Bienheureuse Marie-Clémentine Anwarite Nengapeta, Religieuse Zaïroise. Fête le 01 Décembre.

Vendredi 1er Décembre 2017 : Fête de la Bienheureuse Marie-Clémentine Anwarite Nengapeta, Religieuse Zaïroise (1939-✝ 1964).

84e33def710c8a8d38d9ba88dbd86fb2 xl

http://www.forumdesas.org/spip.php?article1830

L’Église Catholique prépare la célébration du martyr de la Sœur Anuarite Nengapeta

50 ans après

L’Église Catholique célébrera, le 1er Décembre 2014 le cinquantenaire du martyr de la Bienheureuse Anoalite Nengapeta Marie-Clémentine à travers les 47 diocèses du pays.

Cette Religieuse a trouvé la mort dans le contexte de la rébellion muleliste qui avait sécoué la Province Orientale vers 1964.


Le 29 Novembre 1964, les rebelles "Simba" arrivent à Bafwabaka et enlèvent toutes les Religieuses dont Anoalite.
Les Sœurs sont conduites vers Isiro où elles arrivent le 30 Novembre 1964. Elles sont logées à la "Maison bleue", actuel Sanctuaire de la Bienheureuse Anoalite.

Cette même nuit, le colonel Ngalo propose de prendre Anoalite comme femme et demande au colonel Olombe de transmettre la nouvelle à celle-ci.
Cette dernière oppose un refus farouche, préférant mourir plutôt que de se laisser abuser par ce colonel.
Après de graves tortures et violences, la Sœur Anoaite meurt martyre le 1er Décembre 1964, transpercée par un poignard et achevée par des balles d’un revolver du colonel Olombe.

La Bienheureuse Anoalite Nengapeta totalise déjà 50 ans dans l’au-delà, soit du 1er Décembre 1964 au 1er Décembre 2014.
La présentation de la feuille de route du déroulement des activités de la Célébration du cinquantenaire de son jubilé d’or se fera d’une manière particulière à Wamba et à Isiro en Province Orientale.

La participation au pèlerinage à Isiro et à Wamba est ouverte à tout le monde selon les conditions qui seront déterminées dans un document par les organisateurs.
Ce carnet du pèlerin sera publié dans quelques jours.
Les Chrétiens y trouveront toutes les informations nécessaires sur les modalités du voyage, le logement, la restauration, le déplacement et la liste de tous les endroits à visiter à Isiro et à Wamba.

La Sœur Anoalite Nengapeta Marie-Clémentine est née le 29 Décembre 1939 dans un village appelé Mandabone, dans le territoire de Wamba, district du Haut-Uélé, en Province Orientale.

Elle était 4eme d’une famille de 6 enfants, toutes des filles.
Après le refus exprimé par ses parents sur son projet de Vie Religieuse, Anoalite quitte clandestinement la maison de ses géniteurs en 1954 pour se faire inscrire comme aspirante au Couvent des Sœurs de la Sainte Famille de Kisangani à Bafwabaka, localité située à une quarantaine de kilomètres de Wamba.
Après l’aspiranat et le noviciat, elle fait sa première profession Religieuse le 5 Août 1959 comme Sœur.

Béatification
Le processus de Béatification est amorcé en 1983-1984 avec la reconnaissance, par la Congrégation ordinaire des Cardinaux, que la mort de la Sœur Anoalite avait été un vrai martyre conforme à la tradition théologique et juridique de l’Église.

Le 2 Juin 1984, le Pape Saint Jean-Paul II agrée les vœux de la Sacrée Congrégation et ordonne que le décret au sujet du martyr de la Sœur Anoalite soit promulgué.
Ce qui fut fait le 9 Juin 1984 à Rome.

La Béatification par le Pape Saint Jean-Paul II intervint à Kinshasa le 15 Août 1985. Depuis cette date, Anoalite est honorée par l’Église Catholique universelle comme Bienheureuse.

