Ghislieri naquit le 17 janvier 1504 dans le village de Bosco, près d’Alexandrie (diocèse de Tortone), où il fut berger.
Ayant très tôt voulu se consacrer à Dieu, il entra chez les Dominicains de Voghera où, deux ans plus tard, il reçut l’habit et le nom de Michel Alexandrin.
Le 18 Mai 1521, il prononça ses vœux solennels au Couvent de Vigevano et fut envoyé à l’université de Bologne où, après avoir conquis ses grades, il enseigna.

Ordonné Prêtre à Gênes (1528), pieux et mortifié, défenseur opiniâtre de la discipline et de la doctrine, il fut successivement Prieur des Couvents de Vigevano, de Socino et d’Albe, puis il fut inquisiteur à Côme ; en juin 1551, il fut nommé commissaire général du Saint-Office ; Paul IV le fit Évêque de Sutri et de Népi (4 septembre 1556), le créa Cardinal (15 mars 1557) et le nomma inquisiteur général de l’univers Chrétien (14 décembre 1558).

En disgrâce sous Pie IV, il fut transféré à l’évêché piémontais de Mondovi (27 mars 1560) Au terme du Conclave dominé par Saint Charles Borromée, Michel Ghislieri que l’on appelait le Cardinal Alexandrin, fut élu Pape (7 janvier 1566) et prit le nom de Pie V.

Pie V s’employa à mettre en œuvre les décisions du Concile de Trente : il fit préparer et publier le Catéchisme du concile de Trente (1566) ; donna une édition révisée du Breviarium romanum (1568) et du Missale romanum (1570) qui furent imposés à toutes les Églises d’Occident dont la liturgie propre avait moins de deux siècles, réservant désormais au Saint-Siège l’approbation de toutes les initiatives liturgiques.
Pie V réorganisa complètement la Pénitencerie (1569) et réforma les autres services de la Curie ; il institua la Congrégation des Évêques (1571) et celle de l’Index (1571). Pie V, très attentif à défendre énergiquement la Foi Catholique, fit condamner nombre d’hérétiques ; il fit ajouter Saint Thomas d’Aquin aux quatre grands Docteurs d’Occident et finança l’édition complète de ses œuvres.
Pie V mourut le 1° mai 1572. Béatifié le 1° Mai 1672, il fut Canonisé le 22 Mai 1712. Paul VI déplaça sa Fête du 5 Mai au 30 Avril.

Saint pie v pape de l ordre des freres precheurs

http://cybercure.fr/je-prie/a-la-messe/article/messe-en-latin-messe-tridentine

Messe en latin - Messe Tridentine - Messe de Saint Pie V.
Célébration de la Messe tridentine en latin selon le rite de Saint Pie V.

Le rite de Saint Pie V est le rite liturgique qui était en vigueur avant la réforme liturgique de 1969 qui a mis en œuvre les orientations du Concile Vatican II.

1. Historique de la Messe tridentine dite de Saint Pie V
Le Concile de Trente en 1563 a confié au Pape la révision du missel. Le Pape Pie V a promulgué cette révision en 1570. Puis, le rite de Saint Pie V a subi une série de révisions. Le Pape Pie XII, suite à la publication de son encyclique Mediator Dei en 1947 sur les principes de la liturgie, entama une révision plus profonde du Missel en 1956. Il fit une rénovation radicale des cérémonies de la Semaine Sainte. La dernière révision est le Missel romain de 1962.

2. Sens de la Messe tridentine de Saint Pie V
La liturgie de la messe de Saint Pie V exprime fortement le Sacrifice de la Croix. C’est le Saint Sacrifice. Elle insiste sur l’Adoration de la présence réelle. La Messe en latin est dite face au Tabernacle dans lequel Le Christ est présent et le Prêtre se situe entre les fidèles et l’autel. Le Prêtre et l’assistance sont tournés ensemble vers l’autel. Les gestes d’Adoration (génuflexion), la langue sacrée (Messe en latin), le mystère et le silence qui entourent la Consécration manifestent le caractère sacré de la Messe.

3. Rituel de la Messe en latin de Saint Pie V
Voici quelques caractéristiques de la Célébration de la Messe en latin de Saint Pie V.
La Messe comporte deux parties : 1.liturgie des catéchumènes 2. liturgie des fidèles, qui est le Saint Sacrifice, à partir de l’Offertoire. Dans la Messe de Paul VI, ce sont la liturgie de la Parole et la liturgie Eucharistique.

La cérémonie commence par les prières du Prêtre et des acolytes au bas de l’autel et la montée à l’autel. Elles ont été supprimées dans le rituel de Paul VI.

Les prières de l’offertoire - Elles montrent le caractère propitiatoire de l’offrande qui est faite Jésus Christ immolé pour nos fautes. Elles ont été modifiées dans le rituel de Paul VI.

Le canon - Il contient l’énumération des Saints de Rome (Lin, Clet, Clément,...). Il a été conservé comme première Prière Eucharistique dans la liturgie de Paul VI.

Le dernier Évangile - À la fin de la Messe, après l’Ite missa est, le Prêtre lit le prologue de l’Évangile de Saint Jean. Il été supprimée dans la liturgie de Paul VI.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/04/2018