Saint Pierre Nolasque, Fondateur de l'Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci (✝ 1258). Fête le 25 Décembre.

Samedi 25 Décembre 2021 : Fête de Saint Pierre Nolasque, Fondateur de l'Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci (1189-? 1258).
(Jour de sa naissance au Ciel (Dies natalis). Sa mémoire étant le 31 Janvier).

St pierre nolasquePaolo Campi, Saint Pierre Nolasque, 1742, Basilique Saint Pierre, Rome.
Texte gravé sur le piedestal : S. PETRUS NOLASCO / ORDINIS BEATAE MARIAE VIRGINIS DE MERCEDE / REDEMPTIONIS CAPTIVORUM FUNDATOR

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/522/Saint-Pierre-Nolasque.html

Saint Pierre Nolasque

Fondateur de l'Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci (? 1258)

Prêtre originaire du diocèse de Carcassonne, il fonda avec Saint Raymond de Penyafort l'Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci, pour le rachat des captifs Chrétiens, ses Religieux se constituant eux-mêmes prisonniers à la place de leurs frères, quand ils n'avaient pas l'argent nécessaire pour les racheter.

À Barcelone en Catalogne, l’an 1256 ou 1258, Saint Pierre Nolasque, Prêtre. Avec Saint Raymond de Penyafort et le roi d’Aragon Jacques Ier, il fonda l’Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci pour la Rédemption des captifs, et dépensa avec énergie son activité et son zèle, au temps du pouvoir des infidèles, pour soulager les Chrétiens du joug de l’esclavage.
On fête Notre-Dame de la Merci le 24 Septembre.
Martyrologe romain.

Vision de san pedro nolasco 2Vision de Saint Pierre Nolasque dans un tableau de Francisco de Zurbarán.Musée du Prado.

http://voiemystique.free.fr/pierre_nolasque.htm

SAINT
PIERRE NOLASQUE
(1189-1256)

Saint Pierre Nolasque naquit d'une illustre famille, près de Carcassonne, en France, à la fin du XIIe siècle. Il excella, toute sa vie, dans la pratique de la Charité à l'égard du prochain.
On raconte qu'en présage de cette vertu, lorsqu'il était encore au berceau, un essaim d'abeilles vint construire un rayon de miel dans sa main droite. Dès son adolescence il perdit ses parents.
L'hérésie des Albigeois ravageait alors le Midi de la France. Pour s'y soustraire, il vendit son patrimoine, et se retira en Espagne, où il était appelé par le roi Jacques d'Aragon.

Il se rendit ensuite à Barcelone, et y consacra toute sa fortune au rachat des captifs enlevés sur mer par les Sarrasins.
Mais le sacrifice de ses biens ne suffisait pas à sa Charité. Il voulait encore se vendre lui-même pour délivrer ses frères et se charger de leurs chaînes.

Dieu lui fit connaître combien ce désir Lui était agréable. Une nuit qu'il priait en songeant à la délivrance des captifs, la Sainte Vierge lui apparut et lui recommanda d'établir, en Son honneur, un Ordre religieux consacré à cette œuvre de Charité.
Il s'empressa d'obéir à cet avertissement Céleste, d'autant plus que le roi et Raymond de Pennafort avaient reçu en même temps la même révélation.

Il fonda l'Ordre de Notre-Dame de la Merci pour la Rédemption des Captifs. Le caractère particulier de cet Ordre, c'est qu'il joignait aux trois vœux ordinaires de Religion un quatrième vœu: celui de se livrer en gage aux païens, s'il en était besoin, pour la délivrance des Chrétiens.

A cet exemple héroïque de Charité il joignait celui de toutes les vertus. Favorisé du don de prophétie, il prédit au roi d'Aragon la conquête du royaume de Valence sur les Maures.
Il était soutenu par de fréquentes apparitions de son Ange Gardien et de la Vierge Mère de Dieu.