Les vertus léguées par Anuarite
La société congolaise a besoin des modèles et Anoalite en est un. Tous les Congolais sont invités à vivre et vulgariser les vertus qu’elle a léguées pour contribuer à la formation des hommes vertueux et des femmes vertueuses dont la société a besoin pour son édification. C’est pour cela que l’Église Catholique sensibilise tous les fidèles Chrétiens à marcher selon le modèle de la Bienheureuse Anuarite.
Simard Simon TSOUMBOU

Soeur anuarite 2

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/10035/Bienheureuse-Anuarite.html

Bienheureuse Anuarite

Religieuse Zaïroise ( 1964)

Anuarite Nengapeta Clémentine née en 1941 à Wamba (Zaïre) Rep. Dém du Congo

Extrait du site Afrique Espoir
"Elle a préféré mourir martyre pour préserver sa pureté. Elle a ainsi donné la preuve d'amour de Dieu qu'elle a placé au-dessus de sa propre vie.
La Béatification d'Anuarite, fille de notre race, constitue une grande grâce pour l'Afrique. Cela nous montre clairement que Dieu appelle tout le monde à devenir Saint".

Elle était née en 1939 à Wamba (Zaïre) Rep. Dém du Congo. "A l'école, on l'inscrivit sous le nom de sa sœur aînée, qui l'accompagnait, 'Anuarite' =  se moque de la guerre.

À 16 ans, elle décida d'entrer dans la Congrégation diocésaine la Sainte Famille. Ce qui frappait, c'est son enthousiasme et sa bonne volonté. L'enseignement était pour elle un véritable apostolat.

Elle n'était pas parfaite. De tempérament nerveux elle s'emportait parfois. Cependant, elle fit des progrès. On la sentait désireuse de dominer son caractère".

Des événements allaient bouleverser le nord-est du pays. Le 29 Novembre 1964, les Simba firent irruption et, sous le prétexte de les "défendre contre les Américains", amenèrent les trente-quatre Religieuses africaines, en camion, à Isiro...

Attaquée dans sa maison Religieuse, elle défend sa supérieure et bientôt succombe sous les coups de ceux qui veulent la violer.
" Je vous pardonne ", dit-elle en un dernier soupir à celui qui lui assène le coup mortel. Elle a été Béatifiée en 1985. Homélie du pape Jean-Paul II

"Au-delà des divergences des dates de naissance, relevées dans les différents témoignages, la Sr Anuarite Nengapeta Marie Clémentine est née le 29 Décembre 1939.
Cette date a été confirmée par la Sœur Marie Damien Sibille, qui a connu la Sr Anuarite depuis la 5ème année primaire et qui fut sa maîtresse des novices." (Source: Abbé Jacques BOLOMBE de l'Archidiocèse de Kisangani, en République démocratique du Congo, où sont les Sœurs de la Sainte Famille de Kisangani, dont la Sr Anuarite Nengapeta Marie Clémentine fut membre)

À Isiro dans l’intérieur de la République démocratique du Congo, en 1964, la Bienheureuse Clémentine Anuarita Nengapeta, vierge de la Compagnie des Sœurs de la Sainte Famillle, et martyre.
Dans la persécution qui sévit au cours de la guerre civile, arrêtée avec d’autres Religieuses de son Couvent, elle les exhorta à préserver leur virginité et à prier.
Elle-même repoussa, avec beaucoup de force, le désir violent d’un officier, qui, furieux, la tua.

Martyrologe romain.

12716h480w640

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/hagiographie/fiches/f0260.htm

Bienheureuse Marie-Clémentine Anwarite NENGAPETA

Nom: NENGAPETA
Prénom: Anwarite (Alphonsine)
Nom de religion: Marie-Clémentine Anwarite
Pays: Congo (Kinshasa)
Naissance: 29.12.1939  à Wamba (Haut-Zaïre, nord-est du pays)
Mort: 01.12.1964  à Isiro (près de Kisangani)
Etat: Religieuse – Martyre
Note: Sœur de la Sainte Famille à Bafwabaka (Congrégation diocésaine). Martyre pour avoir voulu rester fidèle à son vœu de chasteté, alors qu'un colonel de l'armée rebelle voulait faire d'elle sa femme.  -  (Le Martyrologe Romain l'appelle: Clémentine Nengapeta Anuarite.)
Béatification: 15.08.1985  à Kinshasa (Zaïre)  par Saint Jean Paul II
Canonisation:
Fête: 1er Décembre
Réf. dans l’Osservatore Romano: 1985 n.33 p.3 - n.35 p.18-24
Réf. dans la Documentation Catholique: 1985 p.923

