Bienheureuse Zofia Czeska Maciejowska, Religieuse et Fondatrice polonaise. Fête le 15 Mai.

Mardi 15 Mai 2018 : Fête de la Bienheureuse Zofia Czeska Maciejowska, Religieuse et Fondatrice polonaise des « Vierges de la Présentation de la Bienheureuse Vierge Marie » (1584-1650).

Bienheureuse zofia czeska maciejowska

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12769/Bienheureuse-Sofia-Czeska-Maciejowska.html

Bienheureuse Sofia Czeska Maciejowska

Fondatrice des Vierges de la Présentation de la Bienheureuse Vierge Marie ( 1650)

Après la Prière mariale le Saint-Père a rappelé qu'aujourd'hui, 9 Juin 2013, à Cracovie (Pologne), deux religieuses polonaises sont proclamées bienheureuses: Sofia Czeska Maciejowska qui, dans la première moitié du XVII siècle, fonda la Congrégation des Vierges de la Présentation, et Margarita Lucia Szewczyk qui fonda au XIXe siècle la Congrégation des Filles de la Vierge des douleurs.
"Avec l'Église à Cracovie, rendons grâce au Seigneur!".
Sofia Czeska Maciejowska (1584 - 1650) Fondatrice de la Congrégation des Vierges de la Présentation de la Bienheureuse Vierge Marie. Veuve, elle se mit au service des nécessiteux et elle fonda la première école pour filles pour les préparer à une vie indépendante - morte le 1er Avril 1650.

Beatyfikacja założycielek sióstr prezentek i serafitek - Béatification de deux Serviteurs de Dieu: Mère Sophia Maciejowskis et Mère Marguerite Lucie Szewczyk - Conférence épiscopale, Église Catholique en Pologne.

Radio Vatican: les saints font beaucoup de bien non seulement à l'Eglise mais aussi à la société (en slovène).

Bse zofia czeska maciejowska

https://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20180515&id=17027&fd=0

Bienheureuse Zofia Czeska-Maciejowska
Religieuse et Fondatrice polonaise des
« Vierges de la Présentation de la Bienheureuse Vierge Marie »

Lors de la célébration de Béatification, le Cardinal Angelo Amato s.d.b. a lu la lettre apostolique du Pape François, annonçant que la Fête de la Bienheureuse Zofia Czeska Maciejowska serait Célébrée le 15 Mai (zenit.org/fr du 12/06/2013).

Zofia Czeska, naît à Budziszowice (Pologne) en 1584 ; elle est troisième de neuf enfants (cinq garçons et quatre filles) de Matthew Maciejowski et Catherine née Lubowieckiej.
Elle est élevée dans un milieu religieux au sein d’une famille riche et moyennement noble.

En 1600, Zofia épouse un tchèque de grande noblesse. Mais en 1606, celui-ci décède et Zofia devient veuve, et sans enfants, à l'âge de 22 ans.

En 1621, elle fait acte de donation de ses biens et transforme sa maison familiale en école. Elle décide de se consacrer à l'éducation des pauvres et des orphelins. Plusieurs femmes viennent alors aider Zofia dans son œuvre.

Elle fonde alors une Congrégation religieuse « Vierges de la Présentation de la B.V. Marie ». Le 31 mai 1627, Monseigneur Martin Szyszkowsk approuve l'ordre naissant ; ainsi, elle devient Mère Zofia.

Elle passa de la Terre au Ciel le 1er Avril 1650, à l’âge de 66 ans. Elle fut enterrée dans l'église de Sainte Marie à Cracovie ; maintenant sa dépouille mortelle est dans la chapelle latérale de l'église Saint Jean (des sœurs de la présentation) à Cracovie.

Son Procès en Béatification a été ouvert à la phase diocésaine en 1995 et passé à Rome, en 1997, pour y être examiné par la Congrégation pour la Cause des Saints.

Le 27 juin 2011, le Pape Benoît XVI l'a déclarée Vénérable.
Zofia Czeska-Maciejowska a été Béatifiée le 9 juin 2013.
Messe et Cérémonie se sont tenues au Sanctuaire de la Divine Miséricorde de Lagiewniki, en présence de 20.000 fidèles, sous la présidence du Cardinal Angelo Amato s.d.b., qui représentait le Pape François, et la conduite du Cardinal Stanislaw Dziwisz, Archevêque métropolitain de Cracovie et l’Archevêque Jozef Kowalczyk, Primat de Pologne.

Étaient également présents : l’ancien Archevêque de Cracovie, le Cardinal Franciszek Macharski, le Cardinal Kazimierz Nycz, Archevêque Métropolitain de Varsovie, et le Nonce apostolique, Mgr Celestino Migliore, ainsi que tant d’autres prélats polonais ou d’autres pays et une poignée de parlementaires.

Zofia czeska maciejowska

La Servante de Dieu Zofia Czeska

Zofia Czeska, née Maciejowska, Servante de Dieu, Fondatrice de l’école et de la Congrégation des Vierges de la Présentation de la Très Sainte Vierge Marie (Congregatio Virginum a Praesentatione Beatae Mariae Virginis).

