Saint Thomas de Cori Placidi, Prêtre o.f.m. († 1729). Fête le 11 Janvier.

Mardi 11 Janvier 2022 : Fête de Saint Thomas de Cori Placidi, Prêtre o.f.m. († 1729).

St thomas de cori 2

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/5942/Saint-Thomas-de-Cori.html

Saint Thomas de Cori

Franciscain italien (? 1729)

Confesseur.
Il naquit dans le Latium, en Italie, près de Rome, d'une pauvre famille de paysans. Confié par ses parents à un chanoine de Cori qui éduquait des élèves, il découvrit la joie de servir Le Christ et fut admis chez les Franciscains.
Sa bonté et sa fermeté, ainsi que son sens pédagogique, en firent un maître des novices puis l'animateur d'un Couvent destiné aux retraites et récollections spirituelles.

Après plusieurs années de ce Ministère, ses supérieurs lui demandèrent de devenir prédicateur.
Attaché à la maison de Civitella, il y vécut vingt années de prédication et de solitude, de gardien du Couvent et de Frère dévoué aux plus humbles tâches. Ses dernières années le clouèrent dans la souffrance.
De la Croix, il passa à la Joie de la Résurrection.

À Bellegra dans le Latium, en 1729, Saint Thomas de Cori, Prêtre de l’Ordre des Mineurs, admirable par son austérité et sa prédication et remarquable Fondateur de retraites.
Martyrologe romain.

La levitation du bienheureux thomas de cori 2La lévitation du Bienheureux Thomas de Cori, 18e siècle.
http://www.musee-hieron.fr/collections/la-divine-hostie/

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/hagiographie/fiches/f0460.htm

Saint Thomas de Cori PLACIDI

Nom: PLACIDI
Prénom: François
Nom de religion: Thomas de Cori (Tommaso da Cori)
Pays: Italie
Naissance: 04.06.1655  à Cori (Latina)
Mort: 11.01.1729  à Bellegra
Etat: Prêtre – Franciscain
Note: Prêtre en 1683. Organise les 'Retraites' des Couvents de Palombara et de Bellegra (appelé à l'époque Civitella)
Béatification: 1785  à Rome  par Pie VI
Canonisation: 21.11.1999  à Rome  par Saint Jean Paul II
Fête: 11 janvier
Réf. dans l’Osservatore Romano: 1999 n.47 p.1-4 - n.48 p.4
Réf. dans la Documentation Catholique: 1999 n.22 p.1071-1073

Notice
Tomaso da Cori naît en 1655 à Cori dans la Province de Latina (Région du Latium). Orphelin de mère puis de père à l'âge de 14 ans, il s'occupe de ses frères et sœurs; après quoi il songe à réaliser son secret dessein de Vie Religieuse.
Il entre chez les Frères Mineurs de Cori, sa ville natale. Il fait son noviciat à Orvieto. C'est là qu'il est ordonné Prêtre en 1683 et on le nomme immédiatement vice-maître des novices.

Entendant parler des 'Retraites' (ou Ermitages) qui commencent à fleurir dans l'Ordre, il demande d'aller à Civitella (aujourd'hui Bellegra, près de Subiaco) où l'on projette d'en établir une.
En 1684, il frappe à la porte du Couvent en disant: "Je suis Frère Tomaso da Cori et je viens pour devenir Saint".

C'est là qu'il demeure jusqu'à sa mort en 1729, avec une interruption de 6 ans pour fonder une Retraite au Couvent de Palombara, où il est Frère Tourier.

Pour ces deux Ermitages il écrit une Règle et il est le premier à la suivre scrupuleusement. Il a bien compris en effet que chaque véritable réforme commence par soi-même et c'est pour cela que, dans son humilité, il compte parmi les grands réformateurs de l'Ordre des Frères Mineurs.
Sa vie est toute consacrée à la prière, à l'évangélisation et à la charité.

Suivant l'idéal franciscain, il veut suivre l'Évangile à la lettre, dans la pauvreté et le don de soi à Dieu et au prochain.
De l'intensité de sa relation avec Dieu, en particulier de sa profonde dévotion à l'Eucharistie, jaillit la fécondité de son action pastorale qui lui mérite le titre 'd'apôtre de Subiaco'.
Il brille surtout par sa capacité à réconcilier les personnes en désaccord.

"Toute sa vie apparaît ainsi comme un signe de l'Évangile, un témoignage de l'Amour du Père Céleste, révélé dans Le Christ et agissant dans L'Esprit-Saint, pour le Salut de l'homme." (Jean Paul II)

Date de dernière mise à jour : 11/01/2022

Ajouter un commentaire