Enfin, accablé par l'âge, le travail et la pénitence, il reçut l'avertissement de sa mort prochaine.
Lorsqu'on lui eut administré les derniers Sacrements, il exhorta encore ses frères à la Charité envers les captifs.
Puis, en disant ces paroles: "Le Seigneur a envoyé la Rédemption à Son peuple," il rendit son âme à Dieu, au milieu de la nuit de Noël, l'an 1256.
Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Francisco de zurbaran 027Apôtre Saint Pierre apparaissant à Saint Pierre Nolasque
Francisco de Zurbaran, 1629
Huile sur toile, 179 x 233
Madrid, Prado

En 1628, Zurbarán reçoit la commande d'une série de tableaux sur différents épisodes de la vie de Saint Pierre Nolasque, Fondateur de l'Ordre, pour le cloître du Couvent de la Merced Calzada, à Séville.
Deux de ces tableaux sont conservés au musée du Prado.
L'un est cet Apôtre Saint Pierre apparaissant à Saint Pierre Nolasque et l'autre La vision de saint Pierre Nolasque.

Le désir de Saint Pierre Nolasque était de se rendre à Rome pour visiter la tombe de l'Apôtre Saint-Pierre.
Il ne trouva pas le temps de s'y rendre mais l'Apôtre lui-même lui apparu dans sa cellule.
Une première fois, il lui apparu crucifié la tête en bas tel qu'il le fut pour son martyre puis, lors d'une autre apparition, l'apôtre lui montra la Jérusalem Céleste.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Nolasque

Pierre Nolasque

Saint Pierre Nolasque est un Prêtre Catholique, né en 1189 au Mas-Saintes-Puelles, lieu nommé jadis Recaudum (Le Récaud), dans l'actuel diocèse de Carcassonne et Narbonne, et décédé le 25 Décembre 1256 ou 1259. Il a été Canonisé en 1628.

Biographie

Pierre Nolasque est né dans une famille noble et ancienne du Languedoc, dans l'arrondissement de Lauraguais, anciennement appelé Recaudum.
Il était le fils d'Henri de Nolasque, chevalier normand, et une certaine Marie…, dont le nom est inconnu.
Son grand-père, Robert II de Nolasque, était seigneur de Verson en Normandie. Sa grand-mère, Constance, était la fille du vicomte Roscelin III de Beaumont, et de Constance, fille illégitime du roi Henri Ier d'Angleterre.

Ce fut dans ce lieu que naquit Saint Pierre, vers l’an 1189, Clément III étant Pape, Frédéric Barberousse empereur et Philippe Auguste roi de France.
Âgé de quinze ans, quand il perdit son père, il demeura sous la conduite de sa mère qui eut grand soin de son éducation.

Il suivit Simon de Montfort, général de la croisade contre les Albigeois. L’armée catholique gagna la fameuse bataille de Muret, sur les troupes des comtes de Toulouse, de Foix, de Comminges, et de Pierre, roi d’Aragon.
Ce dernier y fut tué, et son fils Jacques, fait prisonnier. Simon Montfort, touché du malheur de ce jeune prince, qui n’avait que six ans, le prit sous sa protection, confia son éducation à Saint Pierre Nolasque, et les envoya tous les deux en Espagne. Le Saint n’avait alors que vingt-cinq ans ; il édifia la cour d’Aragon par ses vertus.

À la suite d'une vision qu'il eut de la Vierge, dans la nuit du 1er au 02 Août 1218, il fonda avec Saint Raymond de Penyafort l'Ordre de Notre-Dame de la Merci, pour le rachat des captifs Chrétiens, avec le soutien de Jacques Ier d'Aragon.

Le Pape Grégoire IX approuva la création de l'ordre en 1235 et leur donna la règle de Saint Augustin.
En plus des trois vœux habituels de pauvreté de Chasteté et d'Obéissance, les membres de cet Ordre, surtout présents en Espagne, s'engageaient, par un quatrième vœu, à demeurer comme otages si cela était nécessaire pour la délivrance de leurs frères Chrétiens, quand ils n'avaient pas l'argent nécessaire pour les racheter.
Ce vœu correspondait particulièrement à l'époque, où les pirates barbaresques capturaient des Chrétiens et les revendaient comme esclaves en Afrique.
Son successeur comme maître de l'Ordre fut saint Raymond Nonnat.

Canonisation et vénération

Saint Pierre Nolasque fut Canonisé en 1628. On le fête le 31 Janvier, fête locale. On fête Notre-Dame de la Merci le 24 Septembre.

Date de dernière mise à jour : 25/12/2021

Ajouter un commentaire