Saint Jean Calabria, Prêtre et Fondateur (1873-1954). Fête le 04 Décembre.

Lundi 04 Décembre 2017 : Fête de Saint Jean Calabria, Prêtre et Fondateur des Congrégations des Pauvres serviteurs et des Pauvres servantes de la Divine Providence (1873-1954).

19990418 giovanni calabria 1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/9451/Saint-Jean-Calabria.html

Saint Jean Calabria

Prêtre, Fondateur des Congrégations des Pauvres serviteurs et des Pauvres servantes de la Divine Providence ( 1954).

Né dans une famille pauvre de Vérone en Italie, Giovanni Calabria devint Prêtre et se mit au service des pauvres, des orphelins et des personnes âgées.
Pour cela il fonda la Congrégation des Pauvres Serviteurs de la Divine Providence. Il fut Béatifié en le 17 Avril 1988.
Canonisé le 19 avril 1999
À Vérone en Vénétie, l’an 1954, Saint Jean Calabria, Prêtre, Fondateur des deux Congrégations des Pauvres serviteurs, et des Pauvres servantes de la Divine Providence.
Martyrologe romain.


http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171204&id=105&fd=0

Saint Giovanni (Jean) Calabria
Prêtre, Fondateur des Congrégations des
Pauvres serviteurs et des Pauvres servantes de la divine Providence

Giovanni (Jean) Calabria naît à Vérone en 1873, septième et dernier enfant d'une famille très pauvre et fervente. La Providence l’aida à surmonter de grandes difficultés pour entrer au séminaire.
La mort de son père, alors qu’il avait douze ans, l’obligea à travailler ; un prêtre remarqua sa valeur et le prépara en privé à reprendre sa formation, et put ainsi entrer au lycée.
Mais il fut de nouveau interrompu dans ses études par le service militaire, pendant deux ans ; là il se fit remarquer par sa charité. Après quoi il reprit ses études et fut ordonné Prêtre le 11 Août 1901.

Son expérience de la pauvreté l’aida à comprendre et aimer les pauvres et en même temps lui fit toucher du doigt l’aide de la Providence.
Très tôt, déjà comme séminariste, il s’était consacré à des œuvres de charité pour secourir les orphelins et les personnes abandonnées.

En 1907, il construisit alors la ‘Maison des Bons Enfants’, puis divers homes à travers l’Italie pour les adolescents abandonnés.
Étendant son action aux personnes âgées et aux malades, il projeta pour elles la ‘Citadelle de la Charité’ à Negrar, petite ville près de Vérone.
Cette œuvre naquit de sa collaboration avec le curé du lieu et l’aide des ‘Petites Sœurs de la Sainte Famille’ fondées par le Bx Giuseppe Nascimbeni.

Don Calabria pense même aux parias de l’Inde et, en 1934, il envoie là-bas quatre Frères. En effet, il avait réuni des hommes désireux de partager avec lui sa Consécration au Seigneur.

Ce fut la base de la Congrégation des ‘Pauvres serviteurs de la divine Providence’, comprenant des Frères et des Prêtres, approuvée par l’Évêque de Vérone en 1932.

En 1940 furent fondées les ‘Pauvres servantes de la divine Providence’. Avec leur aide, il voulait, dit-il, « montrer au monde que la divine Providence existe, que Dieu n'est pas un étranger, mais qu'il est Père ».
Il aimait répéter à ses collaborateurs les paroles évangéliques qui l’avaient frappé dès sa jeunesse : « Cherchez d'abord son Royaume [de Dieu] et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît » (Mt 6, 33).

Sa charité s'étendait à tous les domaines. Il aida notamment des pauvres dans leurs études afin qu'ils puissent réaliser leur vocation à la vie religieuse ou sacerdotale, tout en respectant leur volonté de choix final, pour telle ou telle Congrégation.

Soucieux de l’unité de l’Église, il entretenait des relations fraternelles avec les protestants, les orthodoxes et les juifs.
Avec une voix prophétique, il criait à tous que le monde ne peut être sauvé qu’en retournant au Christ et à son Évangile.
Il comprenait le rôle indispensable des laïcs ; c’est pourquoi, en 1944, il fonda la ‘Famille des Frères externes’, composée uniquement de laïcs.

