Saint Dominique de Silos, Abbé Bénédictin à Silos (1000-1073). Fête le 20 Décembre.

Lundi 20 Décembre 2021 : Fête de Saint Dominique de Silos, Abbé Bénédictin à Silos (1000-1073).

893643dominiquedesilos3 2

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/285/Saint-Dominique-de-Silos.html.

Saint Dominique de Silos

Abbé Bénédictin à Silos (+ 1073)

Jeune berger de Navarre, il voulut un autre troupeau. Prêtre et Ermite, il fut Prieur du Monastère Bénédictin de San Millan.
Le prince de Navarre venant à réclamer de l'argent, Dominique refusa poliment. Exilé par le prince, il fut accueilli par le roi Ferdinand I de Castille qui, en 1041, lui donna à restaurer la vie du Monastère de Saint Sébastien à Silos, en Vieille-Castille.

Il en sera l'Abbé durant trente-trois ans, restaurant la louange de jour et de nuit, ouvrant un atelier d'écriture très réputé où les Moines copièrent de magnifiques manuscrits, libérant les esclaves Chrétiens détenus par les Maures.
Très populaire, son tombeau devint un lieu de pèlerinage dès sa mort.

Au Monastère de Silos en Castille, l’an 1073, Saint Dominique, Abbé, qui vécut d’abord en Ermite, puis restaura ce Monastère à peu près détruit, y rétablit la discipline et remit en valeur la louange Divine jour et nuit.
Martyrologe romain.

Vidasd01 2

https://levangileauquotidien.org/FR/display-saint/f99f80e4-d606-4c08-902b-a282fe6cbc6a

Saint Dominique De Silos
Abbé
(† 1073)

Dominique, surnommé de Silos, à cause de son long séjour dans le Monastère de ce nom, était de la souche des anciens rois de Navarre. Il se mit à l'étude, n'ayant guère pour maître que L'Esprit-Saint.
Devenu Prêtre, il entra bientôt dans un Monastère de l'Ordre de Saint-Benoît, où il brilla au premier rang par sa sainteté.

Le Monastère de Silos était bien déchu de sa gloire et de sa ferveur passée.
Le Moine Licinien, qui gémissait de cet état de choses, disait la Sainte Messe quand Dominique entra dans l'église ; par une permission de Dieu, lorsque, au moment de l'offertoire, il se tourna vers le peuple pour chanter : Dominus vobiscum, il chanta :
Voici le restaurateur qui vient ! Et le chœur répondit : C'est le Seigneur qui l'a envoyé ! L'oracle ne tarda pas à se vérifier.

La Charité du Saint ne se concentrait point dans son Monastère, mais elle s'étendait à tous les affligés.
Le don des miracles attirait au couvent des aveugles, des malades, des boiteux, et il les guérissait par centaines, comme le prouvent encore aujourd'hui les ex-voto de la chapelle où sont gardées ces reliques.
Les guirlandes de chaînes, de boulets, de fers, suspendues aux voûtes attestent sa Charité spéciale pour les pauvres Chrétiens captifs des Maures d'Espagne ; il allait les consoler et payer leur rançon, préludant ainsi à l'Œuvre de Notre-Dame-de-la-Merci.

Après de longues années de bonnes œuvres, Dominique sentit approcher le moment de la récompense, il en fut même averti par la Sainte Vierge :
« J'ai passé toute la nuit avec la Reine des anges, dit-il un jour à ses Religieux ; elle m'a invité à me rendre près d'elle dans trois jours ; je vais donc aller bientôt au Céleste festin où Elle me convie. » 

Il fut, en effet, malade trois jours ; ses frères virent son âme monter glorieuse au Ciel.
C'est sur son tombeau que la mère de saint Dominique pria pour obtenir la naissance de son fils.
Sa Fête est le 20 Décembre.
Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950


Autre biographie:
Fils d’un couple de laboureurs de Cañas, petite bourgade de la province de la Rioja, en Navarre espagnole.
Après avoir passé sa jeunesse à garder les moutons, il prend l’habit au Monastère Bénédictin Saint-Émilien de la Cogolla, où il est ensuite promu maître des novices puis Prieur.
Menacé de représailles par le prince Garcia de Najera, à qui il refuse de donner le tribut que ce dernier exige, il s’enfuit et se réfugie auprès du roi Ferdinand de Castille, à Burgos.

Le puissant souverain lui offre alors sa protection et lui fait don de l’ancien Monastère abandonné de Saint-Sébastien, à Silos.
Avec les fonds qui lui sont alloués par le roi et les nobles du pays, Dominique entreprend la restauration du Monastère et le développe considérablement.
Il enrichit notamment sa bibliothèque de plusieurs manuscrits précieux et bientôt plusieurs doctes Moines viennent s’y installer.

Dominique utilise également une part importante des dons pour racheter aux Maures des captifs Chrétiens.
Grandement vénéré dans toute la région, il est aussi l’auteur de plusieurs miracles, qui se multiplient après sa mort sur son tombeau.

Le Monastère Saint-Sébastien été par la suite rebaptisé en son honneur et il est toujours bien vivant, particulièrement reconnu pour les chants grégoriens de ses religieux qui font l’objet d’enregistrements, disponibles sur CD (1000-1073).
Saint-Dominique de Silos est le patron des bergers, des prisonniers et des femmes enceintes.
Il est invoqué pour faire fuir les insectes, pour ne pas être mordu par un chien enragé et pour guérir l’hydrophobie et la rage.

Date de dernière mise à jour : 20/12/2021

Ajouter un commentaire