Bienheureuse Marie-Catherine de St Augustin, Religieuse Hospitalière. Fête le 08 Mai.

Mardi 08 Mai 2018 : Fête de la Bienheureuse Marie-Catherine de St Augustin (Catherine Simon de Longpré), Religieuse Hospitalière de la Miséricorde (✝ 1668).

Bienheureuse marie catherine de st augustin 11

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/6867/Bienheureuse-Marie-Catherine-de-St-Augustin.html

Bienheureuse Marie-Catherine de St Augustin

Religieuse Hospitalière de la Miséricorde (✝ 1668)

Catherine Simon de Longpré naquit à Saint Sauveur le Vicomte en France, mais elle est surtout honorée au Québec.
A 11 ans, elle rencontre saint Jean Eudes et elle entre alors quelque temps plus tard chez les Moniales Augustines Hospitalières de la Miséricorde. Elle prend alors le nom religieux de Marie-Catherine de Saint Augustin.
En 1647, elle répond à l'appel de Dieu pour aller dans la Nouvelle-France où elle donne toute sa mesure auprès des malades.
Elle devient économe puis maîtresse des novices de sa Congrégation au Québec, où elle rejoint la maison du Père le 8 Mai 1668.

Catherine de Longpré est née et Baptisée le 3 Mai 1632 à Saint-Sauveur-le-Vicomte, en basse Normandie.
Élevée par ses grands-parents, Catherine entre vite en contact avec les pauvres et les malades que sa grand-mère reçoit chez elle.
Elle n'a que 3 ans quand elle demande au Père Jésuite, ami de la famille ce qu'il faut pour plaire à Dieu.
Celui-ci lui montre un malade en lui expliquant que c'est en acceptant sa maladie qu'il fait la volonté de Dieu.
Ce sera son leitmotiv toute sa vie durant. Elle entre au Monastère des «Augustines de Bayeux» à l'âge de 12 ans et demi. Elle prend l'habit religieux à 14 ans le 24 Octobre 1646 et se nommera désormais Marie-Catherine de Saint-Augustin.

À 16 ans, le 31 Mai 1648, Sœur Catherine, quitte la France pour le Canada. Elle répond à une demande d'aide de la part des premières Religieuses Hospitalières venues fonder le premier hôpital en Amérique, au nord du Mexique, soit l'Hôtel-Dieu de Québec établi en Nouvelle-France depuis 1639. Source: Liturgie des heures du diocèse de Coutances et Avranches 1993.

Catherine de Saint-Augustin (1632-1668), Fondatrice de l'Hôtel-Dieu de Québec, Co-Fondatrice de l'Église au Canada, Béatifiée le 23 Avril 1989 (diocèse d'Edmundston)

Dans la ville de Québec au Canada, en 1668, la Bienheureuse Marie-Catherine de Saint-Augustin (Catherine Simon de Longprey), vierge, née à Saint-Sauveur-le-Vicomte,en Normandie, elle entra chez les Sœurs Hospitalières de la Miséricorde de l’Ordre de Saint-Augustin et fut envoyée au Canada où elle se dévoua au service des malades et excella à les consoler et à leur redonner espoir.

Martyrologe romain.

Canada 2007 203r 4f86c

http://www.augustines-misericorde.fr/fr/des-femmes-dexception

Bienheureuse Catherine de Saint Augustin

Née le 3 Mai 1632 à Saint Sauveur le Vicomte (14), Catherine de Longpré entre au Monastère de Bayeux le 7 Octobre 1644.
Elle part pour le Canada le 31 Mai 1648. Elle est âgée de 16 ans.

Ceux et celles qui l’ont connue de près affirment qu’elle était sereine, ouverte, semeuse de joie et qu’elle se manifestait une femme forte qui regardait la vie bien en face et sans peur.
Sens critique, fermeté et tendresse s’harmonisaient chez elle pour composer une personnalité attachante et remplie de ressources.
Aussi lui a-t-on confié des charges importantes : l’économat, la responsabilité des malades et du personnel soignant, la formation des novices.

Au Canada, pays auquel elle tenait par toutes les fibres de son être, elle s’est donnée totalement et a joué un rôle de premier plan.

Le chanoine Groulx affirme : « Certes, toutes les grandes âmes de son temps dans la colonie, tous les Fondateurs de l’Église en Nouvelle-France ont donné leur vie pour leur pays d’adoption.
Mais je n’en sais pas, qui, autant que l’hospitalière de Québec, ait porté dans son esprit, la pensée obsédante du Canada, lui ait offert plus amoureusement ses prières et ses labeurs, s’y soit attachée, rivée par des liens plus solennels ».
Déjà, à son départ de France, elle avait fait vœu de mourir en terre canadienne si Dieu le voulait.
Et quand les Iroquois menacent d’exterminer la colonie, elle renouvelle ce vœu précisant que, même si toutes les Religieuses retournaient en France, elle voudrait demeurer seule au Canada pour servir les pauvres et les malades du pays.
« Cette Fondatrice de l’Église canadienne apparaît comme une femme bien de chez-nous, une héroïne de la Charité qui appartient à notre patrimoine de sainteté. »

Monument marie catherine ag 1Pour un approfondissement biographique
> > > Bienheureuse Marie-Catherine de St Augustin

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/05/2018