La dernière partie de sa vie fut un calvaire qu’il vécut en ‘victime’ en union avec Le Christ. Le 3 Décembre 1954, veille de sa mort, Don Calabria fit l’offrande de sa vie pour le Pape Pie XII alors agonisant.
A l’étonnement de tous, le Pape se rétablit rapidement et salua en Don Calabria un "champion de la charité évangélique", alors qu’il ignorait encore son dernier geste de charité envers sa personne.
Il resta encore quatre ans à la tête de l'Église, jusqu’en 1958.

Après la mort du Saint, et dans son esprit, fut fondée en Uruguay la Congrégation des ‘Sœurs Missionnaires des Pauvres’.
Giovanni Calabria a été Béatifié à Verone le 17 Avril 1988 et Canonisé le 18 Avril 1999, par St Jean-Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005).

San giovanni calabria 1

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Calabria
Jean Calabria (Giovanni Calabria) 1873-1954 est un Prêtre italien, Fondateur de deux Congrégations masculine et féminine : les Pauvres Serviteurs de la Divine Providence fondées en 1926 et reconnues par Rome en 1949.

Jeunesse et vocation

Jean Calabria est né à Vérone le 8 octobre 1873 dans une famille très pauvre dont il était le septième et dernier enfant.
Il eut de grandes difficultés à pouvoir entrer au séminaire comme il le souhaitait. Il dut travailler dès l'âge de 12 ans, ayant perdu son père.
Un Prêtre toutefois le remarqua et l'aida à continuer sa formation. Il lui fallut encore effectuer deux années de service militaire, pendant lesquelles il fut remarqué par sa charité et son dévouement auprès de ses camarades.
Ensuite, il put reprendre ses études.
Déjà, en tant que séminariste, il s'était investi dans de nombreuses œuvres pour venir au secours des orphelins et des personnes sans ressources.
Il fut ordonné Prêtre le 11 Août 1901.

Œuvres et Fondations

Soucieux des plus pauvres, en 1907 il construisait la Maison des Bons Enfants pour accueillir les adolescents isolés et abandonnés, ainsi que plusieurs autres foyers similaires en Italie.
Il n'oubliait pas non plus les malades et les personnes âgées, et créa, avec l'aide des Petites Sœurs de la Sainte Famille, fondées par le bienheureux Joseph Nascimbeni un établissement pour les accueillir.
Jean Calabria ne se préoccupait pas seulement de son pays natal. En 1934, il envoie quatre frères en Inde pour aller secourir les parias, parmi plusieurs hommes désireux de partager avec lui son apostolat et sa mission.
C'est ce groupe qui fut à la base de la Congrégation des pauvres serviteurs de la Divine Providence, composé de frères et de Prêtres, Congrégation approuvée par l'Évêque de Vérone en 1932.
En 1940, il fonda la Congrégation des Pauvres servantes de la Divine Providence, branche féminine.
Et, saisissant avant les autres, le rôle fondamental des laïcs dans l'Église, il fondait en 1944 la Famille des Frères externes composée exclusivement de laïcs désireux de participer à la mission caritative du Père Calabria.

Spiritualité

Basant sa Foi et sa confiance sur la Parole de Jésus « Cherchez d'abord le Royaume, et tout le reste vous sera donné par surcroît », il aidait les pauvres, les encourageait dans leurs études afin qu'il puisse répondre à leur vocation Religieuse ou Sacerdotale, tout en respectant leur volonté.
Il entretenait aussi des relations amicales avec les Protestants, les Orthodoxes et les Juifs, soucieux de l'unité de l'Église.
Il priait pour les Prêtres, les aidait quand ils étaient en difficulté, et les exhortait à revenir au mode de vie des apôtres, ce qui fit dire à Jean-Paul II que « Ce message au Clergé et aux personnes Consacrées ne doit pas être oublié ».
Il ne se lassait pas de répéter à tous que le monde ne peut être sauvé qu’en retournant au Christ et à son Évangile.

Fin de vie

Alors qu'il était tout près de mourir, début Décembre 1954 Jean Calabria offrit sa vie pour le Pape Pie XII, alors lui-même à l'agonie. Le Pape se rétablit et continua son Ministère encore quatre années.
Jean Calabria s'éteignit le 4 Décembre 1954 et fut déclaré immédiatement Champion de la Charité.

Citation

Jean Calabria disait qu'il était appelé à « révéler au monde que la Divine Providence existe, que Dieu n'est pas étranger, mais qu'il est un Père, et qu'il pense à nous, à condition que nous pensions à Lui et que nous remplissions notre rôle, qui est tout d'abord celui de chercher le saint Royaume de Dieu et sa Justice».

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/12/2017