Notice
Anwarite – ou Anuarite – (Alphonsine) Nengapeta naît en 1939 à Wamba (Haut Zaïre) dans ce qui était alors le Congo belge, [devenu Congo-Kinshasa de 1960 (année de l’indépendance) à 1971, puis Zaïre, et République Démocratique du Congo après la prise de pouvoir par Laurent-Désiré Kabila].

Le pays est évangélisé depuis une centaine d’années. Les parents d’Anuarite sont encore païens, mais la mère se fait baptiser en même temps que la petite fille.
Anuarite, avec ferveur, s’emploie à faire fructifier la grâce de son Baptême. Très tôt, elle ressent la vocation Religieuse.
Elle entre dans la Congrégation diocésaine des ‘Sœurs de la Sainte-Famille’ (Communauté de la Jamaa Takatifu), à Bafwabaka.
Elle reçoit le nom de Marie-Clémentine Anwarite.

Elle ne se fait pas remarquer par des dons ou des actions extraordinaires. C’est ‘tout simplement’ qu’elle se dévoue à ses élèves avec amour, qu’elle se montre accueillante à tous et qu’elle soigne les malades.
Et pourtant, en s’inspirant du Magnificat, elle peut écrire : «  Aimer le Seigneur parce qu’il a fait pour moi de grandes choses, combien grande est sa bonté ».

Le martyre. Les troubles politiques, qui n’ont jamais cessé après l’indépendance en 1960, s’intensifient à partir de 1964.
Avec sa Communauté, elle demeure à Isiro près de Kisangani. Peu de temps avant sa mort, elle note à l’issue d’une retraite : « Notre vocation, c’est l’Amour. Servir Dieu. Le Seigneur Jésus, quand il nous a appelées, nous demanda le sacrifice : le sacrifice des choses de ce monde, le sacrifice de l’amour humain, le sacrifice de notre personne elle-même ».

Quand le danger devient imminent, dans la terrible anxiété de voir sa pureté atteinte et devant la menace pour sa vie elle-même, elle dit une parole analogue à celle du Christ voyant son heure approcher : « Mon âme est inquiète maintenant » (cf. Jn 12,27).

Et le jour de sa mort, lorsqu’arrive le soir, elle dit à ses Sœurs. « J’ai renouvelé mes vœux ; je suis prête à mourir ».
Quand les rebelles attaquent la Communauté, ils s’en prennent spécialement à la supérieure ; alors Anwarite cherche à la défendre et elle leur dit :
« Vous me tuerez moi seulement ».

Un colonel de l’armée rebelle lui propose de devenir sa femme. Sur son refus, il se met à la frapper à mort.
Elle lui dit : « Je vous pardonne car vous ne savez pas ce que vous faites ». On retrouvera sur elle la petite statue de la Sainte Vierge qu’elle a portée jusqu’au bout.

Sœur Anwarite est une contemporaine (Née en 1939 !). A sa Béatification, à Kinshasa, le 15 Août 1985, devant une foule immense, il y a là son père et sa mère et quatre de ses sœurs.

C’est la première congolaise élevée sur les autels. Et le soir du même jour, le Pape déclare devant la Conférence épiscopale :
« Par sa Vie Religieuse équilibrée et généreuse, par sa fidélité jusqu’à la mort à la virginité offerte au Seigneur, Anwarite est parmi vous un signe providentiel de la présence de Dieu dans son Église.
Elle témoigne de la grandeur de la Foi, elle montre quelle admirable transfiguration la grâce de Dieu accomplit dans l’être humain qui lui est uni dans le Saint Baptême ».

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/12/2017