Sainte Marie-Bernarde, Fondatrice. Fête le 19 Mai.

Samedi 19 Mai 2018 : Fête de Sainte Marie-Bernarde, Fondatrice de la Congrégation des Sœurs Missionnaires Franciscaines de Marie Auxiliatrice (✝ 1924).

Mariebernarde

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/7016/Sainte-Marie-Bernarde.html

Sainte Marie-Bernarde

Fondatrice de la Congrégation des Sœurs Missionnaires Franciscaines de Marie Auxiliatrice (✝ 1924)

Verena Bütler était originaire du canton d'Argau en Suisse, mais toute sa vocation s'accomplira en Amérique Latine.
Religieuse Capucine, elle partit en Équateur, puis en Colombie en 1888, après avoir été supérieure du couvent d'Altstätten en Suisse.
Elle aimait répéter: "Celui qui reçoit le Corps du Christ ne saurait mépriser ses frères." Elle les servit dans sa vocation éducative et caritative en fondant en Colombie la Congrégation des Franciscaines de Marie Auxiliatrice.

"Maria Bernarda Bütler (1848-1924), Religieuse d’origine suisse, sera la deuxième Sainte suisse après Saint Nicolas de Flüe qui fut Canonisé en 1947.
Elle fut la Fondatrice à Carthagène, en Colombie, des Missionnaires Franciscaines de Marie-Auxiliatrice. Morte en Colombie en 1924 ... Béatifiée par Jean Paul II le 29 Octobre 1995.

Verena Bütler naît en 1848 à Auw, canton d'Argovie (Suisse), dans une famille de paysans modestes qui compte en tout huit enfants.
Elle entre en 1867 chez les Capucines de Maria Hilf à Altstätten et prend le nom de Maria Bernarda du Saint Cœur de Marie.
Elle assume bientôt les responsabilités de maîtresse des novices puis de supérieure.

L'Église de l'Équateur demandant des Missionnaires, elle s'embarque avec six compagnes.
Partie pour une Fondation, elle se trouve rapidement à la tête d'un nouvel institut: la Congrégation des Sœurs Franciscaines de Marie Auxiliatrice.
A Chone, elle se dévoue à des soins charitables et à l'apostolat. Les conditions sont difficiles: chaleur équatoriale, pauvreté, malentendus avec les autorités ecclésiastiques.
Elle supporte tout sans juger personne et en pardonnant à ses détracteurs. Elle essaime dans d'autres localités de l'Équateur.

Une révolution d'inspiration maçonnique l'oblige à fuir le pays en 1895. Avec 15 Sœurs, elle arrive à Carthagène, en Colombie, où l'Évêque de cette ville les a invitées, leur confiant une dépendance délabrée de l'hôpital appelée "Obra Pia".
Sa spiritualité est marquée par l'esprit Franciscain: Amour de Dieu s'exprimant par l'Amour de tout homme, spécialement des pauvres et des marginaux." (Source : Service de presse du Vatican)

Canonisée le 12 octobre 2008 par Benoît XVI

À Carthagène en Colombie, l’an 1924, Marie-Bernarde (Vérine Bütler), vierge, d’origine suisse, qui fonda la Congrégation des Sœurs Missionnaires Franciscaines de Marie Auxiliatrice.
Martyrologe romain.
 

http://www.zenit.org/fr/articles/ste-marie-bernarde-a-annonce-l-amour-de-dieu-jusqu-aux-extremites-de-la-terre

Sainte Marie Bernarde a annoncé l’Amour de Dieu jusqu’aux extrémités de la terre

« Communion spirituelle » entre la Suisse et la Colombie
ROME, Dimanche 12 Octobre 2008
(ZENIT.org) - Sainte Marie Bernarde a annoncé l'Amour de Dieu « jusqu'aux extrémités de la terre », souligne Benoît XVI, tandis que les Évêques de Suisse soulignent la « communion spirituelle » que sa Canonisation suscite entre la Suisse et la  Colombie.
Une fanfare venue de Suisse a égayé la fin de la Célébration.

