Saint François-Xavier, Jésuite, Co-Patron des Missions, Apôtre des Indes et du Japon (1506-1552).Fête le 03 Décembre.

Dimanche 03 Décembre 2017 : Fête de Saint François-Xavier, Jésuite, Co-Patron des Missions, Apôtre des Indes et du Japon (1506-1552).
(Co-Patron des Missions avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face et Saint Pierre Claver).

Saint francois xavier 11

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/214/Saint-Francois-Xavier.html.

Saint François-Xavier

Jésuite Missionnaire (+ 1552)

Sixième enfant de Jean de Jassi, famille de grande noblesse et de petites ressources, il naît en 1506, au château de Xavier près de Pampelune.
Il quitte la Navarre pour faire ses études à l'Université de Paris. Il conquiert brillamment ses grades et reçoit une chaire au Collège de Beauvais.

A Paris, il partage sa chambre avec un étrange étudiant, âgé de 40 ans, Ignace de Loyola. Au début, François-Xavier supporte mal celui que la pauvreté oblige à résider avec lui. Longtemps il résiste à l'ardeur évangélique de ce nouveau converti, homme de feu, qui répète:
«Que sert à l’homme de gagner l’univers, s’il vient à perdre son âme?»

Conquis, lui aussi, ils prononcent ensemble des vœux, le 15 Août 1534 et fondent la Compagnie de Jésus, les «Jésuites».
Lorsque le Pape demande des Missionnaires pour l'Inde, François Xavier dit simplement: "Eh bien, me voici!"

En 1541, il part pour Goa, ville portugaise, qu’il ramène à la Foi. Pendant une dizaine d'années, il travaille à la conversion des Paravers, pêcheurs de perles, près de Ceylan. Son ardeur et les nombreux miracles ont un succès extraordinaire.
Pour porter plus loin l’Évangile, il s’adresse plus difficilement aux Musulmans des îles Moluques, puis fonde les premières communautés Chrétiennes au Japon (Histoire de l'Eglise catholique au Japon - 1543 1944 - Conférence épiscopale japonaise - site en anglais et en japonais).

Son désir de faire connaître Jésus-Christ est si grand qu'il projette d'aller en Chine, mais il meurt, le 2 Décembre, à l’île Sancian, en vue de la côte Chinoise.
Canonisé en 1622, il est avec Sainte Thérèse de Lisieux, Patron des missions.
Il fait partie des Saints patrons des JMJ de Madrid.

Mémoire de Saint François Xavier, Prêtre de la Compagnie de Jésus, évangélisateur des Indes. Né en Navarre, il fut à Paris l’un des premiers compagnons de Saint Ignace. Poussé par l’ardeur de répandre l’Évangile, il se dépensa sans compter pour annoncer Le Christ à des peuples innombrables en Inde, dans les Moluques et d’autres îles, et de là au Japon, convertissant beaucoup à la Foi.
Enfin, consumé par la maladie et les travaux, il mourut sur l’île de Sancian, aux portes de la Chine, en 1552.

Martyrologe romain

Souvent la pensée me vient d’aller dans les écoles de chez nous, criant à pleine voix, comme un homme qui a perdu le jugement, et surtout à l’université de Paris. En Sorbonne, je voudrais répéter à tous ceux qui possèdent plus de science que de volonté de tâcher d’en tirer parti. Que d’âmes ne connaissent pas le chemin de la Gloire et vont en enfer à cause de votre négligence!
Saint François Xavier - Lettre aux Pères de Rome.

San francesco saverio k 2

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171203&id=63&fd=0

Saint François Xavier
Prêtre s.j.
Apôtre des Indes et du Japon

François Xavier, nom de naissance Francisco de Jasso y Azpilicueta, dernier de 6 enfants, naît à Javier, près de Pampelune en Navarre, le 7 Avril 1506 dans une famille noble de Xavier.

