Geneviève de Gaulle Anthonioz (1920-2002). Fête le 14 Février.

Mercredi 14 Février 2018 : Fête de Geneviève de Gaulle Anthonioz (1920-2002).
Elle n’est ni Béatifiée, ni Canonisée mais une belle vie à découvrir.

Genevievedegaulle 2"Ce qu'il faut mendier, c'est la Foi. Je me suis aperçue qu'une grande partie de mes incertitudes venait de ce que je comptais encore sur moi-même, alors que c'est à Dieu qu'il faut vraiment tout remettre. "

"Nous savons bien -n'est-ce pas?- que Dieu ne veut pas que les lions mangent les martyrs, ni que les nazis gazent à Auschwitz...mais son Amour se manifeste à travers cette terrible souffrance...
C'est vraiment quand on sent qu'on a plus rien (et qu'on n'est plus rien) qu'on commence vraiment à donner."

 

http://www.peintre-icones.fr/PAGES/CALENDRIER/Fevrier/14.html

Geneviève de Gaulle Anthonioz

Geneviève de Gaulle était la fille de Xavier de Gaulle, frère aîné du général, et de Germaine Gaudron, fille de l'écrivain, Pierre Gaudron.
Résistante dès Juin 1940, elle multiplie les actions de renseignement et d’information. Arrêtée par Pierre Bonny le 20 Juillet 1943 et emprisonnée à Fresnes, elle est déportée au camp de Ravensbrück le 2 Février 1944.
En octobre de la même année, elle est placée en isolement au Bunker du camp. Cette décision est prise par Himmler afin de la garder en vie et de l'utiliser comme monnaie d’échange.

Elle est libérée en avril 1945, et épouse l'année suivante Bernard Anthonioz, jeune éditeur d’art et lui aussi ancien résistant, avec lequel elle a quatre enfants.
Membre active puis présidente de l’ADIR (Association des déportées et internées de la résistance), elle suit les procès des criminels nazis en Allemagne, puis participe à l’essor du mouvement politique lancé par son oncle, le RPF.

 En 1958, elle travaille au cabinet d'André Malraux quand elle rencontre le Père Joseph Wresinski, alors aumônier du bidonville de Noisy-le-Grand.
Dans les souffrances des familles qu'elle y rencontre, elle revit celles qu'elle-même et d'autres déportés avaient vécues.

Alliée au mouvement ATD Quart Monde, puis volontaire permanente, elle devient présidente de ce mouvement de 1964 jusqu'à Septembre 2001.
Nommée en 1988 au Conseil économique et social, elle se bat pendant dix ans pour l’adoption d’une loi d’orientation contre la grande pauvreté.
Reportée en 1997 pour cause de dissolution de l’Assemblée nationale, sa loi est votée en 1998.
Celle qui a succédé au Père Joseph Wresinski, qui a poursuivit son œuvre, mourra le même jour que lui, un 14 Février...

Robien plaque de gaulle genevieve 2Pour un approfondissement biographique
> > > Geneviève de Gaulle Anthonioz

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/02/2018