Bienheureux Antonio Rosmini, Prêtre, théologien, philosophe, Fondateur. Fête le 01 Juillet.

Vendredi 1er Juillet 2022 : Fête du Bienheureux Antonio Rosmini, Prêtre, théologien, philosophe, Fondateur de l'Institut de la Charité et des Sœurs de la Providence (? 1855).

Rosmini

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12467/Bienheureux-Antonio-Rosmini.html

Bienheureux Antonio Rosmini

Prêtre, théologien, philosophe, Fondateur de l'Institut de la Charité et des Sœurs de la Providence (? 1855)

Antonio Rosmini (1797-1855) Fondateur de l'Institut de la Charité et des Sœurs de la Providence.
Antonio Rosmini, grande figure de Prêtre et homme de culture éminent, animé d'un Amour fervent pour Dieu et pour l’Église, a témoigné de la vertu de la Charité dans toutes ses dimensions et à un haut niveau, mais ce qui l'a rendu le plus célèbre, c'est son engagement généreux pour celle qu'il appelait la 'Charité intellectuelle', c'est-à-dire la réconciliation de la raison avec la Foi.
Que son exemple aide l’Église, spécialement les communautés ecclésiales italiennes, à prendre toujours davantage conscience que la lumière de la raison humaine et celle de la Grâce, lorsqu'elles cheminent ensemble, deviennent source de Bénédiction pour la personne humaine et pour la société. (Angelus, 18 novembre 2007 - site du Vatican)

Antonio Rosmini (1797-1855), mis à l’Index par le Saint-Office en 1849 pour certains de ses écrits avant d’être réhabilité plus de 150 ans plus tard, en 2001, a été Béatifié à Novare le 18 Novembre 2007 et loué par Benoît XVI à l'Angelus dominical.
...Ce Prêtre et philosophe italien est un grand penseur libéral...

Antonio Rosmini naît le 24 Mars 1797 à Rovereto, dans l'empire austro-hongrois. Il fait ses études à l'école publique.
En août 1816, il passe les examens finals au lycée impérial en obtenant la mention 'éminent' dans toutes les matières ainsi que l'appréciation: 'doté d'une intelligence fulgurante'.

Attaqué par les Jésuites mais réconforté par les visites de ses amis, dont l’écrivain Alessandro Manzoni, l’abbé Rosmini passe les dernières années de sa vie à Stresa, à la tête des deux Congrégations qu’il a fondées, à écrire son œuvre la plus aboutie, 'Théosophie'.

Jugé une première fois par le Vatican en 1854, il est acquitté. Il meurt à Stresa le 1er Juillet 1855.
En 1887, l’Église condamne 40 propositions extraites de ses œuvres, condamnation qui a été levée en 2001, sous la forme d'une note de celui qui était alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi, le Cardinal Joseph Ratzinger.

Prêtre d'une grande spiritualité mais aussi un penseur profond et un écrivain prolifique, ses œuvres complètes représentent quelque 80 tomes.
On n'hésite pas à le comparer, en tant que philosophe, à des géants comme saint Thomas ou saint Augustin.

Son livre le plus lu et le plus traduit encore aujourd'hui est 'Delle cinque piaghe della santa Chiesa (Les cinq plaies de la Sainte Église).
Une des plaies qu’il dénonçait était l’ignorance du Clergé et du peuple dans la Célébration de la liturgie.
'En voulant réduire les rites sacrés dans les langues vernaculaires, disait-il, on choisirait un remède pire que le mal'.

Comme l'a rappelé le Cardinal José Saraiva Martins, dans l'homélie de la Béatification*, Rosmini a prévu plus d'un siècle à l'avance les thèses soutenues par le Concile Vatican II à propos de la liberté religieuse. (source: Service de presse du Vatican)
*Homélie du Card. José Saraiva Martins à l'occasion de la Béatification d'Antonio Rosmini (18 Novembre 2007) [Allemand, Anglais, Espagnol, Italien, Portugais]


Note sur la valeur des décrets doctrinaux (Joseph Card. Ratzinger, Mgr Tarcisio Bertone, 2001 - site internet Antonio Rosmini)

Le Bienheureux Antonio Rosmini affirme que 'le Baptisé subit une opération secrète mais très puissante par laquelle il est élevé à l'ordre surnaturel, il est mis en communication avec Dieu' ('Du principe suprême de la Méthode', Turin 1857). Paroles du Pape le 9 janvier 2011 - site du diocèse de Belley-Ars.

Beato antonio rosmini b

https://levangileauquotidien.org/FR/display-saint/2e347e1b-7ec9-4f96-83c6-663d147b6dc3

Bx Antoine Rosmini
Prêtre, philosophe, Fondateur de :
l'« Institut de la Charité »

Antonio Rosmini naît le 24 Mars 1797 à Rovereto, dans l'empire austro-hongrois. Il fait ses études à l'école publique.
En août 1816, il passe les examens finals au lycée impérial en obtenant la mention « éminent » dans toutes les matières ainsi que l'appréciation : « doté d'une intelligence fulgurante ».