Après de brillantes études au collège Sainte-Barbe, à Paris, il enseigna la philosophie avec un succès qui, en lui attirant les applaudissements, développa l'orgueil dans son cœur. Ignace de Loyola, converti, étant venu à Paris pour perfectionner ses études et cherchant à recruter des compagnons pour jeter les bases de la Compagnie de Jésus, s'éprit d'amitié et d'admiration pour ce jeune homme.

Le 15 Août 1534, sept jeunes gens, parmi lesquels Ignace et Xavier, prononcèrent leurs vœux dans une chapelle souterraine de l'église de Montmartre. La Compagnie de Jésus était fondée.

Francoisxavier 2Envoi de St François Xavier par St Ignace de Loyola

Quelques années plus tard (1537 à Venise), Xavier, devenu Prêtre était prêt pour sa mission. Quelle fut sa joie quand Ignace le désigna pour la mission des Indes ! Xavier commença par la conversion de Goa, alors comptoir commercial portugais sur la côte occidentale de l'Inde. Une mission finie, une autre l'appelait ; l'ambition du Salut des âmes était insatiable dans son cœur.

Il rencontra des difficultés incroyables, l'ignorance des langues, l'absence de livres en langues indigènes, les persécutions, la défiance et la rivalité des ministres païens.
Xavier, par son énergie et le secours de Dieu, triompha de tout ; Dieu lui donna le don des langues, le pouvoir d'opérer des miracles sans nombre. Il évangélisa, en onze années, cinquante-deux royaumes et Baptisa une multitude incalculable.
Son plus beau et son plus difficile triomphe fut la conquête du Japon.

Il aspirait à convertir la Chine, pour rentrer en Europe par les pays du Nord, quand Dieu, le 3 Décembre 1552, appela au repos, à l'âge de 46 ans et 8 mois, cet incomparable conquérant des âmes, qu'on a justement surnommé l'apôtre des Indes et du Japon.

François Xavier à été Béatifié, le 21 Octobre 1619, par le Pape Paul V (Camillo Borghese, 1605-1621) et Canonisé, avec Ignace de Loyola, par le Pape Grégoire XV (Alessandro Ludovisi, 1621-1623), le 12 mars 1622.

Franz xaverStatue de Saint François-Xavier, à Bensheim (Allemagne).

Pour un approfondissement voir et lire :
>>> Saint François-Xavier

 

15 st francois xavier tableau 15(Pour voir en grand format: 15-st-francois-xavier-tableau-14.jpg 15-st-francois-xavier-tableau-14.jpg)

http://missel.free.fr/Sanctoral/12/03.php.
Lettre

Lettre de Saint François Xavier à un Jésuite de ses confrères,
Écrite de Goa et datée de mars 1549.

D’abord et avant tout, soyez attentif à vous-mêmes et à vos relations avec Dieu et à votre conscience car c’est de celles-ci que dépend votre pouvoir d’être utile à votre prochain. N’oubliez pas de faire un examen particulier de conscience au moins une fois par jour si vous ne pouvez le faire deux fois.
Souciez-vous et occupez-vous de votre propre conscience plus que de celle de qui que ce soit d'autre, car celui qui ne désire pas être bon et saint lui-même, comment peut-il rendre les autres tels ?
Soyez prompt et empressé pour les tâches basses et obscures afin de pouvoir apprendre à être humble et de croître toujours en humilité.

A cette fin veillez à ce que ce soit vous et non d'autres qui enseignent les prières aux enfants. Visitez les pauvres à l'hôpital et exhortez-les à recevoir la sainte Communion, les écoutant lorsque cela vous est possible ; aidez-les aussi dans leurs nécessités temporelles en disant un mot en leur faveur aux autorités.
Faites de même pour les prisonniers et essayez de les amener à faire une Confession générale de leur vie passée, étant donné que beaucoup d'entre eux ne se confessent jamais.

Dans tous vos rapports, conversations et amitiés avec les autres conduisez-vous comme s'ils pouvaient être un jour vos ennemis.
Usez d'une pareille prudence à l'égard de ce monde mauvais, ainsi votre âme jouira toujours de la Paix et vous aurez une plus grande jouissance de Dieu. Soyez aimable et de bonne humeur avec tous sans exception.

