Saint Chrodegang, 37ème Évêque de Metz (✝ 766). Fête le 06 Mars.

Mardi 06 Mars 2018 : Fête de Saint Chrodegang, 37ème Évêque de Metz (✝ 766).

Chrodegang 11Saint Chrodegang, vitrail de la chapelle Sainte-Glossinde, Metz. Auteur de la photo : Graoully/Archimatth. (Pour voir en grand format : chrodegang.jpg chrodegang.jpg).

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/758/Saint-Chrodegang.html

Saint Chrodegang

37e Évêque de Metz (✝ 766)

Archevêque de Metz et confesseur.
Il fut l'un des premiers à adopter puis à propager en Gaule la liturgie romaine de Rome et le chant grégorien naissant.
Il donna aux chanoines des collégiales et des Cathédrales une règle de vie fraternelle. Il fut inhumé à l'Abbaye de Gorze qu'il avait fondée.

Sur le site du diocèse de Metz où il est fêté le 3 Octobre: Archevêque de 742 à 766. (Les évêques de Metz)
"Sous les Carolingiens, grâce à Saint Chrodegang et à Drogon, le diocèse connaît une des plus brillantes périodes de son histoire : les paroisses urbaines et rurales se multiplient et les Monastères soumis aux règles de Saint Colomban et de Saint Benoît s’implantent des rives de la Moselle à celle de la Sarre et de la Blies.
Saint Chrodegang, légat pontifical pour le royaume des Francs (754), attache son nom à une règle canoniale, à la réforme de la liturgie et à celle du chant religieux." (Histoire du Diocèse de Metz)

Saint Chrodegang fut l’un des plus illustres Évêques du VIIIe siècle. Premier ministre de Charles Martel, puis de Pépin, il fut ordonné Évêque de Metz le 1er octobre 742.
A la mort de Boniface, il remplaça celui-ci comme légat du Pape en Germanie et continua son œuvre d’évangélisation.
Attentif à la piété des Prêtres de son diocèse, il ranima l’esprit de ferveur des premiers siècles, fit du chapitre de sa Cathédrale une communauté régulière, donna à ses chanoines et à ses clercs une règle exemplaire.
Il montra le même zèle pour l’observance religieuse dans les Monastères de son vaste diocèse et fonda, vers 749, la célèbre Abbaye de Gorze.

En 752, il fut choisi par Pépin pour une ambassade délicate auprès du Pape Etienne, menacé par les Lombards.
Les chantres qu’il ramena de Rome furent à l’origine de l’école grégorienne de Metz dont il est considéré comme le Fondateur.
Il eut part à presque toutes les affaires importantes de son temps. Il mourut le 6 Mars 766.
Son corps fut inhumé dans l’abbaye de Gorze. Une relique importante est conservée à la Cathédrale. (Source: Diocèse de Metz)

"Né vers 712 en Belgique, dans le pays de Hesbaye, il fut élevé au Monastère Bénédictin de Saint-Trond où il apprît à connaître la règle de Saint Benoît.
Ses parents étaient nobles et de race franque. Aussi suivit-il la carrière civile et fut-il chancelier de Charles Martel.
Il conserva cette charge sous Pépin-le-Bref, même après sa nomination au siège épiscopal de Metz, le 1er Octobre 742.
A la mort de Saint Boniface, il remplaça celui-ci comme légat du Pape en Germanie et continua son œuvre d’évangélisation.
Attentif à la vie de ses Prêtres, il ranima chez eux l’esprit de ferveur de la première Communauté de Jérusalem et fit du chapitre de la Cathédrale une communauté régulière auquel il donna la désignation d’Ordo canonicus.

Il montra le même zèle pour l’observance Religieuse dans les Monastères de son vaste diocèse et fonda, vers 749, la célèbre Abbaye de Gorze, qui deviendra ensuite un chef d’Ordre.
En 752, il fut choisi par Pépin pour une ambassade délicate auprès du Pape Etienne II, menacé par les Lombards.
Les chantres qu’il ramena de Rome furent à l’origine de l’école grégorienne de Metz dont il est considéré comme le Fondateur.
De Rome également, il ramena les usages liturgiques et il en résulta ce que Cyrille Vogel appelle 'un cérémonial romano-franc ou romanogermanique'.
Il eut part à presque toutes les affaires importantes de son temps.
Il mourut le 6 Mars 766. Son corps fut inhumé dans l’Abbaye de Gorze."
(diocèse de Metz)


Martyrologe romain du 6 Mars: À Metz, en 766, Saint Chrodegand, Évêque, qui rédigea une règle de vie, pour les Prêtres de son diocèse qu’il réunit en chapitres de chanoines, pour qu’ils vivent dans la vertu à l’intérieur du cloître; il promut aussi merveilleusement le chant d’Église.
Martyrologe romain

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/03/2018