Bienheureux Jacques Ghazir Haddad, Capucin libanais, Fondateur. Fête le 26 Juin.

Mardi 26 Juin 2018 : Fête du Bienheureux Jacques Ghazir Haddad, Capucin libanais, Fondateur des Sœurs Franciscaines de la Croix (✝ 1954).

25932780

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12460/Bienheureux-Jacques-Ghazir-Haddad.html

Bienheureux Jacques Ghazir Haddad

Capucin libanais Fondateur des Sœurs Franciscaines de la Croix (✝ 1954)

Jacques Ghazir Haddad (1875-1954)
Capucin libanais Fondateur des Sœurs Franciscaines de la Croix.
Le Père Jacques fait lui-même l'historique des débuts de son Œuvre (Vice-province du Proche-Orient - Frères mineurs Capucins)

"Né à Ghazir en 1875, ordonné Prêtre en 1901, décédé en 1954, déclaré Vénérable en 1992.
Durant la première Guerre mondiale, il se met à organiser les secours pour la population du Liban meurtrie par la guerre, la famine, et le typhus.
Il crée les centres 'Soupe Populaire' pour donner des repas aux pauvres... Il fonde des Fraternités du Tiers Ordre Franciscain séculier, et construit à leur intention, à Jall Eddib, une chapelle et un lieu de rassemblement sur lequel il élève une grande Croix en mémoire des morts de la guerre.

Plus tard, en 1926, ce lieu accueillera le premier Prêtre âgé qui sera suivi par d'autres Prêtres infirmes et délaissés.
A partir de là (1930), le Père Jacques a été amené à fonder la Congrégation des Franciscaines de la Croix.
Attentif aux besoins de la société Libanaise de son temps ravagée par les misères de toutes sortes, il se met à l’œuvre avec l'aide de ses premières Religieuses.

Il leur fixa un idéal très précis: 'Allez vers la Croix par la Prière, le Sacrifice et l'Amour; et allez vers les hommes, images du Crucifié en donnant votre préférence aux plus déshérités'.

L’Œuvre modeste pousse et se ramifie en institutions humanitaires de plus en plus spécialisées.
Partout c'est le même esprit et le même idéal: accueillir tous ceux qui en ont besoin, de toutes nationalités, de toutes religions, de toutes catégories, sans préférence aucune, sinon aux plus malheureux et aux plus pauvres."
Congrégation des Franciscaines de la croix du Liban - Fondée le 8 Décembre 1930, au Liban

"Né à Ghazir (Kesrouan), le 1er Février 1875, 'abouna Yaacoub' est mort à Beyrouth le 26 juin 1954. Il a été surnommé 'le Saint Vincent de Paul libanais'.
Le Liban lui doit, entre autres, la Fondation d’une trentaine d’écoles de villages gratuites et un hospice pour Prêtres à la retraite, sans compter l’hôpital de la Croix, tenu par les Religieuses de l’ordre qu’il a fondé.
Mais les Religieuses de la Croix ont aussi des activités en Syrie, à Jérusalem et en Égypte, notamment à Alexandrie." (Le Christ Notre Espérance)


Béatifié à Beyrouth le 22 Juin 2008
Jacques Ghazir Haddad (1875-1954) - biographie - en anglais - site du Vatican

"Ma communauté ce sont les pauvres et le Liban".

Jacques 2

http://www.capucinsorient.org/files/perejacques.htm

Père Jacques
L'Apôtre de la Croix

Biographie cliquez ici pour une biographie en arabe

Khalil est né à Ghazir (Kesrwan-Mont Liban) le premier février 1875. Vers l’âge de 7 ans, Kahlil fut envoyé à l’école St. François tenue par les Capucins italiens.
Ensuite, pour le cycle primaire, il fut envoyé au collège St Louis de Ghazir. Il a ensuite passé un an au collège de la Sagesse.
Intelligent, travailleur, consciencieux, Khalil ne trouvait aucune difficulté dans ses études.

Après avoir achevé ses études au collège de la Sagesse en 1892, il voyagea en Egypte en quête de travail.
Il a été engagé comme professeur d’arabe au collège saint Marc et il donnait des cours particuliers dans les riches familles égyptiennes.

« Je me ferai prêtre, je serai à Dieu et rien ne m’arrêtera. »
Un jour il entra dans l’église des Franciscains où une grande foule se pressait à y entrer. Il s’approcha de l’autel.
Un jeune Prêtre de 42 ans gisait inerte, les yeux clos, le corps figé. Entre les mains, il tenait un chapelet et un crucifix et sa tête reposait sur un dur fagot de sarments : ainsi le voulait la coutume franciscaine.
A ce spectacle, le jeune Khalil est bouleversé. Il voit le néant de la vie, il est exalté par la beauté de ce détachement total, de cette austérité virile choisie par les fils de Saint François.

