Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade, Fondateur des Marianistes. Fête le 22 Janvier.

Lundi 22 Janvier 2018 : Fête du Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade, Fondateur des Marianistes (1761-✝ 1850).

Bd guillaume jos 4f33949903ed6 2

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/10261/Bienheureux-Guillaume-Joseph-Chaminade.html

Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade

Fondateur des Marianistes ( 1850)

Prêtre réfractaire à la Constitution civile du clergé que voulait imposer la Révolution française, il s'exila en Espagne et c'est à Saragosse, aux pieds de Notre-Dame del Pilar qu'il reçut sa vocation de rechristianiser la France. Pour cela il fonda la famille Marianiste, Religieux et Religieuses.
"La Béatification, durant l'année jubilaire, de Guillaume-Joseph Chaminade, Fondateur des Marianistes, rappelle aux fidèles qu'il leur appartient d'inventer sans cesse des manières nouvelles d'être témoins de la Foi, notamment pour rejoindre ceux qui sont loin de l'Église et qui n'ont pas les moyens habituels de connaître Le Christ.
Guillaume-Joseph Chaminade invite chaque Chrétien à s'enraciner dans son Baptême, qui le conforme au Seigneur Jésus et lui communique L’Esprit Saint.

L'Amour du Père Chaminade pour Le Christ, qui s'inscrit dans la spiritualité de l'École française, le pousse à poursuivre inlassablement son œuvre par des Fondations de familles spirituelles, dans une période troublée de l'histoire religieuse de France.

Son attachement filial à Marie l'a maintenu dans la paix intérieure en toute circonstance, l'aidant à faire la volonté du Christ.
Son souci de l'éducation humaine, morale et religieuse est pour toute l'Église un appel à une attention renouvelée pour la jeunesse, qui a besoin tout à la fois d'éducateurs et de témoins pour se tourner vers Le Seigneur et prendre sa part dans la mission de l'Église."


Béatification de 5 serviteurs de Dieu, homélie de Jean-Paul II, 3 Septembre 2000.
- Un enfant du pays, né à Périgueux, le 8 Avril 1761... Lettre pastorale de Mgr Michel Mouïse à tous les catholiques du Périgord - A la suite des saints de chez nous 'osons la sainteté'.

- site des Marianistes: le Père Chaminade
- Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade (1761-1850) Passionné par l'éducation des jeunes, ce Prêtre réfractaire a été à l'origine de la Fondation de la famille Marianiste.

Saint Jean Paul II l'a Béatifié en 2000. Témoins - site de l'Église catholique en France

- "... C'est à la fois la Société de Marie et les Filles de Marie qui sont issues des Congrégations du Père Chaminade.
La Chapelle de la Madeleine, telle une fontaine, a répandu la grâce dans toute la ville de Bordeaux et dans le Midi de la France.
Actuellement encore, la Madeleine, dans la vieille ville basse de Bordeaux, constitue un centre de Vie Chrétienne.

Chaminade décéda le 22 Janvier 1850. Il fut enterré au cimetière des Chartreux à Bordeaux. En 1871 ses restes furent retirés du caveau des Prêtres pour être déposés dans un grand espace carré où l'on dressa un monument en son honneur..." (Diocèse de Bordeaux)

À Bordeaux, en 1850, le Bienheureux Guillaume Chaminade, Prêtre. À l’époque de la Révolution française, il exerça longtemps son zèle en cachette avec audace, il eut à cœur de rassembler les fidèles laïcs pour honorer la Bienheureuse Vierge Marie et agir en faveur des Missions étrangères et, pour cela, il fonda la Société de Marie et l’Institut des Filles de Marie Immaculée.

Martyrologe romain.

