Saint Ignace de Laconi, Capucin. Fête le 11 Mai.

Vendredi 11 Mai 2018 : Fête de Saint Ignace de Laconi, Capucin (1701-1781).

Saint ignace de laconi 11

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1136/Saint-Ignace-de-Laconi.html

Saint Ignace de Laconi

Capucin (✝ 1781)

De l'Ordre des Frères Mineurs Capucins.
Vincent de Laconi fut reçu par les Capucins et y fit profession en 1722 prenant le nom d'Ignace.
Travailleur humble, illettré, il accomplissait des travaux domestiques et aimait écouter la lecture de l'Écriture. Il a accompli prophéties et miracles.
Canonisé en 1951 par Pie XII.
Sites en lien:
Abbaye Saint Benoît, Suisse
Le Carmel en France

À Cagliari en Sardaigne, l’an 1781, Saint Ignace de Laconi, Religieux Capucin, qui passa sa longue vie à quêter inlassablement sur les places de la ville et sur les quais du port pour soulager les misères des pauvres.
Martyrologe romain.

Sant ignazio da laconi a

https://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20180511&id=4000&fd=0

Saint’ Ignace (Ignazio) de Laconi
Religieux o.f.m. cap.

Vincenzo Peis, né en 1701 à Laconi (Sardaigne), était un modeste paysan à la santé fragile.
Il fut admis comme Frère laïc chez les Capucins de Cagliari en 1721 sous le nom d'Ignace et résida dans les divers Couvents de sa Province, exerçant surtout la tâche de Frère quêteur.

Il devint très populaire grâce à sa piété, à sa simplicité et à sa charité, surtout envers les pauvres et les malades ; toutes les classes de la société l'avaient en vénération.
Il mourut octogénaire le 11 Mai 1781.

Ignazio de Laconi a été Canonisé le 21 Octobre 1951 par le Vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958).

Ignace de laconi 45 02

http://nouvl.evangelisation.free.fr/ignace_de_laconi.htm

IGNACE DE LACONI
Franciscain, Saint
1701-1781

Francisco Ignazio Vincenzo Peis, fut le deuxième de neuf frères. Il est naquit à Laconi, en Italie, le 17 Novembre 1701.
Ses parents étaient très pauvres en biens, mais très riches en vertus humaines et Chrétiennes : ils ont bien élevé leurs enfants, les plaçant sur le bon chemin, celui qui conduit à Jésus-Christ.

Depuis son enfance, Ignace se sentit appelé à la vie Religieuse, mais depuis son enfance, également, il était souvent malade.
Le Seigneur lui avait accordé plusieurs dons surnaturels, tels que celui de la prophétie, ou encore de guérison et bien d’autres ; il était, comme le dit saint Paul, un “prédestiné”.

Encore jeune, il commença à pratiquer de sévères pénitences, tout en maintenant son esprit serein et joyeux, dans une étroite communion avec Le Christ.
Avant ses vingt ans il tomba gravement malade et par deux fois il se trouva aux portes de la mort.
Alors, plein de Foi, il promit au Seigneur de suivre les pas de Saint François d’Assise, s’il était guéri. Et, ayant été guéri, il voulut mettre en exécution la promesse qu’il avait faite.

Il partit alors à Calhiari pour y entrer chez les Frères Capucins du Monastère du Bon Chemin, mais il n’y fut pas accepté à cause de la fragilité de sa santé.
Mais il ne se laissa pas démoraliser pour autant : ayant attendu sa complète guérison il entra chez les franciscains en 1721.

Frère Ignace, comme on l’appelait, fut envoyé dans divers Couvents de son Ordre et, après quinze années de “pèlerinage” dans les autres Couvents, il revint de nouveau à celui du Bon Chemin à Calhiari, où il resta définitivement, occupant jusqu’à sa mort, la charge de portier.

Il avait un vrai esprit Franciscain : exemple vivant de pauvreté, il était tout à tous, et plus particulièrement les pauvres, les déshérités, les malades, aussi bien du point de vue corporel que spirituel : en somme, les pécheurs. Il en fit revenir beaucoup à la pratique religieuse par son exemple humble et fraternel.

Pendant les dernières cinq années de sa vie, il vécu complètement aveugle, mais cela ne l’empêcha nullement de continuer à mener sa vie de Moine, d’être toujours présent et d’accomplir avec droiture et sagesse les règlements qu’imposait son Ordre.
Il décéda le 11 Mai 1781 et la renommée de sa sainteté ne cessa d’augmenter, au fur et à mesure que les grâces obtenues par son intercession augmentaient elles aussi.
Le Pape Pie XII le Béatifia en 1940, puis le Canonisa en 1951.

Notice
Né en 1701 à Laconi en Sardaigne, Ignace de Laconi, entre chez les Capucins de Cagliari (Sardaigne) à vingt ans.
Après avoir passé vingt autres années en d'humbles travaux à l'intérieur du Couvent, on lui confie la tâche de Frère quêteur qu'il exercera pendant trente-sept ans.
Il édifie alors tous ceux qu'il rencontre, les humbles comme les grands et spécialement la jeunesse, par la joie continuelle qui se lit sur son visage, expression de sa Paix intérieur.
Son apostolat s'accompagne de miracles. Il meurt le 11 Mai 1781.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/05/2018