Marie-Bernarde Bütler (1848 -1924, au siècle, Verena Bütler), vierge, Fondatrice de la Congrégation des Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie Auxiliatrice, Béatifiée en 1995 par Saint Jean-Paul II, longtemps missionnaire en Équateur et en Colombie, a en effet été Canonisée par Benoît XVI ce 12 Octobre place Saint-Pierre.

Avant l'angélus, et au terme de la Célébration, le Pape s'est adressé en allemand aux pèlerins venus spécialement des régions germanophones de Suisse et les Sœurs Franciscaines Missionnaires qu'elle a fondées.
Benoît XVI a souligné son élan missionnaire en disant en allemand : « Sainte Marie-Bernarde, avait remis toute sa vie entre les mains du Seigneur.
C'est ainsi qu'elle est devenue un instrument de l'Amour de Dieu, qu'elle a annoncé jusqu'aux extrémités de la terre ».

Pour le Pape, c'est là un exemple à imiter :
« En suivant son exemple, nous voulons, nous aussi nous efforcer d'apporter le Dieu de l'Amour et de l'Espérance aux hommes ».
La Suissesse Verena Bütler, originaire de Auw (Aargau) accomplira en effet sa vocation en Amérique latine.
Entrée chez les Religieuses Capucines, elle prit le nom de Sœur Marie-Bernarde.

En vraie fille de Saint François, elle voulut, expliquait Saint Jean-Paul II le jour de sa béatification, « servir Dieu en servant ses frères », persuadée que « la charité est la principale vertu ».
Et la source de son apostolat fut toujours la Prière et l'Eucharistie, « pilier de sa vie spirituelle » : « celui qui reçoit le Corps du Christ ne saurait mépriser ses frères ».
L'Eucharistie lui inspirait aussi l'Amour de l'Église et de son unité.

En 1880, elle fut élue supérieure de son Couvent de Altstätten. Huit ans plus tard, elle partait en mission en Amérique latine, en Équateur d'abord, puis en Colombie, où elle fonda la Congrégation des Religieuses Franciscaines de Marie Auxiliatrice, dont la vocation est à la fois éducative et caritative. Elle mourut en mission, le 19 Mai 1924 à Carthagène, en Colombie.
Pour leur part, les évêques Catholiques de Suisse soulignent également aujourd'hui l'élan Missionnaire de Sainte Marie-Bernarde en remerciant le Pape de cette Canonisation : « Les Évêques suisses remercient le Saint Père Benoît XVI pour la Canonisation de Mère Maria Bernarda Bütler.
En la déclarant Sainte, le Pape offre à la Suisse et au monde un modèle de vie et un puissant intercesseur auprès du Seigneur ».
Ils rappellent qu'elle est fêtée chaque année le 19 Juin.

Les Évêques suisses soulignent particulièrement la « communion spirituelle » que cette Canonisation suscite « entre la Suisse et la  Colombie », en expliquant que « lors des festivités de ce week-end à Rome, ce lien s'exprimait par les nombreuses heures que les pèlerins des deux pays ont passées ensemble ».
Et, « lors des messes d'actions de grâce à venir, des deux côtés de l'Atlantique, la présence d'importantes délégations du pays éloigné marquera la participation réciproque à la prière », ajoutent les Évêques.

Cet élan missionnaire s'harmonise particulièrement avec « le mois d'octobre, mois de la mission universelle », qui est l'occasion de rencontres et de prières « quotidiennes ».
« L'expression du lien avec les hommes et les femmes de Colombie y trouvera une place privilégiée cette année », soulignent les Évêques de Suisse.

Le Pape a lui-même ajouté, en français, avant l'angélus, cette exhortation à suivre l'exemple Missionnaire des saints :
« Aujourd'hui, suite à l'appel du Seigneur et à l'exemple des Saints qui viennent d'être Canonisés, nous sommes conviés à être, à la croisée des chemins, des témoins audacieux de la Parole de Dieu pour inviter aux noces de l'Évangile tous ceux que nous rencontrons ».
Il a aussi rappelé son intention de prière du mois : l'Assemblée générale du Synode des Évêques.
Anita S. Bourdin

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/05/2018