Saint Pierre de Vérone, Prêtre Dominicain martyr. Fête le 06 Avril.

Vendredi 06 Avril 2018 : Fête de Saint Pierre de Vérone, Prêtre Dominicain martyr (✝ 1252).

Saintpeterthemartyr 11 11

Pedro BerrugueteGalería online, Museo del Prado

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/6722/Saint-Pierre-de-Verone.html

Saint Pierre de Vérone

Prêtre Dominicain martyr (✝ 1252)

Issu d'une famille cathare de Lombardie, il entra chez les Dominicains de Bologne où il avait suivi les cours de la célèbre Université.
Il voulut combattre les erreurs au milieu desquelles il avait vécu sa jeunesse. Il fut l'un des plus redoutables inquisiteurs.
Il s'appuyait sur les confréries mariales pour mieux encadrer la masse des fidèles. Son œuvre à Milan comme à Florence fut immense et il s'attira nombre d'inimitiés.
Un jour qu'il se rendait de Côme à Milan, il fut attaqué par un certain Carino qui le tua d'un coup de faucille dans le crâne et l'acheva en lui enfonçant son épée dans le cou.

Plus tard, Carino qui avait réussi à s'enfuir de la prison, entra chez les Dominicains, saisi de repentir et demanda à y expier sa faute. Il devait d'ailleurs mourir lui-même en odeur de sainteté.
Deux ans après sa mort, Pierre de Vérone était Canonisé pour exalter ce héros de la lutte contre l'hérésie.
Voir aussi  'Pierre de Vérone' sur le site de la province des dominicains du Canada.

Près de Milan, en 1252, la passion de Saint Pierre de Vérone, Prêtre de l’Ordre des Prêcheurs et martyr.
Né de parents nobles mais manichéens, il embrassa, encore enfant, la Foi Catholique et reçut, adolescent, l’habit des Frères Prêcheurs des mains de saint Dominique.
Il mit ensuite toute son ardeur à réfuter les hérésies et, frappé au crâne par des conjurés sur la route de Côme à Milan, il écrivit de son sang le début du Credo.

Martyrologe romain.

Saint pierre de verone

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20160406&id=14929&fd=0

St Pietro (Pierre) de Vérone
Prêtre, 1er martyr Dominicain

Commémoration :
Martyrologium Romanum le 06 Avril (dies natalis).
Ordo Fratrum Praedicatorum le 04 Juin.

Pierre naît à Vérone, dans la région de Vénétie, vers le 1203/1205. Fils de cathares, il se convertit très jeune à la Foi Catholique. On dit que tout petit, malgré les réticences familiales, il récitait plusieurs fois par jour le Credo.

À Bologne où il faisait ses études, il rencontra les Frères prêcheurs et reçut l'habit Dominicain des mains de Saint Dominique, à l’âge de 16 ans.
Après son Ordination, il prêcha surtout chez les cathares du nord de l’Italie, auprès desquels il pratiqua, à l'exemple de Saint Dominique, la méthode évangélique du dialogue.
Puis sa renommée augmenta et il fut choisi comme Prieur à Asti, Plaisance, Gênes, Aoste, Iesi, Côme.
Toutefois, presque toute son activité se déroulera principalement à Milan, où il finit par fonder le Couvent Saint Pierre in Campo Santo.

Tout en luttant contre les croyances des cathares, il se consacra à la formation chrétienne des laïcs, à la diffusion du culte de la Vierge, et à la création d'institutions visant à la défense de l'orthodoxie Catholique.
Ses prédications, renforcées par de solides connaissances de la Bible, s'accompagnaient d'une vie d'ascèse et de charité, des miracles lui sont aussi attribués.
Par un travail apostolique inlassable, il obtint de nombreuses conversions et fut aussi le promoteur d'Associations de la Foi et de Confréries de louange de la Vierge Marie.
À Florence, il noua de profondes amitiés avec les sept Fondateurs de l’Ordre des Servites de Marie, et finit même par devenir leur conseiller.

Nommé inquisiteur de Lombardie en 1242, puis en 1251 inquisiteur pour Milan et Côme (en cette dernière ville il fut aussi nommé Prieur), il envoya au bûcher bon nombre de cathares et vit se concentrer sur lui la haine des ennemis de la Foi Catholique, ce qui lui fit dire qu'il s'attendait à mourir de mort violente.
Et il avait raison, car le 6 Avril 1252, jour de Pâques, il fut attaqué sur la route de Côme à Milan, en un lieu nommé Barlasina, par des assassins, notamment un certain Pietro de Balsamo, dit Carino, qui le blessa avec une serpe et le poignarda ensuite (par la suite, Carino se convertit).
Avant de mourir, Pierre écrivit avec son sang le début du Credo. Son compagnon Frère Dominique fut tué aussi.

Onze mois après sa mort, dès 1253, Innocent IV (Sinibaldo Fieschi, 1243-1254) le Canonisa, “pour exalter en lui le héros de la lutte contre l'hérésie cathare”.
Dans sa Bulle de Canonisation le Pape lui reconnaissait « dévotion, humilité, obéissance, bienveillance, piété, patience, charité » et le présentait comme un « amant fervent de la Foi, son éminent connaisseur et son encore plus ardent défenseur».
Sa vie fut écrite quelques années après sa mort par un de ses anciens compagnons d'apostolat, Frère Thomas de Lentini, Prieur et Fondateur du Couvent de Naples, qui donna l'habit à Saint Thomas d'Aquin.
Patron de Côme, Crémone, Modène, de la Lombardie ; des accouchées, des brasseurs à Cologne.

St peter of verona 1

http://www.dominicains.ca/Histoire/Figures/verone.htm

Saint Pierre de Vérone († 1252)

Fils de Cathares, Pierre se convertit très jeune à la Foi Catholique. Attiré à l'Ordre par la prédication de saint Dominique, il reçut l'habit de ses mains.
Il fut voué à la prédication, surtout chez les hérétiques auprès desquels il pratiqua, à l'exemple du Fondateur des prêcheurs, la méthode évangélique du dialogue.
Par un travail apostolique inlassable, il obtint de nombreuses conversions et fut aussi le promoteur d'" Associations de la Foi" et de "Confraternité de louange de la B. V. Marie".

Nommé inquisiteur pour la Lombardie en 1242, il vit se concentrer sur lui la haine des ennemis de la Foi Catholique.
Il mourut assassiné par des Cathares, sur la route de Côme à Milan, le 6 Avril 1252. L'un de ses meurtriers, Carin, devait par la suite entrer dans l'Ordre. Onze mois après sa mort, dès 1253, Innocent IV inscrivit Pierre au catalogue des Saints. Un des plus beaux éloges de cette vie a été écrit par Catherine de Sienne dans son Dialogue (2, 5).

Lors de la réforme liturgique de Paul VI, on a choisi pour fêter Pierre de Vérone le jour anniversaire de la translation de ses reliques à l'occasion du Chapitre général de Milan en 1340.
Sa vie fut écrite quelques années après sa mort par un de ses anciens compagnons d'apostolat, Frère Thomas de Lentini, Prieur et Fondateur du Couvent de Naples, qui donna l'habit à Saint Thomas d'Aquin.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 06/04/2018