À l'automne 1816, il commence à étudier la théologie à l'université de Padoue, d'où il sort diplômé le 23 Juin 1822. Entre-temps, en 1821, il a été ordonné Prêtre par l'Évêque de Chioggia.
Le Cardinal Ladislas Pyrker, patriarche de Venise, l'emmène à Rome. Là, il est introduit chez l'Abbé Mauro Cappellari, futur Grégoire XVI et rencontre à deux reprises le Pape Pie VIII (Francesco Saverio Castiglioni, 1829-1830).
Celui-ci donne le conseil suivant au Prêtre-philosophe : « Rappelez-vous, vous devez vous consacrer à la rédaction de livres et ne pas vous occuper des affaires de la vie active »; vous maniez très bien la logique et nous avons besoin d'auteurs qui sachent se faire respecter ».

En 1830, l'Abbé Rosmini publie sa première grande œuvre philosophique : “Nuovo saggio sull’origine delle idee [Nouvel essai sur les origines des idées]”.
Le 2 Février 1831, le Cardinal Cappellari, grand ami de l'abbé Rosmini, monte sur le trône de Pierre.
En une douzaine de jours, du 18 au 30 Novembre 1832, il écrit “Delle cinque piaghe della santa Chiesa [Les cinq plaies de la sainte Église]”, où il dénonce les dangers qui menacent l’unité et la liberté de l’Église et en donne les remèdes (le livre sera publié en 1846).

Le 20 Septembre 1839, l'« Institut de la Charité » que le philosophe a fondé est définitivement approuvé.
En 1839, l’Abbé Rosmini publie “Traité de la conscience morale”, où il soutient que l'intelligence est éclairée par la lumière de l’être qui est la lumière de la vérité, ce qui fait qu’il y a quelque chose de “divin“ dans l’homme. Ses thèses sont âprement critiquées par certains Jésuites.

En 1848, l’Abbé Rosmini revient à Rome en mission diplomatique. Il est chargé par le roi de Piémont-Sardaigne, Charles-Albert de Savoie, d’inciter le Bx Pie IX (Giovanni Maria Mastai Ferretti, 1846-1878) à présider une confédération d’états italiens.
Mais lorsque le gouvernement piémontais demande que le Pape entre lui aussi en guerre contre l’Autriche, le père Rosmini renonce à sa mission diplomatique.

Pie IX lui ordonne cependant de rester à Rome. On parle de lui comme prochain Cardinal secrétaire d’état et, après la Fondation de la République de Rome, comme premier ministre.
Mais il refuse de présider un gouvernement révolutionnaire qui prive le Pape de liberté.

Le 24 Novembre 1848, Pie IX s’enfuit à Gaète (au sud de Rome). L'Abbé Rosmini le suit. Mais il tombe rapidement en disgrâce, car en désaccord avec la ligne politique du Cardinal Giacomo Antonelli, qui veut que le Pape soit soutenu par des armées étrangères.
En 1849, il prend congé de Pie IX.

Pendant son voyage de retour dans le nord de l'Italie, à Stresa, il apprend que ses œuvres “Les cinq plaies de la sainte Église” et “La constitution civile selon la justice sociale” ont été mises à l’Index des livres interdits.

Attaqué par les Jésuites mais réconforté par les visites de ses amis, dont l’écrivain Alessandro Manzoni, l’Abbé Rosmini passe les dernières années de sa vie à Stresa, à la tête des deux Congrégations qu’il a fondées, à écrire son œuvre la plus aboutie, “Théosophie”.

Jugé une première fois par le Vatican en 1854, il est acquitté. Il meurt à Stresa le 1er Juillet 1855.
En 1887, l'Église condamne 40 propositions extraites de ses œuvres, condamnation qui a été levée en 2001.

Antonio Rosmini, mis à l’Index par le Saint-Office en 1849 pour certains de ses écrits avant d’être réhabilité plus de 150 ans plus tard, en 2001, a été Béatifié à Novare le 18 Novembre 2007.
Comme l'a rappelé le Cardinal José Saraiva Martins, dans l'homélie de la Béatification, Rosmini a prévu plus d'un siècle à l'avance les thèses soutenues par le Concile Vatican II à propos de la liberté religieuse.

Antonio rosmini 001 2

Pour un approfondissement :
>>> Le saint de la semaine

 Ant rosmini tit

Pour un approfondissement biographique
> > > Bienheureux Antonio Rosmini

Date de dernière mise à jour : 01/07/2022

Commentaires

  • Dubois Louis

    1 Dubois Louis Le 01/07/2019

    Bonjour,
    Serait-il possible de trouver le livre : “Théosophie” de Antonio Rosmini s'il vous plaît?

    Merci

Ajouter un commentaire