Saint Rémi, Archevêque de Reims, apôtre des Francs (438-533). Fête le 15 Janvier.

Mardi 15 Janvier 2019 : Fête de Saint Rémi, Archevêque de Reims, apôtre des Francs, Co-Patron secondaire de la France (438-533).
La Patronne principale de la France est la Très Sainte Vierge Marie dans son Assomption.
Sainte Jeanne d’Arc et Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face sont Patronnes secondaire de la France avec Sainte Geneviève, Saint Louis, Sainte Radegonde, Sainte Pétronille, Sainte Bathilde, Saint Rémi, Sainte Clothilde, Saint Denis et Saint Martin, avec pour protecteur de la France l’Archange Saint Michel.


Au propre du diocèse de Reims, Saint Rémi est fêté le 1er Octobre, jour de la "translation" des reliques pour y être vénéré par les rémois dont la mémoire liturgique (martyrologe romain) est célébrée le 15 Janvier, jour de sa mise au tombeau.

Baptism of clovis basilique saint remi de reims 11Baptême de Clovis 1er, roi des Francs, par St Rémi, représenté derrière la Basilique Saint Rémi à Reims (1896).
Photo de Tony Bowden.
Source Wikimedia: http://www.flickr.com/photos/tm-tm/6272899264/in/set-72157627959043766

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/439/Saint-Remi.html

Saint Remi

Évêque de Reims (✝ 530)

Au propre de France, Rémi est fêté le 15 Janvier (dies natalis).
Au propre du diocèse de Reims, il est fêté le 1er Octobre, jour de la "translation" des reliques pour y être vénéré par les rémois à l'emplacement où s'élèvera l'actuelle Basilique (attesté dès 585 - installation d'un Monastère vers 750-760).

Issu d'une grande famille gallo-romaine de la région de Laon, il avait pour mère sainte Céline.
A 22 ans, il est choisi comme Évêque de Reims et son activité missionnaire s'étend jusqu'à la Belgique.
Il fonde les diocèses de Thérouanne, Laon et Arras, crée tout un réseau d'assistance pour les pauvres et joue un rôle de médiateur auprès des Barbares.

Quand le chef franc Clovis prend le pouvoir, Saint Rémi lui envoie un message "Soulage tes concitoyens, secours les affligés, protège les veuves, nourris les orphelins."

La reine sainte Clotilde, tout naturellement, se tournera vers Saint Rémi et vers un autre Évêque contemporain, saint Vaast, pour acheminer le roi vers la Foi.
Après le Baptême de Reims, Saint Rémi restera, jusqu'à sa mort, l'un des conseillers écoutés du roi et sera l'un des artisans, en Gaule, du retour à la vérité Catholique des Burgondes après le bataille de Dijon et des Wisigoths à Vouillé, deux populations contaminées par l'arianisme.
Voir aussi sur le site du diocèse de Reims.

Au 13 Janvier au martyrologe romain: À Reims, vers 530, la naissance au Ciel de Saint Remi, Évêque, qui, après avoir lavé le roi Clovis dans la fontaine baptismale et l’avoir initié aux Sacrements de la Foi, il convertit au Christ le peuple des Francs.
Il quitta cette vie, célèbre par sa sainteté après plus de soixante ans d’épiscopat. (En France, sa mémoire est célébrée le 15, jour de sa mise au tombeau.).
Martyrologe romain.

Secourez les malheureux, protégez les veuves, nourrissez les orphelins… Que votre tribunal reste ouvert à tous et que personne n’en sorte triste ! Toutes les richesses de vos ancêtres, vous les emploierez à la libération des captifs et au rachat des esclaves.
Admis en votre palais, que nul ne s’y sente étranger ! Plaisantez avec les jeunes, délibérez avec les vieillards !
Lettre de Saint Rémi au roi Clovis - 482.

Vitrail eglise saint bonaventureÉglise Saint-Bonaventure (Lyon 2éme), Saint Rémi Baptise Clovis roi des Francs le jour de Noël entre 496 et 506, vitrail.
Photo de Jean-Louis Lascoux. (Pour voir en grand format : vitrail-eglise-saint-bonaventure.jpg vitrail-eglise-saint-bonaventure.jpg).

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20170115&id=1207&fd=0

Saint Rémi
Archevêque de Reims, apôtre des Francs
(438-533)

L'histoire de Sainte Clotilde nous a appris comment Clovis se tourna vers le Dieu des Chrétiens, à la bataille de Tolbiac, et remporta la victoire.
Ce fut Saint Rémi qui acheva d'instruire le prince.
La nuit avant le Baptême, Saint Rémi alla chercher le roi, la reine et leur suite dans le palais, et les conduisit à l'église, où il leur fit un éloquent discours sur la vanité des faux dieux et les grands mystères de la religion Chrétienne.

Le Saint prédit à Clovis et à Clotilde les grandeurs futures des rois de France, s'ils restaient fidèles à Dieu et à l'Église.

Quand fut venu le moment du Baptême, il dit au roi : « Courbe la tête, fier Sicambre ; adore ce que tu as brûlé, et brûle ce que tu as adoré. »
Au moment de faire l'onction du Saint Chrême, le pontife, s'apercevant que l'huile manquait, leva les yeux au Ciel et pria Dieu d'y pourvoir.
Tout à coup, on aperçut une blanche colombe descendre d'en haut, portant une fiole pleine d'un baume miraculeux ; le saint prélat la prit, et fit l'onction sur le front du prince.
Cette fiole, appelée dans l'histoire la « sainte Ampoule », exista jusqu'en 1793, époque où elle fut brisée par les révolutionnaires.