"On ne peut ramener les hommes à Jésus que par sa mère"
Les récréations ne doivent pas être moins sanctifiées que les autres exercices de la vie, dans une Règle destinée à conduire les âmes à la perfection évangélique. (Règle des Marianistes)

Beato guglielmo giuseppe chaminade a

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/hagiographie/fiches/f0494.htm

Bienheureux Guillaume-Joseph CHAMINADE

Nom: CHAMINADE
Prénom: Guillaume Joseph
Nom de religion: Guillaume Joseph
Pays: France
Naissance: 1761  à Périgueux
Mort: 22.01.1850  à Bordeaux
Etat: Prêtre - Religieux – Fondateur
Note: Prêtre en 1785. Réfractaire. 3 ans d'exil à Saragosse (1797-1800). Apostolat à Bordeaux en s'occupant spécialement de ceux qui sont en marge de l'Église. Fonde les Marianistes, hommes et femmes.
Béatification: 03.09.2000  à Rome  par Saint Jean Paul II.
Canonisation:
Fête: 22 janvier
Réf. dans l’Osservatore Romano: 2000 n.36 p.1.8  -  n.37 p.5
Réf. dans la Documentation Catholique: 2000 n.17 p.801-803

Notice
Guillaume-Joseph Chaminade naît en 1761 à Périgueux (France). Son père est drapier. Il est le 14e enfant d'une famille profondément pieuse qui donnera trois autres Prêtres à l'Église.

Il est Ordonné en 1785. En 1791, pendant la Révolution, il refuse de prêter serment à la 'Constitution civile du clergé' et, en exerçant un Ministère clandestin à Bordeaux, il court un danger continuel.
Il collabore avec la Vénérable Marie-Thérèse Charlotte de Lamourous et l'aide à fonder l'œuvre de la Miséricorde de Bordeaux, Foyer pour les jeunes filles repenties.

En 1795, chargé d'accueillir les Prêtres qui avaient consenti au serment, il en réconcilie une cinquantaine.
Deux ans plus tard, il doit s'exiler pour trois années à Saragosse.

Zaragoza pilarLa statue de Notre-Dame du Pilier, vénérée dans la basilique éponyme de Saragosse. Le Père Chaminade pria de longues heures devant elle.
Téléversé par Enallo

Là, au pied de Notre-Dame del Pilar, il forge ses convictions mariales et apostoliques, et il reçoit l'inspiration de fonder une famille de laïcs et de Religieux Consacrés à Marie.

De retour à Bordeaux en 1800, il remet sur pied une ancienne Congrégation Mariale. Il donne aux laïcs qui la compose une solide formation religieuse, leur proposant des objectifs apostoliques bien précis et leur demandant de s'inspirer des premiers Chrétiens pour offrir à la société déchristianisée le spectacle d'un 'peuple de Saints'.

Il est ainsi le précurseur de la participation active des laïcs à la vie de l'Église. Il les invite à se tourner sans cesse vers Marie.
Il est en même temps Administrateur apostolique du diocèse de Bazas. 'Missionnaire apostolique' en 1801, il veut une Mission permanente orientée vers la formation de la Foi, en travaillant avec de nouvelles méthodes.
La Mission consiste principalement à rejoindre ceux qui ne fréquentent pas l'Église, qui sont en marge des paroisses.

Adele 2Vénérable Adèle de Batz de Trenquelléon (1789-1828).

En 1816, avec la Vénérable Adèle de Batz de Trenquelléon, il fonde à Agen l'Institut des Filles de Marie Immaculée - les futures Religieuses Marianistes - institut qui ouvrira des écoles de campagne où l'on assurera l'éducation Chrétienne des jeunes filles et la promotion de la femme.
L'année suivante, il fonde à Bordeaux la société de Marie, les futurs "Marianistes". Les Marianistes, hommes et femmes, sont issus des Congrégations Mariales dont ils seront chargés d'assurer la continuité.

Le Père Chaminade peut dire: "Par la grande Miséricorde de Dieu envers moi et envers les autres, depuis longtemps, je ne vis et ne respire que pour partager le culte de l'Auguste Vierge et pour contribuer ainsi chaque jour à l'accroissement de sa famille".
Les dix dernières années de sa vie sont marquées par l'épreuve: santé, problèmes financiers, défection de certains, incompréhension des autres; en 1845 il est remplacé comme supérieur général.
Mais il meurt en paix en 1850, car "son attitude filiale envers Marie l'a maintenu dans la Paix en toute circonstance, l'aidant à faire la volonté du Christ" (Jean Paul II).

30948716Pour un approfondissement général.
> > > Guillaume-Joseph Chaminade

 61056352Pour un approfondissement biographique (PDF)
> > > Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 21/01/2018