Bienheureuse Angela Salawa, vierge, Tertiaire Franciscaine. Fête le 12 Mars.

Lundi 12 Mars 2018 : Fête de la Bienheureuse Angela Salawa, vierge, Tertiaire Franciscaine à Cracovie (1881- ✝ 1922).

Beata angela aniela salawa b 1 22

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/11512/Bienheureuse-Angele-Salawa.html

Bienheureuse Angèle Salawa

Tertiaire Franciscaine à Cracovie (✝ 1922)

Angela Salawa (1881-1922), Tertiaire Franciscaine à Cracovie, onzième enfant de sa famille, femme de service, elle a aidé les prisonniers de guerre pendant la première guerre mondiale.

Béatifiée le 13 Août 1991 à Cracovie par Saint Jean-Paul II lors de son voyage apostolique en Pologne - homélie en italien , en polonais.

À Cracovie en Pologne, l’an 1922, la Bienheureuse Angèle Salawa, vierge du Tiers-Ordre de Saint-François, qui travailla toute sa vie comme domestique, vivant humblement parmi les servantes, et mourut dans une extrême pauvreté.
Martyrologe romain.

Angela salawa 2

http://www.paxchristi.cef.fr/v2/saint-du-mois-mars-2015/

Bienheureuse Angela Salawa
(1881-1922)

« Ce qu’il y a de faible dans le monde,
voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort » (1 Co 1, 27)

Si certains de par leurs origines semblent prédisposés plus que d’autres à connaître la gloire des autels, tel n’est pas le cas d’Angela Salawa.

Onzième de douze enfants, Angela naît le 9 Septembre 1881 à Siepraw près de Cracovie dans une famille très religieuse.
Très tôt, elle ressent en son cœur l’appel du Christ. De santé chétive, elle ne peut aider à la forge de son père et doit quitter la maison familiale.

Embauchée à l’âge de 16 ans comme domestique, elle se laisse aller lors de ses temps de loisirs à une certaine facilité et sa Foi tiédie.
C’est tandis qu’elle danse lors d’un mariage qu’elle perçoit de nouveau un appel du Christ à le suivre.
Cet épisode marque un tournant dans son existence.

C’est en restant dans le monde qu’elle choisit en 1900 de se Consacrer en prenant des vœux privés de Chasteté et de Vertu comme vierge du Tiers Ordre séculier de Saint François d’Assise.
Lectrice de Sainte Thérèse d’Avila et de Saint Jean de la Croix, Angela a de suite à cœur de réunir et d’instruire les jeunes femmes domestiques qu’elle côtoie.

Sa vie professionnelle est marquée par l’abnégation et la prière et ce sont sans nul doute ces valeurs qui la conduisent à s’occuper d’une manière admirable des prisonniers et blessés de guerre lors du premier conflit mondial, sans égard à leur nationalité ou à leur religion.

En 1918, sa santé se dégrade et elle doit renoncer à travailler.
Désormais sans ressources, réfugiée dans une cave, abandonnée de sa famille et de ses amis, elle va connaître une lente agonie dans des souffrances qu’elle vivra dans la Foi, l’Espérance et la Charité sans jamais se plaindre.

Décédée le 12 Mars 1922, elle sera Béatifiée à Cracovie par le Pape Saint Jean-Paul II le 13 Août 1991.

« Cette ville était l’environnement de son travail, de sa souffrance et de la maturation de sa sainteté.
Connectée à la spiritualité de Saint François d’Assise, elle a montré une sensibilité inhabituelle à L’Esprit Saint ». (Jean Paul II, homélie de la Messe de Béatification, 13 Août 1991).

Themes in painting 8 56 728

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Angela_Salawa&prev=search

Angela Salawa

Angela Salawa est né le 9 Septembre 1881 à Cracovie en Pologne. Elle a été la 11e enfant et vivait dans une famille très religieuse.
Elle a servi dans les hôpitaux de la première guerre mondiale, mais tomba malade et mourut cinq ans plus tard en 1922.
Elle a été Béatifiée par le Pape Saint Jean-Paul en 1991.

Biographie
La Bienheureuse Angèle Salawa est née au village de Siepraw près de Cracovie, en Pologne. Il y avait douze enfants dans sa famille, Angela étant la onzième.
Son père était forgeron Bartłomiej.

Angela a été Baptisée quatre jours après sa naissance. La famille était pauvre, et parce qu'elle était faible et maladif, Angela n’était pas aussi en mesure d’aider aux tâches autant que ses frères et sœurs plus robustes physiquement.
Elle était un enfant obéissant qui a essayé de faire de son mieux pour aider sa famille. Dès son jeune âge elle sentait l'appel du Christ dans son cœur.

À 16 ans, Angela quitta la maison pour travailler comme domestique à Cracovie. Tandis que là, elle fut rattrapée par des activités mondaines sa ferveur religieuse a décliné.
Elle a été très affecté par la mort de sa sœur Teresa, qui avait fait appel à Angela de reconsidérer ses valeurs mondaines.

Tout en dansant lors d'une réception de mariage, Angela perçu Christ debout à proximité, lui demandant comment elle pourrait préférer la danse à le suivre.
Cette expérience a été un tournant dans sa vie.
Elle s’est immédiatement rendue à l'église pour prier et s’est Consacrée à Adorer Le Christ dans le Saint Sacrement.

Angela se sentait appelée à une vocation Religieuse, mais sa faible santé physique était un obstacle.
Elle décida de rester dans le monde, en prenant des vœux privés de Pureté et de Vertu en 1900.
Elle continua à travailler comme domestique, mais a souffert en raison d'une rupture entre elle-même et sa famille et de fausses accusations par son employeur.

En 1912, Angela rentra dans le Tiers-Ordre Franciscain. Elle se sentait une affinité avec Saint François, qui, comme Angela elle-même, avait rompu avec sa famille.

Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté en 1914, Angela restait à Cracovie, soignant les soldats.
Sa propre santé se détériorait, mais personne ne remarqua sa souffrance.

En 1916, son employeur l'a accusé d'avoir volé, et elle a perdu son emploi. Elle était sans-abri, dans la douleur et malade, mais elle a été renvoyée de l'hôpital parce qu'elle semblait être bien.
Finalement, elle était seule dans le monde, vivant dans une cave, abandonné par sa famille, ses amis et ses voisins.

Elle est morte le 12 Mars 1922.
En 1990, à Nowy Targ, Pologne, un jeune garçon a subi un grave traumatisme crânien. Il demanda l'intercession d’Angela Salawa pour l'aider, et il fit un rétablissement complet.
Elle a été Béatifiée le 13 Août 1991, par le Pape Saint Jean-Paul II.

Angelasolava 2Témoignage d’une expérience mystique.
> > > Bienheureuse Angela Salawa

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/03/2018