Sainte María de las Maravillas de Jesús, Carmélite déchaussée et Fondatrice (1891-1974). Fête le 11 Décembre.

Mardi 11 Décembre 2018 : Fête de Sainte María de las Maravillas de Jesús, Carmélite déchaussée et Fondatrice (1891-1974).

Maravillas3 medium 1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/10224/Sainte-Maria-Maravillas-de-Jes%FAs.html

Sainte María Maravillas de Jesús

Carmélite (✝ 1974)

María Maravillas de Jesús, (Pidal y Chico de Guzmán) (1891-1974) Béatifiée le 10 Mai 1998 (*), Canonisée en Espagne le 4 Mai 2003 par Saint Jean-Paul II.
Au cours de la persécution religieuse, Mère Maravillas brilla par son esprit de réparation, par sa force, sa sérénité et sa confiance dans Le Seigneur.
Elle fonda par la suite dix autres Carmels, dans des lieux appartenant à la tradition de Sainte Thérèse et de Saint Jean. (source biographie sur le site du Vatican)

"Sainte Maravillas de Jesús vécut animée par une Foi héroïque, formée à travers une vocation austère, plaçant Dieu au centre de son existence.
Une fois surmontées les tristes circonstances de la guerre civile espagnole, elle fut à l'origine de nouvelles Fondations dans l'Ordre du Carmel façonnées par l'esprit caractéristique de la réforme Thérésienne.

Sa vie Contemplative et la clôture du Monastère ne l'empêchèrent pas de répondre aux besoins des personnes qu'elle fréquentait et de promouvoir des œuvres sociales et caritatives autour d'elle." (source Homélie du Pape Jean-Paul II)

(*) Béatification de douze Serviteurs de Dieu:
Rita Dolores Pujalte Sánchez et Francisca du Sacré Cœur de Jésus Aldea Araujo
María Gabriela Hinojosa et ses six compagnes, dont sœur Marie-Cécile
María Sagrario de St Aloysius Gonzaga Elvira Moragas Cantarero
Nimatullah Al-Hardini Youssef Kassab
María Maravillas de Jésus Pidal y Chico de Guzmán

Le 10 Mai 1998 - homélie de Jean-Paul II pour la Béatification de onze Religieuses espagnoles et d'un Moine Maronite libanais - en anglais - site du Vatican.

À La Aldehuela dans la région de Madrid, en 1974, Sainte Marie des Merveilles de Jésus (Maria Miravillas Pidal), vierge Carmélite, qui fonda un grand nombre de Monastères en Espagne et en Inde, unissant une vie Contemplative à une vie active de Charité.
Martyrologe romain.

Maravillas 2

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171211&id=13870&fd=0

 Sainte María de las Maravillas de Jesús
Carmélite déchaussée et Fondatrice

María de las Maravillas de Jesús Pidal y Chico de Guzman est née à Madrid le 4 Novembre 1891.
Elle désira dès l'enfance se consacrer à Dieu et commença très jeune à aider avec beaucoup d'ardeur les plus pauvres.
Attirée par la spiritualité de sainte Thérèse de Jésus et de saint Jean de la Croix et animée par son amour pour la Vierge Marie, elle entra au Carmel de l'Escurial le 12 octobre 1919.

En 1924, elle fonda un Monastère de Carmélites déchaussées à Cerro de los Angeles, centre géographique de l'Espagne, à côté du monument consacré au Cœur de Jésus, qui devait être un lieu de Prière et d'immolation pour l'Église et pour l'Espagne.

Au cours de la persécution religieuse, Mère Maravillas brilla par son esprit de réparation, par sa force, sa sérénité et sa confiance dans Le Seigneur.
Elle fonda par la suite dix autres Carmels, dans des lieux appartenant à la tradition de Ste Thérèse et de St Jean.

Prieure pendant de nombreuses années, elle forma ses consœurs par le témoignage de ses vertus et se distingua par sa vie mystique, son ardeur apostolique et la bonté unie à la fermeté envers celles qui la considéraient comme une véritable mère.
Elle mourut au Carmel de La Aldehuela, le 11 Décembre 1974.

María de las Maravillas de Jesús a été Béatifié, le 11 Mai 1998 a Rome, et puis Canonisée, le 4 Mai 2003 à Madrid, par le Pape Saint Jean Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005) qui, au cours de l'homélie a dit : 

« Sainte Maravillas de Jesús vécut animée par une Foi héroïque, formée à travers une vocation austère, plaçant Dieu au centre de son existence.
Une fois surmontées les tristes circonstances de la guerre civile espagnole, elle fut à l'origine de nouvelles Fondations dans l'Ordre du Carmel façonnées par l'esprit caractéristique de la réforme Thérésienne.
Sa vie Contemplative et la clôture du Monastère ne l'empêchèrent pas de répondre aux besoins des personnes qu'elle fréquentait et de promouvoir des œuvres sociales et caritatives autour d'elle. »

69b4b425

http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20030504_maravillas_fr.html.

MARÍA MARAVILLAS DE JESÚS (1891-1974)

María de las Maravillas de Jesús Pidal y Chico de Guzman est née à Madrid le 4 Novembre 1891.
Elle désira dès l'enfance se consacrer à Dieu et commença très jeune à aider avec beaucoup d'ardeur les plus pauvres. Attirée par la spiritualité de sainte Thérèse de Jésus et de saint Jean de la Croix et animée par son Amour pour la Vierge Marie, elle entra au Carmel de l'Escurial le 12 Octobre 1919.

En 1924, elle fonda un Monastère de Carmélites déchaussées à Cerro de los Angeles, centre géographique de l'Espagne, à côté du monument consacré au Cœur de Jésus, qui devait être un lieu de Prière et d'immolation pour l'Église et pour l'Espagne.

Au cours de la persécution religieuse, Mère Maravillas brilla par son esprit de Réparation, par sa force, sa sérénité et sa confiance dans le Seigneur.
Elle fonda par la suite dix autres Carmels, dans des lieux appartenant à la tradition de Sainte Thérèse et de Saint Jean.

Prieure pendant de nombreuses années, elle forma ses consœurs par le témoignage de ses vertus et se distingua par sa vie mystique, son ardeur apostolique et la bonté unie à la fermeté envers celles qui la considéraient comme une véritable mère.
Elle mourut au Carmel de La Aldehuela, le 11 Décembre 1974.
Elle fut Béatifiée le 11 Mai 1998 puis Canonisée le 04 Mai 2003 par le Pape Saint Jean-Paul II. Homélie du Pape Jean-Paul II.

Madre maravillas 1(Pour voir la photo en grand format: madre-maravillas-1.jpg madre-maravillas-1.jpg).

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/12/2018