Evitez la raideur et la maussaderie car un visage morne empêchera bien de gens de s'approcher de vous et de profiter de vos conseils.
Que vos regards et vos paroles souhaitent donc la bienvenue à tout venant et si vous devez admonester quelqu'un, faites-le avec Amour et bienveillance, ne lui donnant aucune raison de penser que vous trouvez sa compagnie déplaisante.

Prêchez aussi souvent que vous le pouvez, mais prenez un soin particulier de ne jamais dénoncer dans vos sermons un homme occupant une fonction publique, car vous courriez ainsi le danger que de telles personnes puissent devenir pires au lieu de s'améliorer, si elles étaient blâmées du haut de la chaire.
Il faut les admonester en particulier, dans leur propre maison ou au confessionnal, lorsque vous êtes devenu leur ami.

Plus vous êtes lié d'amitié avec quelqu'un, plus vous pouvez lui parler net, mais tant que vos relations ne sont pas encore bien assises, ne vous hâtez pas de réprimander.
Faites vos critiques aimablement, avec des paroles douces et affectueuses plutôt qu'avec dureté. Si vous reprenez des personnes importantes ou riches en vous exprimant trop carrément, je crains que vous n'aboutissiez qu'à leur faire perdre patience et à vous les rendre hostiles.

Si vous rencontrez quelqu'un qui désire soulager en Confession sa conscience chargée d'une longue accumulation de péchés, vous devez en premier lieu lui faire examiner soigneusement celle-ci pendant deux ou trois jours auparavant.
Entendez sa Confession et ensuite, en règle générale, différez l'absolution pour une période de temps égale.

Pendant ces trois jours donnez-lui à méditer quelque point des premières semaines des « Exercices spirituels », enseignez-lui la méthode de Prière et exhortez-le à exciter une véritable et sincère détestation de ses péchés en entreprenant des Pénitences volontaires telles que le jeûne ou l'administration de la discipline.

Si les pénitents ont en leur possession quelque chose à quoi ils n'ont point droit, veillez à ce qu'ils restituent leur bien mal acquis ; qu'ils renouent des relations amicales avec les personnes qui n'ont pas leur faveur et évitent les occasions de commettre le péché de la chair et tous ceux pour lesquels ils pourraient avoir un penchant.

Assurez-vous qu'ils aient fait cela avant de les absoudre, car s'ils sont tout prêts à faire des promesses en Confession, ils tardent souvent à les accomplir ensuite.
Il y a des gens qui ne souffrent pas de remords de conscience parce qu'ils n'ont pas de conscience.

Lorsque vous trouvez des pénitents obligés à une restitution mais incapables de le faire parce que ceux auxquels ils ont fait tort leur sont inconnus ou sont morts, dites-leur de donner la somme entière à la Confrérie de la Miséricorde, à moins que vous ne connaissiez des cas où des aumônes pourraient être accordées sans hésitation.

Tous les pauvres ne sont pas méritants et on peut trouver parmi eux des mendiants plongés dans le vice et le péché.
Les Frères de la Miséricorde connaissent bien ces gens-là, aussi en passant par les Frères vous êtes sûr que les aumônes atteindront des gens qui sont réellement dans le besoin. Un autre avantage de cette manière de faire c'est que, sachant que vous n'avez d'autre aide à donner que spirituelle, les gens qui ne cherchent que de l'argent ne vous approcheront pas.

Ayez soin toutefois de ne pas éloigner par une rigueur sévère les pauvres pécheurs qui essaient de mettre à nu l'affreux état de leur âme.
Parlez-leur plutôt de la grande Miséricorde de Dieu et facilitez-leur ce qui est pour eux, au meilleur des cas, une tâche difficile.

Soyez spécialement doux à l'égard de ceux qui, étant donné la faiblesse de leur âge ou de leur sexe, n'ont pas le courage de confesser les vilaines choses qu'ils ont faites.
Encouragez-les autant qu'il est en votre pouvoir. Dites-leur que tout ce qu'ils ont à dire ne sera pour vous rien de nouveau car vous connaissez des péchés bien plus graves encore. Facilitez-leur les choses autant que possible.

