Sainte Audrey (Etheldrede), Reine, Vierge, Abbesse et Fondatrice d'Ély (+ 679). Fête le 23 Juin.

Samedi 23 Juin 2018 : Fête de Sainte Audrey (Etheldrede), Reine, Vierge, Abbesse et Fondatrice d'Ély (+ 679).

Salisbury cathedral st etheldredaSainte Etheldrède, Fondatrice du monastère d’Ely.(Voir en grand format : salisbury-cathedral-st-etheldreda.jpg salisbury-cathedral-st-etheldreda.jpg)

https://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20180623&id=13560&fd=0

Sainte Audrey (Etheldrede)
Abbesse et Fondatrice d'Ély
(+ 679)

De son vrai nom Aethelthryth, elle était née dans un des royaumes anglais dont son père était le roi.
Ayant choisi la virginité, elle la fit admettre au mari que ses parents lui avaient désigné.

Lorsqu'elle devint veuve, elle fut obligée de se remarier à un jeune prince pour des raisons politiques.
Celui-ci refusant la continence, elle s'enfuit sur les conseils de Saint Wilfried.
Elle fonda le Monastère d'Ély et y finit sa vie de manière austère.

Etheld11 1Détail d'une fresque. Cathédrale d'Ely. Angleterre. XVIe.

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1373/Sainte-Etheldrede.html.

Sainte Etheldrede

Abbesse, Fondatrice d'Ely (✝ 679)

Æthelthryth, Audrey ou Edeltrude.
Le grand nombre d'églises anglaises qui portaient son nom jadis montre bien combien cette sainte fut populaire en son pays.
Elle vécut à l'époque de l'Heptarchie, c'est-à-dire à l'époque où l'Angleterre comprenait sept royaumes: Essex, Sussex, Wessex, Kent, Mercie, Est-Anglie et Northumbrie.

Bien qu'Audrey ait désiré garder sa virginité, son père, Anna, roi d'Est-Anglie, ne l'en fit pas moins contracter deux mariages politiquement utiles.
Par le premier, elle devint la femme d'un vieillard malade, le prince Tonbert qui mourut au bout de trois ans.

Restée vierge, Sainte Audrey pensait entrer en Religion, quand on exigea d'elle qu'elle épousa le prince Egfried, fils du roi de Northumbrie. Ce n'était qu'un enfant.
Quand il fut pubère, il voulut user de ses droits conjugaux, mais la future reine prit la fuite et se retira dans l'Abbaye de Cuningham.
Egfrid ne poursuivit pas son projet pour trouver femme mieux à sa convenance. Audrey put alors fonder l'Abbaye d'Ely, puis en devenir l'Abbesse et chanter la louange de Dieu tout à loisir durant des nuits entières.
- Cathédrale d'Ely - historique en anglais
- St Etheldreda’s Church in Ely Place, London - en anglais

Un internaute nous communique ses recherches: Sainte Audrey d'Ely - Sainte Etheldrède, Abbesse - Santez Gwentrog - Sainte Ediltrude de Tréflez - Santez Ventroc de Bréventec, Reine de Northumbrie (texte en pdf)

Au Monastère d’Ely, en Grande Bretagne, l’an 679, Sainte Éthelrède (Audrey), Abbesse. Fille de roi, et reine de Northumbrie, mariée deux fois, elle reçut des mains de l’Évêque saint Wilfrid le voile des Moniales dans le Monastère qu’elle avait elle-même fondé, et où elle dirigea avec l’autorité d’une mère, par ses exemples et ses avertissements, un grand nombre de vierges.
Martyrologe romain

Saint etheldreda 05

http://nouvl.evangelisation.free.fr/edeltrude_dely.htm.

Edeltrude d’Ely
Princesse, Religieuse, Sainte
+ 679

Edeltrude était la fille de Sainte Hereswyde et d’Anna, roi d'Est-Anglie, et la sœur de quatre autres Saintes : Sexburge, Ethelburge et Withburge et Sédride, lesquelles se retirèrent du monde et Fondèrent des Abbayes.
Son frère, saint Erconwal devint Évêque de Londres.

Elle vécut à l'époque de l'Heptarchie, c'est-à-dire à l'époque où l'Angleterre comprenait sept royaumes : Essex, Sussex, Wessex, Kent, Mercie, Est-Anglie et Northumbrie.
Bien qu'Audrey ait désiré garder sa virginité, son père, Anna, roi d'Est-Anglie, ne l'en fit pas moins contracter deux mariages politiquement utiles.

