Saint Panthène d'Alexandrie, Patriarche († v. 215). Fête le 07 Juillet.

Samedi 07 Juillet 2018 : Fête de Saint Panthène d'Alexandrie, Patriarche († v. 215).

Saint pantene pere de l eglise 3eme siecle 1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1462/Saint-Panthene-d-Alexandrie.html

Saint Panthène d'Alexandrie

Patriarche (✝ v. 215)

Philosophe stoïcien, il se convertit au Christianisme puis fonda le célèbre centre d'enseignement de philosophie et de théologie connu sous le nom d'École d'Alexandrie.

Commémoraison de Saint Panthène d’Alexandrie, homme apostolique, rempli de science et de sagesse ; il eut tant de zèle et d’amour pour la Parole de Dieu qu’il alla, dit-on, prêcher l’Évangile du Christ, dans l’ardeur de sa Foi et de son dévouement, jusqu’aux extrémités de l’Orient; puis revenu à Alexandrie, il y reposa dans la Paix, sous Antonin Caracalla, vers 215.
Martyrologe romain


http://alexandrina.balasar.free.fr/pantene_le_sicilien.htm

Pantène d’Alexandrie
Père de l’Église, Saint
IIIe siècle

Pantène, digne des temps apostoliques, florissait dans le second siècle de l'Église. Il était Sicilien de naissance et faisait profession de la philosophie stoïcienne. Son éloquence l'a fait appeler, par Clément d'Alexandrie, l’Abeille de Sicile. L'amour qu'il avait pour la vertu lui inspira de l'estime pour les chrétiens, et il se lia étroitement avec quelques-uns d'entre eux. Frappé de l'innocence et de la sainteté de leur vie, il se désabusa des superstitions du paganisme et ouvrit les yeux à la lumière de l'Evangile.

Après sa conversion, il étudia les livres saints, sous les disciples des Apôtres. Pour en acquérir une plus parfaite intelligence, il alla fixer sa demeure à Alexandrie, en Egypte. Il y avait dans cette ville une célèbre école où l'on enseignait la doctrine chrétienne, et qui devait son établissement aux disciples de saint Mare.

Pantène fit de rapides progrès dans la science des saintes lettres; mais il cachait par humilité ses rares talents.
On les découvrit bientôt malgré lui, et on le tira de l'obscurité dans laquelle il avait cherché à vivre inconnu.

Il fut mis à la tète de l'école des Chrétiens, quelque temps avant l'an 179 de Jésus-Christ, qui était la première du règne de l'empereur Commode.

Sa capacité, jointe à l'excellente méthode qu'il suivait en enseignant, lui acquit une réputation dont ne jouirent jamais les plus fameux philosophes.

Ses leçons, qui étaient un composé du suc des fleurs qu'il ramassait dans les écrits des prophètes et dans ceux des Apôtres, portaient la lumière de la science et l'amour de la vertu dans les âmes de tous ceux qui venaient l'entendre. C'est le témoignage que lui rend Clément d'Alexandrie, un de ses disciples.

Les Indiens que le commerce attirait à Alexandrie, eurent occasion de connaître saint Pantène. Ils le prièrent de passer dans leur pays pour y combattre la doctrine des brachmanes par celle de Jésus-Christ.

Il se rendit à leurs instances, quitta son école, et partit pour les Indes, avec la permission de son évêque, qui l'établit prédicateur de l'Évangile pour les nations orientales.

En arrivant dans les Indes, il y trouva quelques semences de la foi qui y avaient été jetées précédemment. Il y vit aussi un livre de l'Évangile de saint Matthieu, en hébreu, qui avait été laissé dans le pays par saint Barthélemy. Étant revenu à Alexandrie quelques années après, il y apporta ce livre avec lui.

L'école de cette ville était alors gouvernée par le célèbre Clément. Saint Pantène continua toujours d'enseigner; mais il ne le lit plus qu'en particulier.

Il exerça cet emploi jusqu'au règne de Caracalla, et, par conséquent, jusqu'avant l'année 216. On lit son nom sous le 7 de Juillet dans tous les martyrologes d'Occident.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 07/07/2018