Née en Pologne en 1584, elle était la fille de Mateusz Maciejowski et de Katarzyna, née Lubowiecka.
Ses parents appartenaient à la moyenne noblesse de Petite Pologne, établie sur les terres de Cracovie et de Sandomierz.
Leur famille fut nombreuse : Zofia était le troisième enfant de cinq fils et quatre filles.

Conformément aux mœurs de l’époque, elle se maria très jeune – à 16 ans. Elle prit alors le nom de son époux Jan Czeski.
Leur mariage dura à peine 6 ans. Elle devint veuve à l’âge de 22 ans. Sans enfant. Malgré sa jeunesse, sa beauté, sa richesse et le désir de nombreux prétendants, elle ne se remaria pas.

Elle se consacra par la suite à une vie miséricordieuse pour les orphelines et les jeunes filles les plus pauvres.
Mue par une intention d’ordre surnaturel, l’Amour et la Compassion de Dieu, elle organisa dans les années 1621-1627 dans ses maisons à ses propres frais et chez elle, au 18 de la rue l’Hôpital à Cracovie, une école nommée Maison des Jeunes Filles de la Présentation de la Très Sainte Vierge Marie Mère de Dieu ou encore Maison des Orphelines.

Il s’agissait de la première école pour jeunes filles de Pologne. Jusqu’alors, il n’existait aucune école de ce type.
La formation des jeunes filles restait l’apanage des mères. Les jeunes filles riches pouvaient avoir un précepteur ou pouvaient séjourner dans des cours ou des couvents.
Les jeunes filles les plus pauvres, les orphelines, ne pouvaient jouir d’une telle opportunité.

L’époque de Zofia fut dure et pleine de douleurs : forte mortalité, disettes, inondations, maladies et guerres.
Les orphelins se faisaient toujours plus nombreux, bien souvent sans protection ni moyen de survivre, condamnés au bon vouloir de leurs proches, et dans le pire des cas, forcés de mendier ou de mener une vie immorale.

Zofia Czeska consacra le reste de sa vie et tous ses biens aux pauvres et aux orphelins pour améliorer leur sort.
Elle s’efforça de leur prodiguer, dès leur plus jeune âge, la meilleure des éducations possibles et le meilleur enseignement en vue de les préparer à l’âge adulte en leur garantissant tout à la fois bonheur et salut.
Elle se distingua dans son action par sa volonté maternelle de sauver l’enfance en danger. Elle s’adonna jusqu’à la fin de sa vie au service de l’enseignement et de l’éducation en tant que supérieure, éducatrice et institutrice de son Institut.

Elle assura à son établissement un fondement juridique et matériel avec persévérance et courage : le 31 mai 1627, l’Évêque de Cracovie, Marcin Szyszkowski délivrait le décret de fondation de l’institut.
Le Nonce Honorat Visconti confirma cette Fondation au nom du Saint Siège le 24 Mai 1633 puis le roi de Pologne, Ladislas IV Vasa, le 30 juin 1633.
Pour pérenniser son institut, Zofia décida de lui conférer la structure d’une assemblée de couvent, dont la mission principale consistait à assurer l’enseignement et l’éducation des jeunes filles.
Cette activité était à l’époque tout ce qu’il a de plus novatrice, car les couvents dits actifs, aux mariages simples et sans limite claustrale stricte, n’en étaient qu’au début de leur histoire.

Dieu rappela sa Servante pendant l’organisation de cette assemblée. Elle mourut le 1er Avril 1650 et fut inhumée dans la paroissiale de l’Assomption de la Très Sainte Marie Mère de Dieu de Cracovie.

Mère Zofia Czeska bâtit sa vie spirituelle sur le culte de l’Eucharistie et sur celui rendu à Marie dont elle était la grande adoratrice.
Elle choisit Marie comme patronne de son œuvre dans le mystère de la Présentation au Temple et le modèle d’un dévouement total à Dieu.
Le nom de l’institut fondé par la Servante de Dieu, la Congrégation des Vierges de la Présentation de la Très Sainte Vierge Marie, tire son origine de ce mystère dit en latin « praesentatio », d’où le nom des Sœurs de la Présentation - Siostry Prezentki (rappel liturgique du 21 novembre).

Le mystère de la Présentation de Marie dissimule en lui même un contenu très profond: il est le mystère du dévouement total à Dieu.
Selon la tradition de l’Église, Marie fut, quand elle était enfant, emmenée par ses parents jusqu’au Temple de Jérusalem et là présentée et offerte à Dieu. Marie s’était donnée comme un présent.
Le 1er Avril 1995, son éminence le Cardinal Franciszek Macharski, Évêque de Cracovie, ouvrit une procédure d’enquête concernant l’héroïsme des vertus et l’opinion de sainteté de Mère Zofia.
Le 20 Novembre 1997, l’enquête diocésaine était close et les actes transmis au Saint Siège.
Les restes de la dépouille de la Servante de Dieu se trouvent actuellement dans la chapelle latérale de l’église des St Jean Baptiste et St Jean l’Évangéliste à Cracovie.

Le 27 juin 2011, elle est déclarée Vénérable, et, le 9 Juin 2013, Mère Zofia est solennellement Béatifiée par le Cardinal Angelo Amato, au nom du Pape François.
La cérémonie c'est déroulée au Sanctuaire de la Miséricorde-Divine à Cracovie.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/05/2018