Parfois dans de pareils cas, je le sais par expérience, les gens sont aidés lorsque vous leur parlez en termes généraux de votre propre lamentable passé.
Enseignez-leur ce qui est juste et ce qui est injuste. Parlez-leur de la mort subite qui vous emporte à l'improviste et abordez certains points de la Passion sous forme d'un entretien entre un pécheur et Dieu.

Finalement et par-dessus toute autre chose prenez soin de vous-même et n'oubliez jamais que vous êtes membre de la Compagnie de Jésus.
Puisse Dieu Notre-Seigneur être avec vous et puisse-t-Il demeurer aussi avec nous qui sommes ici. Adieu.

10243110 2

Prière

Mon Dieu, je vous aime !
Ce n'est pas pour le ciel que je vous aime,
ni parce que ceux qui ne vous aiment pas,
vous les punissez du feu éternel.
A la Croix, mon Jésus,
vous m'avez pressé sur votre cœur.
Vous avez enduré les clous,
le coup de lance,
le comble de la honte,
les douleurs sans nombre,
la sueur et l'angoisse,
la mort ...
Tout cela pour moi,
 à ma place, pour mes péchés.
Alors, ô Jésus très aimant,
pourquoi donc ne pas vous aimer d'un amour désintéressé,
oubliant le ciel et l'enfer, non pour être récompensé,
mais simplement comme vous m'avez aimé ?
C'est ainsi que je vous aime, ainsi que je vous aimerai :
uniquement parce que vous êtes mon roi,
uniquement parce que vous êtes mon Dieu.
Amen.

St fra18 Lettre apostolique

Lettre apostolique “Meditantibus Nobis”
À l'occasion du troisième centenaire de la canonisation

Saint François Xavier
Source pour l'Eglise d'“accroissement extérieur”

Ce qui vient d'être rappelé concerne proprement l'intérêt intime et domestique du Christianisme. C'est l'accroissement extérieur que visent Nos brèves indications sur François Xavier, bien qu'elles aient avec la méthode ignacienne que Nous venons de louer, le rapport le plus étroit. Xavier était tout adonné aux vanités de la gloire humaine quand Ignace le rencontra. Par sa discipline il le transforma au point d'en faire très vite pour l'Extrême-Orient un vaillant héraut de l'Evangile et par suite un apôtre.

A l'école des “Exercices spirituels”

Cette merveilleuse transformation doit très justement être attribuée à la vertu des Exercices. Si, plus d'une fois, il a parcouru d'immenses étendues sur terre et sur mer ; si, le premier, il a porté le nom du Christ au Japon, qu'on appellerait avec raison l'île des martyrs ; s'il a affronté de grands périls et accompli d'incroyables travaux ; s'il a plongé dans l'eau sacrée du baptême des multitudes innombrables ; si, en outre, il a accompli des prodiges infinis en tout genre, c'est au père de son âme, comme il l'appelait, à Ignace, qu'après Dieu François dans ses lettres s'en reconnaissait redevable, Ignace qui, dans la retraite spirituelle des Exercices, l'avait imbu à fond de la connaissance et de l'amour du Christ.

L'apôtre de l'Extrême-Orient

Il nous faut exalter ici la bonté et la sagesse de la divine Providence. Au moment où l'Eglise était violemment angoissée à l'intérieur et à l'extérieur et subissait d'énormes pertes parmi les peuples, elle lui a donné, par le seul moyen des Exercices, un double soutien de très grande opportunité, celui qui restaurerait la discipline domestique et celui qui, amenant à la foi du Christ les nations étrangères, réparerait les pertes mêmes de l'Eglise.