Par le premier, célébré vers 652, elle devint la femme d'un vieillard malade qu’elle réussit à persuader de respecter un vœu de virginité qu'elle avait prononcé avant son mariage. Le prince Tonbert, chef des Gyrvians du Sud, mourut au bout de trois ans.

Durant un certain temps, elle profita d'une vie solitaire sur l'île d'Ely, qui avait été une partie de sa dote.
Restée vierge, Sainte Edeltrude pensait entrer en Religion, quand on exigea d'elle qu'elle épousa, en 660, pour raisons d’État, le prince Egfried, fils du roi de Northumbrie. Ce n'était qu'un enfant.
Quand il fut pubère et, devenant de plus en plus insistant pour consommer le mariage — ceci vers 672 —, elle s’enfuit, obtient l’annulation du mariage et devient Religieuse dans l'Abbaye de Cuningham.

Egfrid ne poursuivit pas son projet et épouse Eormenburh, femme mieux à sa convenance.
Edeltrude put alors Fonder l'Abbaye (monastère double) d'Ely en 673, puis en devenir l'Abbesse et chanter la louange de Dieu tout à loisir durant des nuits entières, marquées de grandes austérités.
Ce Monastère sera détruit lors de l'invasion danoise de 870.

Fille de roi, et reine de Northumbrie, mariée deux fois, elle prit le voile à Coldingham des mains de l’Archevêque Saint Wilfrid, sous Sainte Ebbe, puis passa à Ely, où elle devint Abbesse du double Monastère où elle dirigea avec l’autorité d’une mère, par ses exemples et ses avertissements, un grand nombre de vierges.

Dans cette riche maison, royalement dotée, elle mena une vie extrêmement simple et d'une grande sainteté.
Pour Etheldrede, la Prière, la Sainte Communion et les œuvres de Miséricorde étaient des parties essentielles de sa Foi en Jésus-Christ. Depuis sa jeunesse, elle s'était dévouée à la Piété, la Pureté et l'Humilité.
Audrey (Etheldrède) meurt à Ely ou de la peste ou d’une énorme tumeur cancéreuse à la gorge, le 23 Juin 679.
Sainte Audrey est invoquée pour la guérison des maladies du cou et de la gorge.

Bède, le Vénérable, raconte comment, après la mort d'Etheldrède, ses restes furent exhumés par l'Abbesse Sexburge, sa sœur précédemment reine du Kent, puis enterrés dans un cercueil de marbre blanc venant de Cambridge.
La sœur, la nièce et la petite-nièce d'Etheldrède, princesses royales dont deux reines en veuvage (royaume de Mercie), prirent sa suite en tant qu'Abbesses d'Ely.
Le grand nombre d'églises anglaises qui portaient son nom jadis montre bien combien cette Sainte fut populaire en son pays.

Selon Saint Bède, quand sa sœur Sainte Sexburge fit ouvrir sa tombe, on trouva son corps incorrompu et la tumeur avait guéri.
Sa dépouille mortelle demeura intacte; sa main est toujours conservée en l'église d'Ely.

P.S. : Bède, dit le Vénérable, est un Moine et lettré anglo-saxon né vers 672/673 en Northumbrie et mort le 26 Mai 735.
Son œuvre la plus célèbre, l’Histoire ecclésiastique du peuple anglais, lui a valu le surnom de « Père de l'histoire anglaise ».
Il est également linguiste et traducteur, et ses traductions des œuvres grecques et latines des premiers pères de l'Église ont joué un rôle important dans le développement du christianisme en Angleterre.
En 1899, Bède est proclamé docteur de l'Église par le Pape Léon XIII ; il est à ce jour le seul natif de Grande-Bretagne à avoir été ainsi honoré.

646px saint etheldreda 1

http://fr.wikipedia.org/wiki/Etheldr%C3%A8de_d%27%C3%89ly.

Etheldrède d'Ely ou Ethelrede, Æthelthryth, Etheldreda, Ediltrudis, appelée aussi Awdrey ou Awdrey (née vers 630 à Exning et morte le 23 Juin 679 à Ely), est une Sainte Chrétienne anglo-saxonne très populaire, fêtée le 23 Juin.