Outre l'onction du Baptême, Saint Rémi avait conféré au roi Clovis l'onction royale. Deux sœurs du roi, trois mille seigneurs, une foule de soldats, de femmes et d'enfants furent Baptisés le même jour.
Saint Rémi s'éteignit, âgé de quatre-vingt-seize ans.

Tombeau st remiTombeau de Saint Remi dans la Basilique Saint Remi à Reims (Marne - Champagne-Ardennes). Photo de Annesov. (Pour voir en grand format : tombeau-st-remi.jpg tombeau-st-remi.jpg).

http://missel.free.fr/Sanctoral/01/15.php

Saint Remi
Évêque de Reims

La Tradition nous apprend que Remi naquit dans une famille pieuse et emplie de la crainte de Dieu. Son père, Émile, comte de Laon, fut dit-on un extraordinaire administrateur, tandis que sa mère, sainte Céline, alliait toutes les qualités de mère et de grande dame.
Émile et Céline eurent d'abord deux garçons : saint Principe, Évêque de Soissons, et un autre, père de saint Loup, successeur de son oncle à Soissons.
On raconte que l'ermite Montan reçut trois fois de Dieu l'ordre d'aller avertir Émile et Céline qu'ils auraient encore un fils et que celui-ci serait l'apôtre des Francs en même temps que le reconstructeur de l'Église des Gaules. C'est ainsi que naquit Remi, à Laon, vers le milieu du V° siècle.
Très vite, dit-on, Remi montra une grande piété et beaucoup d'humilité, en même temps qu'une grande intelligence ; aussi le mit-on très tôt à l'étude où il progressa vivement.
Vers sa vingtième année, il se claustra dans une petite maison proche du château de Laon où il continua d'étudier en menant une vie de Prière, ne sortant que pour les offices et l'exercice de la charité.
Sa réputation grandit au point que lorsque mourut Bennadius, Évêque de Reims, le clergé et le peuple de cette ville demandèrent qu'il soit leur Évêque bien qu'il n'eût que vingt-deux ans.

Remi fit toutes les représentations possibles et imaginables pour échapper à l'élection ; rien n'y fit, les rémois n'en démordirent pas et répondaient à tout, jusqu'à ce que Dieu Lui-même s'en vint ratifier leur choix lorsqu'Il envoya un rayon de lumière sur le front de Remi en l'embaumant d'un céleste parfum. Les gens de Reims enlevèrent alors l'élu et le firent sacrer leur XV° Évêque.

À peine sacré, il se mit à exercer son épiscopat avec l'autorité et le discernement d'un vieil Évêque : homme de Prière et de célébration, de pénitence et de Charité ; prédicateur de talent et parfait instructeur du peuple.
De plus, il ne tarda guère à opérer des miracles comme délivrer des possédés de l'emprise du démon, rendre la vue aux aveugles, préserver de l'incendie et de la mort, changer de l'eau en vin et même ressusciter des morts.

Or, il advint que Clovis monta sur un trône des Francs et Remi ne manqua pas de lui écrire promptement pour le féliciter et aussi pour lui adresser ses conseils :
L'important, c'est que la justice de Dieu ne chancelle point chez nous.
... Vous devez vous servir de conseillers capables d'orner votre réputation.
... Vous devrez avoir de la déférence pour nos Prêtres et recourir toujours à leurs conseils : si l'harmonie règne entre Vous et eux, notre pays en profitera.
... Secourez les affligés, ayez soin des veuves, nourrissez les orphelins.
... Que tous vous aiment et vous craignent.

Clovis ne tarda pas à nourrir une grande estime pour les qualités humaines de l'Évêque Remi dont il fit un de ses conseillers privilégiés.
Le chroniqueur Frégédaire affirme que Remi fut le bénéficiaire de l'histoire du ‘ vase de Soissons ’.
Enfin lorsque la Gaule du Nord fut conquise, il est vraisemblable que Remi fut l'intermédiaire entre la population et les Francs, d'autant plus que les autres Évêques reconnaissaient Remi pour leur porte-parole et leur défenseur.

Cependant, il convenait au plus tôt de réaliser la prophétie de Montan et de convertir Clovis dont l'épouse, Clotilde, était déjà Chrétienne.
Remi fit alors le siège de Clovis et l'encercla par des arguments politiques (les ennemis qu'il restait à vaincre - Wisigoths, Burgondes, Ostrogoths - étaient hérétiques et le Roi devenu Catholique serait reçu comme un libérateur venu restituer la vraie Foi), en même temps que par des démonstrations spirituelles et intellectuelles.
Clovis se décida lors de la bataille de Tolbiac qu'il gagna, pensa-t-il, miraculeusement.

L'ennemi ayant fait volte-face, Clovis fut acclamé par ses guerriers et, publiquement, commença le chemin de la conversion sous la conduite de saint Remi.
Le Baptême eut lieu à Noël 496 dans la Cathédrale de Reims et une colombe apporta le Saint Chrême du Ciel.
Trois mille guerriers se firent Baptiser avec leur roi. Clovis devint le nouveau Constantin et rallia les populations Catholiques des Gaules.
Brisé par la maladie, saint Remi mourut après plus de 70 ans d'épiscopat, le 13 Janvier 533, et fut déposé au tombeau le 15 Janvier.
La translation solennelle de ses reliques eut lieu le 1er Octobre de la même année.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/01/2019