Bse Matilde del Sagrado Corazón, vierge et Fondatrice (1841-1902). Fête le 17 Décembre.

Dimanche 17 Décembre 2017 : Fête de la Bienheureuse Matilde del Sagrado Corazón (Tellez Robles), vierge et Fondatrice des « Filles de Marie Mère de l'Église » (1841-1902).

20040321 matilde 2

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12502/Bienheureuse-Matilde-del-Sagrado-Corazon-Tellez-Robles.html.

Bienheureuse Matilde del Sagrado Corazón Téllez Robles

Espagnole, Fondatrice des Filles de Marie Mère de l'Église (+ 1902)

Matilde del Sagrado Corazón Téllez Robles (1841-1902)
Mathilde du Sacré Coeur
Espagnole, Fondatrice des Filles de Marie Mère de l'Église
Béatification le 21 mars 2004
"Cette femme infatigable et pieuse se consacra, à partir d'une intense vie de Prière, à la transformation de la société de son temps, à travers l'accueil des petites filles orphelines, l'assistance à domicile des malades, la promotion de la femme au travail et la collaboration dans les activités ecclésiales."
Homélie de Jean-Paul II

"Mère Matilde alla toujours de l'avant, selon sa devise "Prière, action, sacrifice". Sa simplicité, sa prudence, sa bonté et sa joie inaltérables attirèrent chacun avec confiance."
Matilde del Sagrado Corazón Téllez Robles (1841-1902) - Biographie - site du Vatican.

Matilde del sagrado corazon tellez robles 2

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171217&id=14283&fd=0

Bienheureuse Matilde del Sagrado Corazón
(Mathilde du Sacré Cœur Téllez Robles)
Vierge et Fondatrice :
« Filles de Marie Mère de l'Église »

« Mère Matilde alla toujours de l'avant, selon sa devise "Prière, action, sacrifice". Sa simplicité, sa prudence, sa bonté et sa joie inaltérables attirèrent chacun avec confiance. »

A été Béatifié, le 21 Mars 2004, par le Pape Saint Jean Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005).

« Cette femme infatigable et pieuse se consacra, à partir d'une intense vie de Prière, à la transformation de la société de son temps, à travers l'accueil des petites filles orphelines, l'assistance à domicile des malades, la promotion de la femme au travail et la collaboration dans les activités ecclésiales. » (>>> Homélie de Jean-Paul II)

Pour un approfondissement biographique, lire :
>>> Matilde del Sagrado Corazón

Matilde del Sagrado Corazón Téllez Robles (1841-1902)

Photo

Matilde Téllez Robles naquit à Robledillo de la Vera (Caceres, Espagne) le 30 Mai 1841. Elle était le quatrième enfant de Felice Téllez Gómez, notaire, et de Basilea Robles Ruiz. Elle grandit à Salamanque, où elle reçut une éducation profondément religieuse.
Soutenue par sa mère, elle choisit très jeune de suivre le Christ, tandis que son père manifesta son désir qu'elle reste dans le monde pour se marier. Mais, face à sa constance, il se laissera lui aussi convaincre.
A 23 ans, elle est élue Présidente de l'Association des Filles de Marie, qui vient d'être fondée à Béjar.

Conjuguant la Contemplation à l'action, Mathilde se lance pendant de longues années dans une intense activité apostolique auprès des enfants et des jeunes, des pauvres et des malades. Elle travaille avec les Filles de Marie, enseigne le catéchisme et accompagne les jeunes filles appelées à la vie religieuse.
En prière devant le Saint-Sacrement, elle reçoit l'inspiration pour fonder un Institut religieux. C'est ce qu'elle communique au Pape Pie IX dans une lettre du 4 Mai 1874.

Mais son père tente à nouveau de la freiner, en raison du climat anticlérical qui règne en Espagne.
Elle finit par obtenir l'autorisation de son père et commence à préparer sa Fondation, n'étant suivie au début que par une seule jeune fille.
Elles s'installent dans une maison appelé "Maison de Nazareth" où elles cherchent à imiter la Sainte Famille, vivant avec joie dans le recueillement, la Prière, l'Humilité et la Pauvreté.