Biographie

Fille de Sainte Hereswyde et d'Anna, roi d'Est-Anglie, elle naquit probablement à Exning, près de Newmarket dans le Suffolk.
Ses sœurs Sainte Sexburge, Sainte Ethelburge, Sainte Wilburge, Sainte Sédride se retirèrent du monde et Fondèrent des Abbayes.
Son frère Saint Erconwald devint évêque de Londres.

Etheldrède contracte un premier mariage (vers 652) avec Tonbert, chef des Gyrvians du Sud, ou fenmen.
Cependant, elle réussit à persuader son mari de respecter un vœu de virginité qu'elle avait prononcé avant son mariage.
À la mort de son mari en 655, elle se retire dans l'île d'Ely, que Tonbert lui avait donnée comme « cadeau du matin ».

Etheldrède se remarie ensuite en 660 à Egfrid, roi de Northumbrie pour des raisons politiques.
Néanmoins, elle prit le voile à Coldingham peu de temps après l'accession au trône d'Egfrid, soi-disant avec sa permission, mais qu'il regretta plus tard. Cet épisode fut la cause probable d'une longue querelle avec Wilfrid, l'Archevêque d'York.

Une version explique qu'Ecgfrith accepte d'abord qu'Etheldrède continue de rester chaste, mais que, vers 672, il souhaite consommer son mariage et tente même de soudoyer Wilfrid pour qu'il use de son influence afin de persuader la reine.

Après son refus, le roi décide d'extirper la reine de son couvent par la force. Sur quoi, elle s'enfuit pour se réfugier à Ely avec deux Nonnes qui lui étaient fidèles, réussissant à s'échapper en partie grâce à une miraculeuse marée montante.
Le roi de Northumbrie se remarie avec Eormenburg, et expulse Wilfrid de son royaume en 678.

D'après la Chronique anglo-saxonne, Etheldrède Fonde le monastère double d'Ely en 673 ; ce Monastère sera détruit lors de l'invasion danoise de 870.
Etheldrède meurt de la peste à Ely en 679. Bède raconte comment, après la mort d'Etheldrède, ses restes furent exhumés par l'Abbesse Sexburge, sa sœur précédemment reine du Kent, puis enterrés dans un cercueil de marbre blanc venant de Cambridge.
La sœur, la nièce et la petite-nièce d'Etheldrède, princesses royales dont deux reines en veuvage (royaume de Mercie), prirent sa suite en tant qu'Abbesses d'Ely.

Milden10 1Sainte Audrey (ou Édeltrude) deux fois reine et deux fois retournée au Couvent, Fondatrice et Abbesse.

http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2008/06/23/23-juin-sainte-audrey-ou-edeltrude-ou-encore-etheldrede-rein.html

Sainte Audrey ou Edeltrude ou encore Etheldrède, reine, vierge et Abbesse d'Ely. 679.

Pour ses amis et sa famille, cette autrefois célèbre sainte femme Anglo-Saxone était Etheldred.
Son nom en Vieil Anglais était " Aethelthryth ", signifiant " noble force ", qui prendra la forme par la suite d'Etheldred puis d'Audrey.
Baptisée par Saint Félix, l'Apôtre de l'Est-Anglie, c'est aussi lui qui l'instruira dans la Foi.

Pour le pauvre peuple, elle était Audrey ou Audry, et le terme " clinquant " vint à l'origine des colliers bon marchés vendus lors des fêtes de Sainte Audrey et qui qu'on croyait à même de guérir les maladies du cou et de la gorge.

Ceci parce qu'Etheldred avait eu à souffrir d'un cancer du cou, qu'elle attribua à une punition divine pour avoir eu un jour la vanité de porter un riche collier.
Elle eut une énorme tumeur à son cou quand elle mourut, mais selon Saint Bède, quand sa sœur Sainte Sexburge fit ouvrir sa tombe, on trouva son corps incorrompu et la tumeur avait guéri.

Etheldred était une femme de noble naissance, fille du roi Anna d'Est Anglie, et sœur des Saints Sexburge, Ethelburge, Erconwald, et Withburge.
Elle naquit à une époque où les Religieux étaient incompris dans leur désir d'une conversion complète de leurs vies pour Dieu.

