Sainte Glossinde, Abbesse à Metz (✝ 609). Fête le 25 Juillet.

Mercredi 25 Juillet 2018 : Fête de Sainte Glossinde, Abbesse à Metz (✝ 609).

Ste glossinde vitrail de nd de sionSainte Glossinde, représentée sur un vitrail de la basilique Notre-Dame de Sion.
Photo de F5ZV

http://www.peintre-icones.fr/PAGES/CALENDRIER/Juillet/25.html

Sainte Glossinde (+608)

Ste Glossinde était la fille du duc Wintron et de son épouse Godile. Contre son désir de se consacrer à Dieu, ses parents la destinent au mariage.
Son premier prétendant ayant été arrêté puis condamné à mort, ses parents lui en présentent un nouveau, mais cette fois elle s’enfuit et part se réfugier à l’église Saint-Etienne de Metz.

Après une dernière tentative de ses parents pour la faire changer d’avis, elle rentre finalement à Metz, où elle fonde un Monastère sur des terres qui lui sont allouées par ses parents, et les Religieuses affluent en grand nombre.
Glossinde les place sous la Règle de St Benoît et devient leur Abbesse.
Née au Ciel avant 30 ans, elle laissa le souvenir d'une grande sagesse, d'une humilité profonde et d'un total désintéressement.


http://nominis.cef.fr/contenus/saint/7692/Sainte-Glosselinde.html

Sainte Glosselinde

Abbesse à Metz (✝ 609)

ou Glossinde.
Fondatrice et première Abbesse du premier Monastère de Metz qu'elle gouverna avec une sagesse reconnue de tous, une humilité profonde et un total désintéressement.

Sainte Glossinde et Sainte Valdrade, vierges, et toutes les Saintes Moniales du Diocèse:
Au cours de l’histoire du diocèse, les Monastères de femmes ne furent pas moins célèbres que les Monastères d’hommes.
Beaucoup de Moniales y ont mené une vie évangélique. Les plus connues sont Sainte Glossinde et Sainte Valdrade.
La première fonda à Metz un Monastère, dans sa maison paternelle.

Elle réunit une centaine de Moniales qu’elle gouverna pendant six ans; elle mourut âgée de trente ans, le 25 juillet 609.
Ses reliques reposent aujourd’hui dans l’église Sainte-Glossinde, chapelle de l’évêché. Sainte Valdrade (ou Valdrée) se consacra à Dieu dans l’Abbaye Saint-Pierre-aux- Nonnains, fondée et dotée par le duc Eleuthère, son parent.
Elle en fut la première Abbesse et mourut vers 563.
Une relique importante se trouve à la Cathédrale de Metz. (Source: Diocèse de Metz où la mémoire facultative est au 27 Juillet).
À Metz, au VIe siècle, Sainte Glossinde, Abbesse.

Martyrologe romain


http://fr.wikipedia.org/wiki/Glossinde_de_Metz

Glossinde de Metz

Glossinde (v. 580-25 juillet 610) était une Religieuse bénédictine messine du VIème siècle, Fondatrice de l’abbaye Sainte-Glossinde.
Sainte Catholique, elle est fêtée le 25 Juillet.

Biographie

Glossinde était une jeune fille de la noblesse franque d’Austrasie. Son père était Wintrio, duc de Champagne et chef des leudes d’Austrasie.
Celui-ci voulait contraindre sa fille au mariage.

Glossinde refusa par deux fois ce mariage qu’on cherchait à lui imposer. Elle prit la fuite et se réfugia dans la cathédrale de Metz, où, selon la légende, deux anges lui portèrent l’habit des moniales bénédictines. C’est ainsi qu’elle fut sauvée et qu’elle put fonder l’abbaye Sainte-Glossinde.

Aux environs de l’an 604, elle établit à l’intérieur de la ville de Metz, non loin des murs, un pieux asile qui fut bientôt peuplé par cent vierges consacrées à Dieu.

Glossinde mourut six ans plus tard, le 25 juillet 610, à peine âgée de trente ans. Très vite, ses reliques furent vénérées et l’on signale de grands miracles réalisés par son intercession.

Primitivement conservées dans l’église des Saints-Apôtres, actuel Mess des officiers, ses reliques sont transférées successivement à l’église Sainte Marie-hors-les-Murs, puis dans l’église principale du Couvent, où elles sont encore visible derrière l’autel de la chapelle actuelle.
Il existe une biographie de Glossinde datée de 950 par Jean, l’abbé de Saint-Arnould.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 25/07/2018