Le premier, après un long intervalle, il parut renouveler l'exemple des Apôtres, car dans les nombreuses nations barbares qu'il avait cultivées avec beaucoup de fatigues et, par ses admirables vertus, excitées à la piété, il établit le Christianisme d'une façon éclatante et ouvrit à nos missionnaires de vastes régions jusqu'alors fermées à toute intervention chrétienne. Xavier, comme il convenait, laissa l'héritage de son esprit d'abord à ses compagnons, et nous savons qu'ils n'ont jamais jusqu'ici dégénéré de sa vertu et ont toujours soigneusement cultivé cet héritage ; mais le souvenir de François Xavier a été pour les autres hérauts de l'Evangile aussi une incessante exhortation, si bien que, par un solennel décret de ce Siège Apostolique, il a été proclamé patron de l'Œuvre de la Propagation de la Foi.

Modèle offert aux Missionnaires de notre temps

Notre époque a encore, avec celle de Xavier, cette ressemblance que la foi des aïeux, repoussée avec superbe et dédain par beaucoup de nos contemporains, paraît vouloir aussi émigrer chez les autres nations, qui l'appellent avec ardeur. Les lettres des missionnaires nous font souvent connaître comment, dans les régions reculées de l'Afrique et de l'Asie, la moisson évangélique est déjà blanchissante qui réparera les pertes subies par l'Eglise en Europe.

En outre, plus activement qu'autrefois, les fidèles s'intéressent à favoriser la propagation de l'Evangile. Ce zèle, suscité certainement par la grâce divine, Nous souhaitons vivement le voir partout s'enflammer à l'exemple et par le patronage de Xavier, pour que, répondant aux supplications, le Seigneur envoie des ouvriers à la moisson et que tout bon chrétien les aide de ses prières et ne leur refuse pas ses ressources.

57484180 franciscus de xabier Prière pour les pécheurs

Prière pour la conversion des pécheurs

Grand Dieu, qui, étant de toute éternité, avez voulu produire dans le temps tout ce qui est hors de vous, afin de nous manifester vos adorables perfections, souvenez-vous que les âmes des infidèles sont l'ouvrage de vos mains et qu'elles ont l'honneur d'être vos images.
Vous voyez pourtant, mon Seigneur, qu'au mépris de votre Nom l'enfer se remplit tous les jours de ces misérables et infortunées créatures.

Considérez, s'il vous plaît, le mérite du Sang que Jésus-Christ a répandu et de la très cruelle mort qu'il a soufferte pour les sauver.
Ne permettez pas, mon Dieu, que votre Fils soit plus longtemps méconnu et méprisé de ces peuples barbares ; mais, laissant fléchir votre juste rigueur par les Prières des saintes âmes et de la Sainte Église, la chère épouse de votre Fils, rappelant la mémoire de vos anciennes Miséricordes, et mettant en oubli les crimes de leur idolâtrie et de leur infidélité, faites-leur enfin la grâce de connaître et d'Adorer avec nous votre Fils Jésus-Christ, que vous avez envoyé au monde pour être l'auteur de notre Salut, de notre vie et de notre résurrection, par lequel, en effet, nous avons été délivrés et rachetés de la mort éternelle.
Qu'il soit glorifié de toutes les créatures, dans le temps et dans l'éternité. Ainsi soit-il.

Saint François Xavier

Lecture
Dieu notre Seigneur accordera à ceux qui vont venir ici la grâce de se trouver en danger de mort. Ce qui ne peut pas être évité, à moins qu’on ne pervertisse l’ordre de la Charité.
Et s’ils s’y soumettent, ils devront accepter ces dangers en se rappelant qu’ils sont nés pour mourir pour leur Rédempteur et Seigneur.
C’est pour cette raison qu’il leur faudra s’appuyer sur des forces spirituelles. Comme j’en manque et que je vais en des pays où j’en ai grand besoin, je vous demande, pour l’Amour et le service de Dieu notre Seigneur, d’avoir particulièrement mémoire de moi et de me recommander à tous ceux de la Compagnie.
François Xavier, Lettre à Ignace de Loyola

Je lafon stsulpice miraclesstfrxavier entier 3« Puissance miraculeuse de Saint François Xavier, il ressuscite un mort à Coulan (Grandes Indes) ». Église Saint-Sulpice.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/12/2017