Devant le cercueil de ce prêtre, Khalil changea la direction de sa vie. Il prit une décision irrévocable : « Je me ferai Prêtre, je serai à Dieu et rien ne m’arrêtera. »

« Eh bien, je me ferai Prêtre, et je vous ferai voir comment sont les bons Prêtres. »
Khalil retourna au Liban. Son papa refusait catégoriquement l’idée de son fils et sa colère augmenta quand il sut que son fils n’avait trouvé rien d’autre que les Frères Capucins : « Quoi ! Khalil parmi ces va-nu-pieds, ces pauvres aux coutumes bizarres, ces exilés arrivés de France il y a à peine trois ans. Non ! Non ! »
Khalil essaya par tous les moyens de convaincre son père.

Le 25 Août 1893, Khalil ne se tenait plus de joie. Ses prières, ses jeûnes, ses supplications avaient porté leur fruit.
Il allait se donner tout entier à Dieu dans l’Ordre des Frères Mineurs Capucins, l’Ordre qu’il aimait.
Il allait se consacrer à cette vie de Pénitence qu’il avait choisie.
Selon la coutume du temps, son nom fut changé. Khalil Haddad sera désormais le Frère Jacques de Ghazir.

Au soir de sa vie, il confiera à ses Religieuses, les Sœurs Franciscaines de la Croix du Liban : « En entrant au Couvent je me suis dit : je rentre ici vivant, je n’en sortirai que mort… »

Un Futur Saint du Liban
Mort en odeur de sainteté le 26 Juin 1954. Enseveli à Notre Dame de la Mer "Deir Al Salib".
Sa cause de Béatification terminée par un décret romain du 22 janvier 1992 le déclarant Vénérable.
Un cas sérieux de guérison inexplicable médicalement est à l'étude à Rome. Si l'enquête se termine positivement, il sera déclaré Bienheureux.

Base de sa spiritualité
L'évangile, la Croix, l'Eucharistie, Marie, aide aux Prêtres, priorités aux déshérités sont la base de sa spiritualité.
C'est le Saint Vincent de Paul du Liban.

Extrait du livre
« L’Apôtre de la Croix, P. Jacques Capucin »
Par P. Salim Rizkallah
Collection du Patrimoine Franciscain, 2004.

 Pjak red

http://www.capucinsorient.org/files/perejacquesdates.html

Le Pape Bénit le cadre représentant Jacques De Ghazir

CITÉ DU VATICAN - Le Saint Père a bénit le cadre représentant le Père Jacques de Ghazir à la fin de l’audience générale de mercredi le 21 Mai dans la Salle Paul VI.
Cette image est celle qui sera exposé lors de la Béatification du Capucin le 22 Juin prochain à Beyrouth au Liban (22 Juin 2008).

Benoit XVI a admiré l'œuvre de la peintre russe Natalia Tsarkova en présence de Sœur Marie Makhlouf, supérieure générale des Sœurs Franciscaines de la Croix du Liban.
Très vénéré dans le pays, Jacques De Ghazir Haddad (dans le siècle Khalil) était originaire de Beyrouth.

Prêtre dans l'Ordre des Frères Mineurs Capucins, qu’il a joint à l’âge de 18 ans, il est né le premier Février 1875 et mourut dans sa ville natale le 26 Juin 1954.
À la suite de François d’Assise, le futur Bienheureux libanais fut un apôtre infatigable de la Charité, modelée par sa sollicitude pour les nécessités physiques et morales du prochain.

Pour assurer une continuité à son travail, il fonda la Congrégation Religieuse mentionnée ci-haut.
Sœur Marie Makhlouf a apporté au Vatican, en cadeau, une relique du Frère libanais encastrée dans une Croix en or.

Quand au cadre, le Pape n’a pas caché son appréciation pour la peinture présentée et la qualité artistique dont a fait preuve l’artiste.
 D’une grande force émotive, l'œuvre (cm 110 x 170) permet une lecture immédiate de la vie de Jacques De Ghazir.
Le Prêtre, au centre, a le regard serein et lumineux; entre ses doigts s’entrevoit la Croix d’un chapelet, érodée par les nombreuses fois qu’il l’a caressée durant la Prière.
Le cadre du Père Jacques De Ghazir Haddad part maintenant pour Beyrouth. Il sera placé près de la tombe du Frère, en l’église de Sainte-Marie de la Mer.

27031300

Pour une biographie très approfondie
> > > Le Bienheureux Jacques Haddad de Ghazir

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 26/06/2018