Saint Jean de Kęnty, Prêtre et théologien, Patron de la Pologne et Lituanie (1397-1473). Fête le 23 Décembre.

Samedi 23 Décembre 2017 : Fête de Saint Jean de Kęnty, Prêtre et théologien, Patron de la Pologne et Lituanie (1397-1473).

Jeankenty 22Statue de Saint Jean de Kenty. Photo by mzopw

http://www.peintre-icones.fr/PAGES/CALENDRIER/Decembre/23.html

St Jean de Kenty (1397-1473)

Né à Kenty en Silésie, fils d'un modeste couple habitant la campagne, il montre dès son jeune âge un goût prononcé pour la lecture.
Il est alors envoyé étudier à l'université de Cracovie. Par la suite il y enseigna lui-même la théologie et eut un grand rayonnement évangélique par son savoir, sa charité et son esprit de pénitence.
Il fut un temps Curé de paroisse, mais il trouva la responsabilité pastorale auprès des fidèles comme dépassant ses capacités et il préféra retourner à l'enseignement.
Il fut un grand bienfaiteur des pauvres, vivant lui-même très pauvrement parce qu'il leur donnait tout ce qu'il recevait.
Au cours de sa vie, il effectuera quatre pèlerinages à Rome à pied, et en portant lui-même ses bagages.


http://nominis.cef.fr/contenus/saint/300/Saint-Jean-de-Kenty.html

Saint Jean de Kenty

Prêtre à Cracovie (Pologne) (✝ 1473)

Né à Kenty en Silésie, il enseigna la théologie à Cracovie et eut un grand rayonnement évangélique par son savoir, sa charité et son esprit de pénitence.
Il fut un temps Curé de paroisse, mais il trouva la responsabilité pastorale auprès des fidèles comme dépassant ses capacités et il préféra retourner à l'enseignement.
Il fut un grand bienfaiteur des pauvres, vivant lui-même très pauvrement parce qu'il leur donnait tout ce qu'il recevait.

Mémoire de Saint Jean de Kenty, Prêtre. Après son Ordination, il fut chargé d’enseigner à l’université de Cracovie, mais son succès comme professeur et prédicateur attira des oppositions et il fut nommé Curé d’Oskuz, paroisse proche de Cracovie.
Rappelé quelques années après à l’université, il y enseigna l’Écriture sainte, jusqu’à la fin de ses jours.
Joignant une Foi droite à une vie vertueuse, il se montra, pour ses collaborateurs et ses disciples, un modèle de Piété et de Charité envers le prochain. Il passa aux joies du Ciel la veille de Noël 1473.

Martyrologe romain.

San giovanni da kety canziohttp://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171223&id=591&fd=0

Saint Jean de Kęnty
Prêtre et théologien
Patron de la Pologne et Lituanie

Jean naquit le 23 Juin 1390 à Kęnty (Cracovie), et dut aux soins que prirent ses vieux parents, de lui donner une bonne éducation, l'avantage précieux de passer sa vie dans l'innocence.
Ses études terminées, il fut professeur à l'université de Cracovie pendant plusieurs années, et, tout en enseignant la science, il profitait de toutes les occasions d'inspirer la piété à ses élèves par ses exemples, et par ses discours.

Ordonné Prêtre, il montra un zèle de plus en plus ardent pour sa perfection et pour la gloire de Dieu ; il était profondément affligé de voir Dieu si peu connu et si mal servi par un grand nombre de Chrétiens.

Il avait une très grande dévotion à Jésus crucifié, et l'on raconte qu'un Crucifix, devant lequel il priait souvent, lui parla plusieurs fois.
Ayant quitté le professorat pour une cure, il se donna tout entier au bien de son troupeau. Rien ne lui paraissait trop pénible pour le Salut des âmes ; il joignait à la prédication la Prière assidue et la mortification pour les pécheurs.
Père de ses paroissiens, il dépensait toutes ses ressources au service des pauvres ; il donna parfois jusqu'à ses habits et à ses chaussures.

Un matin qu'il se rendait à l'église, Jean rencontre un mendiant couché sur la neige, grelottant de froid ; le bon pasteur se dépouille de son manteau, le conduit au presbytère pour le soigner et le combler de ses bontés.
Peu après, la Sainte Vierge lui apparut et lui rendit le manteau.

Épouvanté par les responsabilités du Ministère paroissial, le saint Curé obtint de son Évêque de redevenir professeur ; il se signala de plus en plus, dans ces fonctions, par sa mortification et sa piété, et renonça pour le reste de sa vie à l'usage de la viande.
Un jour qu'il était vivement tenté d'en manger, il en fit rôtir un morceau, le plaça tout brûlant sur ses mains, et dit : « Ô chair, tu aimes la chair, jouis-en à ton aise. » Il fut délivré sur le coup de cette tentation pour toujours.

Dans un pèlerinage à Rome, il fut dévalisé par des brigands : « Avez-vous encore autre chose ? lui dirent-ils. - Non » répondit Jean.
Ils le laissèrent partir ; mais, se souvenant bientôt qu'il avait quelques pièces d'or cousues en son vêtement, il courut après eux pour les leur offrir. Confus, ils lui rendirent tout ce qu'ils lui avaient pris. Jean de Kęnty fut illustre par ses miracles.
Il meurt à Cracovie pendant la Messe de la veille de Noël 1473.

Jean de Kęty fut declaré :
Ø Vénérable, en 1600, par le Pape Clément VIII (Ippolito Aldobrandini, 1592-1605) ;
Ø Bienheureux, le 28 Mars 1676, par le Pape Clément X (Emilio Altieri, 1670-1676) ;
Ø Saint, le 16 Juillet 1767, par le Pape Clément XIII (Carlo Rezzonico, 1758-1769).

St john of kanty 1

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Kenty
Saint Jean de Kenty (1397-1473) est un Prêtre Catholique polonais. Jean naquit à Kenty (diocèse de Cracovie), fils de Stanislas et Anne, dès son enfance il montra de grande qualité de douceur et de piété.
Il a été Canonisé en 1767 et a été donné comme patron protecteur de la Pologne. Il est fêté le 23 Décembre.

Spiritualité

Tout le temps qu'il ne consacrait pas à l'étude et à la prédication, il le consacrait à la Prière et à l'Oraison, durant lesquelles il était favorisé de visions et d'entretiens Célestes, dominés par la Passion du Christ qu'il revivait des nuits entières.
Il fit le pèlerinage de Jérusalem où il prêcha lui-même aux Turcs Le Christ crucifié, ainsi que plusieurs voyages à Rome, à pied, pour visiter les tombeaux des Apôtres.
Jean dormait peu, mangeait peu, portait cilice et discipline, pratiquait le jeûne, et distribuait le peu qu'il possédait aux pauvres tout en faisant en sorte que les autres ne s'en aperçoivent pas.

Sa mort

Il mourut le soir de Noël de l'année 1473. Sa dépouille fut transportée à l'église Sainte-Anne, église de l'université.
Les miracles qu'il avait suscités pendant sa vie continuèrent après sa mort.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/12/2017