Quelques jours après, elles reçoivent un groupe d'orphelines et se consacrent à leur éducation. Leur témoignage évangélique attire progressivement des jeunes filles qui s'unissent à elles, malgré les critiques de certains.
Le 23 Avril 1876, l'Évêque de Plasencia, Mgr Pietro Casas y Souto, autorise provisoirement l'œuvre sous le nom de "Adoratrices de Jésus et Filles de Marie Immaculée"; puis, le 20 janvier 1878, elles prennent l'habit religieux.
Le 19 Mars 1884, l'Évêque érige canoniquement l'œuvre comme Institut religieux de Droit diocésain et le 29 Juin, la Fondatrice et ses consœurs prononcent leurs vœux.
En 1889, commence son expansion avec une Fondation à Caceres, puis à Trujillo, Béjar, Villanueva de Cordoba etc.

Les épreuves ne manquèrent certes pas, mais Mère Matilde alla toujours de l'avant, selon sa devise "Prière, action, sacrifice". Sa simplicité, sa prudence, sa bonté et sa joie inaltérables attirèrent chacun avec confiance.
Mais le 17 Décembre 1902, à la suite d'une attaque d'apoplexie, Dieu la rappela à Lui.
Le 22 Avril 2002, le Pape reconnaissait ses vertus héroïques, et le 12 Avril 2003, était promulgué le Décret sur un miracle dû à son intercession.

Homélie du Pape Jean-Paul II (21 mars 2004)

Matilde tellez robles 02 2

http://nouvl.evangelisation.free.fr/matilde_tellez_robles.htm.

MATILDE TELLEZ ROBLES
Religieuse, Fondatrice
1841-1902

Matilde (Mathilde) Tellez Robles naît en 1841 à Robledillo de la Vera (province de Caceres, Espagne). Après quelques années, la famille déménage à Béjar (province de Salamanque). Matilde est élevée très pieusement par sa mère et très tôt, elle ressent la vocation religieuse, mais elle n’obtient pas d’emblée l’autorisation de son père car il voudrait la marier et lui donner un beau parti.
Présidente des “Filles de Marie” à 23 ans, Matilde exerce une intense activité caritative et apostolique.

Elle prie de longues heures devant le Saint-Sacrement et, au cours d’une Adoration, elle ressent l’inspiration de fonder un nouvel institut ; elle écrit à ce sujet au bienheureux Pie IX. Nouvelle opposition de son père car, à son avis, le climat de l’époque est trop anticlérical et donc peu favorable, mais il finit par accepter.
Elle débute avec une seule compagne. Bientôt arrive un groupe d’orphelines dont elles s’occupent.

En 1875, Matilde fait sa Fondation, et, l’année suivante, l’Évêque de Plasencia autorise provisoirement l’œuvre sous le nom de “Adoratrices de Jésus et Filles de Marie Immaculée”. Le 19 mars 1884, il érige canoniquement l’œuvre comme Institut religieux de droit diocésain et, le 29 juin de la même année, la Fondatrice, sous le nom de Matilde du Sacré-Cœur, et ses consœurs, émettent leurs vœux.

La Congrégation s’appelle désormais : “Filles de Marie, Mère de l’Église”. Mère Mathilde est « une femme infatigable et pieuse. Elle se consacre, à partir d’une intense vie de Prière, à la transformation de la société de son temps, à travers l’accueil des petites filles orphelines, l’assistance à domicile des malades, la promotion de la femme au travail et la collaboration dans les activités ecclésiales. » (Jean-Paul II)

Sa devise est : « Prière, action, sacrifice ».
– Prier et agir : En effet, l’Adoration de Dieu et le service des frères sont “les deux piliers fondamentaux de l’engagement Chrétien” (Jean-Paul II).
– Sacrifice : « La Contemplation de Jésus dans le Sacrement de l’Autel la conduit à vouloir être comme le pain qui est partagé et distribué entre tous. » (Id.) Ajoutons à cela que les épreuves ne lui manquent pas.

Mais elle va toujours de l’avant, avec simplicité et joie, ce qui attire les autres et les met en confiance.
Effectivement, les Fondations se multiplient à partir de 1889. La Fondatrice meurt en 1902 à Don Benito (province de Badajoz, Estrémadure).

Le titre donné à sa Fondation : “Filles de Marie, Mère de l’Église” était prophétique. Il faudra attendre le Bienheureux Pape Paul VI : En plein Concile œcuménique – alors que la médiation de Marie est chaudement discutée par les Pères – il prendra l’initiative de déclarer que Marie est “Mère du Christ, Mère de l’Église” (Discours du 21 Novembre 1964. Cf. Catéchisme de l’Église Catholique n. 963).

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 17/12/2017