Sainte Ulphe, Ermite (8ème s.). Fête le 31 Janvier.

Lundi 31 Janvier 2022 : Fête de Sainte Ulphe, Ermite (8ème s.).

Jpd 2689 dxo 11Sainte Ulphe (Cathédrale d'Amiens). Auteur de la photo : Jpduburcq. (Pour voir en grand format : 1280px-jpd-2689-dxo.jpg 1280px-jpd-2689-dxo.jpg).

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/10101/Sainte-Ulphe.html

Sainte Ulphe

Ermite (8ème s.)

ou Ulphie.
Au service de l'Ermite saint Domice alors âgé et infirme, elle avait décidé de mener la Vie érémitique.
La légende dit qu'un jour le coassement des grenouilles fit qu'elle n'entendit pas l'appel de Domice et qu'elle les réduisit au silence.
Lorsque celui-ci mourut, Ulphe réunit une petite communauté.

Les reliques de Saint Domice et de Sainte Ulphe furent transférées en 1279 en la Cathédrale d'Amiens. Ulphe y a sa statue sur le portail Saint Firmin.
Culte limité au diocèse d'Amiens.

Sainte ulphe 2Sainte Ulphe (portail occidental de Saint Firmin de la cathédrale Notre-Dame d'Amiens)

http://www.peintre-icones.fr/PAGES/CALENDRIER/Janvier/31.html

Sainte Ulphe (VIIIe sècle)

Enfant unique, jolie et avenante, les prétendants ne lui manquaient pas, mais elle préférait passer ses jours en prière.
"Ornée et pourvue de toutes les vertus, et mêmement de belle contenance, son parler était gracieux... elle aimait Dieu souverainement" disait d'elle un chroniqueur de l'époque.

Un jour, durant son sommeil, la Sainte Vierge lui apparut, portant l'enfant Jésus au visage resplendissant.
Celle-ci lui dit : "Ulphe, puisque tu as choisi mon fils comme époux, tes noces dureront avec lui pour l'éternité".

Le lendemain St Domice, un Ermite qui vivait à Fouencamps, s'avance vers elle. Elle l'implore de la diriger dans sa sainte vocation, en lui parlant de sa vision.
Mais il attendit.
Chaque nuit, il passait près d'elle, au bord de la fontaine près de laquelle elle dormait, jusqu'au jour où il eut à son tour une vision qui lui ouvrit les yeux, et il décida au même instant de la guider.

Domice la présenta alors à Chrétien (Christianus), l'Évêque d'Amiens, et au même moment les cloches se mirent à sonner toutes seules.
L'Évêque Consacra et Bénit Ulphe et lui fit construire une cabane pour Ermitage, c'était en 730, elle avait 28 ans.

Chaque nuit, les deux Ermites se rendaient ensemble à Matines, en l'église de l'Abbaye de Saint-Acheul.
Domice meurt en 775 et Ulphe est inconsolable.
Toutefois, elle ne cesse pas de prier. Les démons tentateurs l'assaillent, elle prie plus encore.

Un jour, elle croise Aurée, une jeune vierge qui souhaite partager sa retraite ; puis d'autres vierges les rejoignent.
Sainte Ulphe fonde alors un Monastère.
Cependant, préférant retrouver sa retraite, elle se retire à nouveau dans son Ermitage, laissant Aurée diriger le Monastère.
En 789, après s'être rendue une dernière fois à l'église pour se Confesser et Communier, elle meurt.
Elle avait 78 ans. Ses reliques, avec celles de Saint Domice seront transférées dans la Cathédrale d'Amiens en 1279.

Sainte ulphe02

http://saintdomice.free.fr/sainte%20ulphe.htm

La légende de Sainte Ulphe

Si vous n'entendez pas une seule grenouille coasser, c'est parce que, selon la légende, Sainte Ulphe, qui vivait au lieu dit le Paraclet, en Ermite au VIIIème siècle leur a imposé le silence.

Née aux environs de Laon, Ulphe était si belle et si riche qu'elle était poursuivie par de nombreux prétendants.
Mais elle se destinait à Dieu et, pour leur échapper, elle s'enfuit à l'âge de 18 ans et marcha de longs jours avant de s'effondrer, extenuée, dans un pré, au bord d'une source, au lieu dit le Paraclet prés de Boves.

Pendant son sommeil, la vierge lui serait apparue pour lui annoncer "qu'avant d'être avec Le Christ pour l'éternité, c'est ici qu'elle devrait demeurer pour sanctifier ses jours dans le silence, la prière et l'éternelle virginité.

Un chanoine amienois, Domice, qui vivait en Ermite non loin, à Fouencamps, sur les bords de l'Avre, la découvrit à l'aube, alors qu'il se rendait aux matines à Amiens.
Il l'aida à se construire un abri et, chaque matin suivant, il l'appelait en passant pour aller avec elle à l'église par le vieux chemin de Boves.

Mais, un jour, il eut beau crier de toutes ses forces, Ulphe ne vint pas. Les grenouilles des marais environnants avaient coassé fort tard dans la nuit et elle ne s'était endormie qu'au petit matin.

Quand Domice revint de l'office, il trouva Ulphe honteuse et fâchée et c'est alors qu'elle ordonna aux grenouilles et autres batraciens de se taire à tout jamais.
Un tableau peint en 1896 par Jean de Francqueville, exposé dans une chapelle du chœur de la Cathédrale d'Amiens, rappelle cet épisode.

Ulphe et Domice, qui ont leurs statues au portail Saint Firmin  de la Cathédrale, furent l'objet d'une grande dévotion après leur mort.
La légende veut que lors de son "ensevelissement" des parfums odoriférants s'exhalèrent de la dépouille de la Sainte.

Les deux corps furent ensuite transportés à la Cathédrale d'Amiens et le 16 Mai 1272, les ossements de Sainte Ulphe furent mis dans une belle chasse d'argent.
Un siècle plus tard, sa tête fut placée dans un reliquaire offert par Isabelle de France, fille de Philippe le Bel et épouse d'Edouard II d'Angleterre.

Ce reliquaire en argent doré surmonté d'une couronne garnie de 63 émeraudes, saphirs et rubis, ainsi que de petites perles et de grenats, a disparu à la révolution.

La source prés de laquelle Sainte Ulphe s'arrêta était encore visible en 1873 dans l'enceinte actuelle du lycée agricole du Paraclet mais elle a été comblée depuis.
Il reste dans le parc un monticule où se dressait une chapelle qui fut détruite en 1756.

La chapelle actuelle qui abrite une statue de la Sainte, a été inaugurée en 1914. Elle a été restaurée et déplacée par les élèves du lycée de l'Acheuléen dans les années 1990.

Date de dernière mise à jour : 31/01/2022

Ajouter un commentaire