Saint Basile le Grand, Moine, Évêque de Césarée de Cappadoce, Docteur de l'Église. Fête le 02 Janvier.

Mardi 02 Janvier 2018 : Fête de Saint Basile le Grand, Moine, Évêque de Césarée de Cappadoce, Docteur de l'Église (329-✝ 379).

Basil the great 2Basile de Césarée, miniature XVe siècle, Mont Athos

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/353/Saint-Basile-le-Grand.html

Saint Basile le Grand

Moine, Évêque de Césarée de Cappadoce, Docteur de l'Église ( 379)

Basile de Césarée et Grégoire de Nazianze sont tous deux nés en Cappadoce.
Basile dans une famille de dix enfants qui deviendront presque tous des Saints.
Saint Grégoire est né dans le foyer d'un juif converti qui deviendra Évêque.
Ils se rencontrent à Athènes, lors de leurs études, et désormais ils se lient d'une grande amitié. La même Foi et le même désir de perfection animent les deux étudiants.

De retour en Cappadoce, ils font des projets Monastiques, mais l'Église a besoin d'Évêques dynamiques en cette période troublée par les hérésies.
Basile devient Évêque de Césarée. Grégoire, Évêque de Nazianze, le siège épiscopal de son père, puis de Constantinople.

La forte personnalité de Basile en fait un Évêque de premier plan qui défend la Foi trinitaire. Il rédige également des règles Monastiques, qui sont encore en vigueur dans les Monastères "basiliens".
Saint Grégoire est plus fragile. Chassé de Constantinople, il finira solitaire, composant d'admirables poèmes que la liturgie utilise encore.

Mémoire des Saints Basile le Grand et Grégoire de Naziance, Évêques et Docteurs de l’Église.
Basile, Évêque de Césarée en Cappadoce, appelé Grand pour sa doctrine et sa sagesse, enseigna aux Moines la méditation des Écritures, le labeur de l’obéissance et la charité fraternelle.
Il organisa leur vie par des règles qu’il avait lui-même rédigées. Par ses écrits excellents, il instruisit les fidèles et se distingua par son souci pastoral des pauvres et des malades. Il mourut le premier janvier 379.

Grégoire, son ami, Évêque successivement de Sasimes, de Constantinople et de Naziance, défendit avec beaucoup d’ardeur la Divinité du Verbe, ce qui lui valut d’être appelé le Théologien.
Il mourut le 25 Janvier 390. L’Église se réjouit de célébrer la mémoire conjointe de si grands Docteurs.

Martyrologe romain.

San basilio magno l

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20180102&id=907&fd=0

Saint Basile le Grand
Docteur de l'Église

Basile naquit à Césarée, l'an 329, d'une famille où la sainteté était héréditaire ; son père et sa mère, deux de ses frères, une de ses sœurs, sont placés au rang des Saints.
Un seul défaut paraissait dans cet enfant de prédilection, sa faible santé ; elle se rétablit pourtant, grâce aux prières de ses parents.

Doué d'un heureux génie, Basile s'éleva vite au niveau des grands hommes : « Il était, dit son ami Grégoire de Nazianze, au-dessus de son âge par son instruction, au-dessus de son instruction par sa vertu ; il était rhéteur avant d'avoir étudié l'art des rhéteurs, philosophe avant d'avoir étudié la philosophie, prêtre avant d'avoir reçu le Sacerdoce. »
Ses aptitudes universelles, sa rare modestie, ses vertus éminentes, lui conciliaient l'estime et l'admiration de tous.

À vingt-trois ans, il parut à Athènes et se lia avec Grégoire de Nazianze, au point que tous les deux ne faisaient qu'un cœur et qu'une âme.
De retour en son pays, les applaudissements qu'il reçut l'exposèrent à une tentation de vaine gloire dont il fut si effrayé, qu'il embrassa l'état Monastique pour y vivre dans l'oubli du monde et la pénitence ; il fonda plusieurs Monastères, écrivit des ouvrages ascétiques très estimés et traça des règles de Vie Religieuse demeurées célèbres.