Pour Etheldred, la Prière, la Sainte Communion et les œuvres de Miséricorde étaient des parties essentielles de sa Foi en Jésus-Christ.
Depuis sa jeunesse, elle s'était dévouée à la Piété, la Pureté et l'Humilité. Bien qu'elle sembla destinée à la vie du cloître, à deux reprises, Sainte Etheldred sera mariée et libérée de ces liens non-souhaités.

A l'âge de 22 ans, Etheldred fut mariée à Tonbert, vieillard malade qu’elle réussit à persuader de respecter un vœu de virginité qu'elle avait prononcé avant son mariage. Le prince Tonbert, chef des Gyrvians du Sud, mourut au bout de trois ans.
Parfois certains Saints avaient à fuir un mariage quand ils se sentaient voués à la Vie Religieuse, mais Etheldred fit confiance à Dieu.

Elle accepta calmement le mariage, et trouva que Tonbert était aussi dévot qu'elle, et fut heureux qu'ils puissent vivre dans la continence. Après 3 années ensemble, Tonbert mourut.

Durant un certain temps (5 ans), elle profita d'une vie solitaire sur l'île d'Ely, qui avait été une partie de sa dot, mais par raison d'Etat, elle fut à nouveau mariée.

Son second mari, Egfrid, fils du roi Oswy de Northumbrie, était encore enfant à l'époque.
Etheldred, bien qu'étant elle-même encore jeune (30 ans), le traita comme son fils ou frère, plutôt que comme un époux.
Elle lui enseigna le catéchisme et dirigea sa croissance spirituelle, essayant clairement de le préparer à accepter un mariage de continence.

Mais après 12 ans de relations, Egfrid, devenu adulte, tenta d'en faire sa femme dans les faits autant que dans le nom.
Ceci alarma Etheldred, qui chercha alors le conseil de l'Archevêque Saint Wilfrid d'York.
Il la libéra de son mariage et lui conseilla de se retirer dans l'Abbaye Bénédictine de Coldingham.
Enfin, elle pouvait accomplir les désirs de son cœur. Elle prit le voile à Coldingham sous Sainte Ebba.

Au début, Egfrid tenta de persuader Wilfrid d'ordonner à sa femme de revenir auprès de lui, mais sans succès.
En 672 (à l’âge de 42 ans), elle fonda le double Monastère, où se trouve à présent la Cathédrale d'Ely, et elle le gouverna comme Abbesse.
Egfrid envoya des hommes d'armes à Ely pour tenter de la forcer à revenir, mais l'expédition fut sans succès.

Après avoir fondé Ely, Etheldred cessa de porter des fins vêtements de lin et ne porta plus que des vêtements de laine.
Sauf à Pâques, Pentecôte et Épiphanie, elle ne se lavait que dans l'eau froide. A moins d'être malade ou aux grandes Fêtes d'Église, sinon elle se contentait d'un repas par jour.
Elle priait pour ceux ne pouvant plus prier, et veillait souvent à l'église de minuit jusqu'à l'aube, et bien qu'elle eût assisté aux Offices de la nuit, elle était toujours en Prière avant le lever du jour.

Après sept années de cette vie austère, jeune encore, elle reçut de DIEU la révélation qu'un certain nombre de ses Sœurs mourraient bientôt de la peste et qu'elle-même les accompagnerait dans l'autre monde.
Sept ans donc, après la Fondation de l'Abbaye d'Ely, elle mourut de la peste. Elle souffrit avec une patience héroïque et mourut le 23 Juin 679.
Son corps fut trouvé dans un état de merveilleuse conservation plusieurs années après sa mort.

Saint Bède écrivit une longue hymne à la louange d'Etheldred qui, à voir le nombre d'églises et de calendriers comportant son nom, dû avoir été la plus vénérée de toutes les saintes femmes Anglo-Saxonnes.
Ceci est en partie dû aux innombrables miracles qui résultèrent de son intercession, qui fit d'Ely un important lieu de pèlerinage (Attwater, Bénédictins, Bentley, Encyclopaedia).

St etheldreda holding her church at elyPratique. Rappelez-vous que la figure de ce monde passe, que c'est folie de s'y attacher, et que vous n'êtes sur la Terre que pour gagner le Ciel.
(Autre source, en complément : http://je-n-oeucume-guere.blogspot.ca/2011/06/23-juin-sainte-etheldrede-ou-edeltrude.html).

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/06/2018