Un très léger repas par jour, un sommeil très court, de longues veilles, un vêtement léger par les temps les plus froids, tel était l'ordinaire de ce saint austère, « dont la pâleur, dit Saint Grégoire, annonçait un mort plutôt qu'un vivant. »
Basile eut à souffrir d'infirmités continuelles ; dans le temps de sa meilleure santé, dit-il lui-même, il était plus faible que ne sont les malades abandonnés des médecins.

Le zèle contre l'hérésie d'Arius le fit un jour sortir de sa retraite, et bientôt il courbait la tête sous le fardeau de l'épiscopat.
Ni les intrigues, ni les menaces n'eurent jamais prise sur cette grande âme.

Un préfet le mande un jour et lui enjoint d'obéir à un prince arien, sous peine de confiscation de ses biens, de l'exil, des tourments, et de mort : « Faites-moi d'autres menaces, dit Basile, car il n'y a rien là que je puisse craindre ; le premier coup suffira pour achever mes peines ; la mort m'unira à Mon Dieu. »
L'empereur dut s'avouer vaincu.

Le saint pontife mourut en 379 à cinquante ans, ne laissant pas de quoi se faire élever un tombeau de pierre.

Pour approfondir, lire les Catéchèses du Pape Benoît XVI :
>>> Saint Basile (1)
[Allemand, Anglais, Croate, Espagnol, Français, Italien, Portugais]

 >>> Saint Basile (2)
[Allemand, Anglais, Croate, Espagnol, Français, Italien, Portugais]

 Basilio grande2Icône Orthodoxe de Basile de Césarée.
Pour un approfondissement biographique
> > > Saint Basile de Césarée dit « le grand »

Saint basile le grand

http://orthodoxologie.blogspot.com/2017/10/les-commandements-de-saint-basile-le.html

Les commandements de Saint Basile le Grand aux Prêtres

Prêtre, étudie, pour devenir un travailleur irréprochable, partageant justement la Parole de Vérité.

Ne viens jamais à la synaxe [l'Assemblée eucharistique] ayant de la haine envers quiconque afin de ne pas en bannir le Consolateur.

Le jour de la synaxe ne juge pas, ne discute pas, mais reste à prier et à lire dans l'église jusqu'à l'heure fixée où tu accompliras les cérémonies divines et sacrées; et ainsi tiens-toi avec componction et pureté de cœur dans le sanctuaire sacré, ne regardant pas autour ici et là, mais reste debout avec frémissement et crainte devant le Roi Céleste.

A cause de la faiblesse humaine, ne te hâte pas ou ne coupe pas court aux prières, n'essaie pas non plus de plaire aux personnes, mais regarde seulement vers le Roi Qui est présent et vers les armées des anges qui L'entourent.

Rends-toi digne des saints canons.

Ne concélèbre pas avec qui il est interdit de le faire.

Vois en présence de Qui tu te tiens, comment tu sers et à qui tu dispenses ce service.

N'ignore pas le commandement du Maître et ceux des saints Apôtres: "Ne donnez pas aux chiens ce qui est saint; et ne jetez pas de perles devant les pourceaux."

Veille à ne pas livrer le Fils de Dieu entre les mains des gens indignes.

N'aie pas honte devant ceux qui sont glorieux sur la terre, ni devant celui qui porte la couronne à ce moment-là.

À ceux qui sont dignes de la Communion, distribue librement les Dons, comme tu les as aussi reçus. Ne dispense pas ces Dons à celui qui n'observe pas les canons divins.

Veille à ne pas laisser la mite, la souris ou toute autre chose toucher les mystères divins par négligence, ne permets pas qu'ils soient exposés à l'humidité ou à la fumée, ou qu'ils soient contaminés par l'impie, ou par celui qui en est indigne.

Ces choses et de telles choses conserve-les afin de te sauver ainsi que ceux qui t'écoutent.

Version française Claude Lopez-Ginisty

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/01/2018